Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Deemandeeeez Le café-poly Formule Confidentielle, Edition Spéciaaaaale !

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 26 septembre 2014 à 18h14

hm oui bon moui ok, sans doute, mais même au delà de ma façon de voir, c'est plus que j'imagine qu'une partie des confidences seront faites par des gens dans des situations délicates.
Je voudrais éviter que quelques uns se servent d'une intimité exposée candidement, et d'un appel d'air affectif dans la vie d'un confident pour venir satisfaire leur propre libido et l'idéal d'une société de câlineurs anonymes.

Françoise, tu te rappelles un peu du coup des "bariolés" chez Guilain, qui débarquaient avec des "quand est-ce qu'on se touche" à tout va.
Je voudrais éviter que quelqu'un de peu expérimenté se retrouve embringué là dedans, avec la couverture "polyamour et free hugs" comme "solution" à ses questionnements, quand je crois que ce qu'il est bénéfique de proposer, dans les rencontres poly, c'est seulement du soutien, de la bienveillance, et un écho pragmatique.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

tentacara

le vendredi 26 septembre 2014 à 20h43

(+)

#
Profil

LuLutine

le lundi 29 septembre 2014 à 02h17

Siestacorta
[...]je crois que ce qu'il est bénéfique de proposer, dans les rencontres poly, c'est seulement du soutien, de la bienveillance, et un écho pragmatique.

Pas mieux (+) (+) (+)

#
Profil

Yohann

le lundi 29 septembre 2014 à 08h42

Super intéressante, votre discussion. Pour moi qui arrive récemment parmi vous, ça inspire franchement la confiance. :-)
De mon côté, comme j'organise un café poly à Rennes et que je n'ai pas le recul et l'expérience que vous avez, je trouverai intéressant d'avoir accès à une liste bien identifiée de "vétérans", avec peut-être une localisation pour savoir lequel/laquelle est le/la plus proche. L'intérêt bien sûr, c'est que ça permettrait de pouvoir orienter de façon fluide.
Sinon, pour amener ma petite participation, je trouve que "polyréférent-e", ça ferait moins "dernière guerre mondiale" ! :-)

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 29 septembre 2014 à 20h57

Yohann
(...)
Sinon, pour amener ma petite participation, je trouve que "polyréférent-e", ça ferait moins "dernière guerre mondiale" ! :-)

Oui, tout comme Yohann, je préfèrerais un terme moins "je suis un vétéran et j'ai fait le vietnam" ;)

L'idée de personnes poly-référentes est très bonne, par contre
> où en est l'idée d'une liste de personnes par région et/ou indicatifs de France, suggérée dans ce fil de discussion ?

Trouvez-vous vous aussi que c'est une bonne idée, et si oui, comment la mettre en place, et quelle(s) personne(s) pourrai(en)t aider à la mettre en place ?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 29 septembre 2014 à 23h24

Ma propre idée de départ est pas régionalisée. Je suis parti sur ces cafés confidentiels pour compenser l'affluence des cafés poly à Paris, où on est aujourd'hui trop nombreux pour se confier et se concentrer sur des parcours personnels.

Mais, si je suis l'idée de référents par région, ce serait à partir de moments où c'est quelqu'un qui organise/ est prêt à organiser un rendez-vous que ça aurait un sens, non ?

Sinon, poly-référent strictement c'est bien ça, sauf que je pense qu'aucun ancien ne devrait se sentir une "référence" au sens prescripteur du terme...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bodhicitta

le mardi 30 septembre 2014 à 00h38

GreenPixie
l'idée d'une liste de personnes par région et/ou indicatifs de France(...) Trouvez-vous vous aussi que c'est une bonne idée?

C'est une bonne idée si il y a de la demande, je ne me rends pas bien compte moi...
:-/
Poly-référent me semble bien aussi :-)

Comme tu dis Siestacorta, un poly-référent ne peut pas être prit au sens prescripteur, puisque la référence en question n'est surtout pas dogmatique et promeut l'autonomie, donc être notre propre prescripteur

Siestacorta
garantir qu'une partie conséquente des propos prendra en compte une définition ouverte du polyamour, qu'ils seront tenus par des personnes fiables (...) ayant l'habitude des débats de groupe et une capacité à assurer un déroulement respectueux des participants

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 30 septembre 2014 à 01h02

arg, avec ta citation je me rend compte qu'elle tourne pas rond, la dernière phrase...

#
Profil

Yohann

le mardi 30 septembre 2014 à 09h11

Je vais préciser une peu. Si j'ai bien compris, le sujet autour duquel tourne ce fil est la question de "l'intégrité de l'identité" du courant poly. Organisant un évènement à Rennes, n'ayant pas spécialement d'expérience et souhaitant bien rester dans les valeurs que vous véhiculez (auxquelles j'adhère totalement), l'idée qui me vient très rapidement est qu'il serait plus "raisonnable" pour vous que ceux qui organisent un évènement aient une rencontre préalable avec un "poly-référent. Pour être complètement cohérent, il faudrait que cela soit un impératif. Cela vous permettrait de "sentir" qui organise, d'éviter le mode "prise de pouvoir" de l'organisateur (sur un sujet comme le polyamour, ça pourrait être assez ravageur...). Si, suite à cette rencontre, le poly-référent a un doute, cela lui permettrait d'être à l'évènement en question et, du coup, de modérer... Donc d'éviter un dérapage.
Concrètement, ça donnerait :
l'organisateur inconnu doit rencontrer un poly-référent pour que son évènement puisse passer par le réseau "polyamour.info". Une liste très identifiable de poly-référents est accessible sur le site pour savoir où est celui qui est le plus proche.
Il y a deux aspect intéressant dans cette approche : de votre côté, c'est mettre quelques billes dans votre sac pour que les évènements qui se font sous votre identité correspondent bien à vos valeurs, du côté de l'organisateur, c'est l'accessibilité et l'orientation facile à une ressource fiable (le poly-référent) pour des personnes en situation douloureuse, urgente, dangereuse....
Bref, une entrée pour créer l'évènement qui passe par vous, une possibilité de sortie pour des situations difficiles qui passent par vous...
Il faudrait que cela soit facilement accessible, simple et évident.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 30 septembre 2014 à 12h31

C'est à peu près ça.
Il y a un déséquilibre "spécifique" dans le système : le groupe parisien est plus nombreux, il contient donc plus d'anciens.
Donc la cooptation entre eux sera rapide (nous nous connaissons de toute façon), tandis que l'étendre en province semble moins simple pour l'instant, d'autant que de fait, la formule café-confidences est une réponse aux grands nombres de participants parisiens, qui défavorisent l'exposition d'intimité
(je sais qu'à Avignon ou à Lyon, pour que tout le monde parle un peu, ceux qui font des rendez-vous poly ont parfois divisé l'assistance en deux groupes, c'est jouable aussi).

Il y a deux clés pour sortir du paradoxe : pas de référent dans le coin donc pas de nouveau référent

- on peut se dire qu'il y aura un retour ici auprès des référents même non-impliqués : si jamais ça se passe pas bien, on peut effectivement organiser un passage de relais (ça peut être lent, hein que les uns ou les autres fasse un voyage pour ça...). Surtout, ça rendra public un problème "quelqu'un est venu nous dogmatiser la tête ou a poussé le groupe vers une ambiance toutouze et champagne", donc selon le coin, ça peut faire qu'un même problème se présentera pas deux fois

- quand je ferai ce satané annuaire des polycauseurs, je proposerai normalement un petit nombre de données qui résumeront un peu le parcours de quelqu'un, ce qui lui donne du crédit pour continuer :soit parce que comme moi on a passé beaucoup de temps à s'épancher au clavier sur le forum, soit parce qu'on a déjà organisé des évènements (et par exemple, Patrice qui est en train d'essayer de lancer le truc à Poitiers, alors qu'il a pas fait strictement de cafépoly, il a fait des cafés philo sur le sujet), soit parce qu'on a déjà un petit blog maison plein d'idées (je pense qu'Audren avec le blog "les fesses de la crémières" pourrait se revendiquer d'anciennenté rien que comme ça), soit parce qu'on vient au forum et aux rencontres depuis très longtemps et que des gens de la liste sont déjà à l'aise avec nous...
Bref : chaque personne peut exposer son expérience différemment, donc dans certains cas il ne sera même pas nécessaire de faire un passage de relai.

Par contre, il faut souligner qu'au fond, on dépend surtout du volontarisme et d'un peu persévérance dans celui-ci.
C'est celui qui se bouge qui a raison, quand même.
Si quelqu'un fait un café poly de son côté, plusieurs mois en suivant, sans demander à personne, et que ça se passe bien, tant mieux, on a aucune légitimité pour dire "du devrais faire ci et penser ça".
Ca veut aussi dire qu'une idée comme un réseau d'acceuil couchsurfing poly, même en réfléchissant à un cadre safe pour les hotes et les invités, si personne n'est vraiment intéressé par le maintenir, ben ça aura pas lieu juste parce qu'on a écrit que c'était un truc bien, faut une énergie de longue haleine qui se trouve pas en pharmacie.

#
Profil

Sauge21

le mardi 30 septembre 2014 à 18h10

Siestacorta
.... la liste des pépémémépolys.

(je cherche encore le terme le plus adapté :-) )

(+) j'adore, mdr ....

faut-il avoir les cheveux gris ? voir ... presque plus de cheveux ...
oups pardon, trop de pression ces jours-ci, ça donne l'humour trop facile peut-être ...

j'aime ce fil, même si n'étant pas parisienne, j'en fais des réflexions pour d'autres lieux
je continue à lire ...

#
Profil

Sauge21

le mardi 30 septembre 2014 à 18h20

et là j'ai pas fini de lire, tout de suite, mais je dois passer "du bureau aux fourneaux + aide aux devoirs" ... à plus ...

#
Profil

Yohann

le mardi 30 septembre 2014 à 23h09

siestacorta
...sortir du paradoxe : pas de référent dans le coin donc pas de nouveau référent

Oui... effectivement... S'il n'y a pas de référent à moins de 200 km... ça complique un peu la mise en connexion. Là, ça montre juste que je ne connais pas la réalité du réseau aujourd'hui...

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 01 octobre 2014 à 10h11

Yohann
Oui... effectivement... S'il n'y a pas de référent à moins de 200 km... ça complique un peu la mise en connexion. Là, ça montre juste que je ne connais pas la réalité du réseau aujourd'hui...

Oui, certes, mais une personne référente, c'est comme un ou une amie : avant de devenir ami-e, nous sommes d'abord deux personnes inconnues qui ne savent pas que l'autre existe.

Puis on se croise un jour, on s'offre de l'attention, et si on n'est pas trop fermé-e, on peut tisser un ou plusieurs échanges, et parfois même, avec le temps, on devient ami-e !
( avec ce qu'il faut de prudence & d'élan, ça peut marcher ^_^ )

Idem avec les ' personnes poly-référentes ' : avant de l'être... elles ne l'étaient pas, et à force de désirs, de motivations, de belles rencontres, d'énergies & synergies elles le sont juste devenues (+) .

La vie m'a appris à ne pas attendre ce que l'on aime & recherche, mais à le créer, à le provoquer, à semer soi-même des graines chaque semaine,
... sans rien attendre en retour, pour éviter d'être déçu-e.

( il n'y a ni "personne providentielle" ni "prince charmant" ni "révérence" à attendre : soyez votre propre charme dans votre vie )

Le soleil chaque matin ne nous attend pas pour briller, ça ne l'empêche pas d'être là, présent et rayonnant .

Et d'être pleinement apprécié, voire désiré .

Et c'est tout le bien que je te souhaite, Yohann !

Lance-toi, et n'hésite pas à faire appel à nous ici sur le forum et/ou par mess@ge perso, et relance si besoin (+) !!

(ça arrive de voir un message disparaître en page 2 dans notre mess@gerie, ça ne veut pas dire qu'on ne veut pas vous répondre pour autant, ça signifie juste que le temps passe et qu'on peut se rattraper en fil ;) )

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 07 octobre 2014 à 15h25

Le mieux pour voir ce que donne un café-poly-confidentiel, c'est de faire un test grandeur nature, et d'en faire ensuite le compte-rendu ici (par exemple) et sur la page FB éventuellement. Il se trouve que j'ai rencontré Yohann et qu'on a discuté deux heures ensemble (la "référente" et le nouveau, première condition remplie). Il souhaite rencontrer d'autres personnes vivant et connaissant bien le sujet, mais pas dans un café poly parce qu'il y a trop de monde. Je lui avais donc proposé un dîner chez moi où j'aurais invité d'autres référents et éventuellement qq amis poluyfriendly pratiquants ou non. On peut adapter ce projet en "test de cafépolyconfidentiel" dans un café à Paris. Dans ce cas, s'il en est d'accord, je te propose, Siesta, d'y venir et de proposer un lieu et des référents, vu qu tu as l'annuaire des gens en tête. Yohann, serais-tu OK pour tenter l'expérience? Seule la date est ferme: ce serait le vendredi 7 novembre à partir de 19h.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 07 octobre 2014 à 15h37

Oké. Je prend la date, je cherche un lieu.
C'est quoi sa zone de confort en nombre de gens, à Yohann ? 12 ce serait déjà trop, ou pas ?

#

(compte clôturé)

le mardi 07 octobre 2014 à 16h24

Je lui ai envoyé un mail, il va nous dire tout ça.

#
Profil

Yohann

le mardi 07 octobre 2014 à 22h42

Vraiment merci pour cette super proposition... Ca m'enchante carrément, bien sûr, de rencontrer quelques uns/unes d'entre vous !! A propos du nombre, tout dépend de l'objectif : si l'idée, c'est d'avoir la possibilité d'échanger un peu en profondeur, je pense que quelque chose comme sept personnes, c'est déjà pas mal (d'après mes expériences de cercle de parole...). Cette option m'intéresse plus qu'un nombre plus important parce qu'au de-là, je crains un peu qu'on survole. Mais, très franchement, je suis totalement prêt à m'adapter à autre chose, et d'ailleurs, est-ce vraiment à moi de donner la mesure du nombre de personnes ? Donc je propose ça et, finalement, faites aussi comme vous le sentez !

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 08 octobre 2014 à 01h37

Yohann, tu vas essuyer un peu les plâtres pour l'organisation, donc en te répondant, je vais surexpliquer, à l'intention de futurs intéressés :

Yohann
je pense que quelque chose comme sept personnes, c'est déjà pas mal (...)Donc je propose ça et, finalement, faites aussi comme vous le sentez !

Alors...
Comment qu'on fait, pour demander une formule café poly confidentiel ?

Par défaut, oui, je crois que c'est à toi de voir le nombre de gens qui pourrait t'apporter le mieux, parce qu'une partie du temps sera consacrée à tes questions, donc faut que tu te sentes à l'aise.
C'est vrai que 7, quand on fait du travail très concentré, des trucs profesionnels ou thérapeutiques, c'est souvent optimal.Mais pour les cafés confidentiels un nombre s'approchant de 10-12 m'intéresse, parce que c'est plus facile de pouvoir traiter les parcours de plusieurs personnes, et ça ouvre à des gens qui aiment écouter plutôt dans ce petit comité que dans le cadre "gros débat avec une assistance nombreuse" qui prévaut dans les cafés polys classiques.
Par ailleurs, les polyamoureux sont des gens assez respectueux, attentifs, content de partager, donc avec pratique, je peux dire que les gens gens qui viennent pour ça sont vraiment "disciplinés".

Idéalement, pour lancer une demande de café confidentiel, tu résumerais "ce qui dans ma vie récente m'a donné envie de parler de polyamour en petit groupe",
Tu me l'envoies, à moi ou à un autre habitué qui peut t'avoir proposé ce fonctionnement.
Avec cette description (cinq -dix lignes, ni trop général ni vraiment détaillé) on cherche si, en plus de gens qui viennent juste pour répondre, il y a des personnes à qui ça donne envie de questionner/raconter à la même occasion.

C'est là où ça serait, je crois, un peu différent d'un groupe de parole, où tout le monde est dans une demande équivalente et s'investit sur plusieurs dates. Dans un groupe créé pour un seul rendez-vous, on garde avec nombre ni trop excluant, ni trop grand, le côté "évènement social à thème", plus léger.
Après ça, l'organisation se fait à peu près ainsi (là c'est moi, mais ça peut être un autre habitué du forum ou des cafés) :

- je lance le rendez-vous en mode "privé"
- je t'envoie le lien et je t'inscris d'office,
- je propose à quelques uns, dont des anciens,
- on cherche un lieu d'accueil, chez quelqu'un ou dans un endroit où on peut être tranquille
- quand je peux assurer la venue deux ou trois personnes qui ont de l'écho à donner sur telle question, je regarde si d'autres sont intéressées par la date et par l'occasion de parler d'un parcours proche de celui décrit
- je prends quelques inscriptions en plus si ya des intéressés, environ 10-12, 15 très grand max.
- on y va, on papote, on refait le monde et on gagne 20 000 francs.

Pour l'occasion avec Yohann, c'est moi qui m'en occupe, mais je vais bientôt éditer un (petit) annuaire des polyconfidents / polycauseurs habitués... - des gens que les habitués d'ici peuvent garantir qu'ils sont fiables dans leur façon d'écouter, de répondre et de faire respecter la parole, sans être ni dogmatiques ni intrusifs.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Chupapink

le mercredi 08 octobre 2014 à 09h31

Salut,
Je vois que ça avance, je lis régulièrement ce fil pour savoir où en est le projet en question. Je suis pressée de voir votre "compte rendu de la soirée" et savoir comment la soirée s'est passée, car plus les jours passent et plus je crois que ça m'intéresserait aussi. Les interrogations, les doutes mais aussi les certitudes sur certains points font que ça donne vraiment envie de partager pour donner mais aussi pour trouver du soutien.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion