Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Poly pool party in the SF Bay Area

Culture
#
Profil

Boucledoux

le dimanche 05 août 2012 à 19h28

Je viens de tomber sur la référence d'une thèse soutenue par une sociologue américaine "Gender, family, and sexuality: Exploring polyamorous community".

Je n'ai pas encore pu accéder à la thèse en entier mais sur proquest vous pouvez trouver l'abstract et télécharger une preview de 24 pages dont l'intro consacrée à la description d'une "poly pool party" dans la communauté poly de San Fransisco qui vaut le détour...

Quand on fera des cafés poly comme ça à Paris ..... :D

et avec le lien : proquest.umi.com/pqdlink?Ver=1&Exp=08-04-2017&FMT=...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

carmo

le dimanche 05 août 2012 à 21h28

Excellent!
Oui, la description de la "poly noodle soup" laisse rêveur...

#
Profil

bohwaz

le dimanche 05 août 2012 à 21h41

Pour résumer pour ceux qui ne lisent pas anglais la description de la poly pool party : le chercheur va à une soirée chez un couple, où l'alcool n'est pas autorisé, chacun se fait un petit collier avec son prénom à l'entrée, puis au coucher du soleil le mari du couple dis aux invités "bon c'est le moment", et à ce les gens se déshabillent et sautent dans la piscine dans le jardin. À minuit tout le monde range, on éteint la piscine, et les gens peuvent faire ce qu'ils veulent sexuellement.

C'est une soirée de rencontres sexuelles si j'ai bien compris du coup, et donc je comprends pas trop le rapport avec les cafés polys.

#

Simpère (invité)

le dimanche 05 août 2012 à 22h42

Entre la téléréalité sur les polys, la poly pool party et la poly noodle soup, j'ai l'impression que "poly" devient un gadget qui servira à vendre un peu n'importe quoi. Ca me rappelle la grande mode des "droits des femmes" vers les années 75: il suffisait de mettre "femme" dans un article pour qu'il soit accepté. La femme et l'argent, la femme et l'amour, la femme et la politique, la femme et le vélo.... Résultat: après tous ces papiers sans intérêt ou caricaturaux, l'égalité homme/femme est loin d'être acquise. Même chose avec les gays, quand ils sont mis à toutes les sauces: ça ne fait pas avancer l'acceptation de leur homosexualité, c'est juste mode branchouille...

#
Profil

bodhicitta

le lundi 06 août 2012 à 14h39

boucle doux, tu verras p t etre j'ai parlé de la poly pool en commentaire sur ce w end "les pieds dans l'eau" que j'organise. Désolée, mais oui j'en ai un peu marre que les gens confondent tout et d'autant plus sur le polyamour. En faisant des résumés à la con.
leur truc poly pool c'est une boite libertine avec piscine. (sans alcool...) avec des régles strictes en plus!
Mais attention, j'suis pas fermée ou bloquée sur le sujet (j'ai bien quelques expériences) mais c'est autre chose
et l'amour la dedans? bin oui poly AMOUR ça sonne mieux...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Boucledoux

le lundi 06 août 2012 à 15h47

il me semble que vous avez une lecture un peu diagonale et restrictive...

#
Profil

bodhicitta

le lundi 06 août 2012 à 16h27

rooooo :-( faut pas prendre la mouche...
lecture diagonale? ok j'avoue.
restrictive? restrictions? :-( le mot me fait froid dans le dos !
les seuls restrictions possible sont celles que nous nous fixons à nous méme
et oui c'est vrai chacun son truc aprés tout mais quand je parle polyamour pour moi c'est autre chose et c'est même ça qui m'a laissé croire en l'amour (belle découverte) parceque j'ai vu la différence avec les boites libertines que j'ai un peu fréquenté avant ça.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LittleJohn

le lundi 06 août 2012 à 19h45

bodhicitta8
et l'amour la dedans ? bin oui poly AMOUR ça sonne mieux...

L'amour n'est pas nécessaire au polyamour (sal$`%&ie de faux ami !). Il n'est pas indispensable à l'honnêteté, la franchise, le consentement...

#
Profil

bohwaz

le lundi 06 août 2012 à 22h06

En diagonale je crois pas, je cite :

Soon after sundown, Mark called the gathering to attention and said a few words of welcome. (...) Mark concluded his welcome speech with the phrase "This is that time". The crowd cheered; many people immediately stripped off their clothes and the pool filled rapidly. (...)

Many attendees, however, clearly sought sexual contact. Mark announced that, "Everybody gets out of the pool at midnight and helps clean up, then we turn out the lights and get back in. Whatever happens after that is up to you." This provided those who wished to socialize and refrain from sexual contact an opportunity to withdraw before the evening took on a significantly more erotic tone.

Ce que je comprends c'est donc bien une soirée échangiste avec une "before" où ça parle de polyamour, mais ensuite... C'est pas la même.

Je ne dirais pas que ce n'est pas un événement poly, associer polyamour et échangisme est tout à fait possible, mais le présenter comme un "événement poly incontournable" comme c'est fait dans le papier me semble largement exagéré. D'autre part je ne suis pas non plus opposé à ce que des événement comme celui-ci soient annoncés ici (au cas où il y ait des gens intéressé-e-s, moi pas mais chacun son truc), à condition que la teneur spécifique de l'événement soit annoncée, contrairement à ce qui est décrit dans le papier (tout est à base de sous-entendu, et le "That is that time" révèle plutôt un groupe fermé et rompu à des rituels bien rodés).

@Simpère : c'est quoi ce "poly noodle soup" ?

#
Profil

carmo

le lundi 06 août 2012 à 23h49

Le thèse décrit que dans la fameuse piscine il y a des "frites" (comme il y en a chez tout un tas de propriétaires de piscines), et ça s'appelle manifestement "noodle" en anglais. Et elle explique que cette fête annuelle était appelée "poly noodle soup" par ses détracteurs. Ca vaut le coup de lire le passage en entier, parce que quand elle parle de poly noodle soup, par exemple, les gens sont encore en maillot de bain dans la piscine et se rencontrent de façon standard, juste ils sont dans une piscine et éventuellement perchés sur une frite. Elle indique aussi que la scène de partouze intervient à un moment bien précis, après avoir laissé l'occasion aux gens qui n'y tiennent pas de ne pas y participer (c'est juste la citation de bohwaz).

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

zina

le vendredi 17 août 2012 à 15h13

En même temps c'est San Francisco. J'ai remarqué que les cultures sont plutôt différentes, et là bas j'ai vu pas mal de soirées "sex party" avec divers thèmes, où le sexe est un élément, mais comme d'autres.
Resitué dans le contexte - où il existe d'autres "sex party" sans discussion polyamoureuse, pour moi ca me semble approprié d'y ajouter le mot "poly" pour distinguer. Mais ca ne veut pas dire que tout ce qui est poly est forcément une sex party ni que tout ce qui est sex party est forcément poly.

Après concernant la culture des sex party, disons qu'ayant découvert la culture du sexe positif (avec je l'avoue pour l'instant peu de traductions en francais), c'est quelque chose qui _pour moi personnellement_ se marie bien avec ma manière de pratiquer le polyamour. Je ne me suis jamais intéressée au milieu libertin, mais en voyant des descriptions de soirées libertines anglo saxonnes, où le sexe fait juste _partie_ de la soirée, sans en être l'attrait exclusif, c'est un truc qui me rassure un peu. Mais n'y ayant jamais pris part, je me leurre peut être ^^

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 17 août 2012 à 16h41

connaissant un peu le milieu libertin il y a en effet, bar, banquette, piste de danse un autre endroit pour saune jacuzzi douches etc... puis les chambres.
donc en effet il y a autre choses que du sexe "brute" :-/
Zina tu penses que des sexe party peuvent ne pas être poly? C'est donc des sexe party entre mono? :-/
C'est pas dans poly que j'ai vu la différence avec le libertinage mais dans polyamour

#
Profil

Paul-Eaglott

le vendredi 17 août 2012 à 16h59

@zina, sur l'absence de traduction en France de la culture "sex-positive" :
Il me semble que les mouvements "sex-positive" aux USA sont une réponse à l'intrusion invasive du politique dans la sphère intime, au moralisme agressif et à l'utilisation stigmatisante des questions sexuelles dans le débat public.
Là-bas, l'idéologie dominante considère que la sexualité en tant que plaisir c'est mal, et -- sans même parler des lois réprimant telle ou telle pratique, qui existent dans certains états des USA -- les questions sexuelles sont utilisées pour discréditer ou avilir des citoyens et des hommes politiques, et parfois pour empêcher tout débat de fond.
Une réponse politique était nécessaire, afin d'éviter que se généralise dans l'opinion l'idée que quelqu'un qui aime le sexe n'est pas quelqu'un de bien. Cette réponse a pris la forme d'une pensée et de mouvements sex-positive, qui cherchent à réhabiliter la sexualité, et à redorer son blason. Il s'agit réellement d'un militantisme actif, visant à donner de la sexualité une image positive, en revendiquant le droit de la pratiquer en dehors d'un but de reproduction tout en restant considéré comme respectable.
En France, même si on peut parfois se demander si on ne se rapproche pas d'une forme de moralisme, on n'en est absolument pas à ce niveau, et il n'y a pas de nécessité massive à ce qu'émergent des mouvements équivalents, militant pour que le sexe soit reconnu comme une pratique positive.
Ca ne ferait certes pas de mal, notamment si c'était l'occasion de débarrasser la sexualité de tous les clichés et tabous qui l'enferment trop souvent dans un carcan (domination masculine, notamment), mais je n'ai pas l'impression que la situation le réclame suffisamment fort pour que de tels mouvements naissent ici...

#
Profil

zina

le lundi 20 août 2012 à 12h31

bodhicitta8
Zina tu penses que des sexe party peuvent ne pas être poly ? C'est donc des sexe party entre mono ? :-/
C'est pas dans poly que j'ai vu la différence avec le libertinage mais dans polyamour

Alors j'ai dû faire une ellipse malencontreuse. Quand je dis poly, c'est juste le raccourci de polyamour, pardon. Donc l'idée c'est qu'il peut y avoir des sexe party sans même l'évocation du polyamour. Désolée de l'ellipse.

@Paul-Eaglott
C'est vrai que la situation est bien plus exacerbée aux États-Unis, je comprends l'idée que tu expose. Reste que entre la religion et les tabous, des fois je me dis que ca servirait si le concept existait par chez nous. Par exemple, le fait de découvrir ce mouvement (en premier via the ethical slut) m'a énormément rassurée sur le fait que j'étais pas juste "restée sur des vieilles idées hippies un peu folles" mais qu'on pouvait conjuguer sexe et respect.

Et surtout : je crois que l'éducation sexuelle à l'école, ´ca manque un peu. Même si c'était juste pour réaffirmer l'idée de consentement et expliquer ce que ´ca veut dire.

Mais je sais pas si je peux généraliser ou bien si mon parcours a été anecdotique.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion