Polyamour.info

man

man

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Du libertinage au candaulisme et du candaulisme au polyamour

Profil

man

le mardi 13 avril 2010 à 21h15

On ne peut pas vivre sans libertinage ... C'est notre façon de vivre ! On est joueur coquin gourmand mais respectueux !

Voir dans le contexte

Discussion : Un couple à trois

Profil

man

le mardi 13 avril 2010 à 21h10

j ai tout lu sur ce post mais par pitié n'employez pas "trouple" quel horreur ce mot ! Bon alors on se fait le jeu des questions réponses ?

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Du libertinage au candaulisme et du candaulisme au polyamour

Profil

man

le mardi 13 avril 2010 à 19h52

J'adore ! En aucun cas je suis poussée .. Ce sont aussi mes jeux mes plaisirs et mes envies ! J ai juste envie que de temps en temps il participe et s'amuse aussi !

Voir dans le contexte

Discussion : Du libertinage au candaulisme et du candaulisme au polyamour

Profil

man

le mardi 13 avril 2010 à 19h20

Pour parler de candaulisme mon mari est moi sommes aussi libertins (site echangiste, clubs privés, soirees privees, cap d agde l'été ... Au début nous nous amusions exclusivement qu en couple depuis 1 ou deux ans la grande passion de mon mari c 'est de me voir avec des femmes des hommes parfois beaucoup d hommes dans tout un tas de delires qu'il scenarise et filme. Coucher avec des femmes ne l'interesse plus du tout ! Il est devenu totalement candauliste et son plaisir à me voir dans des situations de soumises et d objets aux autres lui procure un plaisir incommensurable ! Il répondra par mon intermediaire à vos questions si vous en avez ! Ce jeu du libertnage nous à ammener à un couple à trois ! (Cf mon post couple à trois.)

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Un couple à trois

Profil

man

le mardi 13 avril 2010 à 19h14

Bonsoir,

Suis l'auteur du post, bon et bien après 1 an que je n'étais pas revenue sur ce site je "re"traine mes galoches ! le post s'est agrandit et mon histoire elle continue toujours ... 2 ans et demi que nous vivons tous les 3. Avec des moments difficiles et des moments plus agréables. On s'aime toujours, et la relation avec les enfants est toujours mal vécue si bien que ma femme ne vient plus chez nous ! Ce qui complique grandement l'affaire. Finalement on préfère comme le dit l'adage "vivons heureux vivons cachés" ... Y a moins de vagues !

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Un couple à trois

Profil

man

le mardi 17 février 2009 à 02h17

Me revoilà après quelques temps ... J'ai bien lu tous vos messages ! Apparemment notre situation suscite de nombreux commentaires !

Voir dans le contexte

Discussion : Un couple à trois

Profil

man

le samedi 31 janvier 2009 à 13h48

Lulutine :

Malheureusement les enfants ne demandent pas à leur parent de souffrir. Les notres n'ont rien demandé. Nous les avons élevés avec certaines valeurs que nous sommes en train de renier. Nous sommes descendus du piedestale et pour eux maintenant leur devise est :"faites ce que je dis, pas ce que je fais..."
Nous devons nous adultes tout mettre en oeuvre pour que nos enfants soient heureux, comme nos parents l'ont fait. Aussi notre relation, tournera vite au vinaigre, parce qu'elle est inacceptable. Je n'ai pas envie que mes enfants rentre dans la vie, avec cette souffrance... Ma fille du milieu, m'a dit clairement :"maman, tu es une s......, c'est dégueulasse ce que tu fais", puis a rajouté en ce tournant aussi vers son père vous êtes des porcs". Elle a ajouté en parlant de ma femme "c'est mon ennemie" si je pouvais la tuer, je le ferai. Elle a 17 ans.
Tout ceci pour dire que notre histoire prendra malheureusement fin, parce que nous avons la responsabilité et le devoir de rendre nos enfants heureux.
Je ne sais pas combien de temps nous vivrons ensemble, mais je ne pense pas que ça dure. Je la quitterai pour mes enfants, car je suis tout comme la lionne protectrice.
Ma reflexion est que je dois la quitter : pour ma famille, mes enfants et la société. N'est ce pas assez de raisons valables ?

Voir dans le contexte

Discussion : Un couple à trois

Profil

man

le samedi 31 janvier 2009 à 13h32

Merci Clémentine de répandre du "léger" mais c'est un petit peu dur à l'oreille comme sonorité. J'ai effectivement souvent cherché un mot parce que le fameux "ménage à trois" ne me plaît pas du tout. Si quelqu'un à une idée... Ou alors on lance un concours et l'heureux(se) gagnant(e) verra peut être un jour son mot rentrer dans le dictionnaire.
Pour faire "léger" aussi. :-)

Voir dans le contexte

Discussion : amertume, déception et colère

Profil

man

le vendredi 30 janvier 2009 à 16h39

Mon histoire ne va pas forcement aussi bien qu’elle vous semble être. Le gros point noir étant la cohabitation avec les enfants qui se fait réellement dans la douleur.

Nous sommes sortis d’un système traditionnel de famille (bigame) soudé à cette vie à trois les enfants ont du en l’espace de peut de temps accepter :
- de voir quelqu’un « s’interposer » entre leur parent (d’où leur idée que notre couple allait très mal),
- d’apprendre que leur maman est bisexuelle,

Ils la haïssent et en sont extrêmement jaloux. Nous avons donc pour cela aménagé un dispositif qui arrange tout le monde à savoir qu’en semaine elle reste chez elle. (ça l’arrange par rapport à son travail.)

Pour répondre à une question posée dans un post précédent nous (mon mari et moi) n’envisageons pas notre avenir à ses côtés, elle est jeune et mérite une vie plus tranquille à côté d’une femme qui l’aimera. Ca se fera au moment opportun quelques mois ? Plusieurs années ? Je ne sais pas. Je l’aime pour l’instant et n’ai pas envie de la perdre. Mais sa vie est ailleurs, je dois m’y résoudre.

Malgré tout je reproduis avec elle un schéma bigame avec son lot de possessivité et de jalousie. Autant je pourrais comprendre qu’au fil du temps elle puisse avoir des pulsions pour une femme plus jeune (j’ai 42 ans elle en a 23) et je la laisserai avoir des relations sexuelles (mais je devrais être présente), autant j’aurai du mal de la savoir amoureuse d’une autre femme. Mais je ne crois pas que cela puisse arriver...

Nous sommes finalement pas si différents d’un couple bigame. Sexuellement cela se passe très bien, nous sommes très demandeuses, très actives et très imaginatives, monsieur l’étant moins. Nous compartimentons nos relations dans le sens ou nous faisons rarement de « trio » chacun laissant l’autre avec ses pulsions. Si mon mari la désire il n’ira pas vers moi et je ne m immiscerais pas. En revanche nous sommes dans la même pièce et quand ma femme prend du plaisir j’aime malgré tout lui prendre la main ou la regarder. Je n’ai jamais eu aucune jalousie à voir mon mari lui faire l’amour à les voir s’embrasser, ou se prendre dans les bras. Je sais qu’ils m’aiment et ils savent que je les aime. Je ne sais pas si c’est trop indiscret de parler de notre vie intime. Je ne veux pas faire de l’exhibitionnisme mes propos ne sont qu’à caractère informel.

Clémentine :

« Le grain que tu me donneras à moudre ? Et bien, ce serait n'importe quelle remarque, pourvu que tu m'accueilles sans me juger, que tu m'écoutes, que tu m'aides à creuser sans me donner forcément un conseil à l'emporte-pièce … »

Je ne juge que très rarement (je ne suis pas une femme exceptionnelle donc j’ai mes défauts), je juge toute relation qui fait ou fera souffrir une personne. Donc tu l’as compris , ma relation faisant souffrir mes enfants m’empêche de la vivre pleinement et d’être complètement sereine. Donc j’écouterai avec attention tes histoires ou témoignages, en espérant que tu puisses nous apporter de belles aventures polyamoureuses et romanesques et quand nous serons amies nous irons acheter des robes toi du 42 et moi du 40.
Quant aux râteaux, j’en prends tous les jours, ça va des regards dans la rue quand j’embrasse ma femme ou que nous nous prenons bras dessus, bras dessous aux amis et à ma famille que je ne veux pas perdre en leur cachant la vérité ( tout le monde n’étant pas ouvert s je préfère vivre cachée) en passant par des parents d’élèves qui me voient embrasser une femme au détour d’un magasin voire qui m’appellent anonymement pour dire qu’ils connaissent ma situation (oui, oui !). Mon mari lui reçoit des réflexions du genre « que fait une jeune avec un « vieux » (il a 43 ans). Je vous laisse le soin d’imaginer toutes les bêtises, beaucoup de personnes sont très fertiles quand il s’agit de moqueries ou de méchancetés.

Siestacorta : Je ne vois pas d’un mauvais œil des monogamies cumulées si elles sont connues et acceptées de tous. Comme je ne vois pas d’un mauvais œil des histoires d’adultères qui ne me regardent pas. Simplement il y a des choses que je ne veux pas lire sur un site qui traite du polyamour. J’espère que mon texte ci-dessus (sur notre mode de vie) t’aura apporté quelques précisions.

Voir dans le contexte

Discussion : amertume, déception et colère

Profil

man

le jeudi 29 janvier 2009 à 00h56

Polyrateau :
Je suis en désaccord complet avec ton point de vue (je ne pense pas).
Vous formez un couple à trois et vivez heureux et amoureux les uns des autres ainsi. Bravo je vous applaudis sincérement et vous souhaite tous mes voeux de bonheur. (merci)

Il me paraît évident que pour qu'une telle configuration puisse fonctionner, 2 personnes au moins doivent être bisexuelles c'est notre cas (les deux femmes).

Si demain ma femme tombe amoureuse d'un homme et décide de vivre une expérience amoureuse avec cet homme, je lui laisserais la liberté de vivre quelque chose avec cet homme, quitte à ce que je passe certains week-ends avec seulement mes enfants. (Chapeau j'en serai absolument incapable.)

Ensuite, tu me sembles adopter une position moralisatrice sur l'adultère et la tromperie (oui et j'en suis fière). Jamais je ne cautionnerai cela.

Je pense que dans ta situation où tu dois souvent rencontrer l'incompréhension des gens (que trop !) face à ton mode de vie, tu devrais faire preuve de plus d'indulgence. (Jamais face à la tromperie et l'adultère.

Ton choix de vie ne t'empêche pas de tomber amoureuse un jour d'un autre homme, et à ce moment-là ta position s'adoucira peut-être sur ce sujet...( On ne sait jamais de quoi demain est fait.)

Voir dans le contexte

Discussion : amertume, déception et colère

Profil

man

le jeudi 29 janvier 2009 à 00h42

Clementine : En effet, si tu veux lire des histoires réconfortantes, je dois dire que seule la tienne paraît exemplaire jusqu'ici. Merci ! :-)

Mais si moi par exemple, je recevais ici, de toi, du grain à moudre pour me tirer d'une situation difficile, je suis preneuse. Explique je ne suis pas sure de comprendre.

Les forums sont plus souvent dédiés à l'entraide qu'à la célébration, il me semble. Voilà faut faire avec ! Je ne peux pour l'instant et malheureusement aider personne, juste rapporter mon histoire.

Voir dans le contexte

Discussion : amertume, déception et colère

Profil

man

le jeudi 29 janvier 2009 à 00h20

Paul eaglott, ma définition du mot "simultanément" est au même moment et pas forcément au même endroit.

"Exemple : Claude aime Dominique et Camille. Claude voit Dominique tous les lundis, et Camille tous les jeudis.
Si Dominique ou Camille se croient l'unique partenaire de Claude, c'est de la tromperie.
Mais si Claude a informé Camille et Dominique de la situation et que Camille et Dominique l'acceptent, c'est du polyamour."
Entièrement d'accord avec tes exemples. Simplement il m'avait semblé lire dans la plupart des récits des cas de "se croit l'unique partenaire..." , et des cas de "une fois l'information passée des difficultés à l'accepter subsistent". Dans beaucoup de cas j'y ai relevé de la douleur et de la souffrance.

La question des enfants (quand il y en a -- que leur dire ? -- ou quand il y a le désir d'en avoir...) : J'attends effectivement des réponses car c'est le point noir de notre relation.

La question de l'entourage familial et professionnel : mes deux belles familles sont au courant, ma famille ne l'est pas (je ne tiens pas à faire souffrir mes parents il ne comprendrait pas et en souffrirait.

La question de la protection contre les MST : j'ai confiance en eux deux, je n'ai aucun souci. Les tests ont été faits avant d'enlever le préservatif (entre mon mari et ma femme).

Man, si tu vois d'un mauvais oeil les relations de "monogamies cumulées" même lorsqu'elles sont pratiquées sans mensonge et dans le respect de la sensibilité de chacun. Je n'y vois absolument aucun problème à ce type de polyamour. Si tous les membres de cette relation sont heureux et l'acceptent mai je n'ai pas l'impression d'avoir lu que tous les membres de certains recits l'étaient.

Voir dans le contexte

Discussion : amertume, déception et colère

Profil

man

le mercredi 28 janvier 2009 à 13h23

Ce ne sont pas les histoires qui m'ont mises en "colère". Mais les réponses qui ont été données. Appelons un chat un chat. Et sous prétexte que c'est un site sur le polyamour il faudrait voir dans des relations de plusieurs monogamies cumulées du bien.

Quant à ce que je lis ma relation reste une "trigamie" et les règles que j'avais à deux sont reportées à trois. A aucun moment je n'ai fait l'apologie de ma relation elle est ce qu'elle est avec son lot de bonheur et de tristesse.

Il me semble voir sur ce site des personnes enclines au "marivaudage" (au sens noble que lui attribuait Voltaire) avec une propension factuelle "aux jeux de l'amour et du hasard".

En d'autres termes ne nous égarons pas et restons sur le thème de "l'auberge espagnole" qu'est apparemment le site. A savoir un lieu de dialogues sur les amours multiples, heureuses, avérées, honnêtes et franches.

Petite précision nous étions au départ dans nos sexualités : hétéro pour mon homme (avec parfois le fantasme d'une relation homosexuelle), homosexuelle pour ma femme et bisexuelle pour moi. Nous sommes restés 2 ou 3 mois sur ce shéma. Ma femme et mon homme se faisant maintenant l'amour. Si vous le souhaitez je ferai un post sur notre sexualité.

Akheraphin : merci de nous prêter un peu d'attention et bien entendu si tu le souhaites je te parlerai de nous.

Polyrateau : non mon modèle de vie est loin d'être représentatif , je m'en rends bien compte. Pour moi c'est une relation avec trois personnes chacun étant aimé des deux autres, sans jalousie (si c'est pas du polyamour alors je me prends un polyarteau). Explique moi alors ce que recherche les participants. Non pas besoin de bisexualité pour que ça marche. Il se trouve que nous ça marche comme ça. Le fameux triangle équilatéral ! Tous les autres triangles marchent parfaitement ... Du quelconque à l'isocèle rectangle.

Rainbow : oui chacun s'exprime et chacun y exprime sa propre sensibilité. Ma sensibilité est d'être en colère quand il y a tromperie. Je suis comme ça.

Siestacorta : je suis pour une fois presque entièrement d'accord toi ,à ceci près, que pour élargir le sens d'une définition encore eut il fallu la simplifier. C'est elle qui est véritablement stricte et sans équivoque, tous les mots sont bien pesés et clairs, et je n'y vois pas beaucoup d'interpretation. Quand on pose à un enfant la question "avec quelle couleur as tu colorié ton ciel" la réponse amènera une seule réponse "bleue", si on lui avait posé la question pourquoi as tu colorié ton ciel en bleue sa réponse aurait été plus développée. En général tout ce qui engendre une réponse simple (ici bleue), ou booléenne (oui/non) est forcément réducteur. Les définitions (comme les réponses) dites ouvertes auraient été plus judicieuses et il s'en serait suivi des discussions "socio cognitive" entre les membres. S'il y avait écrit polyamour = aimer plusieurs personnes... Là ça laisse le choix à l'interprétation.

Clementine : je me suis inscrite ici pour parler de ma relation et rencontrer des personnes qui vivent à trois (ou plus), dans l'amour, la joie, la franchise et l'honneteté. Si ce n'est pas le cas alors je n'ai me semble t il rien à y faire et rien à y apporter.

Voir dans le contexte

Discussion : amertume, déception et colère

Profil

man

le mardi 27 janvier 2009 à 21h01

Clémentine : merci pour ta réponse (je pensais que je n'en aurai pas). Loin de moi l'idée de blesser et je sais que personne ne le sera. Mais cette auberge espagnole même si se sont les personnes qui la batissent est quand même conditionnée par un thème (ici polyamour). A aucun moment j empêche "autrui de vivre à sa guise". Je dis simplement que chacun doit mettre un mot sur son aventure et qu'il est de ce fait plus facile de dire c'est pas de ma faute je suis polyamoureux qui est plus noble plutot que de s'avouer quelque chose qui fera souffrir les personnes en cause. Je pense tout simplement que derrière certaine histoire se cache un désir de rédemption et de pardon. Pour terminer mon cheminement je ne me le souhaitais pas et ne le souhaite à personne je l'ai déjà dit précedemment ce n'est ni la panacée ni un sable mouvant juste une histoire que nous voulions apporter. Mon histoire reste ce qu'elle est et ne sera pas un modèle et tombera dans l'oubli. Clementine je te souhaite ton propre cheminement et qu'il te rende heureuse.
Siestacorta : je pense que tu joues (habilement) avec les mots. Peu importe le terme employé je ne vois pas dans ces histoires quelque chose de positif et de polyamoureux. C'est mon interprétation. Je tenais à la dire. Je n'ai pas critiqué, je voulais juste mettre un mot, puisque les personnes semblaient chercher des réponses. Vous avez envie de leur poser des questions et d'y voir des éléments positifs moi pas. "Sous prétexte qu'on ne parle pas de la même manière, on ne peut pas se parler ?" Je n'ai pas dit ça non plus. Je comprends votre langage (suis bilingue voire trilingue). Je dis là encore qu'il faudrait employer un langage plus simple et d'exprimer des penser plus communes plus terre à terre. Vulgariser le concept de polyamour pour que chaque personne puisse se l'approprier. Imaginez un couple pauvre culturellement vivant une histoire polyamoureuse et qui tombe sur ce site pour comprendre et avoir des réponses à quelques questions. Je ne suis pas sure qu'ils comprennent. Et surtout qu'il ait envie de poursuivre. Ma femme est cuisinière et me dit qu'elle n'a pas accès à tout, n'ayant pas fait d'études. Elle va jusqu'à me dire (c'est la première fois qu'elle voit mes écrits) qu'elle voit le gouffre intellectuel et culturel qui nous sépare ... Je ne suis qu'institutrice en maternelle.

Voir dans le contexte

Discussion : amertume, déception et colère

Profil

man

le mardi 27 janvier 2009 à 20h01

J'ai pris du temps, lu et relu vos messages à tous. J’ai expliqué dans un post une partie de notre vie à trois. Plus j'avance ici, plus j'écris, plus je lis et plus je me dis que notre place n'est pas ici et que je ne m’identifie dans aucun témoignage. Tout ce que je lis reste de la tromperie, de l’infidélité et des adultères. Ca m’a tout l'air d'être un site philosophico littéraire, pour polynévrosés qui viennent chercher un mea culpa. Nous sommes des gens simples (institutrice, vendeur de meubles et cuisinière). Nous avons un regard sur notre vie que nous n'analysons et ne voulons pas analyser. Laissons faire les choses et ne mettons pas dans chaque faits et gestes des idées, des concepts. Ce site doit rester simple, accessible à tous et à caractère « vulgarisateur ». J’ai un grand doute que si le commun des mortels vit une situation de polyamour puisse y trouver des réponses. Ils n’ont pas les moyens lexicaux et grammaticaux pour, ni une culture littéraire qui leur permettent de comprendre.
En d’autres terme vous avez des maîtresses (ou amants) et cherchez des excuses pseudo intellectuelles pour éviter de vous coller des étiquettes d’instables. Vous n’arrivez pas à vous poser simplement et à aimer une personne profondément et à ne désirer qu’elle. (Avant de vous embarquer dans des amours multiples essayez déjà d’aimer d’autres personnes que vous même, voire une seule autre personne).Vous avez besoin de changements, de divertissements, d’amourettes et d’aventures sans lendemain que vous multipliez à l’infini pour satisfaire un ego et que vous qualifiez de polyamour pour que votre miroir vous renvoie au quotidien une image flatteuse. Je sais que vos réponses vont fuser et me fustiger. J’essaye par le moyen de la provocation de vous faire comprendre et de faire comprendre à l’instigateur du site qu’il est en train de dériver … Soit on décrit son site comme étant un site philosophique, littéraire ou intellectuel (et jamais je ne me serai inscrite) sur le thème du Polyamour (qui reste dans sa définition très, très rare) soit on met en œuvre des témoignages simples de polyamour réél ou les couples en question peuvent expliquer leur rencontre, leur histoire et leur tracas et leur méthode pour palier aux problèmes des enfants (par exemple). Nous ne trouverons pas de réponses ici parce que des couples polyamoureux il n’y en n’a pas. Ou alors j’ai mal lu (ce qui est fort possible). Le polyamour = Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément. ! Je n’invente rien encore une fois c’est la description du site. Donc j’ai ma réponse les couples réellement polyamoureux sont rares et quasi inexistants. Nous avons donc l’impression d’être à part sur cette planète. Nous vivons ensemble, nous nous aimons, nous partons en vacances ensemble nous pensons acheter une maison ensemble et pour couronner le tout nous avons fait faire une bague pour chacun avec nos trois prénoms dedans. Voilà du vrai polyamour réél et simple. Aussi je vous dis à tous bonne continuation dans vos essais littéraires et si vous voulez gardez contact avec nous pour échanger tout simplement des propos sur notre histoire je vous laisserai éventuellement mon adresse msn ou mail. (Je doute fort d’avoir des prétendants). Quant au 21 février nous aurions bien voulu venir mais habillés de cuirasses et armés jusqu’aux dents. Je remercie les créateurs du site pour leur tentative.
Cordialement
Priscilla, Emmanuel et Isabelle

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils : Quand deux "monogames" se découvrent poly

Profil

man

le mardi 27 janvier 2009 à 01h14

Dans un autre registre, lui veut aller voir ailleurs quand ça le chante, mais il me fait des crises de jalousie quand j'envisage de faire de même (en le prévenant avant évidemment, et je précise que je n'ai jamais rien fait sans son accord préalable !). De mon côté s'il veut rester monogame je suis prête à assumer la situation ; mais dans ce cas qu'il n'aille pas voir ailleurs et qu'il s'occupe vraiment de moi, toute relation digne de ce nom - amoureuse ou pas d'ailleurs - étant fondée sur la réciprocité.

Il me semble que ton homme n'est finalement pas si différent des autres hommes. Il est régit par ses pulsions libidineuses qui fait qu'il a envie "d'aller voir ailleurs" (j'utilise tes mots). Il a du mal a assumer un choix : quitter le confort pour aller vivre ailleurs vers quelque chose qu'il ne maitrise pas. Les hommes (pardonnez moi messieurs) on une forte tendance à melanger les deux (amour et sexe) voilà le noeud de l'histoire (désolée mais le mot s'y prete tellement bien) . Et puis c'est une question d'âge aussi. Nous vivons des moments de crise et nous avons besoin d être rassuré sur notre séduction. Vous approchez 7 ans de couple vous traversez votre premier crise. Les femmes réfléchissent plus et le fait que lui soit jaloux et qu'il aille voir ailleurs (sa maîtresse) montre bien que ce n'est pas du polyamour. Et une foultitude de questions sans réponse accaparent tout votre esprit. Les questions sont simples : mme lulutine aime t elle son mari ? mr lulutine aime t il sa femme ? Mr lulutine aime t il l'amant de sa femme ? mme lulutine aime t elle la maitresse de son mari ? Non ... Donc ce n'est pas une relation polyamoureuse. Juste un épisode des "feux de l'amour..."

Voir dans le contexte

Discussion : Maitresse

Profil

man

le mardi 27 janvier 2009 à 00h50

Je ne partage pas tout à fait ta vision Siestacorta (en fais tu des plus longues des fois ? (Je plaisante). Bref je m'écarte de la discussion. Je m'explique.

"C'est que toi tu es honnête, lui aussi avec toi. Donc, vous vivez une histoire polyamoureuse". Il faut se mettre d'accord sur la définition du mot.
1) Oasis est elle déjà amoureuse d'une autre personne et vit elle avec cette personne ? Si oui cette personne est elle au courant ?
2) Oasis a t elle conscience que son amour peut détruire un couple et blesser profondement une femme ?
3) L'homme dont elle est éprise est il reellement amoureux ( les hommes confondent tellement souvent amour et sexe) ?

Je ne vois pas du polyamour la dedans (mais vraiment absolument pas). Ce que je ressens c'est tout simplement un futur adultère.

"Il ne se vit pas en polyamoureux "abouti" n'est pas un polyamoureux au sens noble, mais en homme à double vie? puisqu'il ment à l'autre... Pour l'instant. Ce qui se passera in fine c'est qu il quittera (pet être) cette femme (quoique les hommes sont souvent froussard quand il s'agit d'aller vers l'inconnu.

L'être humain est et restera par définition monogame c'est la nature des choses et de sa constitution. La jalousie est là elle nous marque de façon indélébile. Ce n'est pas donné à tout le monde de s'élever au rang de polyamoureux il faut de l'amour, de la connaissance, de la reflexion de l abnégation...

"Il y a dans le polyamour l'idéal du "tout le monde est au courant". Le polyamour est et restera exclusivement une relation d'amour et de confiance... Au même titre qu'une relation monogame. Chaque personne se devra de respecter ses engagements. Et dans un couple à trois (comme le notre il y a des règles les mêmes que dans un couple à deux) il n'y a aucune différence. Rien n'empêche de transcender cette vision. Puisque qu'avec mon mari nous avons juré fidelité déjà une fois !

"Pour moi, le polyamour est un choix personnel qui demande qu'on reconnaisse ses responsabilités. Presque plus que dans le couple traditionnel, puisque le couple ne remet pas en cause son existence même (tout couple remet en cause son choix qu'on soit 2 ou plus).
Je pense qu'il y a une idéalisation du "polycouple" comme un concept ultime de la libération et la séparation du corps et de son esprit ... Ce n'est ni la panacée ni un sable mouvant. Je suis en couple à trois (on va le savoir). Nous sommes surs que notre mode de vie notre façon de penser restera un cas isolé. Toutefois je ne change pas mes règles celle que j'avais avec mon mari auparavant : ma femme me trompe elle trouvera ses valises sur le bord de la route. Mon homme pareil. L'amour qui dure à deux est magnifique. L'amour à trois qui dure est extraordinaire. A quatre ? Pourquoi pas, mais le nombre augmente aussi les risques ... Brassens a dit "Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on. Est plus de quatre on est une bande de cons. Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens. ..." Le polyamour n'est ni un nouveau mode de vie pour eviter la morosité de la vie a deux ni une façon nouvelle d apprehender le couple encore moins un modèle à enseigner dans toutes les écoles pour le troisième millénaire. C'est un constat.
Quelle est la probalité que trois personnes s'aiment, se désirent et aient envie de vivre en commun ? Peu. Alors plus !
Pour terminer je vois quand même dans les differents sujets des personnes qui souffrent ou souffriront directement et indirectement de situations comme celle ci. Je recopie la définition qui est claire et sans equivoque :"Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément." Tout autre cas de figure n'en est point.

Voir dans le contexte

Discussion : Maitresse

Profil

man

le lundi 26 janvier 2009 à 20h59

Es tu en couple "oasis" ? Si lui l'est n es tu pas en train de lui fait commetre un adultère ? Est il amoureux de toi ? Voici la définition de polyamour (copié collé du site) Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément.

Voir dans le contexte

Discussion : A Paris, le samedi 10 janvier : 3ème soirée polyamour.info :-)

Profil

man

le lundi 26 janvier 2009 à 20h58

Je n'ai pas bien saisi Ibisrouge et Sorelle = une seule personne ? Qu'y a t il le 21 ?

Voir dans le contexte

Discussion : Une femme si mystérieuse (ou chronique d'une infidélité comme une autre),

Profil

man

le lundi 26 janvier 2009 à 20h55

Bien d'accord Ibisrouge ... On en profite ! Bien sur tout n'est pas rose sur notre cheèe planète mais je trouve que l'ambiance générale du site n'est pas joyeuse festive et conviviale. J'aimerai plus de commentaire de récit de personnes amoureuses ... D'histoires qui finissent bien (même si les histoires d'amour finissent mal en général). Aimer plusieurs personnes à la fois n'est pas du polyamour dans la mesure ou très souvent il y a des cachoteries, des infidélités et des personnes qui souffrent. Dans notre cas mon mari et moi sommes amoureux l'un de l'autre et nous aimons une femme qui nous aime tous les deux. Nous vivons (presque : voir notre post à ce sujet) sous le même toit. Il n'y a jamais de jalousie même dans les rapports sexuels. Cela dit ça m a fait bizarre au début d'entendre mon mari dire "je t'aime" à une autre femme devant moi. Qu'importe j'aime mon mari et mon amie.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion