Polyamour.info


artichaut

artichaut

Rennes (France)

Polyamour : orientation relationnelle intime non-exclusive et consensuelle.

———————————

La dimension "avoir plusieurs relations amoureuses et/ou sexuelles en même temps" (qui peut même, si on n'y prends pas garde, devenir une injonction supplémentaire !) ne me semble pas le…

Un Bouquet d'amoureux — par Morning Glory Zell

Rédigé le lundi 06 mai 2019 à 06h25

Mis à jour il y a 3 mois

Texte de Morning Glory Zell-Ravenheart (née Diana Moore), réputé pour être l'un des premiers texte (en mai 1990) à utiliser le mot « Polyamour » (Polyamory), de surcroît dans son sens très actuel.

Illustration : ewedistrict (CC By SA)

Ce texte, bien que datant de mai 1990, contient déjà beaucoup de ce que ne cessera de prôner le polyamour jusqu'à aujourd'hui, et laisse supposer une longue pratique collective de non-monogamie-responsable antérieure à ce texte (avec ou sans le terme «  Polyamour »). On peut noter que le texte est très centré autour d'une hiérachie entre relations « principales » et « secondaires ». Ne doutons pas que comme aujourd'hui les avis devaient sans doute beaucoup diverger, à l'époque, sur la pertinence et la légitimité d'une telle hiérarchie. Pour autant, ces expériences dans un cadre "sécurisé" qu'est celui des relations hiérarchiques, à peut-être paradoxalement permis jadis de faire émerger plus facilement ou plus rapidement des registres de confiance, des pratiques de responsabilité volontaire et du prendre soin de chacune des personnes impliquées.

Et les beaux passages sur les relations entre primaire et secondaire, préfigurent les relations entre metamours. En reprenant une des phrases du texte, on pourrait écrire aujourd'hui : « les métamours seront pour vous plus que des ami·e·s ».

— Artichaut



Un Bouquet d'amoureux par Morning Glory Zell

Commençons par l'hypothèse a priori selon laquelle le lecteur est soit en train de pratiquer, soit fermement attaché au concept de relations ouvertes en tant que style de vie amoureux et en concscience. Si vous ne faites pas partie de cette catégorie, cet article ne vous intéressera probablement pas. Si vous êtes plein de curiosité quant aux potentialités des relations ouvertes, il existe des ressources qui traitent de questions aussi intrigantes que la gestion de la jalousie et des théories sur les raisons pour lesquelles ce mode de vie est sain et positif. Certaines de ces ressources seront données à la fin et on y trouvera également des points d’intérêt considérables.

L’objectif d’une relation ouverte responsable est de cultiver des relations complexes, continues et à long terme, enracinées dans de profondes amitiés mutuelles.

Quels éléments permettent à une relation ouverte de réussir ? Ayant été impliqué toute ma vie adulte dans l’un ou l’autre des « mariages ouverts » (ma relation primaire actuelle dure depuis 16 ans), j’ai vu défiler de nombreuses idées et expérimenté des plans et des règles pour que ces relations fonctionnent pour toutes les personnes concernées. Il y a autant de variété de besoins des différentes personnes dans une relation qu'il y a de personnes impliquées. Cependant, il doit y avoir certains éléments infaillibles pour que le système fonctionne, et d'autres éléments sont fortement recommandés car ils possèdent un bon retour sur expérience. Appelons-les collectivement "Règles de route".

Règles de route

Les deux premières sont essentielles. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un étant en mariage ouvert sérieux et en bonne santé en ayant omis l'un ces deux premiers principes. Il s'agit de :

Honnêteté et ouverture quant au le style de vie polyamoureux. Avoir de multiples relations sexuelles en mentant à votre partenaire ou en essayant de prétendre à chacun d'eux qu'il/elle est le "seul véritable amour" est une façon de vivre très superficielle et égoïstement destructrice.

Il y a des mariages dans lesquels l'un des partenaires dira: "Si vous avez une liaison, je ne veux jamais en savoir plus." Je suppose que certaines personnes prennent cela comme une permission tacite de la même manière qu'un enfant va être complice quand le parent lui dit: "Ne me laisse jamais te surprendre en train de faire telle ou telle chose !" Sans une honnêteté absolue, en particulier en ce qui concerne les questions sexuelles, la relation est condamnée. Certaines relations ouvertes conviennent de ne pas discuter des détails de leurs relations satellites avec leur partenaire principal ou vice-versa, mais il doit toujours exister l'honnêteté fondamentale et l'accord que d'autres relations existent et qu'il est important de les maintenir.

Le second principe mentionné est également fondamental :

Tous les partenaires impliqués dans les relations multiples doivent pleinement et volontairement adhérer à l'engagement fondamental d'un mode de vie polyamoureux. Une situation dans laquelle un partenaire cherche la polygamie et l'autre insiste pour la monogamie ou quelque chose de très politique, ne fonctionnera pas, car il s'agit d'un désaccord trop fondamental pour permettre à la relation de prospérer. Tôt ou tard, quelqu'un doit céder et le fera d'une manière ou d'une autre. La vérité est que les gens ont généralement une préférence marquée.

Hogamus, higamus, les hommes sont polygames
Higamus, hogamus, les femmes sont monogames

La seule raison pour laquelle de tels mariages mixtes ont réellement fonctionné est qu’il existait un tabou très puissant de la part de l’Église et de l’État sur les options alternatives à la monogamie. Dans le patriarcat, l'écart des hommes par rapport à cette norme est ignorée et les femmes punies, souvent par la mort. La première loi enregistrée concernant le genre, dans l'ancien code d'Urukagina, 2400 avant notre ère, était dirigée contre les femmes qui pratiquaient la polyandrie, précisant que leurs dents seraient enfoncées avec des briques. Maintenant que les codes sociaux sont remis en cause, même si l'État maintient des lois contre le mariage pluriel, les hommes et les femmes sont plus libres d'explorer d'autres préférences et les relations sont manifestement en période de mutation.

Quand j'ai rencontré et que j’ai eu un coup de foudre pour mon actuel partenaire principal, je me suis suffisamment extrait de mon état d'amoureuse transie pour dire: "Je t'aime, mais j’espère que nous pourrons avoir une relation ouverte parce que je ne suis pas vraiment apte à la monogamie et serait très malheureuse dans une relation monogame ". Heureusement, Otter était ravi de l'entendre car il avait trop peur de perdre ce nouveau bonheur en abordant le sujet en premier.

De nombreuses relations se sont effondrées sur l'écueil de Higamus-Hogamus. Néanmoins, plus vite le problème sera traité, meilleures seront les chances de survie de la relation. Cela signifie également une mort plus rapide et plus douce d'une histoire d'amour si cet accord fondamental ne peut être atteint. L’honnêteté et l’engagement volontaire au Polyamour sont les éléments de base que tous les partenaires doivent utiliser pour construire une relation ouverte durable.

Une fois cet obstacle franchi, vient ensuite un ensemble de règles de base pour la conduite des relations. Toute relation mérite ces règles de bases, même pour une nuit. De nos jours, l'état de la sexualité étant risqué, de telles considérations sont plus que de la décence; elles peuvent être une véritable bouée de sauvetage.

Ne mettez jamais d’énergie dans aucune relation secondaire lorsqu’il y a un conflit actif au sein de la relation primaire. Cela doit être du solide ou la relation primaire finira par abdiquer.

Le problème avec cette règle est que si les deux partenaires ne sont pas également attachés à l'ouverture de la relation, elle peut être utilisée comme une arme dans leurs désaccords. En décidant délibérément d'ouvrir un conflit juste avant que son partenaire principal A aille voir un chéri de sa relation secondaire, le partenaire principal B peut garder le contrôle sur son conjoint et l’empêcher d’avoir de bonnes relations avec sa relation secondaire. Ce comportement est semé de malhonnêteté et de principes monogames secrets ; si on y revient constamment, c'est symptomatique d'un désaccord fondamental avec les principes de base. Si le partenaire B joue à ce jeu avec les assignés-satellites du partenaire A, tout en continuant d'asseoir sa place, B est un hypocrite de chaque instant et devrait nommer explicitement ses conneries !

Néanmoins, cette règle est la soupape de sécurité pour la santé mentale et la préservation des relations primaires et doit être suivie avec une intégrité scrupuleuse. C’est une bonne idée pour les partenaires principaux d’avoir un ensemble convenu de signaux ou une phrase clef afin de demander poliment à leur partenaire principal de reporter ou d’annuler leur nouvelle relation afin que l’énergie puisse être injectée dans la relation principale pour être réparée ou en recoller les morceaux. Cette requête ritualisée peut être concue de manière à éviter une terminologie chargée et à réduire la charge émotionnelle négative. L'utilisation frivole de ce signal est très destructrice, de même que le refus de participer à la guérison lorsque le partenaire principal est sollicité.

La jalousie de territoire n'a pas sa place dans un accord polyamoureux. Cependant, la jalousie liée à la situation peut surgir à propos de problèmes dans la relation lorsqu'un ou plusieurs partenaires se sentent négligés. De toute évidence, le meilleur remède contre la négligence consiste à attirer l’attention sur ce qui a été négligé ; la relation prospérera lorsque tous les partenaires se sentiront forts et positifs l'un·e envers l'autre. À partir de ce centre fort et sain, il devient possible d'étendre l'amour aux autres.

Consultez le partenaire principal avant de vous engager sexuellement avec un nouvel amant secondaire à long terme. Le partenaire principal doit approuver la nouvelle personne, se sentir bien et ne pas se sentir menacé par la nouvelle relation. Rien ne peut rompre une relation plus rapidement que de faire venir une nouvelle personne hostile ou se refusant à prendre en compte l'autre partenaire principal. D'autre part, les personnes les plus précieuses de ma vie sont les amant·e·s que mon partenaire principal a amenés à la maison pour devenir nos ami·e·s pour la vie.

La pertinence de cette règle dépend de la fréquence à laquelle elle est invoquée par la même personne. Si elle est utilisé à tout bout de champ par une seule personne, cela est manifestement injuste et symptomatique d'un problème ou d'un besoin qui doit être résolu. Cela peut être délicat et encore une fois, si l’honnêteté n’est pas respectée de manière irréprochable, la règle peut être mal utilisée. Par exemple, si un homme a de la difficulté à s’entretenir avec d’autres hommes, il peut utiliser son aliénation pour séparer tous les autres amants proposés par sa femme de ci de là, la laissant sans relation satellite recevable par lui. Le remède à cela est que la personne ayant le problème à relationner avec le même sexe cherche un groupe de thérapie pour personnes voulant surmonter cette aliénation.

Des règles différentes peuvent être utilisées pour s’appliquer à une nuit ou à d’autres histoires d’amour temporaires. Les coups d'un soir ne sont pas forcément mal vus et peuvent constituer une expérience mémorable, mais certains partenaire principaux choisissent de ne pas autoriser de telles aventures brèves comme trop risquées, tandis que d’autres estiment que de tels événements ajoutent du piquant et sont particulièrement bienvenus lors de voyages d’affaires ou autres éloignements. La règle "demander en premier" peut être suspendue pour la durée de l'éloignement.

Tous les nouveaux amoureux et amoureuses potentielles sont immédiatement informés de toute relation primaire existante, de sorte qu'ils comprennent réellement la primauté de cette relation existante. Rien de tout cela ne romp votre pacte de mariage ! Les satellites ont le droit de savoir où ils se situent vraiment et ne pas avoir de fausses illusions ni de dissimulation d'emploi du temps. Par exemple, dans une relation triadique entre deux femmes et un homme, il y a parfois un amoureux solitaire du satellite qui veut "extraire cette petite pouliche du troupeau". Si les satellites recherchent réellement une relation monogame, ils ne se satisferons pas du rôle joué par une relation secondaire à long terme, et il vaut mieux qu'ils le découvrent avant que des dommages ne soient causés à l'une ou l'autre des parties.

Si un·e partenaire secondaire devient destructeur pour un·e partenariat principal, l'un des partenaires principaux peut demander à l'autre de mettre fin à la relation secondaire menaçante. Il est sage de limiter ce veto à la phase initiale de formation de relations secondaires. Après qu'une relation secondaire existe depuis plus d'un an et un jour, toute difficulté avec la partenaire secondaire doit être résolue avec la coopération de tous. Si vous n'êtes pas tous amis à ce moment-là, c'est que vous ne conduisez pas vos relations de manière très coopérative et aimante. En fin de compte, ce que nous créons est une famille élargie basée sur le simple fait que les amoureux seront pour vous plus que les amis.

Une complication supplémentaire peut survenir dans le cas d'une préférence sexuelle non-normée. Une femme bisexuelle que je connaissais et qui était en couple avec un homme a dû mettre fin à sa relation avec l'une de ses amantes parce que la maîtresse de cette relation secondaire était une lesbienne qui s'était opposée à la relation Primaire pour des raisons politiques. Un autre couple bisexuel avait un système où ils étaient hétérosexuellement monogames et toutes leurs relations satellites étaient avec des membres du même sexe. Cette solution élégante a subi un stress considérable et sans doute une modification avec l’apparition du sida.

Rester en bonne santé

Les maladies vénériennes constituent depuis des siècles l'épine au sein de la rose de l'amour érotique, mais récemment, l'épine a développé un certain venin mortel. Si nous voulons que des relations ouvertes survivent, nous devons développer une honnêteté irréprochable qui ne dissimulera aucune imprudence derrière une fausse modestie ou une pudeur. Nous devons pouvoir avoir une confiance inébranlable en nos partenaires principaux et un très haut niveau de confiance en toute relation satellite secondaire ou autre. Cela exige une communauté soudée de confiance mutuelle entre des amants amis. Une étude récente a donné des statistiques qui font réfléchir : plus de 80% des hommes et des femmes interrogés ont déclaré qu'ils allaient mentir à un partenaire sexuel potentiel, à la fois sur le fait de savoir s'ils étaient mariés mais aussi s'ils avaient ou non un herpès ou une autre MST. Les résultats peuvent être nuisible pour tous. De nos jours, quiconque estime que l'honnêteté totale n'est « pas romantique » court au désastre et quiconque est assez malheureux pour faire confiance à une personne comme celle-ci peut entraîner beaucoup d'innocents, du fait de son mauvais jugement.

Afin de faire face à ce niveau de risque, un système appelé « Le Serment de la capote » (« The Condom Commitment ») a été mis au point. Cela fonctionne comme ceci: vous pouvez avoir des relations sexuelles sans préservatif uniquement avec les autres membres de votre cercle d’engagement pour les préservatifs. Tous les membres du cercle doivent porter des préservatifs avec tous les partenaires extérieurs. Le Serment de la capote commence par la relation primaire où la confiance est absolue. Les partenaire secondaire de longue durée peuvent s’associer par consentement mutuel du couple principal et de tout autre partenaire secondaire appartenant déjà au cercle. Si une personne faillit et a un rapport non protégé, elle doit passer par une longue période de quarantaine, être testée pour toutes les MST, puis acceptée de nouveau par consensus des autres membres du cercle. La même chose s'applique si un préservatif se déchire lors d'un rapport sexuel avec un partenaire extérieur.

L’adhésion à l’engagement relatif au préservatif et aux autres règles de route peut sembler difficile et quelque peu artificiel au début, mais elles ont évoluées par des flots de larmes et de nombreux cœurs brisés. Les relations non-normées peuvent être pleines d'excitation enjouée, mais ce n'est pas un jeu et les gens ne sont pas des jouets. Le système ne fonctionne que si tout le monde obtient ce dont il a besoin. Les récompenses sont si riches et merveilleuses que je ne peux personnellement pas imaginer vivre autrement.

Je pense que tout ce style de vie polyamoureux est l’avant-garde du XXIe siècle. Les familles élargies deviendront un modèle plus largement accepté lorsque le système de la famille nucléaire monogame s’effondrera sous l’impact des divorces en série. À bien des égards, les relations polyamoureuses prolongées imitent les anciennes familles multigénérationnelles avant la révolution industrielle, mais elles sont meilleures parce que les liens sont volontaires et sont, par nécessité, enracinées dans l'honnêteté, l'équité, l'amitié et les intérêts mutuels. Éros est, après tout, la force principale qui lie l’univers ensemble. Nous devons donc faire preuve de créativité dans l'utilisation de cette force pour mettre au point des moyens nouveaux et appropriés de résoudre nos problèmes et de nous rendre heureux les un·es les autres.

Après tout, les mots magiques restent : Perfect Love et Perfect Trust (Amour parfait et Confiance parfaite).


Source : Morning Glory Zell in Green Egg, Vol. XXIII, numéro 89 — (version américaine sur web.archive.org)

1 réaction à cet article (la dernière il y a 6 mois)

Proposez vos articles !

Si vous souhaitez témoigner de votre expérience ou développer vos idées, n'hésitez pas à vous inscrire pour proposer un article.

» Inscription

D'autres articles sur le même thème

Réutiliser cet article ?

Vous pouvez diffuser, copier, distribuer ou traduire cet article si vous respectez les conditons suivantes :

Vous pouvez nous contacter pour toute utilisation ne rentrant pas dans les termes de cette autorisation.


Espace membre

» Options de connexion