Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Décloisonnement et enfants

Famille
#
Profil

Lylia

le jeudi 09 janvier 2020 à 06h44

Bonjour,
Je ne suis pas poly mais je partage ma vie avec un homme qui l'est. Depuis plusieurs mois il entretient donc deux relations assez cloisonnées avec moi et une autre qui n'est pas poly non plus. Chacune accepte l'autre et la situation, nous ne nous connaissons pas vraiment mais avons déjà eu l'occasion d'echanger par messages en bons termes. Il y a cependant des tensions constantes. Lui aimerait que nous communiquions plus et que les décisions et les conflits se gèrent essentiellement à 3 ou juste entre elle et moi. Elle semble être du même avis. Moi je ne suis pas opposée à communiquer en cas de besoin ou pour se mettre d'accord sur des cas particuliers à l'occasion mais je me vois mal gérer un quotidien et mon couple à trois dans la mesure où chaque relation est indépendante et où il n'y a pas de souhait d'aucun des 3 à envisager une vie à 3. Toujours dans une optique de décloisonnement pour que les tensions s'estompent et que tout soit plus fluide, il a été évoqué de pouvoir de temps en temps partager des moments à trois, faire des choses simples comme un repas, une balade... J'ai la sensation qu'il y aurait un peu une intrusion dans l'intimité de chacun et j'avoue avoir du mal à trouver l'intérêt à ça si par ailleurs nous arrivions à simplement mieux communiquer.
Autre chose, nous avons chacune des enfants, très jeunes et lui comme elle ne voient pas d'inconvénient à ce qu'elles se rencontrent, connaissent la situation et la vivent à l'occasion de moments tous ensemble. Je m'interroge sur l'impact que cela peut avoir sur les petites et si c'est une bonne chose... qu'elles sachent oui, je ne suis pas pour le mensonge ou les cachotteries aux enfants mais qu'elles le vivent... Nos choix de vie doivent-ils être imposés à nos enfants?
Bref... J'aimerais beaucoup avoir vos avis, vos témoignages car j'avoue que je suis un peu paumée. J'ai toujours vu la situation de façon très saine et j'ai toujours été ouverte. Je trouve normal que chacune tienne compte des impératifs de l'autre ou de ses besoins, je n'ai pas de problème à ce qu'il communique avec elle quand il est avec moi et j'ai toujours cherché la souplesse dans le respect de l'intimité de chacun.
Nous tatonnons depuis environ 6 mois sans vraiment arriver à trouver une solution.
Merci pour vos réponses

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 09 janvier 2020 à 10h38

LyliaNos choix de vie doivent-ils être imposés à nos enfants?

Nos choix de vie sont toujours imposés à nos enfants. Tu les as élevé dans ta culture, ta religion, tes valeurs. Le fait que beaucoup de ces choix t'ont été imposés durant l'enfance ne les élève pas à un rang supérieur aux choix que tu fais dans ta vie d'adulte.

#
Profil

Caoline

le jeudi 09 janvier 2020 à 12h21

Bonjour,

Pour les enfants, te poses tu la question du fait que tu leurs impose de côtoyer tes amis ? Donc quelqu'un d'encore plus proche ça me semble étrange de se poser la question en ces termes.
Pour la communication et les moments ensembles, il me semble important de respecter tes non envies, même si je comprends très bien l'envie de ta métamour puisque je me trouve plutôt dans sa situation et que j'apprécierai de communiquer directement avec la mienne.

Bonne réflexion.

#
Profil

Ellea

le jeudi 09 janvier 2020 à 14h48

Bonjour,
Mon mari est polyamoureux depuis un peu plus d'un an et je suis informée depuis moins de 4 mois de sa relation avec une autre personne.
Je la connais, elle vient chez nous en tant qu'amie et connait nos enfants de 11 et 14 ans.
Le sujet a été abordé car mon mari "souffrant" de cette situation ou la sociète ne nous permets pas de vivre comme il le souhaiterait à la vue de tous, il souhaitait annoncer à nos enfants qu'il vivait et aimait maman mais qu'il avait aussi des sentiments amoureux pour cette amie ce qui lui aurait permit d'avoir une aisance physique moins compliqué (calins, bisous) lors de ses passages chez nous.
Je m'y suis formellement opposée car je ne pense pas que des enfants en construction personnelle et en pré adolescence ai besoin de ce genre de modèle. et que dire à la famille et aux amis proches dans cette situation, effectivement, je n'ai pas encore toute la sérenité en moi pour pouvoir aborder sainement et affronter les questions qui me demanderais comment j'accepte cette situation, je ne veux pas avoir à me justifier ni a leur expliquer pourquoi.

Je sais très bien que nous souffrons d'un système de regard de notre société, mais ce que je peux accepter par amour pour mon mari ne dois pas interferer avec le modèle dans lequel nous essayons de faire grandir nos enfants. même si nous sommes très ouvert sur le libre choix de nos enfants nous leur expliquons déjà que dans la vie, peux importe avec qui ils feront leurs vies tant qu'ils sont heureux et respectés.

Il faut préserver les enfants, c'est mon avis.

Après, il peux être difficile de croiser l'homme avec qui tu vis au bras de quelqu'un d'autre un jour dans la rue, cela sera également difficile à expliquer aux enfants également. ..

#
Profil

Diomedea

le jeudi 09 janvier 2020 à 15h03

Bonjour Lylia
Ma pensée est que les enfants, sans exception, voient toujours bien plus que nous (adultes, parents) ne le pensent. Nos cachotteries ('pour les protéger') sont souvent source de confusion pour eux quand leurs observations et ressentiments leur indiquent une toute autre histoire (et d'ailleurs, ces mêmes cachotteries sont souvent émises pour nous protéger - de notre image de nous-mêmes, des 'ragoteurs', des que dirait-on, n'est-ce pas...?)
L'essentiel est de passer les informations avec un maximum de sensibilité et d'amour, tout en respectant leur intelligence et finesse de perception et ... leur droit d'être entouré d’honnêteté, sans laquelle leurs fondations sont menacées.

Message modifié par son auteur il y a 12 jours.

#
Profil

Caoline

le jeudi 09 janvier 2020 à 15h10

Nos enfants savent que je suis polyamoureuse depuis que j'ai envisagé de le vivre soit 9 ans, ils avaient donc entre 3 et 13 ans. Ils ont connu certains de mes amoureux, soit quand je pensais la relation durable soit quand les circonstances ont fait que. On a parfois passé du temps tous ensembles, parfois juste mon deuxième amoureux, moi et eux. Ils le vivent très bien, n'en ont aucune perturbation. Apprendre que leurs parents leurs mentent, leurs cachent des choses importantes, me semble un risque de perturbation bien plus grand.

Hier ma grande fille de presque 21 ans a rencontré mon deuxième amoureux, ils se sont mutuellement appréciés et ils ont prévu d'aller à un festival de cinéma ensembles. C’est pour lui que c'est un peu compliqué pour mes enfants, c’est tout naturel, ils ont déjà intégré qu'il fait partie de ma vie.

#
Profil

Amati

le jeudi 09 janvier 2020 à 15h29

Je suis bien d'accord avec Diomedea et Caoline
C'est peut-être même pas avec les enfants jeunes qu'il y a le plus grand risque d'incompréhensions.
A ses 40 ans, mon enfant a trouvé que ma nouvelle situation (en couple heureux de longue date, plutôt fusionnel, mais aussi avec une autre partenaire, bien sûr avec leur complicité) est insupportable à ses yeux et a coupé tout contact avec nous...
Donc, rien n'est garanti ... mais je ne regrette pas, nous ne regrettons pas, d'être connu.es pour qui nous sommes, malgré l'énorme douleur qui en est le résultat.

Message modifié par son auteur il y a 12 jours.

#
Profil

Ellea

le jeudi 09 janvier 2020 à 15h48

peut être que je cherche juste à me rassurer et ne pas perdre aussi l'amour et le respect que nos enfants ont pour nous en restant dans ce modèle de famille unie ... je vais méditer

Car j'ai perdu la présence et l'exclusivité de mon amoureux dans notre couple en acceptant ce shéma, et comme je le dis plus haut, c'est encore trop frais pour que je soit objective.

Message modifié par son auteur il y a 12 jours.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 09 janvier 2020 à 16h09

Ellea
peut être que je cherche juste à me rassurer et ne pas perdre aussi l'amour et le respect que nos enfants ont pour nous en restant dans ce modèle de famille unie ... je vais méditer

Car j'ai perdu la présence et l'exclusivité de mon amoureux dans notre couple en acceptant ce shéma, et comme je le dis plus haut, c'est encore trop frais pour que je soit objective.

Je me permettrais pas de juger (parce qu'en matière d'éducation, on fait un peut tous comme on peut, les parents parfaits n'existent pas).
Mais j'aurais envie (si tu me permets) de pointer que si tu as peur de perdre l'amour et le respect de tes enfants en ouvrant ton couple, alors ils doivent être de la discussion sur l'ouverture de celui-ci. Soit ils ont la capacité de comprendre et ils doivent faire partie de la discussion, soit ils n'ont pas la capacité de comprendre et ils vont pas te retirer leur amour ou leur respect de ce fait :-)

#
Profil

Caoline

le jeudi 09 janvier 2020 à 16h14

Ellea
peut être que je cherche juste à me rassurer et ne pas perdre aussi l'amour et le respect que nos enfants ont pour nous en restant dans ce modèle de famille unie ... je vais méditer

Ne s'agit-il pas plutôt d'amour et respect de toi-même ? D'avoir l'impression qu'en gardant l'image, tu peux continuer à faire semblant d'y croire.
Il me semble que les enfants peuvent vraiment être un prétexte.
Sauf éventuellement un ado déjà en conflit imùportant avec toi qui alors se servirait de ce pretexte, je ne vois pas comment ça pourrait faire perdre amour et respect de son parent à un enfant, vraiment.

#
Profil

Lylia

le jeudi 09 janvier 2020 à 16h54

Merci pour toutes vos réponses.
Je pense en effet qu'il est bon de ne pas cacher la situation aux enfants et de leir expliquer les choses de façon claire et saines.
Actuellement les 2 petites ne savent rien. Elles connaissent l'amoureux de leur mère et l'ont intégré dans leur vie mais n'ont aucune connaissance du fait qu'il se partage entre deux femmes.
Dans l'hypothèse où on passerait des moments tous ensemble il est exclu d'agir comme de simples amis, ça ne correspond pas à la réalité et à leur réalité dans leur quotidien lorsqu'il est avec nous.
D'un autre côté, leur faire vivre concrètement ce "partage", à certains moments, pourrait aussi les perturber...
Je me pose peut-être trop de questions mais cela me paraît compliqué à appréhender et à gérer pour un enfant de 6 ans... Sachant qu'à cet âge là on a tendance à tout raconter à beaucoup de monde, c'est surtout le regard extérieur qui va perturber mais difficile de l'éviter.
À nous de faire les choses bien et d'être vigilants sur leur ressenti je suppose...

#
Profil

Ellea

le jeudi 09 janvier 2020 à 18h49

Caoline et bidibidibidi vous avez toutes les 2 raison et je pense qu'effectivement je cherche à préserver l'image de ma famille c'est tout ce qu'il me reste.. une image de foyer heureux...

#
Profil

Intermittent

le jeudi 09 janvier 2020 à 21h49

@Lylia

Il y a une chose qui n'est pas précisée. Cet homme est-il le père d'un ou des enfants, d'un côté ou de l'autre ?

#
Profil

Lylia

le jeudi 09 janvier 2020 à 22h12

@Intermittent
En effet, j'ai omis de préciser que cet homme n'est le père d'aucun des deux enfants.

#
Profil

artichaut

le vendredi 10 janvier 2020 à 15h24

Lylia
Bonjour,
Je ne suis pas poly mais je partage ma vie avec un homme qui l'est.

Désolé de réagir seulement à ça. Mais cette première phrase m'a fait réagir, et +ça va, +j'ai du mal avec cette façon de voir les choses (qui me semble émaner d'un mode de pensée poly-oppressif).

Perso j'aurais envie de dire que si tu n'es pas poly et que tu partage ta vie avec ton homme, ton homme ne l'est pas non plus.

Je pense que c'est tout simplement un mensonge que de prétendre être poly, en couple avec une personne qui ne le serais pas (ou qui serait —horrible mot— "poly-acceptant·e").
Le polyamour se vit à deux ou ne se vit pas. Si vous décidez ensemble d'ouvrir le couple, ça peut éventuellement devenir du polyamour, mais si l'un l'impose à l'autre, ce n'est pas du polyamour.

Bien sûr on pourrait dire la même chose avec la monogamie.
Donc votre couple n'est ni poly ni monogame.

Pourquoi parler de ça, alors que ton poste parle d'autre chose, et pose d'autres questions ?
Car ça me semble un point important —pour ne pas dire crucial— pour penser le reste.

Sortir de la dichotomie "il est poly, tu ne l'est pas" me semble un premier pas dans ce qu'est réellement votre couple.

#
Profil

Ellea

le vendredi 10 janvier 2020 à 16h56

Artichaut, puis je te demander comment s'appelle alors un couple depuis 17 ans qui au bout de 16 ans le mari dit à sa femme qu'il en aime aussi une autre depuis 1 an et qu'il veux conserver notre amour à toutes les 2 en vivant avec la primaire ? (Les 2 femmes lui sont exclusives)
Si ce n'est pas du polyamour ni de la monogamie
Merci

#
Profil

Caoline

le vendredi 10 janvier 2020 à 17h44

De la bigamie imposée ?
Je partage la vision d'artichaut. Mon compagnon historique n'a pas d'autre relation mais se dit clairement polyamoureux et je le ressens comme ça.

#
Profil

Ellea

le vendredi 10 janvier 2020 à 18h01

Caoline, non ce n'est pas vraiment de la bigamie car il n'est pas marié avec elle, mais ils s'aiment.. et pas imposée non plus car j'accepte ou du moins j'essaye d'accepter cette situation.. mais je m'écarte du sujet d,'origine c'est juste que j'essaie de comprendre notre statut..

#
Profil

Caoline

le vendredi 10 janvier 2020 à 18h51

Adultère dévoilé et consenti ?
C'est juste des propositions. Deuls vous pouvez vous identifier.
Est ce que pour toi c'est naturel et tout à fait acceptable de vivre plusieurs relations simultanément sans se le cacher si on en ressent l'envie ? Dans ce cas vous seriez devenus polyamoureux.

#
Profil

Ellea

le samedi 11 janvier 2020 à 21h05

Non, ce n'es pas ma vision du couple .. mais j'y viendrai peur être pour combler ce manque de lui. Apparemment c'est enrichissant pour celui qui le vit.

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion