Polyamour.info

bonheur

bonheur

21910 (France)

Participation aux discussions

Discussion : Polyamour y a t’il eu tromperie ?

Profil

bonheur

le vendredi 25 novembre 2022 à 11h05

@Diabolito (+) .

Voir dans le contexte

Discussion : [Lexique] Définition(s) du polyamour

Profil

bonheur

le vendredi 25 novembre 2022 à 11h03

J'aime bien ce que tu dis @coquelicot. Sauf pour la génération d'avant. Tous n'étaient pas sur les barricades et même si j'ai dormi pendant 20 ans, je me sens nettement moins coincée qu'eux.

La société. Il est possible d'aider. J'espère avoir apporté ici, tenté de faire quelque chose est mieux que s'abstenir, pour moi. Aujourd'hui, je tente autrement, par un autre biais. Parce que oui, plus tard...
Changer la vision globale d'une société, on peut contribuer, petitement. Un petit + un petit = une avancée, une évolution dans les mentalités. Je connais beaucoup de bénévoles qui œuvrent. Ce n'est pas pour rien que l'on parle de "tissu associatif".

Pour ce qui est de se prendre en main individuellement (et non de s'inclure dans la société), il existe des professionnel, et pour ceux qui en sont capables, il existe de la documentation et l'introspection.

J'ai aussi cette impression de tourner en boucle. Sauf que si je m'arrête à cela, je baisse les bras et je n'aide plus. Sauf que voilà, c'est dans ma nature d'être présente.

Oui pour ce qui est de vivre ses amours. Parce que le polyamour c'est aimer. Pas chercher, pas résoudre, juste aimer <3

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour y a t’il eu tromperie ?

Profil

bonheur

le jeudi 24 novembre 2022 à 19h29

Diabolito
- dans une relation poly amoureuse acceptée de tous, si un des êtres créé une autre relation qui évolue et se développe dans le temps sans en parler à l’autre, puis qu’une des relation en cours découvre cela car cela a été non partagé, comment le vivre?

Cela devient des relations non poly. Peut-on dire que c'est un avantage de pouvoir "dire" ? Une personne poly dira oui ! Parce que la transparence est demandée et que la parole est entendue. Non que la réaction soit obligatoirement simple à appréhender, mais d'après moi, une personne poly veut savoir et affrontera l'annonce qui lui est faite. Après, digérer l'annonce peut demander du temps et beaucoup de discussion. L'effet de nuance est à considérer. Suivant la situation (on peut être fatigué, déjà fragilisé différemment...). Demander du temps pour digérer n'implique pas impacter les autres relations. C'est lié à soi et à sa propre capacité. Evidemment, ça va impacter, puisque l'on n'est pas bien et que l'amoureux-se en cause se sentir concerné...
Si on sort de la communication, on cache, on ne donne pas d'informations sur une relation qui se développe, on sort du polyamour. Perso, me mettre devant le fait accompli, je le vis mal et ça passera pas bien du tout. Vaut mieux éviter.

Diabolito
dans une relation poly amoureuse, avec plusieurs relation en cours et la demande d’en ajouter une : si le type de relation nouvelle souhaitée ne corresponds pas aux valeurs de l’autre, peut-il « être contre » celle ci? (Pas de refus du polyamour, mais de cette nouvelle relation)?

Je crois que toute nouvelle relation demande une communication et d'envisager en quoi les équilibres existants vont être perturbés. Car ils le seront de toute façon. Rien de négatif à cela, bien au contraire, cela peut se faire dans la façon d'accueillir la nouvelle personne.

Je pourrai être contre, si je pense que cette nouvelle personne est "nocive". Je fais le constat, j'indique mes observations, et ensuite je demande à mon amour de bien vouloir tenir compte de mes propos dans ces prises de décisions. Ensuite, chacun-e fait ses choix d'avenir.
Aussi, l'incompatibilité avec l'autre amour, avec choix de me désintéresser ou non de cette nouvelle relation. En général, c'est parce que je ne me sens pas incluse avec bienveillance. Si c'est lourd à vivre, que tout devient impossible à cause d'empêchements systématiques. Si on réduit la relation existante à néant, alors qu'elle était belle, je quitte.

Voir dans le contexte

Discussion : [Lexique] Définition(s) du polyamour

Profil

bonheur

le jeudi 24 novembre 2022 à 14h25

@artichaut : à chacun-e sa vision et ses ressentis. Moi je prends les AAA (ahahah !) parce que j'adore la bonne humeur et rire !

Tu inclus bien qui tu veux, avec le consentement de chacun-e évidemment. En amitié aussi, il arrive qu'il y ait des jalousies, ou autres...

Moi j'irai même plus loin car j'aime aussi la nature (champ morphique).

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour y a t’il eu tromperie ?

Profil

bonheur

le jeudi 24 novembre 2022 à 14h20

Justement, dans une relation à distance, la communication est impérative. Je ne parle que pour moi, mais l'une de mes relations est au quotidien (principalement échanges sms ou téléphone). Et sans modification aucune de son attention et de son intention. C'est notre équilibre et il nous convient ainsi.

Après, je reconnais. Je ne suis pas dans ta situation et rien de comparable. Juste je ne vois pas en quoi ça mettra sur les rails du polyamour votre relation le fait qu'il coupe ses autres relations ?

Ce qui cloche, c'est votre relation ? Si ces autres relations clochent et que les autres métamours ne veulent pas intervenir (le voudrais-tu d'ailleurs ?), alors je dirais que c'est interne et que l'externe n'entre pas en ligne de compte. Le flou est insidieux dans les relations amoureuses :-( . La clarté malheureusement n'est pas toujours possible. S'engager dans l'exclusivité alors que l'on ne l'était pas ? Je n'y crois guère. Je ne dis pas impossible, juste improbable.

C'est à elle de trancher sur sa position et tant mieux si votre entrevue le permet. D'ici là, chacun-e doit vivre. Même s'il y avait rupture pour resituer votre relation dans l'exclusivité, rien n'indique que ce sera viable sur la durée.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour y a t’il eu tromperie ?

Profil

bonheur

le jeudi 24 novembre 2022 à 13h43

Ne pas prendre mal mes propos. Une relation qui dicte et impose aux autres relations me semble contre-productif.

Si une métamour dit à mon amoureux, de me délaisser (parce que c'est en fait, mettre en "pause") pour une durée indéterminée, et bien clair et net, je romps.

Je suis de nature à communiquer et je peux être en contact avec mes métamours pour les accompagner ou au moins les rassurer sur mes intentions et le fait que je ne m'oppose pas aux autres relations.

Mais qu'un tiers fasse irruption, sans me consulter, pour imposer, là je me casse direct. Désolée si j'ai l'air en colère. En fait, c'est parce moi également, je trouverais cette demande inacceptable.

Pardon @Diabolito de l'exprimer ainsi. C'est le reflet de ma réflexion intérieure.

Je suis en revanche désolée de ce manque d'informations et de que tu te retrouves devant cette situation. :-(

Voir dans le contexte

Discussion : Le 23/11, c'était la journée du polyamour

Profil

bonheur

le jeudi 24 novembre 2022 à 11h10

Oui ici aussi
https://www.caminteresse.fr/sante/cest-quoi-le-pol...

Personnellement, je me suis engagée dans une démarche de présentation du polyamour (toutes tendances confondues) samedi prochain devant un groupe de personnes LGBTQIA+ qui sont dans l'ouverture et la compréhension des différences. Merci @Siestacorta pour ce lien que je vais pouvoir ajouter à mon dossier récapitulatif.

Le 23 étant en semaine, et l'organisation ayant une permanence les samedis... j'ai décalé un peu la date.

J'avais initié à cette occasion le fil de discussion :
/discussion/-cGs-/Amalgames-et-stereotypes/

Je crois qu'il faut offrir au reste du monde un portrait le plus fidèle possible du polyamour, afin d'aller à l'encontre des idées reçues et des stéréotypes. Modestement, j'agis en ce sens.

Voir dans le contexte

Discussion : Succession élargie

Profil

bonheur

le jeudi 24 novembre 2022 à 10h11

Je ne savais pas, pour la petite. Elle te rend heureux, c'est le principal. (+) :-)

Les changements sont logiques. D'après moi, une évolution n'entraine pas un vieillissement. Je ne vois pas le lien (perso). Tu es différent :-D, certainement ! Penser l'avenir ne vieilli pas. Après, tu peux te "sentir vieux". Mais bon, moi je ne t'imagine pas vieux :-), d'autant que tu es plus jeune que moi :-/

Voir dans le contexte

Discussion : Succession élargie

Profil

bonheur

le mercredi 23 novembre 2022 à 13h47

@kill-your-idols

Vieux ? Tu exagères un peu :-D

C'est en effet une question législative. En France, je dirais fonde une SCI, mais en Suisse j'ignore si un équivalent existe. Bon après, c'est complexe les droits...

T'as une fille ? Je ne savais pas !

Voir dans le contexte

Discussion : Ouverture douloureuse et inversion des rôles

Profil

bonheur

le mardi 22 novembre 2022 à 16h52

Ah zut. Nous avons posté quasi simultanément et je n'ai pas lu ton dernier message @Purple (grr)

A l'origine, n'avait-il pas des sentiments pour ce collègue ? N'était-il pas dans une démarche de l'aimer et de t'aimer ?

Ce que je ne comprends pas, du coup, c'est en quoi aimer en dehors du couple socle, remet en question justement ce socle. Il arrive que, ne voulant justement pas remettre en question l'existant, le socle demeure. Aimer en dehors du couple ne revient pas à minimiser ce qui faisait justement ce couple. Les projets peuvent demeurer, les enfants gardent leurs parents (famille), les biens restent la propriété commune... Même le compte commun demeure.

Bref, pas simple à comprendre tout ceci et je me doute, pas simple à vivre.

Voir dans le contexte

Discussion : Ouverture douloureuse et inversion des rôles

Profil

bonheur

le mardi 22 novembre 2022 à 15h46

@Purple.

Je suis navrée de ce chagrin d'amour de ton amoureux. J'ai un peu le même type de vécu et sortir de sa zone de confort par amour pour un tiers, qui au final laisse derrière soi, ce qui n'a pas vraiment exister (finalement). Chambouler son couple historique et quoi ? Rien ! C'est une blessure qui me revient parfois (en te lisant par exemple). C'est vraiment dur. Je comprends aussi sa volonté de continuer dans le sens de la liberté d'être soi.

Il t'a vu vivre ce qui lui a été refusé. Il en a souffert et cette souffrance... C'est peut être ça qui créé un asymétrie, plus que le fait que toi tu t'épanouisses ? Vos règles sont transgressées, tu revis, tu profites et lui se perd. C'est injuste qu'il fasse peser son insatisfaction sur toi. C'est injuste que tu ne prennes pas assez soin de lui (si je comprends bien).

Injuste. C'est peut-être le mot qui vous rassemble ?

Courage !

Voir dans le contexte

Discussion : Être Polyamoureux·se (en couple) et "Non-Pratiquant·e"

Profil

bonheur

le mardi 22 novembre 2022 à 13h18

Alabama
- je suis actuellement en relation polyamoureuse, mais j’ai un seul amoureux. J’ai par ailleurs des amitiés intenses, qui comptent tout autant. Je n’envisage pas vraiment d’autre relation amoureuse : c’est de l’énergie, des émotions, du temps et bcp de discussions. Mais savoir que c’est possible m’apporte énormément. Et dans mon expérience, je n’ai jamais vraiment voulu entamer de deuxième relation amoureuse. C’est toujours « arrivé ». Mon seul vrai besoin est que ce ne soit pas totalement interdit car l’interdit m’angoisse, je me sens enfermée voire amputée d’une partie de moi-même. En gros, que la decision vienne de moi et non de l’extérieur.

Je me retrouve pas mal dans cette description. J'ai eu des périodes sans amour(s) extérieurs. Toutefois, savoir que si je tombe amoureuse et que la relation est possible, me conforte. Je dirai que c'est en cela que je peux être bien au sein de ma relation historique.

@Olyve. Ce doit être horrible à vivre :-( . La réponse est la même que pour les mono en acceptance d'une relation avec un-e poly. C'est un choix de continuer ou non. Ma propre idée est que quand on insiste de trop, la haine de l'autre peut prendre la place de l'amour pour l'autre.

Voir dans le contexte

Discussion : Être Polyamoureux·se (en couple) et "Non-Pratiquant·e"

Profil

bonheur

le mardi 22 novembre 2022 à 11h09

Merci @artichaut :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Comprendre

Profil

bonheur

le mardi 22 novembre 2022 à 11h08

Je suis d'accord avec @Alabama. Nous avons 50% de responsabilité dans chaque relation. En revanche, en quoi la transparence et l'honnêteté permet de se cacher. Sauf si bien entendu la personne poly part du principe qu'il n'y a rien à redire. Style : "c'est ainsi, à prendre ou à laisser, à toi de te démerder avec ça". Dans mon cas, je reconnais le "c'est ainsi". J'y adjoins également toute la communication indispensable, envers toutes mes relations, à chaque nouvelle personne qui m'aime aussi et désire s'engagée à m'aimer.

Je peux aussi proposer de communiquer avec les amours de mes amours, parce que je me sens responsable d'une petite partie de leur lien, surtout si ma présence dans l'équation impacte douloureusement. Je n'ai pas envie de faire du mal, à personne.

Après, il y a le choix individuel. Il est guidé parfois par la raison, parfois par l'émotion, ou d'autres raisons... Si une personne que l'on aime désire tenter l'aventure, elle le fait. Et rien n'oblige cette personne à devenir poly. Il y a un degré dans le fait de "s'obliger". En revanche, il y a un degré aussi dans le fait de dénigrer le polyamour, histoire de trouver un coupable.

Au cours d'une vie, nous faisons tous des choix malheureux et nous traversons tous des épreuves. Je trouve malgré tout curieux qu'une histoire d'amour mono se termine toujours à cause de "l'autre", alors qu'une histoire d'amour poly se termine à cause du "poly".

@Chacha46. J'espère que tu te sens libre de continuer ou non, ta relation. J'espère que tu te sens accompagnée par ton amoureux, et non contrainte. J'espère que ça va. J'espère que chacun-e assume sa responsabilité vis-à-vis de toi. Je te souhaite de trouver ton bonheur, car c'est lui qui importe. Le tien et celui de ton amoureux.

Voir dans le contexte

Discussion : Comprendre

Profil

bonheur

le mardi 22 novembre 2022 à 11h07

Pour reprendre un peu ce qui indiqué avant. La fidélité en amour ? Je me suis souvent interrogée de savoir pourquoi la fidélité est communément perçue comme "dans le temps" (un ami fidèle, un chien fidèle...) et que le sens du mot change complètement du moment qu'il s'agisse d'amour. D'un seul coup, là où l'on peut avoir plusieurs amis qui sont fidèles, que le chien peut avoir plusieurs maîtres auxquels il sera fidèle, l'amour entre humain devient une fidélité dans l'exclusivité. Pourquoi ? Personnellement je me sens fidèle à toutes mes relations, car je les souhaite pérenne dans le temps et dans une constante sentimentale et émotionnelle.

Quel que soit la déconvenue que l'on a eu lors d'une relation amoureuse, les incompatibilités peuvent venir détruire tout ce que l'on tente de construire. Je ne le sais que trop bien. Les poly laissent des plumes également. Après, je connais peu de poly (et j'en ai rencontré) qui exigent que leurs amours deviennent poly à leur tour. Un-e partenaire aimé-e qui désire demeurer mono aura ce choix. Ne pouvoir être autrement qu'exclusif, est ainsi. L'incompatibilité survient lorsque l'on impose son choix à l'autre : soit poly parce que je suis poly. Chaque adulte est responsable de ces décisions.

Autrement, on indique : je suis ainsi et tu dois être comme moi. Dans ce cas, il faut être avec son semblable. Je n'aime pas cette volonté. Déjà parce que chaque individu est unique et que même avec beaucoup de points communs, on ne sera l'autre. Aussi, parce que ça confine, je dirais. Rester ainsi pour ne pas déplaire, parce que c'est le sens du début de la relation qu'il faut maintenir ainsi coûte que coûte. On s'enferme dans une cage où la déco ne peut être modifiée, où l'environnement impose de ne connaître que cette cage. Pas de fenêtre, il ne faut surtout pas regarder hors de la cage. Il n'existe pas de merveilleux en dehors de la cage.

Voir dans le contexte

Discussion : Comprendre

Profil

bonheur

le mardi 22 novembre 2022 à 11h04

Je ressors ce vieux fil sur la responsabilité
/discussion/-Rf-/Amour-et-Responsabilite/

Voir dans le contexte

Discussion : Être Polyamoureux·se (en couple) et "Non-Pratiquant·e"

Profil

bonheur

le mardi 22 novembre 2022 à 10h50

@artichaut

Peux-tu préciser ce que tu entends par "abstinence" ?

Voir dans le contexte

Discussion : Couples libres et incompréhension

Profil

bonheur

le lundi 21 novembre 2022 à 19h15

Bonjour @irdof,

L'ouverture du couple, d'après toi, est du polyamour ?

Je suppose que la clarification est importante. Les émotions affectives qui aboutissent à des sentiments et à l'attachement. La sexualité qui provoque parfois d'autres émotions et libère l'hormone dite de l'attachement.

Ta préoccupation est-elle le fait que, avec ou sans sexe, l'attachement surviendra et qu'il sera amoureux d'une tierce personne ?

Penses-tu que sa volonté est dans une sexualité multiple, une recherche d'expérience de cet ordre ?

Je pose des questions ouvertes uniquement afin d'alimenter ta réflexion personnelle. La liberté, dans un "couple libre", se situe où ?

Si je pose des questions connes, laisse tomber. L'important est que ça t'apporte une vision plus large.

Voir dans le contexte

Discussion : Être Polyamoureux·se (en couple) et "Non-Pratiquant·e"

Profil

bonheur

le lundi 21 novembre 2022 à 19h03

@GeorgyPorgy.

Je reprends l'exemple de mon chéri de vie. Il considère que l'amour est compliqué. Ça demande du temps, de l'énergie et de s'y consacrer en profondeur (émotions, sentiments, communication...). Il a déjà admis être amoureux en dehors de moi (me le confier). Il refuse d'entrer en relation car il aspire à la simplicité et ne se sent pas d'entretenir plusieurs relations. Et puis, les équilibres en polyamour, c'est extrêmement impactant (je trouve).

Il sait qu'il ne faut jamais dire "jamais". Cela fait des années et il en est à rester mono par choix. Dire qu'il se découvre poly, non. Puisque justement, il n'entretient pas d'autres relations. Il a découvert que l'émotion amoureuse pouvait s'inviter dans son petit intérieur. C'est tout. Ça lui suffit, je crois.

En revanche, il ne viendra pas écrire ici. Déjà il n'aime pas écrire, ensuite il ne veut pas alimenter des controverses. Et puis, comme il n'est pas poly, il n'a aucune légitimité à intervenir ici. Dernier point, il vit avec moi, donc vit aussi par ricochet ma polyaffectivité. Il préfère vivre que philosopher (c'est pas dans sa nature).

Voir dans le contexte

Discussion : Être Polyamoureux·se (en couple) et "Non-Pratiquant·e"

Profil

bonheur

le lundi 21 novembre 2022 à 16h43

Vaste sujet. J'espère que le débat sera ouvert et serein.

Ma réponse (qui n'est que mienne).

Le polyamour n'est pas favorisé ni même connu. Donc la découverte me semble inévitable. Et c'est là que l'on a besoin d'échanger (lire des témoignages, se questionner, etc). Embarquer avec soi, après l'introspection ou la sortie du brouillard, les amours ancien et naissant.

Il en va de même pour l'acceptance. Les poly n'interagissent pas qu'avec des poly. Alors oui, tôt ou tard, on place autrui, qui ne connait pas ou peu le polyamour, face à une réalité, celle de l'autre. Ça demande du temps et de l'énergie pour arriver, ou pas, à faire sienne ce mode de vie et cette philosophie.

Ton troisième point me semble flou. Veux-tu dire une personne poly qui n'a qu'une seule relation ou qui n'aspire pas à en avoir plusieurs ? Une personne dont la philosophie est poly et qui fait le choix de ne pas vivre les relations potentielles que la vie présente à iel ?

En écrivant ses mots, je reconnais un peu mon chéri de vie (oups).

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion