Polyamour.info

kali

kali

(Chine)

Participation aux discussions

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le vendredi 24 juin 2011 à 21h30

Bonsoir,

merci pour vos réponses et encouragements.
La situation polyamoureuse, je ne l'ai comprise que "grâce à" ou "à cause de" (je ne sais pas encore le terme adéquat pour moi) cette relation. Auparavant, je réagissais toujours en pure mono. Quand je suis vraiment amoureuse, généralement je le suis à fond (mon tempérament est passionnel) et je ne l'ai été jusqu'à présent que d'une seule personne à la fois.
Concernant mes amis, voir tantôt l'un (mon ex) tantôt l'autre (moi), c'est ce qui s'est passé pendant un moment mais comme on termine le boulot en même temps et que nos amis communs ont envie de nous voir tous les deux, cela nous force à être par exemple ensemble autour d'un repas. De ce fait là, ma collègue ne m'adresse pas la parole et moi non plus, ce qui induit un climat glauque.
En fin de compte, ce qui me fait vraiment mal à vrai dire, ce n'est pas tellement l'attitude de ma collègue mais c'est l'acceptation de mon ex lorsqu'elle a été odieuse avec moi. Malgré cela, il reste avec elle.
Pour la conception décrite par eolemuse, je pense effectivement que cet homme est qqn qui adore plaire, il a fait l'amour à diverses femmes sans vraiment être amoureux. Je fus l'une d'entre elles et je connais plusieurs autres femmes qui en ont fait les frais. A la différence de celles-ci, il est resté avec moi pendant 2 ans et 11 mois sans aucun engagement et quand cette collègue est arrivée dans sa vie, il a fait comme avec moi pendant un an. C'est au moment où il a réalisé qu'il nous faisait toutes les deux souffrir qu'il s'est décidé à n'en garder qu'une (ou plutôt elle l'a forcé à décider en refusant ma proposition de manger et en m'insultant à la sortie du boulot). Et maintenant il veut essayer la monogamie et se met à l'aimer.
L'idée qu'elle lui met un collet était une idée que j'avais eue mais parfois il faut voir que c'est aussi son choix à lui. Les voir arriver au boulot le matin ensemble me rend triste car pendant tout le temps qu'on a passé ensemble il s'est toujours refusé de dormir avec moi. Parfois, je me dis qu'il vaut mieux rester avec la personne qui vous aime plutôt que de rester avec la personne qu'on aime car cette dernière finit par vous quitter pour celle qu'elle/il aime.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le jeudi 16 juin 2011 à 12h39

Tu as raison, je suis qqn de sentimentale et j'ai du mal à laisser cette histoire derrière moi. Cet ex, c'était mon homme et mon ami. Nos amis communs, je les ai choisis car on avait des centres d'intérêt communs, un humour similaire...
Actuellement, je fréquente d'autres personnes mais j'ai toujours ce sentiment que ce n'est pas pareil.
Partir par amour déçu, ce n'est qu'une partie de ma situation. Cela a entraîné une absence physique de mes amis et l'ambiance dans mon travail pâtit de la situation (comme je l'ai expliqué dans mon précédent mail). Ca fait beaucoup.
Je pense qu'effectivement je dépends beaucoup des gens, peut-être trop.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le jeudi 16 juin 2011 à 10h38

Bonjour à tous,

Pour ceux qui connaissent un peu mon histoire, je suis véritablement reconnaissante de leurs réponses sur le forum. Je reviens poster un message après qques temps d'absence pour m'excuser si je n'ai pas répondu aux derniers messages. Etant d'accord avec ces messages, j'ai oublié d'y répondre! Sorry, sorry... Et quand je disais, à tort, que le poly était égoïste, c'est que je suis mono et je ne savais pas que mon ex était poly. Du coup, quand je l'ai appris, étant déjà amoureuse, je l'ai accepté. Maintenant, toutefois, il est redevenu mono. Je ne devais sans doute pas
lui correspondre et c'est pour ça qu'il était poly.

Je voulais aussi témoigner de la suite de mon histoire, peut-être que ça donnera matière à réflexion...
Bien que j'essaie de prendre de la distance, le fait que mon ex et sa copine, ma collègue, soient dans la même entreprise que moi ne facilite pas la tâche. J'ai décidé de prendre mon préavis et de quitter l'Asie pour ma terre natale. Cette décision, je l'ai prise à la suite d'une porte non retenue par ma collègue sur mon lieu de travail, heureusement que je suis rapide sinon, je me la prenais en plein visage! De ce fait, j'en ai parlé à mon ex qui m'a dit qu'il avait parlé à sa copine pour lui demander d'arrêter ce comportement, qu'elle avait gagné son coeur. Il m'a dit qu'il n'était en aucun cas responsable de ses actes et qu'il ne les acceptait pas mais qu'il ne pouvait rien faire.
Par ailleurs, un soir alors que mes collègues et moi buvions un verre, il m'a demandé s'il pouvait venir nous rejoindre avec sa copine. J'ai répondu que je ne pouvais pas lui interdire, nos amis sont des amis communs et je ne veux pas le couper de ses relations sociales. Je me suis donc retrouvée face à sa copine qui ne m'a pas adressé la parole de la soirée, bref un climat très électrique que je ne supporte plus.
Nos amis communs m'ont dit qu'ils ne voulaient pas choisir, en clair, ce sont nos histoires et je le comprends très bien. Ce qui me fait mal, c'est qu'ils connaissent l'histoire et qu'ils sont très heureux pour mon ex, qu'il ait trouvé qqn qu'il aime. Qu'elle ait été et est toujours odieuse avec moi, ça ne semble pas être un problème, il faut que je comprenne, qu'elle est extrêmement amoureuse de mon ex. Bref, tolérance à 100% de la jalousie, je n'ai plus qu'à l'accepter aussi. Pour ne pas prendre parti, nos amis se voient sans moi, et je suppose sans mon ex et sa copine, ce qui fait que mon ex se retrouve très souvent avec sa copine et moi, je me retrouve... seule.
Mon ex me dit qu'il ne sait pas quoi faire pour que j'aille mieux et je sens qu'il est triste que je prenne mon préavis. Je pars d'Asie avec un goût amer, l'impression que par la méchanceté, on peut tout obtenir. En amour, les personnes gentilles ne sont pas récompensées. J'ai aussi l'impression que cette fille m'a tout pris :
- mon ex
- mes amis (quand je partirai, mes amis n'auront plus à choisir et le groupe pourra se reformer sans aucune gêne).
- mon style vestimentaire (avant elle avait un tout autre style, plus sport, sachant que mon ex adorait mon style, elle a adopté le même que le mien, je me coupe les cheveux, elle aussi... mais peut-être que c'est juste de la jalousie de ma part...).
- une ambiance sereine dans mon travail
Enfin, et je termine par une question: pensez-vous que j'ai pris la bonne décision, celle de prendre mon préavis?

Voir dans le contexte

Discussion : Ces peurs de la passion

Profil

kali

le lundi 30 mai 2011 à 15h33

Salut Siestacorta,

Ahhh, ok, sorry mes neurones se sont fait la malle:-) .

En fait je suis complètement d'accord avec ton point de vue. Si j'ai bien compris, tu distingues l'amour passion d'un sentiment plus construit d'amour.
J'ai l'impression que, souvent, dans les couples, ce sont deux phases d'amour qui se succèdent.
L'état de l'amour passion, de son ivresse est effectivement très intéressante surtout si on la vit à deux. Pour les tempéraments très passionnels et peu rationnels, il est parfois difficile de ressentir moins cette passion pour laisser place à qqch de plus sobre et plus construit. D'après mon expérience, c'est à ce moment-là que l'ennui peut vite s'installer.
Je me demandais si tu envisageais que dans l'amour construit, il y ait également place pour l'amour passion? Ne serait-ce pas paradoxal? Car la passion est qqch qu'on ne maîtrise aucunement.
Il me semble, mais peut-être je me trompe, que cette passion devient souvent douloureuse quand elle n'est pas réciproque dans le couple. Et à ce moment-là que faire? L'espérer de son partenaire ? Ca me paraît peu réaliste car comme je l'avais écrit avant, on ne maîtrise pas les sentiments de son/sa partenaire. Je me demandais du coup et de manière très pratique ce qu'il faut faire pour ne pas vivre dans une situation qui pourrait être douloureuse, est-il mieux d'abandonner la relation?

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Ces peurs de la passion

Profil

kali

le mercredi 25 mai 2011 à 12h55

Salut Siestacorta,

Sorry je n'ai pas compris ton dernier message, explique-moi.
Bien sûr que j'ai beaucoup apprécié tous les messages dont les tiens de ce fil de discussion et de celui que j'avais également lancé. Et si j'ai encore des réflexions ou questions à poster, j'espère bien que tu seras de la partie!
Ca m'a bcp aidée à voir clairement une situation qui était difficile et dont j'espère m'en sortir petit à petit. Par ailleurs, j'aime beaucoup ta comparaison avec la dent arrachée pour ressentir qqch:-D .

Voir dans le contexte

Discussion : Ces peurs de la passion

Profil

kali

le mercredi 25 mai 2011 à 06h33

Bonjour Bouggie,

Je pense que c'est assez juste ce que raconte Yip au sujet de l'amitié, et il est vrai que l'amour peut faire place à de l'amitié, ceci s'est déjà produit dans plusieurs de mes anciennes relations. En te lisant, j'ai l'impression qu'il y a un véritable dialogue entre vous deux et que l'instabilité sentimentale entre vous est complètement gérée. De la même manière, il n'y a aucun manque de respect entre le trio.
Pour ma part, ce fut le contraire et c'est la raison pour laquelle j'ai effectivement refusé l'amitié proposée par mon ex : un profond manque de respect de la part de ma collègue avait été présent et mon ex-compagnon l'avait accepté (même s'il dit le contraire, le fait de rester avec cette personne prouve son acceptation, je pense).
De ce fait, les valeurs que je partage que ce soit dans l'amitié ou dans l'amour (à savoir le respect des personnes dans leur individualité) n'étaient plus présentes en lui et je ne me vois pas continuer une amitié entre nous pour cette raison : la jalousie ne doit pas mener à blesser qqn et si c'est le cas, des excuses sont possibles or dans ma situation, ça n'est toujours pas le cas même après trois mois.
Je pense que si, à l'avenir, tu arrives à ne plus avoir de désirs sexuels pour elle et qu'un respect des sentiments des trois personnes en jeu est présent, alors une véritable amitié peut être engagée entre vous deux. En fait, il faudrait que tu saches si elle éprouve encore des désirs pour toi pour clarifier ta situation mais peut-être qu'elle-même ne sait plus où elle en est et est dans la peur, laisser de côté une relation longue de 5 ans pour de l'inconnu peut angoisser. Peut-être que si tu lui laisses du temps elle saura davantage ce qu'elle souhaite réellement.

NB: le fait que Lui, la troisième personne, doute de sa relation avec ta copine est normal car ils ne se fréquentent pas depuis longtemps mais en même temps cela peut avoir un effet inconscient chez ta copine: lui prouver qu'il est important dans sa vie.

Voir dans le contexte

Discussion : Ces peurs de la passion

Profil

kali

le lundi 23 mai 2011 à 16h55

Bonjour,

En lisant ton témoignage, je me suis incroyablement revue dans ta situation.
En résumé, j'ai vécu pendant presque 3 ans avec un homme. Il a commencé à fréquenter une de nos collègues un an avant notre séparation. A ce moment-là, j'ai accepté la situation et elle aussi, jusqu'au moment où elle a voulu une relation exclusive avec lui et m'a violemment exclue du trio. Quand j'ai compris qu'il fréquentait cette fille, j'ai accepté la situation car il me le demandait et je ne voulais pas nuire à sa liberté. Il m'a finalement dit sous la pression de cette femme qu'il nous faisait souffrir toutes les deux et que donc il préférait en rester là avec moi et continuer une relation avec elle. Il m'a proposé son amitié mais sans affection ni sexe. Ca m'a profondément attristée et je l'ai refusée. Comme toi, j'ai pris mes distances pour me protéger et en espérant qu'il se rende compte de ce qu'il perdait (ce fut un échec, prendre de la distance en espérant que l'autre revienne, c'est bien quand il y a des problèmes dans un couple pas quand il y a trois personnes en jeu).
Maintenant 3 mois sont passés, j'ai vécu une véritable souffrance car je les voyais régulièrement ensemble et la situation n'a pas changé. Ils ne sont pas bien tous les deux car il se rend compte qu'elle ne peut pas lui apporter ce que moi je lui donnais (l'humour et des discussions interminables) cependant il reste avec elle. Bien qu'il se rende compte qu'elle n'a pas été correcte avec moi, il a plus de ressenti pour elle et ça ne change rien que je sois la gentille dans l'histoire. Et le fait qu'ils ne soient pas bien ensemble ne changera en rien le fait qu'il était encore moins bien avec moi. Bref, on est tous perdants.
Enfin, je ne pense pas qu'une personne qui montre son besoin d'être avec qqn et qui reste dans l'attente soit très désirable et c'est la raison pour laquelle je me force à prendre du recul vis-à-vis d'eux. Mais c'est encore leur donner trop d'importance dans ma vie car je m'éloigne pour être davantage désirée...
Pour vraiment conclure, une phrase que j'ai lue sur ce forum m'a beaucoup aidée, elle disait plus ou moins ceci : tu ne pourras pas contrôler ses sentiments, de même que tu ne contrôles pas les tiens.
Je sais que c'est dur de l'entendre car moi-même j'ai encore du mal à m'y résoudre mais c'est pourtant comme ça la vie.

Bon courage

NB: si tu as accepté la situation, n'était-ce pas parce que tu savais qu'elle avait plus de ressenti pour lui? Et Lui, connaissant les sentiments plus forts qu'elle avait pour lui a pu se permettre de lui demander l'exclusivité, non?

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le vendredi 13 mai 2011 à 12h28

Merci pour vos réponses. Je suis d'accord avec tout ce que vous avez dit. Je suis certaine comme vous que la distance me ferait du bien et j'aspire à cela. Le problème est qu'il est mon collègue, que je le vois donc très régulièrement et je ne peux pas quitter mon travail avant février de l'année prochaine: je suis liée à un contrat et en cas de rupture de celui-ci, je dois rembourser l'ensemble des primes qui m'ont été octroyées ce qui, financièrement, me sera très difficile.
Je lui ai dit mon souhait de quitter mon travail et le pays (je suis en Asie), la seule chose qu'il m'a répondu c'est que ce n'était pas très malin de quitter un pays pour un mec et que de plus, cela montrait que je n'étais pas très indépendante dans une relation et qu'il trouvait ça dommage.
Enfin, de manière plus générale, je voulais réagir face au polyamour et ne pas lancer la pierre à ceux qui acceptent celui-ci mais j’aimerais développer mon point de vue de monogame.
- Accepter le polyamour pour un(e) monogame, c’est prendre un risque, le risque que la personne qu’on aime parte avec une autre et finisse par vous lâcher. C'est aussi espérer pour le/la monogame que son partenaire finisse par rompre avec son autre relation.
- Ne pas l’accepter, c’est le perdre et rompre avec cette personne, renoncer à cette relation.
En fait, je trouve que le polyamoureux est égoïste quand il est avec qqn de monogame car la personne monogame et amoureuse n’a pas d’autre choix que de l’accepter ou de partir. Quand elle l'accepte, elle est dans l’attente d'un couple exclusif et cela peut être insupportable pour un(e) monogame. Ca montre aussi sa faiblesse et son besoin de cette relation. Qqn de faible et de dépendant est-il attirant ? Selon moi, ça ne l'est pas et c'est la raison pour laquelle ce sera souvent la personne monogame qui sera quittée et pas l'inverse.
Et, autre question : naît-on polyamoureux, monogame ? Je pense que certaines personnes monogames deviennent polyamoureuses et inversement. Dans le cas d’une personne polyamoureuse, est-ce qu’elle choisit cette option parce qu’elle n’a pas encore trouvé la personne qui fera chavirer son cœur ? Et une fois trouvée ou espérant un projet avec une seule personne, elle deviendra monogame comme c'est le cas de mon ex ?
Merci pour vos réponses.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le mercredi 11 mai 2011 à 20h07

Bonsoir,

Je n'arrive pas à faire mon deuil et vous explique la raison.
Mon collègue et ex me dit que je l'ai abandonné, qu'il voudrait une amitié sans sexe avec moi, qu'il est extrêmement triste de la situation, à savoir je refuse toujours son amitié car sans sexe elle me ferait souffrir car je l'aime et voudrais vivre avec. Il le comprend cependant il n'arrête pas d'essayer de vouloir rétablir le contact avec moi et je lui répète avec force que c'est lui qui a premièrement fait le choix de m'abandonner et d'être avec cette autre collègue, que c'est lui qui a accepté qu'elle nous sépare.
Il me dit qu'il est ami avec elle et pas amoureux d'elle comme il n'est pas amoureux de moi mais qu'il a envie d'essayer une relation monogame pour une fois avec elle. En fait, il voudrait la même relation qu'on avait entre nous avant mais sans le sexe mais j'ai du mal à accepter qu'il m'ait abandonnée sur le plan sexuel alors que moi, je ne l'ai pas oublié (je suis têtue :)), beaucoup d'endroits me font encore penser à nous deux. Je crois que je n'arrive pas à faire mon deuil de notre histoire pour passer à une autre histoire car il est sans cesse là, à vouloir rétablir un contact avec moi. Je ne sais plus quoi lui dire.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le lundi 18 avril 2011 à 10h14

Bonjour,

Merci pour tes remarques Deville. Aujourd'hui, il m'a à nouveau proposé son amitié asexuée et j'ai à nouveau refusé car si je l'accepte, j'aurai envie de lui et me prendrai des refus. Je lui ai dit que je devais penser à moi, me protéger. Si j'accepte cette amitié, ce serait uniquement pour essayer de le récupérer, en même temps, si je refuse, je sais qu'il se distanciera encore plus de moi et s'attachera encore plus à cette fille. N'ai-je pas suffisamment perdu de temps ? Alors, je ne sais pas ce que je dois faire.
Quand tu dis :
" rien ne garantit qu'il tiendra longtemps avec sa geôlière, et donc tout n'est peut-être pas fini en fin compte qui sait ? :) ..." Je l'espère, il paraît que l'espoir fait vivre, en même temps j'ai l'impression qu'il est bien attaché à elle.
Il m'a dit que tout le temps qu'on était ensemble, il ne m'avait promis aucun engagement, ce qui est vrai mais j'espérais qu'avec le temps ça vienne et maintenant qu'il s'engage avec une autre, ça me rend triste.
Voilà où j'en suis pour aujourd'hui.
Au vu de la situation, qu'en pensez-vous: amitié ou pas?

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le jeudi 14 avril 2011 à 10h21

Bonjour,

vous avez raison, je dois penser maintenant à moi-même. Après ne plus lui avoir parlé pendant un mois et demi, j'ai finalement décidé de le recontacter pour discuter. Je voulais savoir si je lui avais manqué et s'il accepterait une amitié sexuée car je ne pense pas que la possessivité soit qqch de bon dans une relation. Il m'a dit qu'en un mois et demi, il avait évolué avec ma collègue et qu'il se sentait bien avec elle même s'il savait qu'elle était possessive, que s'il acceptait cette amitié sexuée, il lui ferait de la peine. Donc, là je pense que les carottes sont bien cuites!
Il m'a également dit qu'il n'acceptait pas ce qu'elle m'avait fait (pour rappel : méchants regards au lieu de travail, refus de ma proposition de manger à trois, insultes au téléphone alors que je suis restée correcte avec elle par empathie) mais qu'il avait plus de ressenti pour elle. Pour la première fois à 37 ans, il veut essayer une relation exclusive et je dois l'accepter. Il m'a également remercié pour ma "rectitude morale" vis-à-vis d'elle, je vais loin avec ça!
Il m'a proposé une amitié asexuée ce que j'ai refusé car comme vous le dites je dois penser à moi-même et ça me ferait trop de mal je pense.
Fin de l'histoire et un nouveau départ est obligé. Dur, dur...
Merci à toutes pour m'avoir lue et conseillée.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le dimanche 03 avril 2011 à 16h39

Bonjour,

Je réapparais après un mois d'absence et je tiens à remercier avant tout pour les derniers messages envoyés.
J'écris à nouveau sur ce site car je ne m'ensors pas dans ma situation. Mon collègue (et je dois dire à regret 'ex') "est" avec la fille qu'il a préférée à moi. Pour rappel, je lui avais demandé de choisir entre nous deux et il l'avait choisie. Il l'avait aussi quittée après m'avoir dit qu'il la préférais mais il est retourné avec.
Depuis un mois, je ne parle plus avec lui ainsi qu'à cette collègue. Ils ont envie de savoir ma situation, si j'ai retrouvé qqn d'autre, du coup, ils envoient des collègues-espions pour connaître ma situation sentimentale. C'est vraiment embarrassant.

Cette collègue avec qui il est maintenant qui m'avait insultée au téléphone quand je lui avais téléphoné pour dire que cette homme l'avait choisie, joue maintenant les gentilles (car elle sait qu'elle a mal agi à mon égard) et dit qu'en fait "ils ne me veulent aucun mal". Je trouve ça facile de dire ça alors que quand j'étais encore avec lui, elle a vraiment été odieuse avec moi. Maintenant qu'elle l'a eu, elle se rend compte qu'elle a mal agi et joue les sympas.

Je sais que mon collègue est triste du fait qu'on ne se parle plus cependant il ne me téléphone pas, ne me parle pas (en même temps dès qu'il est là, je fuie). Cependant, je n'ai pas envie de lui parler si c'est pour m'entendre dire "j'aimerais qu'on reste amis". En même temps, je ne sais pas si c'est ça qu'il voudra me dire, je suppose que "oui" vu qu'il m'avait dit qu'il avait plus de ressenti pour elle.
Je trouve ça injuste car j'avais accepté la présence de cette collègue à ses côtés mais pas elle et c'est finalement elle qu'il a quand même choisi.

Vous m'aviez tous dit d'aller voir ailleurs, de m'occuper de moi-même mais pas facile à faire quand je les vois 5 jours sur 7. Aujourd'hui, j'ai demandé à un ami s'il fallait que je bouge ma position (à savoir: ne pas lui parler) il m'a dit que non car ça me ferait encore plus de mal s'il me disait qu'une relation n'était plus possible avec lui. En même temps, est-ce que c'est ce qu'il me dira? Est-ce que je peux espérer qqch de cette relation ?

Je m'excuse d'avance si ce message paraît similaire aux autres ou quoi que ce soit, c'est le message d'une personne malheureusement encore amoureuse.

Bonne soirée

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le mercredi 02 mars 2011 à 18h44

Merci Wazaa et les autres pour ces éclaircissements. Je suis tout à fait d'accord avec vous quand vous dites que c'est pour moi que je dois faire les choses, seulement je ne sais pas ce que je veux, en fait. Est-ce que ça me fera vraiment du bien de couper toute discussion avec lui? Peut-être sur le long terme mais maintenant je ne sais pas encore. C'est sur le domaine pratique que j'ai du mal à voir ce que je dois faire pour mon bien, pour penser à moi. Pendant longtemps, j'ai vu que c'était par l'altérité que des changements se sont provoqués en moi et cette personne m'a donnée beaucoup à réfléchir et même encore maintenant dans la souffrance. Je sais que vous allez me dire que d'autres personnes pourront provoquer aussi ce type de changement ou que le changement doit venir de moi :). Mais qui connait-on réellement mieux si ce n'est soi-même? Dès lors, je pense que le changement vient par l'autre.

"Vivre pour moi", ce genre de choses que certains amis me disent, ils ont tous raison et peut-être je me suis un peu trop oubliée dans la relation que j'ai eue avec lui pendant trois ans.

Je pensais, effectivement à tort, que la situation avait changé avec ce collègue car il avait également quitté la deuxième personne. Par rapport au message que Lulutine avait envoyé: ne pas être "la première" de qqn si on ne l'est pas pour lui, m'avait fait réfléchir. Et comme il l'a aussi quittée, je m'étais dit que finalement je n'étais pas tant que ça la seconde et que donc il y avait de l'espoir. Erreur. Je pense que si je lui manque vraiment il reviendra, non? mais qu'en attendant je dois tracer ma route.

Ces jours-ci, un autre collègue et ami n'arrête pas de me dire de lui reparler, qu'on n'est plus des ados et qu'on souffre tous les deux. En même temps si c'est pour que la collègue avec qui il sortait comme moi-même refaisons la même démarche, je n'y vois pas l'intérêt. Et rester amis avec cet ex, ce n'est pas possible pour moi. (désolée, je me répète encore là, hihihi...) Mais c'est dur de lutter face aux avis des gens et surtout amis.

Merci en tout cas pour toutes les réponses que vous m'avez déjà données, elles sont souvent très justes et m'aident à réfléchir. Bonne soirée à tous.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le dimanche 27 février 2011 à 16h59

Bonjour

Je résume un peu pour ceux qui n'ont pas suivi :
Mon collègue m'a quittée il y a une semaine après trois ans de relation. Il m'a dit préférer une autre collègue. Il sort avec elle depuis un an mais je ne connais l'existence de cette relation que depuis 4 mois, tout comme elle sait que j'existe dans la vie de cet homme depuis 4 mois. On l'a appris en même temps. A ce moment là, nous l'avons toutes les deux quitté mais nous sommes revenues vers lui et nous avons finalement accepté la situation de "polyamour" de peur de le perdre toutes les deux.
La situation ne nous convenant cependant pas, je lui ai demandé de choisir entre elle et moi il y a une semaine (après qu'elle soit partie très fâchée lorsque j'ai proposé qu'on aille manger à 3). Au départ, il m'a dit qu'il voulait nous quitter toutes les deux mais après, il m'a dit qu'il avait plus de ressenti pour elle, du coup je suis également partie fâchée et ça fait une semaine que nous ne nous parlons plus. J'ai posté des messages sur ce site à ce moment-là et on m'a conseillé de me désinvestir ce que j'ai fait (je suis sortie presque tous les soirs) mais maintenant la situation a changé:
elle ne lui parle plus non plus, j'ai l'impression qu'il l'a quittée aussi.

Que dois-je comprendre? Que les qualités de cette femme comble mes défauts? Que finalement, je ne suis pas la seconde ni la première... Qu'il a eu de la peine pour moi et que donc il l'a quittée pour ne pas me faire souffrir mais que c'est quand même elle qu'il aime?

Je voudrais le reconquérir mais j'ai peur que la situation redevienne pareille, qu'il resorte avec les deux comme ce qui s'est passé après qu'on l'ai quitté toutes les deux pour ensuite revenir vers lui il y a 4 mois. C'était la raison pour laquelle je lui ai demandé de choisir il y a une semaine mais il semble en être incapable... (ou alors comme je dis je suis la seconde, c'est juste qu'il avait de la peine pour moi qu'il l'a quittée mais qu'il a bel et bien plus de ressenti pour elle comme il me l'a exprimé).

Que devrais-je faire pour être la seule qu'il aime? Y a-t-il un espoir? Est-ce que je dois continuer à ne pas lui parler, lui parler, devenir "amis"... J'ai l'impression que j'ai déjà utilisé toute une série de "techniques" pour conquérir cet homme mais que rien n'a fonctionné. Je me demande s'il sera un jour capable d'accepter mes défauts. Mais peut-être je devrais continuer à me désinvestir... Qu'en pensez-vous?

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le mardi 22 février 2011 à 19h31

Bonjour Siestacorta,

Tu as vraiment raison, il faudrait créer un point sur "accepter le PA c'est mieux que rien", j'y participerais très certainement :)

En fait, je dois reprendre mon histoire depuis le début car ce n'est pas que je n'ai pas songé à aller voir ailleurs pendant ces trois dernières années. Pendant 7 ans, j'étais avec un homme très gentil, attentif. Je l'ai trompé (j'en ai honte) pendant deux ans et demi avec ce collègue. Je n'arrivais pas à le quitter de peur de lui faire trop de peine mais je n'éprouvais plus aucun désir ces derniers temps, c'est la raison pour laquelle je l'ai quitté il y a deux mois. J'espérais aussi que cela puisse changer la relation avec mon collègue mais rien n'y fit.

Concernant "l'épanouissement affectif qui passe par d'autres biais que ta relation avec cet homme", je suis tout à fait d'accord avec toi. C'est juste que je suis en pays asiatique depuis trois ans et que les véritables amis que j'ai sont aussi les siens (question de langue). En refusant de lui parler et de le voir car il a choisi l'autre collègue il y a trois jours, je me coupe des soirées avec mes amis proches. C'est difficile.

Ton message et le précédent de Lulutine vont dans le même sens: me désinvestir, faire ses propres projets. Vous avez raison. Merci.

La seule chose que je me demande encore: dois-je continuer à l'ignorer ce qui lui fait du mal et à moi aussi (car on se voit 5 jours sur 7)? En même temps, je le fais pour me protéger car si j'accepte de lui reparler, j'ai peur de souffrir à nouveau. Je ne peux pas accepter une simple amitié (sans sexe) ce qu'il souhaiterait peut-être mais qu'il ne pourra pas tenir c'est sûr car on a essayé de multiples fois. Pour moi, ce n'est de plus pas tenable car j'éprouve du désir pour lui. Ca me ferait trop mal. Par contre je pourrais accepter d'être la seconde (par rapport à mon autre collègue), mais en le faisant c'est un sacré manque d'estime de soi. Il saura qu'il peut faire de moi tout ce qu'il veut puisque j'accepte tout.
Merci pour vos précieux conseils.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le mardi 22 février 2011 à 18h36

Merci beaucoup pour ta réponse qui m'éclaire vraiment.

Quand tu dis que je dois me "désinvestir", je suis tout à fait d'accord avec toi mais je n'y arrive pas car je suis très attachée à cette personne. Ma raison n'arrive pas à prendre le pas sur mes sentiments.

En fait, j'ai déjà essayé à multiples reprises de me détacher de cette personne mais à chaque fois que je rencontre qqn d'autre, je n'arrive pas à m'intéresser vraiment à elle étant davantage attachée à ce collègue.
J'ai rencontré d'autres hommes pour le rendre jaloux, pour prendre de la distance et que le vieil adage "fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis" fonctionne mais rien n'y fit.

Enfin, concernant ta question: cette préférence me blesse car je vis avec lui des moments formidables et j'ai du mal à accepter qu'il en vive des meilleurs avec une autre. Je sais ça semble être directement de la jalousie...

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

Profil

kali

le mardi 22 février 2011 à 18h08

Bonjour,

je suis dans une situation particulière. Ca fait trois ans que je suis avec un collègue qui dit ne pas m'aimer. Nous nous sommes cependant fréquentés, j'espérais que des sentiments amoureux se développent chez lui. Pendant ces trois ans, il a vu plusieurs femmes. Avec beaucoup d'entre-elles, ça s'est rapidement fini mais l'année dernière, il a commencé à sortir avec une collègue. Elle est très jalouse et ne me supporte pas car elle sait que je suis également avec lui.

Il y a trois jours, j'ai proposé de manger à trois (j'en avais pas spécialement envie mais quand on sort du travail, on est tous les trois à se regarder et mon collègue ne disait rien donc j'ai pris les devants) et elle a refusé en étant très énervée à mon égard. Du coup, ce collègue et moi en sommes venus à discuter. Je lui ai demandé de choisir entre nous deux. Au départ, il m'a dit qu'il voulait nous quitter toutes les deux. Ensuite, il m'a avoué qu'il avait plus de ressenti avec elle (tout en étant pas non plus amoureux d'elle) et que le sexe était mieux avec elle. Avec moi, par contre, il pouvait mieux discuter et rigoler car apparemment elle n'aurait pas d'humour. En clair, il voudrait rester ami avec moi. Nous avons déjà essayé plusieurs fois ces trois dernières années mais le sexe réapparaissait à chaque fois. Donc, ce n'est pas possible.

Suite à la discussion que j'ai eue avec lui il y a trois jours, je viens de le quitter en espérant qu'il se rende compte qu'il a fait le mauvais choix, j'espère qu'il me revienne. J'ai l'impression qu'il est triste de la situation mais qu'en même temps, il ne me choisira jamais. Je désespère, ça fait trois ans que je rêve d'être en couple avec lui.

Que faire? Si vous pouviez me conseiller.

Merci beaucoup

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion