Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Qu'attendre d'une relation polyamoureuse ?

Besoin d'aide
#

Paloma (invité)

le mardi 27 juillet 2021 à 19h43

Bonjour,
Je poste ici quelques mots, car ma première relation polyamoureuse vient d'échouer lamentablement... La jalousie a repris le dessus. J'ai craqué et je me dis que j'ai tout gâché.

Je VEUX vivre le polyamour car l'amour monogame ne me convient pas. Je suis incapable de n'aimer qu'une seule personne.
Ainsi j'ai rencontré il y a quelques mois un homme qui partageait cette même envie. Nous avons beaucoup communiqué, beaucoup parlé, nous avons lu la salope éthique, nous avons questionné des gens... Seulement, pendant les premiers mois de notre relation nous n'étions que nous deux. Je ne suis pas une amoureuse compulsive non plus. Quand je tombe amoureuse c'est follement, et il me faut un temps avant d'avoir envie/besoin de voir quelqu'un d'autre. Nous étions amoureux, attentifs l'un à l'autre. 6 mois durant.
De son côté, cette envie est survenue plus rapidement. Il a rencontré en une semaine deux femmes, dont une monogame. Ca a été une épreuve; je me croyais préparée, mais ma confiance a vacillé. Puis nous avons parlé, parlé, exprimé nos peurs, nos doutes, et de mon côté, j'ai commencé à voir d'autres hommes.
J'ai fait de belles rencontres, mais jamais rien de sérieux : il s'agissait toujours de personnes déjà en relation primaire, pas très disponibles, habitant loin, etc...
Ces rencontres m'ont cependant fait du bien, et peu à peu, le savoir avec une autre ne m'a plus dérangé. Le savoir passant la nuit avec une autre n'était plus un soucis.
J'ai même rencontré une de ces femmes, et nous avons passé un très bon moment.

Mais à peine a t-il commencé à avoir de nouvelles relations, qu'il a été lui-même moins disponible, moins présent pour moi. J'ai commencé à me sentir déçue. Il me donnait moins.
L'un d'elle habitant dans la même ville que lui, venir me voir apparaissait désormais compliqué.
Cependant je continuais à être amoureuse de lui, pour tout ce que j'aimais de lui. Nous avions encore de temps à autre des moment privilégiés, mais cela est devenu de plus en plus rare.
De temps à autre la jalousie me faisait une petite visite : il ne manquait pas de me dire à quel point c'était simple de la voir, elle, et à quel point il était sexuellement satisfait.
Puis il m'a signifié que ses priorités étaient ailleurs : ses enfants, son travail.
Enfin, dernière subtilité, il m'a dit qu'il ne voulait plus avoir besoin de quelqu'un, mais seulement envie.

Et c'est là que je me demande : que reste t-il ?
Comment faire pour être polyamoureux et rester impliqué, attentif à l'autre ?
Je pense que c'est possible, mais cette experience m'a démontré tout le contraire.

Fin de l'histoire : il est parti en week-end avec elle, pas de nouvelles pendant quatre jours (j'avais aussi décidé de les laisser tranquilles), et lorsque je lui en ai demandé, il a fini par me répondre qu'il était explosé, pas seul, et que je pouvais l'appeler le lendemain quand je voulais (entre deux réunions).
Bon, et c'est là que j'ai craqué, je lui ai dit que c'était terminé, et que je le laissais vivre son histoire avec elle, puisque c'est cela qu'il semble vouloir.

Je noircis le tableau, probablement; il avait aussi des attentions pour moi et en discutant arrivait toujours à me rassurer, mais là ça n'a pas été le cas. Il a validé très vite le truc.
En me disant qu'il ne savait pas ce qu'il voulait, qu'il avait l'impression de toujours blesser soi l'une soit l'autre.
Et suite à une brève conversation telephonique, je n'ai plus de nouvelles.

Je me sens trahie car s'il est vrai que je me suis mise en colère, il aurait aussi dû prendre en compte la difficulté nouvelle que constituait le "départ en vacances" avec l'autre.
Je savais que ce serait une nouvelle étape, un nouvel obstacle.
Mais sur ce coup, il m'a lâchée.

Je ne sais pas si je m'en veux, si je lui en veux, qui a tort, qui a raison...
Si vous avez quelques mots pour m'éclairer, je suis preneuse, merci.

#
Profil

NorahSpinozi

le mardi 27 juillet 2021 à 21h02

Bonjour Paloma,
Je tiens à préciser que je suis assez débutante dans le milieu, je ne sais pas si j'ai assez d'armes pour t'aider, mais ton histoire me touche.
Il me semble que vous n'avez pas les mêmes attentes ton amoureux et toi.. De ce que tu écris, tu as un gros besoin d'amour, besoin de lui. J'ai l'impression que lui en a moins besoin.
Je ne pense pas que tu dois lui en vouloir de ça, encore moins t'en vouloir à toi. Les choses sont ainsi. Je pense qu'il ne sert à rien d'essayer de retenir un homme qui souhaite partir. Il ressent le besoin de faire autre chose donc il le fait, il me semble que c'est le but d'une relation libre.
Vous pourriez essayer d'en parler ensemble. Sais tu ce que toi tu attendais de la relation ? Avais tu envie de vivre avec lui, fonder une famille, ou simplement voyager, ou juste passer du temps avec lui ? Si vous n'avez pas les mêmes désirs communs pour votre relation, rien ne sert de nager contre le courant.
Ça doit être très dur de voir quelqu'un que l'on aime s'éloigner. Peut être que ce n'est qu'un passage, il n'y a que vous pour savoir si vous en parlez ensemble.
En attendant tu pourrais te concentrer sur tes amis, ta famille... Trouver du réconfort aupres de ses proches aide beaucoup je trouve.
J'espère t'aider un petit peu.
Bon courage a toi

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#

(compte clôturé)

le mardi 27 juillet 2021 à 21h09

Salut,

C'est vrai que ton histoire est triste et je n'ai pas beaucoup de suggestions à te donner parce que je viens d'intégrer le site pour apprendre à devenir poly.
Je ne sais pas s'il sera possible d'avoir contact avec toi pour mieux apprendre car au moins t'as un minimum d'expérience.

J'aimerais bien pouvoir te donner des solutions. Si vtu veux aussi on peut se prendre contact, réfléchir ensemble et trouver des solutions.

Merci

#

Paloma (invité)

le mardi 27 juillet 2021 à 22h45

Merci pour vos réponses. Elles m'aident à comprendre que je ne peux rien faire d'autre qu'accepter cette situation.
Je souhaite juste avoir des relations profondes, sincères et investies. Je n'ai pas d'enfants, pas d'attaches, je ne suis propriétaire de rien ni de personne. Mais j'ai besoin de m'entourer de personnes sur qui je peux compter.
Il s'est desinvesti, et j'ai l'impression que le polyamour pour lui est juste une manière de se désengager en toute légitimité des relations plus anciennes au profit de relations plus fraîches.
Une manière de consommer éthiquement.
Comment faire pour ne pas tomber cet ecueil ? Où est la limite ? A partir de quel moment sait on que l'autre n'est plus dans le respect ?

#

(compte clôturé)

le mercredi 28 juillet 2021 à 00h07

Hum t'as posé des questions intéressantes @Paloma mais votre ex ne vivait pas vraiment le poly j'imagine sinon il n'allait pas se comporter de cette façon. Il cherchait juste à satisfaire ses besoins et se désengager comme tu le dis, je suis désolé de le dire.
Es-tu poly?

#
Profil

Zohari

le mercredi 28 juillet 2021 à 00h51

Bonjour Paloma,

Ce que tu écris me parle beaucoup. Je ne pratique pas le polyamour depuis très longtemps non plus (moins d'un an) et je suis confrontée régulièrement à ce type de questions avec l'un de mes deux amoureux. Comme il y a plein de passages qui me parlent dans ce que tu écris, je vais reprendre par "thèmes" et te donner mon ressenti, et ce que moi j'ai tiré de ma propre expérience... ça vaut ce que ça vaut évidemment.

Le premier point qui me semble important, ce sont les attentes des gens vis-à-vis de leurs relations amoureuses. Tu l'exprimes d'ailleurs très bien, tu as besoin de relations investies, ce qui ne semble pas être son cas.
Le co-auteur de "More Than Two", Franklin Veault, par exemple, a onze amoureuses... Ça m'avait fait sauter au plafond initialement, mais si chacun a des attentes très basses en terme d'implication et d'engagement, effectivement je suppose que ça peut marcher...
Je compatis beaucoup à ta situation, s'en rendre compte au bout de 6 mois de bonheur absolu a de quoi mettre en PLS pour un moment.

Faire attention aux insécurités de ses différents partenaires : pour moi, c'est vraiment là qu'il y a une limite au polyamour, une limite en temps disponible. Ça va avec le passage précédent : en fonction de ce qu'on attend d'une relation amoureuse, on ne lui accordera pas le même temps. Mais si tu t'impliques vraiment dans chacune de tes relations, et que chacun exprime ses besoins, je pense par contre qu'il est tout à fait possible de prendre soin de chacun. Simplement, il faut vraiment exprimer ses besoins, et ne pas attendre de quelqu'un qui n'a pas les mêmes attentes qu'il réponde à ses besoins de la même manière que soi on le ferait. Et puis, du coup, ne pas partir du principe qu'on peut avoir onze partenaires si on n'a de temps que pour deux, et ne pas trop en attendre de quelqu'un qui considère qu'il peut s'occuper correctement de ses onze partenaires si toi tu espères plus d'engagement (je sais, là on n'est plus tout à fait dans ton histoire à toi).

Exprimer ses besoins : à partir du moment où vous n'avez pas les mêmes attentes, c'est difficile pour lui de savoir que tu vas mal prendre le fait qu'il te raconte ses histoires avec sa nouvelle copine par le menu. Et si tu ne lui dis pas que tu as besoin qu'il t'envoie un petit message de pensée affectueuse pendant son week-end, juste pour dire que tu es toujours là dans son coeur, si lui n'en aurait pas besoin dans ta situation, il ne pensera pas forcément à le faire de lui-même. Je pense qu'il y a un écueil important dans le polyamour sur la gestion de la jalousie : on a tellement peur d'être jaloux et donc injuste envers son partenaire qu'on refoule nos sentiments dans leur globalité en prenant tous les sentiments négatifs comme de la jalousie, donc on n'ose pas l'exprimer, que ça en soit réellement ou pas d'ailleurs, et ça nous rend complètement fous...

Du coup, la question de "qui a tort, qui a raison" n'a pas de réponse malheureusement. Vous avez tous les deux tort ET raison. Tu as eu tort de ne pas exprimer tes besoins de manière explicite (même si je comprends tooout à fait pourquoi tu ne l'as pas fait), il a eu tort de ne pas expliquer clairement ce qu'il attendait de votre relation amoureuse, de ses relations en général, et de ne pas prendre assez soin de toi, parce que j'ai toujours du mal à croire malgré tout qu'il n'y ait pas un peu de mauvaise foi dans le fait de ne pas exprimer qu'on en attend moins que l'autre... Même si, du coup, c'est plus difficile si tu n'exprimes pas ce dont tu as besoin, donc on tourne un peu en rond. En fait, le tort principal de chacun de vous est peut-être d'avoir considéré que l'autre avait les mêmes attentes que lui, et de partir de ce principe pour gérer votre relation et, peut-être, interpréter les réactions de l'autre. Et je pense que tu n'as pas à t'en vouloir d'avoir craqué et "tout gâché", parce que d'après moi ce n'est pas spécifiquement la jalousie qui t'a fait réagir en explosant : vous n'étiez simplement pas au clair sur vos attentes l'un envers l'autre, tu en attendais plus, il en attendait moins. Ce qui t'a fait craquer c'est ce décalage entre vos besoins, et c'est peut-être pour le mieux, même si ça fait mal, forcément. Ce n'est ni de ta faute, ni de la sienne, et vos deux réactions sont compréhensibles et légitimes. Encore une fois, ce n'est que mon avis...

Ah oui, et "consommer éthiquement", par contre, quand il s'agit d'êtres humains, consommer ça ne me semble pas éthique par définition ^^ Là pour moi on tombe dans le plan-cul/libertinage. Aucun souci en soi, mais il me semble que c'est ce qui fait toute la différence avec l'éthique du polyamour justement, donc peut-être que ton amoureux est plus libertin que poly finalement ?
À mon avis, l'autre ne te respecte plus s'il sait ce que tu attends et qu'il n'y répond pas, sciemment, en te faisant croire qu'il fait de son mieux ou qu'il le fera un jour... Et il est malheureusement difficile de déterminer quand l'autre est réellement de mauvaise foi.
Par contre, pas forcément plus facile mais en tout cas plus contrôlable, il me semble important de savoir s'arrêter au moment où soi-même on ne se respecte plus, c'est-à-dire à mon sens, au moment où justement on se rend compte qu'on n'a pas les mêmes besoins/attentes, et que nos besoins ne sont pas respectés, qu'on se rend malheureux. C'est dur mais peut-être qu'au fond toutes les relations ne peuvent pas s'épanouir. Alors ne t'en veux pas d'avoir craqué, c'est peut-être là que tu t'es le plus respectée dans cette histoire.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 28 juillet 2021 à 12h30

Paloma
Comment faire pour être polyamoureux et rester impliqué, attentif à l'autre ?

Le polyamour pose une séparation claire entre les sentiments et ce qu'on construit à deux. J'appelle ça le lien d'un côté et la relation de l'autre.
Et oui, c'est quand on sépare les deux qu'on peut découvrir des choses, parfois difficiles à accepter.

Est-ce-qu'il/elle m'aime autant que je l'aime ? Est-ce-que nos sentiments vont évoluer au même rythme ?
Sans la construction d'une relation forçant les gens à être ensembles (cohabitation, couple, mariage, enfants), on découvre que le lien amoureux est plus volatile qu'on ne l'imagine. L'amour dure trois ans comme on dit. Et une fois ce délai dépassé, que reste-t-il ?

C'est aussi là qu'on découvre les différences entre les gens, dans leurs manières d'aimer, dans leurs objectifs. Certains se droguent à la passion puis oublient aussi sec pour partir vers une autre relation, d'autres cherchent une construction dans la durée, la permanence du lien.

Et puis, je trouve que ça pose aussi la question de la vacuité relationnelle de nos vies modernes. Les familles s'éclatent, géographiquement et relationnellement, avec un impact sur la qualité de nos relations. Nos amitiés souffrent aussi de notre absence de constance. Qui reste-t-il pour nous aimer inconditionnellement ? Cet amour inconditionnel est celui des parents à l'enfant. Mais malgré tout, on le recherche, on en a besoin. Comme un îlot de tendresse, sans jugement, sans rien de négatif. On croit qu'on peut le recréer dans l'amour conjugal, avec souvent de lourdes désillusions à la clé.

On a tous peur de mourir seuls, mais surtout on a tous peur de vivre seuls.

#

Paloma (invité)

le mercredi 28 juillet 2021 à 14h14

Vous resumez et formulez parfaitement les questipns qui m'habitent et les réponses dont j'ai peur.
Merci beaucoup pour vos regards lucides. Pour vos conseils. Cela m'aide déjà à voir plus clair en moi même.
Il y a des choses sur lesquelles je n'ai aucun pouvoir, mais sur d'autres, si. C'est ce tri qui va me permettre d'avancer.
Bien à vous
:)

#
Profil

Noe

le mercredi 28 juillet 2021 à 22h26

bidibidibidi
L'amour dure trois ans comme on dit. Et une fois ce délai dépassé, que reste-t-il ?

"On" c'est surtout Beigbeder qui le dit grâce à quelques neurobiologistes.

"Que reste-t-il? L'ocytocine pardi ! Et les échanges intellectuels en guise de ... compléments alimentaires? Ou bien refaire un enfant : c'est ce qui occupe 3 ans pour sa survie, dans le règne animal.

Du coup, cela contredit ta théorie du polyamour, si tu considères que tout s'explique par la chimie et l'idée de trouver une partenaire fertile pour assurer ta descendance. Ben oui, en ce cas, pourquoi y aurait-il d'un côté une sorte de "lien" avec une femme et la volonté de "construire" avec une autre femme?

Par contre pas du tout d'accord avec le "On a tous peur de vivre seuls". Déjà parce qu'on est toujours seul(e).

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#

Pils (invité)

le jeudi 29 juillet 2021 à 20h09

"
Il s'est desinvesti, et j'ai l'impression que le polyamour pour lui est juste une manière de se désengager en toute légitimité des relations plus anciennes au profit de relations plus fraîches."

Ça me parle beaucoup, c'est exactement ce que j'ai vécu avec ma dernière compagne, on a eu 1 jour de remise en question, elle a lancé okcupid dans mon dos pour chercher une nouvelle relation. 2 semaines après qu'elle ai rencontré cette nouvelle relation, elle s'est totalement désinvesti de la notre et a lâché l'affaire.( Et quand je l'ai rencontré, c'est exactement ce qu'elle avait fait avec les garçons qu'elle connaissait avant moi. )
C'est extrêmement douloureux et ça peut donner une mauvaise image du polyamour, et de soi-même, l'impression d'avoir été usé.
Gardes la foi, tu trouveras quelqu'un pour qui les gens sont des gens, et non pas des options/concepts auquel on se raccroche suivant comment le vent tourne.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion