Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mais de quelle couleur est ce sentiment ?

(Hors sujet)
#
Profil

LuLutine

le mercredi 31 juillet 2013 à 23h59

(Oui bon ok. Je n'avais pas d'idée de titre. Ca se voit tant que ça ? :P )

Je le connais depuis des années.
J'apprécie sa présence.
Quand il n'est plus là, ça fait un grand vide, d'un coup comme ça, mais je me réhabitue très vite à son absence.
On ne se voit pas souvent (une fois par an, parfois plus, parfois moins). Pourtant, il ne me manque pas. Ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas contente de le revoir lorsque cela arrive.
Je ne ressens pas de fascination amoureuse pour lui (et ça ne m'est jamais arrivé).
Je ne ressens pas de désir physique non plus (et ça ne m'est jamais arrivé).

Cependant, l'idée en soi d'une relation physique ne me choquerait pas. J'ai suffisamment confiance en lui pour ça (oui, chez moi la confiance est une donnée primordiale à ce niveau-là).

On ne partage pas vraiment de choses très profondes ou intimes (au niveau des conversations). Mais ça, peut-être que j'aimerais bien...

Je crois que je l'aime. Tout simplement.

Et vous, vous en pensez quoi ?

#
Profil

Len

le jeudi 01 août 2013 à 00h08

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 01 août 2013 à 00h12

Len
Ensuite pour la couleur, je dirais orange, à toi de voir si tu dois passer au vert ^^

Lol.

Mais sinon c'est drôle que tu utilises le verbe "plaire".
Je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout envie de l'utiliser dans cette relation. Pas du tout. (Comment ça j'ai écrit trois fois "pas du tout" ? :P )

Non non. Vraiment, "plaire" me semble très incongru dans le champ lexical de cette relation...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 01 août 2013 à 00h13

LuLutine
Non non. Vraiment, "plaire" me semble très incongru dans le champ lexical de cette relation...

J'essaye encore, mais non. Vraiment. Ca passe pas. Pas avec ce mot-là.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 01 août 2013 à 00h19

Hum, donc visiblement il y a de l'attachement (mais sans dépendance affective), de la bienveillance, de la confiance. Peut-être une forme d'amitié non-intime (c'est un peu contradictoire dans les termes à mon sens) ou alors de camaraderie ? Oui, camaraderie, ça me semble un terme approprié, qu'est-ce que tu en penses ? Une forte camaraderie.

Bon, c'est pas une couleur, alors on va dire :
- que c'est pas rose puisqu'il n'y a pas de fascination amoureuse
- que c'est pas rouge puisqu'il n'y a pas de désir physique
- que c'est pas bleu puisqu'il n'y a pas de partage très profond (oui, j'associe ça à la couleur bleu dans mon esprit)
- ça pourrait être cyan, c'est une couleur apaisante je trouve.
- jaune non, ça fait cynique.
- orange, bof.
- vert, peut-être ? c'est proche du cyan.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 01 août 2013 à 00h22

La couleur, c'est juste parce que je ne trouvais pas de titre hein...

Camaraderie, oui peut-être. Mais moi j'aimerais que ça soit autre chose que ça, je pense. En fait je crois que tu parles de la relation alors que je me questionnais plutôt sur mes sentiments et mes éventuelles (?) attentes.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 01 août 2013 à 00h32

LuLutine
La couleur, c'est juste parce que je ne trouvais pas de titre hein...

Oui, j'avais compris, mais tu connais mon esprit taquin :-P

LuLutine Camaraderie, oui peut-être. Mais moi j'aimerais que ça soit autre chose que ça, je pense.

Eh bien, de la camaraderie, ça peut tout à fait évoluer en amitié, il suffirait que votre relation devienne plus intime, que vous partagiez des choses plus personnelles. La camaraderie, c'est une bonne base, mais pas forcément une fin en soi.

LuLutine
En fait je crois que tu parles de la relation alors que je me questionnais plutôt sur mes sentiments et mes éventuelles (?) attentes.

Ce sont des sentiments camarades, voilà :-)
Pour ce qui est de tes attentes, c'est difficile d'être dans ta tête. Apparemment, si j'en crois ce que tu écris, tes attentes sont d'ordre amical. Tu aimerais partager avec lui des choses intimes et très profondes. Eh bien pourquoi n'essayes-tu pas de l'amener, progressivement, vers ce genre de conversation ?

Tu penses que tu attends éventuellement autre chose ?...

Au fait, le mot "attentes" n'était-il pas censé être banni de ton vocabulaire, au profit, éventuellement, du mot "espoir" ?

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 01 août 2013 à 00h43

LuLutine
Non non. Vraiment, "plaire" me semble très incongru dans le champ lexical de cette relation...

Moi aussi ça me fait bizarre vu ce que tu dis de ta relation avec cet homme. En général, "plaire" ça sous-entend une attirance physique et/ou amoureuse.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 01 août 2013 à 00h55

MetaZet
Au fait, le mot "attentes" n'était-il pas censé être banni de ton vocabulaire, au profit, éventuellement, du mot "espoir" ?

Bah, à plus de minuit et après une journée crevante suivant une nuit très courte, je ne me relis pas forcément trois fois et du coup j'ai tendance à utiliser les mots les plus communs (en général les gens utilisent celui-là).

Mais c'est très clair qu'en fait je n'ai pas "d'attentes" parce que ça dénoterait quelque chose de plutôt actif de mon côté (je ne sais pas si c'est clair ni même si ça veut dire quelque chose, mais tant pis je me comprends, puis il est bientôt une heure et je n'ai qu'un demi-oeil d'ouvert...).

Oui, ce seraient (conditionnel, car tu noteras que j'avais écrit "éventuelles") des espoirs. Mais pour moi c'est un lapsus sans importance sur le fond dans le cas qui me préoccupe.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 01 août 2013 à 00h58

MetaZet
Eh bien pourquoi n'essayes-tu pas de l'amener, progressivement, vers ce genre de conversation ?

Poser cette question, c'est penser que je n'ai jamais essayé.

Peut-être que lui n'en veut pas au fond. Ce qui me turlupine juste, c'est que je n'en ai pas le coeur net. Mais à moins d'être frontale, je ne vois pas trop quoi faire...

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 01 août 2013 à 01h13

LuLutine
Bah, à plus de minuit et après une journée crevante suivant une nuit très courte, je ne me relis pas forcément trois fois et du coup j'ai tendance à utiliser les mots les plus communs (en général les gens utilisent celui-là).

Mais c'est très clair qu'en fait je n'ai pas "d'attentes" parce que ça dénoterait quelque chose de plutôt actif de mon côté (je ne sais pas si c'est clair ni même si ça veut dire quelque chose, mais tant pis je me comprends, puis il est bientôt une heure et je n'ai qu'un demi-oeil d'ouvert...).

Si, ça me parait assez clair.

LuLutine Oui, ce seraient (conditionnel, car tu noteras que j'avais écrit "éventuelles") des espoirs. Mais pour moi c'est un lapsus sans importance sur le fond dans le cas qui me préoccupe.

OK, mais j'ai un peu du mal à comprendre pourquoi ça te préoccupe.

On dirait que tu ne sais pas trop ce que tu espères de cette relation, en fait. De prime abord, ça me paraîtrait un peu étrange que tu espère — par exemple — quelque chose d'amoureux avec lui, puisque tu dis que tu n'as pas de fascination amoureuse pour lui. Or, de prime abord, ça me paraît difficile de comprendre comment on pourrait à la fois ne pas être amoureux de quelqu'un et avoir des attentes amoureuses relativement à ce quelqu'un.

Sauf si, de second abord :-P , pour des raisons indépendantes (tu te dis que c'est vraiment quelqu'un de bien, avec qui tu serais compatible), tu souhaiterais devenir amoureuse de lui, même si ce n'est pas présentement le cas. Un peu comme quand moi je dis que j'aimerais bien être bisexuel, relativement à l'ouverture de champs d'expérience que ça permettrait.

Maintenant, peut-être aussi que tu penses ne pas être amoureuse de lui, mais que tu n'en es pas sûre, et en ce cas je comprendrais aussi que tu ne sois pas sûre de ce que tu espères. Peut-être que tu ressens un sentiment que tu n'arrives pas à analyser.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 01 août 2013 à 01h20

MetaZet
Peut-être que tu ressens un sentiment que tu n'arrives pas à analyser.

Je pensais avoir été claire dans mon premier message. Mais tu viens de le résumer par cette phrase.

Retour au point de départ !

Bonne nuit ;)

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 01 août 2013 à 01h24

LuLutine
Poser cette question, c'est penser que je n'ai jamais essayé.

Ah. OK.

LuLutine Peut-être que lui n'en veut pas au fond. Ce qui me turlupine juste, c'est que je n'en ai pas le coeur net. Mais à moins d'être frontale, je ne vois pas trop quoi faire...

Je vois plusieurs possibilités :
- soit il ne veut pas partager de choses plus intimes pour une raison X ou Y (il sent peut-être que ça ne colle pas entre vous, que vous n'avez pas grand chose à partager, pas grand chose de commun, etc.)
- soit il y a quelque chose dans son intimité qui le met mal à l'aise et qu'il préfère donc ne pas partager
- soit il y a quelque chose dans ton intimité, qu'il a perçu (au hasard : le fait que tu sois poly, peut-être ?) et qui le met mal à l'aise
- soit il est, en fait, amoureux transi de toi et a peur de te l'avouer et que ça le bloque aussi par rapport à des échanges plus intimes et profonds entre vous
- soit il croit que tu es amoureuse de lui (s'il te perçoit dans une posture plus ou moins d'attente par rapport à lui, il peut peut-être le penser) et ça le bloque
- soit je sais pas

Tu peux peut-être essayer d'être un peu plus frontale. Pour de l'amitié, je ne pense pas qu'il le prendra mal ou qu'il se sente gêné. Ça ne va probablement pas briser votre relation. Il m'est déjà arrivé de faire des "déclarations d'amitié", y compris à des personnes du sexe opposé (à la réflexion : uniquement à des personnes du sexe opposé, oups !), et ça passe toujours très bien.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 01 août 2013 à 01h27

LuLutine
Je pensais avoir été claire dans mon premier message. Mais tu viens de le résumer par cette phrase.

Retour au point de départ !

Bonne nuit ;)

Oups, oui, c'est ballot :-D Moi aussi je dois être un peu fatigué...

Bonne nuit ! :)

#
Profil

Mysterhill

le jeudi 01 août 2013 à 09h53

Bonjour,

La couleur, c'était pour le titre, mais j'aime bien l'idée d'associer sentiments et couleurs, alors je risque tout de même cette proposition : le mauve qui pourrait devenir pourpre ou glisser vers un pastel affadi par le temps.
Ça me parle beaucoup, j'ai l'impression d'être parfois passé à coté de belles relations, tout simplement parce qu'à un moment j'ai ressenti un mélange de sympathie, d'amitié, d'attirance physique pour une personne, et tout s'est limité à de très bons moments amicaux en sa compagnie. Il y aurait peut être eu d'autres choses si j'avais été plus "actif". Pourquoi ne s'est-il rien passé ? ben justement, peur de perdre l'amitié, d'absence de réciprocité et donc de choquer l'autre, de casser ce qui existe déjà.
Et s'il faisait le premier pas ? qu'en penserais tu ? tu as écrit qu'une relation physique ne te choquerait pas, que tu aimerais peut être partager des choses plus intimes avec lui. si on ajoute la confiance dont tu as parlé, il y a beaucoup d'ingrédients pour aller plus loin. Mais voilà, si personne ne fait de petits pas...
Et je sais combien ils sont difficiles :-)

#
Profil

Deneb

le jeudi 01 août 2013 à 14h30

Bonjour Lulutine,

J'adore les énigmes :-)

Les éléments que je retiens :
Je ne ressens pas de fascination amoureuse pour lui (et ça ne m'est jamais arrivé). Je ne ressens pas de désir physique non plus (et ça ne m'est jamais arrivé).
Si ça ne t'est jamais arrivé, donc rien de particulier à ce cas... donc on se base pas là-dessus !
Ce qui n'empêche que ça ne puisse pas arriver, lentement, par le fond (dernier point)
Cependant, l'idée en soi d'une relation physique ne me choquerait pas. J'ai suffisamment confiance en lui pour ça (oui, chez moi la confiance est une donnée primordiale à ce niveau-là).
Donnée primordiale acquise, je pense que le terrain est plutôt favorable...

On ne partage pas vraiment de choses très profondes ou intimes (au niveau des conversations).
Vous voyant seulement de temps en temps, c’est un peu logique
Mais ça, peut-être que j'aimerais bien...
Si tu aimerais bien approfondir avec lui au niveau des conversations, c’est donc un signe d’intérêt que tu lui portes malgré la non-attirance (mais qui est une constante chez toi...)
En lui formulant que tu aimerais avoir des échanges plus intimes, tu sauras si c’est pareil pour lui et au fil de cette connaissance, tu pourras sentir si tu l’aimes vraiment (même si tu crois déjà l’aimer) ou au contraire si rien ne prend de l’ampleur (les sentiments, le désir…)
Pour moi cela ressemble à une relation "platonique favorable" où le temps apporterait (ou pas) ce qui n'est pas au départ...
Enfin voilà comment je ressens tout cela !

#
Profil

Geraldin-e

le jeudi 01 août 2013 à 15h14

@ LuLutine, ta situation me rappelle assez des moments similaires pour moi.

C'est à dire des personnes qu'on voit peu souvent, pas de fascination amoureuse, pas spécialement de désir physique, et pourtant l'envie de plus, de conversations profondes/intimes.

Plusieurs fois j'ai pu être "attiré" (dans le sens d'avoir envie d'être avec elles, de partager des choses) clairement par des personnes, sans sentiment d'amour évident, sans "coup de foudre".
Est-ce qu'on ne donnerait pas trop d'importance au fait de vivre un amour fort et évident ?
Ca rejoint les discussions sur les frontières, ou pas, entre amour et amitié non ?
Peut-être alors que ce type de sentiment dont tu/on parle serait la forme "banale" de l'amour ?, sa forme plus apaisée, dans le sens de non passionnelle ?

Dans mon cas, il y a/avait bien une attirance pour les idées des personnes, leur personnalité, l'envie d'être plus proches, quelque chose de plus qu'une amitié simple ou une connaissance. Disons de l'amitié, ou un début d'amitié, pouvant assez vite se transformer en amour (avec ou sans sexualité) si les circonstances...?
Malheureusement, je n'en ai pas parlé avec ces personnes. Trop de timidité, et puis peut-être pas d'occasions qui se présentent quand on les voit peu souvent. Alors je ne sais pas si c'est/était partagé.

Sans doute qu'on n'ose pas se dévoiler trop dans ces cas là (surtout lui dans ton cas apparemment), car on n'est plus dans les schémas habituels (soit relation amoureuse, soit ami.e) ? Et puis on a peur de l'engagement pouvant suivre, de ne pas assumer une relation différente, poly, épisodique ?

L'idéal serait d'en parler avec l'intéressé. Mais s'il ne veut pas, c'est peut-être qu'il a peur, qu'il veut que ça reste en l'état ? Et donc s'abstenir.
En même temps, aborder le sujet frontalement pourrait permettre de libérer positivement des choses, au risque qu'il prenne peur et fuit.
Bref, il y a le pour et le contre... :-/
Perso en tout cas, je regrette un peu de n'avoir pas abordé le sujet avec certain.e.s, j'ai l'impression d'être passée à côté de certaines choses belles et intéressantes. Donc actuellement, j'aurais plutôt tendance à essayer de mettre les pieds dans le plat si le "terrain" semble un peu favorable !

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 01 août 2013 à 16h02

Geraldin-e
Est-ce qu'on ne donnerait pas trop d'importance au fait de vivre un amour fort et évident ?

Tout à fait d'accord (+)

Geraldin-e
Perso en tout cas, je regrette un peu de n'avoir pas abordé le sujet avec certain.e.s, j'ai l'impression d'être passée à côté de certaines choses belles et intéressantes. Donc actuellement, j'aurais plutôt tendance à essayer de mettre les pieds dans le plat si le "terrain" semble un peu favorable !

Oui, quelque part il vaut mieux avoir des remords que des regrets. En plus, je ne crois pas qu'un homme, en général, va se formaliser sur la "procédure" d'approche. Une femme lui plaira ou ne lui plaira pas indépendamment de ce genre de considération. Elle n'a pas besoin de chercher à le séduire, juste à lui montrer son intérêt. Enfin c'est l'impression que j'ai, en me basant sur mon vécu et discussions avec mes amis masculins.

#
Profil

Deneb

le jeudi 01 août 2013 à 16h22

Geraldin-e
C'est à dire des personnes qu'on voit peu souvent, pas de fascination amoureuse, pas spécialement de désir physique, et pourtant l'envie de plus, de conversations profondes/intimes.

tout pareil pour moi ! des personnes qu'on côtoie de temps en temps, avec lesquelles plein "d'atomes" se mélangent au niveau des échanges, sans forcément un éveil de désir plus physique ou passionnel !

Geraldin-e
Peut-être alors que ce type de sentiment dont tu/on parle serait la forme "banale" de l'amour ?, sa forme plus apaisée, dans le sens de non passionnelle ?

Oui, tout à fait, et cette situation est certainement bien plus courante qu'on ne le croit, juste à voir les mots qu'on met dessus...

Metazet
En plus, je ne crois pas qu'un homme, en général, va se formaliser sur la "procédure" d'approche. Une femme lui plaira ou ne lui plaira pas indépendamment de ce genre de considération.

Oui, comment pourrait-il en être autrement finalement ? Les "procédures" d'approche, de séduction, pouah !...tout devrait tellement se vivre au ressenti !

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 01 août 2013 à 16h49

Deneb
Oui, comment pourrait-il en être autrement finalement ? Les "procédures" d'approche, de séduction, pouah !...tout devrait tellement se vivre au ressenti !

Je suis tout à fait d'accord. Ça devrait...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion