Polyamour.info

Alys

Alys

Nantes (France)

Participation aux discussions

Discussion : Le problème avec la polynormativité

Profil

Alys

le mercredi 22 mai 2013 à 20h58

alps
ma question est simple. Vous etes discriminés en quoi ? logement ? emploi ? garderie ?
[...]
Se comparer aux mouvements gays et lesbiens me semble le signe d'un problème à se situer. J'ai pas encore vu des gens pourchasser dans la rue des polyamoureux parce qu'ils sont polyamoureux. J'ai pas encore lu qu'un type avait été refusé à l'embauche parce qu'il etait polyamoureux

Comme il a été dit, (merci MetaZet), les agressions pour cause de vie polyamoureuse se font pour l'instant plutôt dans l'environnement proche que dans le milieu professionnel. Voici ce que j'en disais, ailleurs :

"La polyphobie... alala ! Quand j'ai commencé à reconsidérer mes modes relationnels (long chemin tortueux qui a commencé consciemment l'été 2008), je n'étais pas dans un environnement social où c'était la norme, ni même l'une des réelles possibilités. J'ai subit les plus graves rejets au sein même de mon groupe d'amis de l'époque : incompréhension, moqueries, insultes sous couvert d'humour ("chienne infidèle" m'est pas mal resté en travers de la gorge, vu les efforts que je faisais pour au contraire tout traiter avec transparence et consentement) puis mise au ban progressive jusqu'à aujourd'hui une rupture quasi complète avec ces gens là."

Tu ne sens pas comme une impression de déjà-vu... ?

Mais "au delà du personnel", si je dis sur mon lieu de travail ou lors d'un entretien d'embauche que j'ai des relations affectives et amoureuses avec plusieurs personnes, tu peux être certain que je la sentirai bien, la discrimination ! Heureusement que c'est un caractère facile à dissimuler !

À mon sens, toute déviance visible est source de stigmatisation puis de discriminations, en tout cas dans notre société où la tendance est au rejet des marges (rejet géographique, économique, professionnel, social..) ou à leur tentative de normalisation. Le polyamour *est* une déviance, dans le sens où il s'écarte de la norme. On a donc deux solutions : soit on le laisse se faire aspirer, tordre et normer par les bien-pensant-e-s (dans le meilleur des cas) en supportant les discriminations tant qu'on ne colle pas aux modèles standards ; soit on lutte - on *milite*, oui ! - pour une reconnaissance de notre existence dans notre diversité non normée.

C'est pour cela, je pense, que le polyamour peut être rapproché des luttes LGBT et autres combats de déviant-e.

ps : je réponds sans encore avoir lu l'article, alors des excuses si je suis un peu à côté de la plaque à propos du fil de discussion.

pps (ouais, je m'amuse) : article lu, rien d'autre à ajouter, je le truc *über cool*.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Idée de café poly à Rennes

Profil

Alys

le samedi 19 janvier 2013 à 00h10

Hey !

J'ai prévu d'aller un week-end sur Rennes dans les semaines qui viennent (courant février), donc si les dates coïncident, je me joindrai à vous avec plaisir !

Voir dans le contexte

Discussion : Vous écoutez quoi en ce moment ?

Profil

Alys

le lundi 26 novembre 2012 à 16h54

L'album Meddle de Pink Floyd, avec ce magnifique solo de goélands sur Echoes...

Voir dans le contexte

Discussion : Eduquer ses enfants hors des clichés de genre

Profil

Alys

le mardi 06 novembre 2012 à 18h50

Janis
Et pardon pour le pavé...

Non non : merci pour le pavé !

Ce que tu écris est très clair et intéressant. Tu as explicité ma pensée tout en l'enrichissant. Donc pour ça : merci Janis =) !

Voir dans le contexte

Discussion : Et la capote ?

Profil

Alys

le dimanche 28 octobre 2012 à 10h47

Moi oui, Diantre !

Je ne sais pas s'il vaut mieux que je te réponde ici, ou bien que tu te crées un compte pour qu'on en parle en privé...

En tout cas, saches que j'étais dans la même situation que toi, et que j'ai trouvé une solution ! =)

Voir dans le contexte

Discussion : Eduquer ses enfants hors des clichés de genre

Profil

Alys

le jeudi 25 octobre 2012 à 08h06

Gd-f
Il y a des différentiations homme / femme (porter une robe ou un pantalon, se maquiller ou pas) qui sont bien évidemment culturelles et pas biologique, mais faut-il les supprimer pour autant ? Ce n'est que de la cosmétique, du paraitre. Ce qui est important, c'est qu'une femme et un homme peuvent *faire* la même chose : la lessive, des études scientifiques, le ménage, diriger une entreprise, garder des enfants, conduire un tracteur, etc...

Bwarf. Me voilà obligée de participer !

"Ce n'est que de la cosmétique, du paraitre". Je pense très sincèrement qu'en réduisant ainsi les marqueurs de genre à de la simple "déco", tu passes à côté de beaucoup de choses, Gdf.

L'image que l'on renvoie - masculine ou féminine - influence directement le comportement qu'auront les autres à notre égard. Donc ce que tu assimiles à de la déco participe pleinement aux distinctions de genre et à l'inégalité qui en découle - je pourrais même dire "domination". Car les individus considérés comme "hommes" ont plus de droits, de reconnaissance sociale, d'écoute, de pouvoir, etc. que ceux considérés comme "femme".

Un petit exemple, tiré du film "La Domination Masculine", de Patrick Jean, à propos de ces comportements différenciés et non anodin vis à vis des hommes et des femmes :

Lorsque l'on passe une video d'un nouveau né en train de pleurer en layette bleue à un groupe d'adulte et qu'on demande "à votre avis, qu'a ce bébé ?", les participants répondent "il est en colère, il est contrarié" etc.

Lorsque l'on passe la même video exactement, en changeant simplement la couleur de la layette en rose, les réponses sont "elle est triste" et autres trucs du même acabit qui évoquent la fragilité.

Je pourrais ainsi multiplier les exemples, mais je dois y aller !

Tant que "féminin" et "masculin" seront associés à des valeurs différentes et, le plus souvent, hiérarchisées, alors je suis pour tenter au maximum de "brouiller les pistes" : élevons nos enfants comme des individus, à part entière, sans essayer de les faire rentrer dans une norme de genre ou une autre.

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le lundi 09 juillet 2012 à 19h50

Je réagis un peu tard, mais : oui, c'était en effet une soirée à la fois agréable et intéressante. Merci à vous tous ! :)

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le mardi 19 juin 2012 à 17h48

J'ramènerai quelques bons fromages pour accompagner les tomates cerises ! Alors, certes, le café propose des assiettes de fromages... on verra bien sur place ce que l'on considère comme déplacé ou pas =p

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le lundi 18 juin 2012 à 21h45

Bonne idée les amuse bouche ! =)

Je verrai si j'arrive à amener quelque chose de comestible qui survivra à plusieurs heures de train.

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le mardi 12 juin 2012 à 16h11

Viens donc ! \o/ Choisis tout !

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le jeudi 07 juin 2012 à 18h11

Ça roule ! :-) Ça m'apprendra à faire de l'ingérence. Au plaisir de vous rencontrer, en tout cas !

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le jeudi 07 juin 2012 à 17h22

Vous semblez être plusieurs à venir de Lyon : je ne peux que vous encourager à mutualiser vos moyens de transport ! (+)

(quoi je me mêle de ce qui me regarde pas ? :-( )

<3

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le jeudi 07 juin 2012 à 14h37

Comptez sur moi ! L'heure m'importe peu. À bientôt ! :-D

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le mercredi 06 juin 2012 à 17h43

Je crois bien que c'est la date du 22 qui se dessine. En tout cas, si l'organisateur ne fait pas son café le 22, j'en créerai un deuxième ! ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour sans couple, sans relation centrale/primaire

Profil

Alys

le vendredi 01 juin 2012 à 13h06

Une petite vidéo que l'on vient de me montrer et que je trouve assez fascinante, sur le thème du couple, par Fabrice Luchini :

à propos du couple (Luchini)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Et la capote ?

Profil

Alys

le vendredi 01 juin 2012 à 10h28

lam
Sinon je trouve que ma vie serait plus simple si les gants en latex étaient trouvables plus facilement et moins chers.

Diantre, que ça serait bien oui ! Tu as des pistes pour en trouver, déjà ? Je t'avoue que je me suis déjà posé la question mais j'ai pour l'instant pas cherché de réponse...

Voir dans le contexte

Discussion : Et la capote ?

Profil

Alys

le jeudi 31 mai 2012 à 22h04

(C'fou comme je me sens bête par ici. Je ne dois plus être habituée aux forums...)

Bon, développons donc les choses. Il y a au final pas mal à dire sur le sujet.

J'entends beaucoup parler du VIH, et à raison, mais n'oublions pas qu'il s'agit tout de même de l'une des IST dont il est le plus facile de se protéger : quasi pas contagieuse par voie bucco-génitale et une capote suffit, sauf accident, à empêcher la contamination par voie anale et vaginale. Bon, ça c'est fait.

Mais les autres IST ? Ces chères petites bêbêtes aux doux noms de blennorragie, d'herpès, d'hépatite, de chlamydia, de syphilis, etc ? Toutes ne sont pas "ultra graves", bien dépistées elles se soignent...

...mais elles sont toutes chiantes et être atteint d'une IST, en dehors des aspects purement sanitaires, a très souvent des conséquences parfois lourdes sur la vie affective et sexuelle (je vous passe les détails, sauf si vous le demandez gentiment).

Et il se trouve que certaines (comme la syphilis, youhou ! ou l'herpès, qui est chronique, youhou!²) sont contagieuses par simple contact bucco-génital. Donc bon, la capote seulement pour la pénétration anale et vaginale ? Je ne suis pas d'accord... Alors, oui, ça pose des questions du genre : comment on se protège pour un cunni ? est-ce que ça vaut vraiment le coup une fellation avec une capote ? etc, etc.

Je ne suis pas pour une protection systématique lors des fellations et cunnilingus. C'est aussi bien sûr une question de confiance en ses partenaires, en leur capacité à connaître leur propre corps et donc à détecter les premiers signes d'infections, avec en plus des dépistages réguliers (tous les 6 mois ?) pour les cas d'IST asymptomatiques.

Alors, oui, respect que d'utiliser une capote en cas de pratique à risque, même s'il est vrai que les niveaux de risques ne sont pas tout le temps équivalents. Et à mon sens, donner ou recevoir une fellation sans capote n'est pas toujours une "conduite à risque" : tout dépend du partenaire et de la relation établie.

Je ne sais pas si je suis très claire... tant de mots pour dire si peu au final, tout ça parce que ce foutu topic m'empêchait de dormir !

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Et la capote ?

Profil

Alys

le mercredi 30 mai 2012 à 23h03

Je ne vais pas répéter ce que viens d'écrire Lunar, mais je tiens tout de même à soutenir fortement ses propos. Histoire de bien insister dessus au cas où tu penserais qu'il aurait tord...

La capote, c'est la survie et une marque de respect pour ses partenaires.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble le 22 juin

Profil

Alys

le mardi 29 mai 2012 à 08h37

Et le 22 ? C'est à la fois en semaine et en week-end (le pouvoir du vendredi soir !) =°

(intervention totalement intéressée : j'arrive sur Grenoble le 22)

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureux/polycurieux à Nantes ou environs

Profil

Alys

le samedi 26 mai 2012 à 10h16

J'ai trouvé la soirée assez intéressante, pour ma part. Donc merci, oui !

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion