Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Internet, multiplicateur de poly

Médias
#
Profil

Siestacorta

le dimanche 27 juin 2010 à 10h49

Bon, je fais ça à l'arrache.

Le sujet du lien que je donne après n'est pas exactement ça, mais on pourra élargir par la suite.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 27 juin 2010 à 10h49

Donc, le lien.

#
Profil

Zajj

le dimanche 27 juin 2010 à 12h11

Mouais, ça a pas beaucoup de rapport avec le polyamour pour moi ...
On en avait parlé un peu quand Gleeden avait ouvert, non ?

#
Profil

Jena

le dimanche 27 juin 2010 à 12h17

Voui. Juste un article marronnier de plus sur Gleeden et consort, des commentaires outrés, un vantard de passage, mais rien sur le poly...

#

(compte clôturé)

le dimanche 27 juin 2010 à 13h39

Je ne vois pas du tout le rapport entre Gleeden et les amours plurielles.
Qu'est-ce que tu veux exactement montrer Siestacorta ?
Parce qu'il est vrai qu'internet permet aux polys de se trouver, mais pas par le biais de ce genre de site non ?

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 27 juin 2010 à 14h48

Voui, donc.
Le lien c'est effectivement un marronnier sur Gleeden. Mais c'est bien dans ma tête que ce soit un marronnier, un marronnier un peu différent de "la désespérante infidélité des Hommes"...
J'ai l'impression que c'est un biais qui montre que des comportement poly ou presque entrent dans la société.

Mais surtout, au départ, mon idée c'est de questionner l'importance du net dans le polyamour.

C'est un lieu où la rencontre poly est favorisée parce qu'on peut annoncer la couleur et retrouver des gens informés. La base...

Mais c'est aussi un média qui, dans son rapport au temps (laisser un message mail, donner une part de présence par facebook ou twitter) offre un bout de présence, un façon de garder le fil... Internet est finalement moins immédiat, comme outil de communication, que le téléphone. Et je me demande si cette sphère, en encourageant les gens à explorer en ayant un repère plutôt que "tout à trac" dans le quotidien, ne participe pas de la mutation amoureuse.

Voilà.

#

Titaneinvit (invité)

le dimanche 27 juin 2010 à 15h02

Je dois dire que dans 90% de mes amitiés amoureuses Internet et le chat ont joué un rôle important. Un espace et une réactivité pour expliquer, communiquer et partager sur le multiamour... En douceur et parfois de façon très rapide.

Cette "distance" qui nous rapproche nous invite à nous dévoiler sans crainte, je crois.

#
Profil

LuLutine

le lundi 28 juin 2010 à 14h16

Jusqu'à maintenant, mes amoureux (que la relation soit "consommée" ou platonique), je les ai rencontrés dans la "vraie vie"...par contre le net a souvent favorisé les contacts ! C'est vrai !

Cela dit pour une geek comme moi, je ne sais pas si c'est un détail très pertinent...?

#

(compte clôturé)

le mardi 29 juin 2010 à 08h05

Tiens, ça me rappelle cette conversation que nous avions eue lors du café Poly de juin 2009, où il était question de mettre très bourdieusement en rapport les geeks libristes avec les pratiquants des amours pluriels.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 29 juin 2010 à 11h02

Libristes ?

#
Profil

Boucledoux

le mardi 29 juin 2010 à 11h10

Siestacorta
Libristes ?

activistes du libre (pour logiciel libre) ?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 29 juin 2010 à 11h33

Ha.
Bien.
Quel rapprochement pourrait avoir lieu entre ces deux communautés ? Je vois l'intérêt pratique, mais dans un sens seulement (dans l'autre, ce serait une remarque réductrice et un peu sexiste aussi), mais l'intérêt spontané ?

#

(compte clôturé)

le mardi 29 juin 2010 à 11h38

Titaneinvit
Je dois dire que dans 90% de mes amitiés amoureuses Internet et le chat ont joué un rôle important. Un espace et une réactivité pour expliquer, communiquer et partager sur le multiamour... En douceur et parfois de façon très rapide.

Cette "distance" qui nous rapproche nous invite à nous dévoiler sans crainte, je crois.

Etre proches en etant loin physiquement c'est quand meme des moments magiques.
La magie du virtuel est bien réelle.

#

(compte clôturé)

le mardi 29 juin 2010 à 11h42

Je pense aussi que par le virtuel on a plus tendance a se lacher.
C'est assez facile de parler quand on est pas en direct.
Je rets persuadée que beaucoup de monde ici parlent plus qu'ils ne le feraient dans le réel.
C'est un peu comme une psychanalise sans psy.
La encore c'est un avis personnel.

#

(compte clôturé)

le mardi 29 juin 2010 à 12h24

insognare
Je ne vois pas du tout le rapport entre Gleeden et les amours plurielles.

Qu'est-ce que tu veux exactement montrer Siestacorta ?

Parce qu'il est vrai qu'internet permet aux polys de se trouver, mais pas par le biais de ce genre de site non ?

Message modifié par son auteur hier à 8h.

Et pourquoi pas?
en MP on ne sait pas ce qui se passe.
Et rencontrer des poly a part ici je ne voit pas.

#

(compte clôturé)

le mardi 29 juin 2010 à 13h06

Siestacorta
Ha.
Bien.
Quel rapprochement pourrait avoir lieu entre ces deux communautés ? Je vois l'intérêt pratique, mais dans un sens seulement (dans l'autre, ce serait une remarque réductrice et un peu sexiste aussi), mais l'intérêt spontané ?

En fait avec Kerdekel (et Lulutine, je crois), on se faisait la réflexion qu'une bonne part des présents étaient informaticiens ou mordus d'informatique, et en grande partie d'informatique « libre ».

Du coup, on a parlé rapidement des points communs entre ces deux philosophies, et ce qui pouvait faire se recouper ces deux groupes.

On avait même parlé rapidement de faire un article sur le sujet, mais… manque de temps et de motivation de mon côté. Ça ne signifie pas non plus qu'il n'y ai rien à écrire. ;)

Au mois d'avril/mai, à Lyon, j'ai eu le même genre de discussion avec Esteban un lurker de ce site, poly-friendly et ami de Guilain.

#
Profil

Flouzy

le mardi 29 juin 2010 à 14h39

BenjaminL
En fait avec Kerdekel (et Lulutine, je crois), on se faisait la réflexion qu'une bonne part des présents étaient informaticiens ou mordus d'informatique, et en grande partie d'informatique «  libre ».

Cela fait sourire, mais je confirme.

Concernant le sujet de la discussion, et sans revenir sur Gleeden, internet permet de multiplier, de diversifier les rencontres (platoniques dans un premier temps), et donc, "statistiquement" augmente les possibilités d'apprécier une autre personne.
Ensuite, les informations circulent plus directement entre les individus, sans passer par un organisme "moralisateur" : les bonnes idées se propagent plus vite.
Bref, cela ne m'étonne pas.

#

(compte clôturé)

le mardi 29 juin 2010 à 20h49

Il n'y a pas que ca , il y a aussi la menagére de base qui viens ici pour parler de ce qu'elle ne peut pas aborder a la maison ou au boulot.
Il y a ceux qui s'ennuient le soir et les week end,juste pour avoir l'impression de faire partie de quelque chose.ne plus etre seuls dans ses nuits blanches.
Trouver ici ce sentiment d'etre connectés a la vie .
Trouver dans les problemes des autres les solutions aux siens.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion