Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Entrevue Sollers-Kristeva

Culture
#
Profil

Romy

le mercredi 28 avril 2010 à 18h07

Je crois que cette entrevue avec Philippe Sollers et sa femme Julia Kristeva (1996) mérite à elle seule un fil. Il s'y dit plein de choses intéressantes et de bien belle façon. Une conversation entre un couple de polyamoureux sans le savoir.

www.pileface.com/sollers/article.php3?id_article=6...

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 avril 2010 à 18h38

Intéressant (+)

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 avril 2010 à 08h30

Merci Rosalie pour ce texte. Couple intéressant celui-là. Y-aurait-il des archétypes à dégager, du genre, Sartre-Simone, Kristeva-Sollers, les serial trouplomanies, etc . Nous pourrions organiser un organigramme, ou une classification botanique, avec les recettes pour y arriver, et pour les déviances insurmontables.... à partir desquelles on est dans un nouvel specimen... y aurait-il des archetypes qui se dégagent dans cette faune d'animaux rares ? Nous pourrions envoyer le tout à la CAF pour qu'ils le diffusent et les agents se retrouvent pour distribuer les allocations familiales. Et une commission paritaire de négociation avec le gouvernement pour pondérer tous les trois ans, les cas de figure... je rigole à peine, de la tournure qu'à pu prendre le fil d'à côté, mis à part les disputes...
Ce qui est intéressant dans ce couple, c'est qu'ils restent ensembles pour la vie, ils savent qu'ils vont voir ailleurs, ils ne se racontent pas tout, ils sont autonomes financièrement...
Sartre et Simone, s'est : on se dit tout, on broie les histoires extérieures, la liberté avance.
Les trouple polyamoureux : on fait tout ensemble come un couple traditionnel, mais à trois, jusqu'à l'étouffement !
Il y a peut être d'autres cas de figure...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 avril 2010 à 12h55

Merci Rosalie !
L'article est beau et intéressant, et en plus j'y apprends des choses.
Le passage où il est question de l'autonomie financière et psychique, liées aux étapes de l'histoire sociale, m'interpelle. Ça fait un bon bout de temps que je pense que la situation économique a un rôle dans la capacité à être polyamoureux, ou dans les échecs qu'on peut traverser.
J'ai bien souri au passage concernant le nombre de compagnes de Chirac. :-D

#
Profil

Romy

le jeudi 29 avril 2010 à 14h34

Ce que j'apprécie aussi c'est que Kristeva et Sollers ont chacun leur vision (pour elle, pas possible de vivre deux passions à la fois, pour lui, oui... pour elle, le secret absolu n'existe pas, pour lui, c'est essentiel...). Et pourtant, ils réussissent à s'entendre sur l'essentie et à se respecter mutuellement.
Puis le sens du mot "trahison" pour Kristeva me parle beaucoup. En fait, je m'identifie beaucoup plus à sa vision qu'à celle de Sollers, mais celle de Sollers me fascine.

Tous ceux qui considèrent que Sollers est un méchant sexiste seront confondus.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 avril 2010 à 15h32

secret absolu.... elle se moque un peu la mère Kristeva... mais ils se respectent beaucoup ! c'est beau à lire... ça fait rêver...

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 08h43

En ce qui concerne les classifications, une citation de Foucault :

"Ce livre a son lieu de naissance dans un texte de Borges. Dans le rire qui secoue à sa lecture toutes les familiarités de la pensée � de la nôtre : de celle qui a notre âge et notre géographie �, ébranlant toutes les surfaces ordonnées et tous les plans qui assagissent pour nous le foisonnement des êtres, faisant vaciller et inquiétant pour longtemps notre pratique millénaire du Même et de l'Autre. Ce texte cite a une « certaine encyclopédie chinoise » où il est écrit que a les animaux se divisent en : a) appartenant à l'Empereur, b) embaumés, c) apprivoisés, d) cochons de lait, e) sirènes, f) fabuleux, g) chiens en liberté, h) inclus dans la présente classification, i) qui s'agitent comme des fous, j) innombrables, k) dessinés avec un pinceau très fin en poils de chameau, 1) et caetera, m) qui viennent de casser la cruche, n) qui de loin semblent des mouches ». Dans l'émerveillement de cette taxinomie, ce qu'on rejoint d'un bond, ce qui, à la faveur de l'apologue, nous est indiqué comme le charme exotique d'une autre pensée, c'est la limite de la nôtre : l'impossibilité nue de penser cela..."

suite du texte : www.grappa.univ-lille3.fr/~tommasi/InfoDoc/STIC/Pr...

#

... (invité)

le samedi 01 mai 2010 à 21h19

Je m'étonne que cet article n'ait pas plus de succès.

La question de psy à même de comprendre le sujet de ce site arrive de temps à autre sur la table, or, il s'agit de psychanalystes.

Sinon, merci.

#
Profil

Drya

le dimanche 02 mai 2010 à 14h25

Cette interview met du baume au cœur comme beaucoup de témoignages sur ce forum en montrant à quel point ça peut être un mode vie plus naturel, je ne pensais pas utile de le dire à nouveau, mais je constate parfois à quel point c'est une lune indécrochable pour certains.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion