Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Des inégalités entre les femmes et les hommes dans le PA

#
Profil

Agathe

le samedi 14 août 2010 à 08h04

Siestacorta"Toutefois, s'il est possible de travailler à démythifier nos différences sexuelles et ainsi dépasser les inégalités sociales, je crois pas que ce soit une tâche qui puisse être achevée." Dépasser les inégalités sociales !!! Alors là, il faut vraiment que notre ministre réforme l'éducation nationale. Je crois que c'est la plus grosse entreprise française qui entretient les inégalités sociales...quand elle ne les crée pas !

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 14 août 2010 à 11h04

Agathe
Siestacorta"Toutefois, s'il est possible de travailler à démythifier nos différences sexuelles et ainsi dépasser les inégalités sociales, je crois pas que ce soit une tâche qui puisse être achevée." Dépasser les inégalités sociales !! ! Alors là, il faut vraiment que notre ministre réforme l'éducation nationale. Je crois que c'est la plus grosse entreprise française qui entretient les inégalités sociales...quand elle ne les crée pas ! Message modifié par son auteur il y a 3 heures.

Attention ne mélangeons pas les inégalités sociales avec inégalité entre homme et femme. Je ne suis pas d'accord que l'éducation nationale créé une inégalité sociale. A mon sens et pour être une convertie de l'éducation , on parle d'inégalité des chances. C'est surtout que nous sommes en présence de diverses formes d'éducations. Celle de l'élite qui a recours principalement aux grandes écoles (pour la plupart privées) et l'école publique nationale pour ceux qui n'ont pas les moyens de se payer les grandes écoles. Ce n'est donc pas le gouvernement qui créé les inégalités de chance, c'est le manque de diversités sociales à l'école.

Si vous avez des enfants inscrits dans une école ZEP (Zone d'éducation prioritaire, ( collège classé sensible) et si vous avez les moyens de les en sortir en les inscrivant ailleurs dans le privé pour la plupart. Alors oui il y a des inégalités sociales et forcément de chance. Beaucoup pensent que l' école privée amène l'enfant a la réussite, et celle du public a l'échec.

Ce n'est pas le gouvernement qui entretien les inégalités sociales, mais bien la mentalité des gens, qui ne veulent aucunement faire un mélange des classes.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 14 août 2010 à 11h18

Je mélange pas inégalités sociales et inégalités entre hommes et femmes.
Je dis que les inégalités entre hommes et femmes sont une des inégalités sociales.

#

(compte clôturé)

le samedi 14 août 2010 à 11h23

Siestacorta
Je mélange pas inégalités sociales et inégalités entre hommes et femmes.
Je dis que les inégalités entre hommes et femmes sont une des inégalités sociales.

oui mais j'ai lu dans le négatif Cette phrase qui m'a frappé

Alors là, il faut vraiment que notre ministre réforme l'éducation nationale. Je crois que c'est la plus grosse entreprise française qui entretient les inégalités sociales.
D'ou mon intervention ...

#
Profil

Dreltak

le mardi 17 août 2010 à 10h00

madeline59
Attention ne mélangeons pas les inégalités sociales avec inégalité entre homme et femme. Je ne suis pas d'accord que l'éducation nationale créé une inégalité sociale. A mon sens et pour être une convertie de l'éducation , on parle d'inégalité des chances. C'est surtout que nous sommes en présence de diverses formes d'éducations. Celle de l'élite qui a recours principalement aux grandes écoles (pour la plupart privées) et l'école publique nationale pour ceux qui n'ont pas les moyens de se payer les grandes écoles. Ce n'est donc pas le gouvernement qui créé les inégalités de chance, c'est le manque de diversités sociales à l'école.

Si vous avez des enfants inscrits dans une école ZEP (Zone d'éducation prioritaire, ( collège classé sensible) et si vous avez les moyens de les en sortir en les inscrivant ailleurs dans le privé pour la plupart. Alors oui il y a des inégalités sociales et forcément de chance. Beaucoup pensent que l' école privée amène l'enfant a la réussite, et celle du public a l'échec.

Ce n'est pas le gouvernement qui entretien les inégalités sociales, mais bien la mentalité des gens, qui ne veulent aucunement faire un mélange des classes.

Comme tu le dis toi même, l'élite créer les conditions d'éducations descentes pour sa progéniture, les écoles réputés ou privées, et tout ce qui va avec (aide aux devoirs, cours de piano ^^). Tandis que la plupart d'entre nous aurons une éducation "classique" voir beaucoup moins dans le cas des Z.E.P.

Dans le cas des riches, oui il y a bien une volonté de ne pas se mélanger avec les "gueux", ou bien d'avoir une éducation "comme pour les autres", c'est a dire au rabais (et je réagirais certainement pareil a leurs place). Pour les autres, je pense que n'importe qui serait content que sa progéniture intègre une grande école, ce qui n'est pas synonyme de réussit.

D'après toi, "mélanger" les classes sociales, ce qui ne signifie pas grand chose a mes yeux, gommerait les inégalités, mais cela ne les rendrait elles pas juste moins visible?

Il y a effectivement une analogie a faire avec les inégalités homme/femme, et les filières genrés (comme le fait que j'étais un des seuls mec dans ma classe de terminale), l'éducation ne fait qu'intégrer et accentuer ce qui existe déjà dans la société.

Encore beaucoup de choses a dire mais je vais m'arrêter là pour l'instant.

"Avec une bonne éducation, ont aurait des slogans moins cons"

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Dreltak

le dimanche 22 août 2010 à 21h06

madeline59
oui mais j'ai lu dans le négatif Cette phrase qui m'a frappé

Alors là, il faut vraiment que notre ministre réforme l'éducation nationale. Je crois que c'est la plus grosse entreprise française qui entretient les inégalités sociales.
D'ou mon intervention ...

C'est aussi bien pratique d'avoir une institution qui perpétue de fait une certaine classification des gens en fonction de leur appartenance sociale ou sexuelle. Teinté d'une dose de bonne conscience avec des classes "homologués enfant de banlieue" dans les grandes écoles. Du coup je sais pas si un ministre ferrait ce que tu dis sans une bonne poussé pédestre sur la partie charnue de son anatomie ^^

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion