Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ma future femme me demande une autorisation pour me tromper

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 23 juillet 2010 à 20h18

J'y réfléchis encore... parce que ça m'embête que le critère que je donne pour différencier mes sentiments amoureux de mes sentiments amicaux soit la souffrance.

Disons que c'est plus globalement l'intensité qui me fait dire ça, une puissance d'émotions qui est un saut quantitatif et qualitatif. L'intensité provient du désir et d'une dimension passionnelle. Pas forcément quelque chose d'excessif, mais c'est un sentiment assez puissant pour prendre la barre sur nos penchants ordinaires.
Je n'ai pas cette sensation là dans une amitié même mêlée de désir (mélange que j'ai déjà beaucoup éprouvé dans mon parcours amoureux, c'est pourquoi je différencie les expériences).

Mes réactions amicales sont toujours prévisibles, raisonnables du point de vue de mon caractère ordinaire. Quand j'éprouve de l'amour, je suis chamboulé. Je ressens une énergie qui me fait me dépasser, des émotions qui débarquent à des heures indues !
Mon amitié a un cours plus tranquille. Si ça bouge, c'est parce que l'autre bouge. Je ne ressens pas des mouvements en moi, indépendants de ce que fait l'autre.

#
Profil

Paul-Eaglott

le vendredi 23 juillet 2010 à 23h24

deedji
oui, moi j'ai aussi un peu besoin de savoir qui l'attire et pourquoi ...

Elle me dit que il y a 2 ou 3 mecs avec qui ce serait faisable vu que on lui court après...

Mais bon... j'aimerais savoir qui moi... j'ai toujours été curieux, et quand on me met l'eau à la bouche, j'aime en savoir un peu plus, c'est mon caractère...

ou bien il faut rien me dire, si c'est pour pas continuer à expliquer...

Bonjour Deedji,

cette question du "savoir qui l'attire, ou avec qui elle aura une relation" me paraît très importante et complexe, mais avant tout pour te permettre de TE comprendre toi-même, de savoir de quel côté ça bloque pour toi, et éventuellement de pouvoir mieux gérer le franchissement du pas.

Pourquoi veux-tu savoir ? Pour garder le contrôle sur elle ? Ou parce que, d'une certaine façon, ça te rassure d'être "associé" à ce qui se passe ? Ou parce que ça te permettra, en voyant le bonhomme, de ne pas laisser ton imagination fabriquer l'image d'un supermec-absolument-parfait qui à coup sûr lui fera tourner la tête et l'enlèvera à toi ? Ou parce que ça t' apporte une forme d'excitation sexuelle ? Ou parce que ça t'aide à mieux comprendre ton amie ? Ou parce que ça te permet de mieux te réjouir pour elle ?... (Trouver sa propre réponse à ces questions n'est pas simple, ça suppose a priori un vrai travail d'introspection !)

La question du contrôle est assez fréquente : dans notre culture, il est assez largement admis que quand on s'aime, on "s'appartient" et qu'on a donc un droit de regard et de contrôle sur ce que fait l'autre. Je crois que cette conception est responsable de beaucoup de souffrance : pour beaucoup de gens c'est insupportable d'être surveillé dans ses actes, même (ou surtout) par une personne qu'on aime.
Et à vrai dire, la volonté de possession de l'autre (et le contrôle que ça semble autoriser), ça me semble être le contraire de l'amour. L'amour, ce serait plutôt vouloir le bonheur de l'autre, même s'il passe par des voies imprévues, dont certaines nous échappent...

Deedji, d'après ce que tu écris, tu n'es pas dans une conception possessive de l'amour, du moins pas consciemment (en tout cas pas revendiquée), mais il y a quelques indices qui laissent penser que quelque chose de cette "culture" est ancré en toi (je pense à cette volonté de savoir "qui", mais aussi à ce sentiment que, si un autre a "visité" ta compagne, elle devient dégoûtante...)

Et je t'invite à t'interroger sur le moteur de ton envie de savoir. Si c'est pour garder une forme de contrôle sur ce qu'elle vit, je t'encourage à essayer de te débarrasser de ce désir de contrôle, qui sera sans doute cause de problèmes dans votre relation (polyamour ou pas). Arriver à reconnaître que la personne qu'on aime est une personne à part entière, avec son indépendance, ses propres émotions qui ne nous sont pas "réservées", ce n'est pas facile, mais quelle libération quand on y parvient !

J'arrête ici pour ce soir, ça va faire indigeste, sinon :-)

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

oO0

le vendredi 23 juillet 2010 à 23h29

titane
Mais je ne crois pas être si différent de l'expérience de RIP... Sinon d'avoir choisi le mot amour au lieu de amitié... Biodiversité en effet...

Cette discussion semble bien souligner la réalité du spectre plutôt que celle des limites.

Yep, Titane.

Pour ma part, j'en resterai là. J'avais la fâcheuse tendance de tirer en longueur mes interventions d'où le fait que je préfère en rester là histoire de ne pas céder à nouveau à cette tendance.

Deedji, fêtez bien votre histoire !

Siesta, intéressante position auto-critique ;)

Sinon, Paul-Eaglott, bien vu de revenir au sujet.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

titane

le samedi 24 juillet 2010 à 09h17

Ton intervention Paul-Eaglott est bien dosée et soulève les bonnes questions je pense. Cette motivation profonde de notre recherche de savoir.

J'aime savoir sur les autres... Mais esentiellement ce que l'on veut bien me dire! Comme si le choix de ce que l'autre veut bien me dire sur elle m'en dirait davantage sur elle que si elle répondait à mes questions.

Et puis j'aime faire comprendre que je respecte leurs "silences". Ce qui souvent semble être apprecié.

Pas toujours! On m'a déjà reproché de ne pas poser assez de questions donnant l'impression d'être indifférent. Certains de nous ne savent pas dire spontanément, ou voient les questions comme une preuve d'interêt: une faille dans leur estime de soi? Je le pense...

En tant qu'ancien timide j'ai toujours mal perçu la curiosité des autres à mon égard et du coup je ne suis pas curieux des autres. J'attends qu'on se raconte et j'ai plaisir à écouter... Cette spontanéité me touche.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

mec.heureux

le lundi 26 juillet 2010 à 21h00

Bonjour deedji (et aussi tous/toutes les autres).
Juste pour situer le débat: je viens de passer la quarantaine, je vis une belle histoire avec ma femme depuis plus de 20 ans, et c'est la première fois de ma vie que je m'exprime sur un blog...
Et alors, si je me permets de réagir à tout ce qui précède, c'est que je me suis retrouvé il y a 6 mois dans la même situation que toi...
Fin novembre 2010, je me suis pris à peu près une tonne de brique dans la gueule, lorsque ma femme m'a annoncé que depuis deux mois elle se battait contre la tentation d'aller vivre une expérience avec un autre... Elle m'a dit qu'elle ne voulait pas remettre en cause le fondement de notre relation - relation qui est très forte et belle - mais qu'elle brûlait d'envie de faire une fois dans sa vie quelque chose pour elle-même, elle aimerait tellement vivre une fois quelque chose pour elle, aller au bout de ses désirs.
Et alors, je me suis posé toutes les questions que tu posais dans ton mail initial... c'est tellement difficile de réaliser - d'accepter - que quelqu'un qui est au centre de ta vie puisse venir avec une telle proposition.
Et ensuite je suis passé à peu près par tous les états émotionnels possibles, j'ai eu le moral à zéro, j'ai eu très peur, j'ai douté de moi et de mes réactions, j'ai crains/cru que notre histoire allait se terminer, j'ai laissé 25kg sur la balance (vu mon alimentation assez saine de ces 6 derniers mois - principalement à base de gin-tonics et de cigarettes...).
Et au niveau de notre couple même topo: ma femme et moi sommes passés à peu près par tous les états possible, nous avons eu à peu près un million de discussions assez... émotionnellement chargées, nous sommes à l'heure actuelle juste un peu... épuisés...
MAIS nous sommes toujours ensemble, et je ne vois pas de raison que cela change à l'avenir. Et je crois en cet avenir à deux, en cette nouvelle vie à deux... même si la donne initiale a un peu changé. Et tranquillement , je pense que cette "Vie à deux 2.0" pourrait bien être aussi belle que sa première version...
Depuis quelques semaines j'ai réussi à changer mon point de vue sur la chose... et à évoluer (à grandir?).
En bref, je pense qu'il est tout-à-fait possible de vivre une belle vie à deux dans le cadre d'un mariage ouvert. Ce n'est certainement pas le chemin le plus facile - mais je pense que si tu aimes vraiment l'autre personne c'est absolument possible (et absolument adéquat - si c'est la personne de ta vie...).
Le déclic pour moi: c'est quand j'ai pris conscience (nonobstant toutes ces fichues notions qu'on m'a inculquées dans mon enfance...) que la vraie fidélité dans un couple ce n'est pas la simple exclusivité sexuelle... mais c'est de respecter l'autre (et de lui faire assez confiance pour oser lui parler - y compris et surtout - de choses difficiles) , que tu ne peux jamais "posséder" l'autre dans une vraie relation, et pour finir que si l'autre est heureux et épanoui (accompli)... et bien tu le seras aussi. Je ne dis pas que c'est toujours facile d'accepter cela... mais en attendant cela m'a énormément aidé.
Je tiens trop à ma femme - et j'ai trop envie qu'elle soit celle qu'elle doit être - pour lui barrer le chemin. J'ai envie qu'elle vive une belle vie... et je compte partager cette vie avec elle. Et mon amour et mon respect pour elle sont inchangés (entre autres, je respecte son courage d'être venue m'en parler... et son courage d'assumer ce qui est important pour elle en tant que personne).
Résultat des courses: j'ai encore parfois de mauvais moments, des moments de doutes... mais je suis toujours avec ma femme, je l'aime plus que tout, et je recommence à vivre et à apprécier la vie.
Bonne chance et amicales salutations.
PS: encore une chose: je pense que la meilleure chose au niveau du couple est d'en parler ensemble (même si ce genre de discussion est parfois assez difficile), en étant honnête envers l'autre. Et si la période n'est pas propice à une discussion, tu peux aussi mettre tes pensées par écrit et les lui soumettre (je l'ai fait quand il nous était difficile voire impossible de communiquer...)

#
Profil

Siestacorta

le lundi 26 juillet 2010 à 21h24

Merci pour le témoignage optimiste !

#
Profil

titane

le mardi 27 juillet 2010 à 08h14

Mec heureux
Ce n'est certainement pas le chemin le plus facile - mais je pense que si tu aimes vraiment l'autre personne c'est absolument possible (et absolument adéquat - si c'est la personne de ta vie...).

Et oui! C'est dans ce sens que l'amour se réalise vraiment: dans le sens de la liberté mutuelle. Ce bonheur 2.0 que tu découvres est encore inconfortable et douloureux... Le deuil de la version 1.0 est en marche...

Ce n'est pas seulement elle que tu libères, tu te libères peu à peu de toi-même! Et une fois libre on a du mal à revenir en arrière.

Bravo! Votre couple en ressortira grandi, plus léger, et plus sincère... Ta femme redeviendra une femme... Celle qui t'accompagne parce quelle le veut!

Courage et encore une fois merci pour cet encouragement.

#
Profil

titane

le mardi 27 juillet 2010 à 09h50

Voilà une alternative au choix dans le fil "Assumer ou pas" oú l'on parle aussi de "preuves d'amour"

#
Profil

peche

le mardi 27 juillet 2010 à 10h09

A mec.heureux : Bravo, magnifique témoignage...

#
Profil

Paul-Eaglott

le mardi 27 juillet 2010 à 10h29

Je me permets d'en rajouter une couche : Mec.Heureux, merci pour ton post, qui non seulement est bien écrit et sensible, mais qui surtout donne un exemple d'une transition possible du couple monogame traditionnel vers le polyamour (dans tout ce que le "polyamour" suppose de franchise, de respect et dialogue.)
Ton pseudo est déjà un encouragement ! :-)

#
Profil

titane

le mardi 27 juillet 2010 à 11h39

couple monogame traditionnel... il y a aussi le couple monogame "libre", celui qui accepte le poly ou multi comme possibilité et qui choisit librement le "mono..."

#
Profil

mec.heureux

le mardi 27 juillet 2010 à 13h21

Chers tous,
Là... je suis épaté - je ne m'attendais pas à lire si rapidement des commentaires à mon mot...
Merci en tout cas pour vos sympathiques paroles, qui m'ont réchauffé le coeur et m'encouragent à aller de l'avant..
A l'heure actuelle, l'horizon est définitivement en train de s'éclaircir (de s'élargir...).
Après des mois de doutes, je crois à fond à ma vie future avec ma femme, dans le cadre de notre nouvelle relation.
Je suis bien conscient qu'il y aura encore plein de choses à discuter, à convenir, ainsi que des doutes, des peurs, des souffrances... mais je crois en nous deux.
Et je sens que je suis en train de changer moi-même, peut-être de commencer à étendre des ailes que je n'avais jamais utilisées (ou seulement en partie). Pour le moment, je ne sais pas encore quel usage je ferai de cette nouvelle liberté... mais je sais que je l'ai si je la souhaite.
Amicales salutations.

#

pagaté (invité)

le mercredi 28 juillet 2010 à 10h58

Message modéré pour la raison suivante : Hors charte : pas de propos à caractère sexuel.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 28 juillet 2010 à 12h11

Oui, on peut.
C'est une belle histoire...

Beaucoup de détails qui disent que tu es complexé, que tu te sens un peu victime... Ca n'a pas l'air de te perturber beaucoup, mais je crois que ça pourrait être un problème à un moment ou l'autre.
Il y a plein de manières de faire bien en partant de vécus un peu difficiles.

Et l'éjaculation précoce, c'est pas une malédiction, ça peut se rééduquer, se compenser, se gérer...

Ah, et sinon... On comprend très bien ce que tu écris, mais si tu pouvais ajouter des points et des virgules, histoire de structurer un peu, ça serait nettement plus clair. Là, il faut souvent faire un effort pour savoir où commence une phrase et où finit l'autre, ça embrouille !

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

pagaté (invité)

le mercredi 28 juillet 2010 à 12h28

Message modéré pour la raison suivante : Hors charte : ponctuation, HS, en dehors de la catégorie sexualités.

#

hoaxbuster (invité)

le mercredi 28 juillet 2010 à 12h46

Je dis intox.

#
Profil

Paul-Eaglott

le mercredi 28 juillet 2010 à 12h46

Là, Pagaté, tu es dans le domaine de l'intime exposé à tout le monde...

Vous vivez indéniablement votre vie de façon polyamoureuse (pas de mensonge), et d'une façon particulièrement assumée (vie commune), mais pour les détails de votre sexualité, je ne suis pas sûr que leur place soit vraiment ici...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 28 juillet 2010 à 12h58

Ben oui, vous êtes tous au courant et volontaire, donc c'est polyamoureux...

L'excitation que tu ressens n'est pas perverse.
Il y a même une explication "naturaliste" pour ça : les hommes aiment aller vers une femme qui a déjà eu un partenaire, parce que ça garantit la fécondation...

Explication plus psycho : pour certains d'entre nous, savoir que la femme est satisfaite sexuellement la rend plus sexy, son autonomie en plaisir la rend moins dangereuse pour notre égo. Elle a moins de chance d'être déçue en permanence, et de nous en faire porter le poids.

Enfin, ça peut te désinhiber parce que, je rappelle, tu complexes. Donc jouer le "deuxième", le moins bon, ça rentre dans la façon dont tu te vois. Donc dans un sens, tu t'autorises à éprouver ton plaisir, parce que tu n'as plus à te juger, la situation donne une réalité à ce qui, auparavant n'était qu'un ressenti complexé.
Ceci en oubliant que peut-être, elle serait encore plus heureuse d'avoir deux amants différents mais confiants tout deux.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 28 juillet 2010 à 12h59

hoaxbuster
Je dis intox.

Peut-être... Ca fait scénario de Union, hein ? Mais ça donne de la matière, alors...

#
Profil

Polyamour.info

le mercredi 28 juillet 2010 à 16h35

Merci de revenir au sujet.

Tout message ayant trait à la sexualité n'a pas sa place en dehors du thème "Sexualités".

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion