Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Galère polyamoureuse

Besoin d'aide
#
Profil

cid

le samedi 05 février 2022 à 23h57

Bonjour

Je tente l’expérience de raconter mon expérience naissante du polyamour

Je voudrais la raconter parce que elle est souffrante et que l'on est pas fait pour ça.
Il y aurait peut être quelqu'un pour mettre de la lumière la dedans.
Je suis sur que cela puisse être beau ce que vous pouvez vivre, mais ça ne suffit pas a en faire mon domaine.
Alors je raconte.

Ce jour là, y a 3 ans , la femme avec qui je vis me lis un texte qu'elle a écrit, elle a écrit qu'elle voudrait vivre une histoire avec de l'amour dedans avec un homme que je connais .Appelons le jean louis.

La il y a un grand bruit que je suis le seul a entendre , c'est ma mâchoire qui tombe sur la couette de notre lit.
Il vient et on entame un dialogue a 3 .
On tente de m'expliquer ce qui ce passe, on me demande quel sont les aménagements qui pourraient être possible pour que cela puisse être juste pour moi.
Moi en bon soldat je pose une limite ,(Je me suis souvent dis que j'aurais du les mettre dehors) que je définis comme sexuel. Eux sont d'accord avec ça , il n'iront pas dans le registre de la sexualité "tant que je ne serais ok avec ça", ce sont leurs mots.

Cela vit comme ça quelques semaines mais ça ne fonctionne pas .
Pas pour moi d'abord , les retours a 4 heures du mat , les sms a longueur de temps quand on ce ballade en famille, les non dis.
Et le jean louis sens bien que je vais pas tenir longtemps dans ce registre, et il a sa femme qui essai de le récupérer et qui ce laisse pas faire.

Alors il faut peut être préciser que dans cette histoire il y a un aspect énergétique / connection au être invisible/ amour universelle, etc , ça fait partis de cette histoire , c'est pas un détail anodin mais je ne développerais pas, pour me consacrer au être incarné, et au conséquence incarné de leur actes.

L'histoire jean louis s’arrête d'un coup , lui ne veux plus communiquer avec ma femme, et ma femme est malheureuse, en deuil de ça, de cette relation. elle est blesser, malheureuse et moi comme un con.

Elle m'en veut
elle m'en veut parce que j'ai crée un résistance , elle ne voulais pas partir vivre avec lui , mais juste trouver une place dans sa vie ( et dans la note de vie de couple) pour cet amour .j'ai résister , je n'ai pas été illuminé par la confiance , j'ai ma part dans cette échec dans sa souffrance. En résumé elle me fait bien la gueule.

Je me souviens que dans ces discutions ou chacun danse la valse veine des reproches , elle avait évoqué le fait que je n'avais pas relevé son invitation ( faite au moment d’épanouissement de sa relation a jean louis), je n'avais pas relevé l'invitation a parler avec quelqu'un qu'elle connaissait qui vivait ce polyamour.
Je savais qu'il existait a limoges des poly café , j'avais relevé quelques dates.

Alors que cet histoire est "terminé" , qu'elle accuse mon inaction, je lui dit que je pourrais voir cette personne , aller a un café poly.
Le moment n'était pas le juste moment.
l'action c'est important mais le juste moment c'est important aussi.
" tu imagine si tu fait ça et que tu y trouve du sens , quel gachit. du pour rien"
le petit soldat pose son paquetage et laisse courir les choses.

Si j'avais proposer ça , c'est que je savais que ce n'était pas finit, qu'il y aurait une suite un autre épisode. je pensais bien revoir un jour jean louis.
Car j'ai bien alors perçu qu'il ne s’agissait pas de jean louis, mais de ce que elle veut faire de sa vie

Mais c'est pas jean louis qu'est revenu , c'est ..appelons le, jean claude.

Moi a ce moment j'ai pas tellement avancer vers le polyamour , j'ai chercher mais toute ces recherches que je fait ces ,therapeute que je vois ne me tire pas vers le polyamour , cela tire vers mes émotions mon resenti, j'ai a les respecter et je lui dit a la femme avec laquelle je vis " je ne suis pas l'homme avec lequel tu pourras vivre ça, je ne m'accorde pas a ça"

Et je lui dit ça a un moment de mes recherche perso, mais aussi parce que elle a une amitié avec un jean claude. je sens bien que le couvert est remis et que ce resto n'a pas une cuisine a mon goût.

La il y a un paragraphe que je ne voudrais pas développer. Parce que j'ai conscience que ce n'est pas intrinsèque au polyamour, je ne voudrais l'invalider pour ça . je veux parler du mensonge. et de son copain le non dit . ou l'inverse je veux parler du non dit et de son copain le mensonge.

Alors que je sens bien que ses retours si tard que ça deviens tot, que son parfum a lui sur sa peau a elle, ne peuvent pas se contenter du mot d'amitié.
Pour parler de ça de ce mensonge, elle dit qu'elle c'est offerte ce cadeau, ce mensonge comme cadeau qu'elle ce fait , parce que le quotidien est dure , qu'elle a besoin de cette énergie pour revenir vers nous(on a 2 enfants).
Parce que ils ont entretenu cette relation charnelle quelques semaines , et que a moi on disait "mais non amitié , jalousie ).
Un jour alors que jean claude c'est fini 'elle m'avoue parce que je questionne, qu'ils ont eu cette relation charnelle .
Je raconte ça parce que pour moi c'est un grand sentiment de trahison , on "a trompé au sens premier du mot , je vis dans mon corps la sensation d'avoir été abusé par la personne avec qui je vis.
Il y a un truc qui ce casse , c'est la confiance.
Pour moi certes et elle aussi vit cette rupture de confiance quand je suis allez voir jean claude alors qu'elle m'avait demandé de ne pas le faire .

jean claude c'est terminé , un peu comme jean louis, j'ai retirer ma bague de mariage, il y a prés d'un an.
Avec l'envie de trouver un sens a cette alliance , l'objet et le sens qu'il a.
Elles sont là dans une boite nos alliance, j'ai envie de savoir quoi en faire.
Maintenant ces questions sont encore présente qu'est ce que l'on fait du polyamour collectivement, elle et moi, je m'en éloigne elle s"en rapproche. on va pas allez loin ensemble.

Elle me parle de cette légèreté que ça lui procure de cette énergie , quand moi ça me pèse ,ça m'étouffe, .

La j'ai un truc a rajouter
Depuis que ces questions polyamoureuse sont sur le tapis ,je me suis poser la question de la réciprocité .
Et si comme solution j’investissais moi aussi ce polyamour? Accepter pour moi d'autre amoureuses ou amoureux?
J'y voit bien sur une solution dans l'absolu .
Ce laisser emporter dans ce chemin par le destin qui m' emmene ça dans ma vie.
A chaque fois que j'y m'y suis engouffrer virtuellement j'y arrive facilement au même point a la séparation . c'est pas la même séparation mais c'est la séparation.
Je me suis déjà retrouvé face a ça .
Un petit doigt ( pas physique) posée sur quelqu'un , un regard et il y a du courant qui passe. Si j'investis ce courant faible si le fait grandir ça me désinvesti de la relation familiale.
A un moment ou le conflit intérieur est moins fort ou " polyamour? pourquoi pas " " je croise alors une personne , c'était une femme je la croise avec en moi " et le monde autour de moi qu'est que il peut m’offrir, qu'est ce que je pourrais avoir " ,je sort alors de la distance de réserve je lui fait une blague ,elle rit , bafouille il y a un truc qui passe, c'est léger c'est pas ambiguë il n'y a pas de sous entendu mais il y a quelques chose qui change le curseur de place
Quand je choisis d'aller vers ça un peu plus, de ne pas le refuser , ce pas de plus vers ça , c'est un pas qui m’éloigne de toi. Pas de toi dans ta totalité mais d'une partie de toi.
C'est un pas vers " chacun vis sa vie" et pour moi c'est une gestion avec de la complexité , je n'ai pas besoin de la complexité pour vivre, comme c'est difficile pour moi d'arriver a gérer notre histoire actuelle et par exemple des travaux ou plus concrètement ma relation avec mes sœurs et frère mes parents ça tiraille, mon cerveau n'a pas ces compartiments étanches qui ferais que vogue la galère

#
Profil

cid

le dimanche 06 février 2022 à 14h00

Je vous propose un texte qu'elle m'a ecrit ( Je sens bien qu'il va plaire) et ma réponse.

"Que j'aimerai pouvoir ,savoir me contenter encore de la coupe de glace,sans le supplément de chantilly.

Supplément de Chantilly,supplément de Vie...mais c'est pas possible,alors ,je vais devoir faire avec.

Comment vous faites ,vous,pour y arriver?apprenez moi...ma vie comme une coupe de glace.

Je peux en choisir les parfums,dans la liste des parfums autorisés,délicieux mais si je touche au supplément Chantilly,je perds tout.La vanille,le chocolat,et même la pistache...pourquoi?
Mais si je ne peux pas,moi,renoncer au supplément Chantilly?
quelqu'un pour m'expliquer pourquoi c'est interdit?
Quelqu'un pour m'expliquer ce que ça enleverait à celui que j'aime et que j'ai choisit?
Quelqu'un pour m'expliquer comment lui expliquer,que ce supplément Chantilly embellit aussi sa vie?
Lui ne le peut pas.Il peut juste dire « non,pas de Chantilly .Sinon,pas de glace. »

J'aimerais tant qu'il comprenne ,mais si ce n'est pas possible pour lui,qu'il accepte juste.Qu'il m'accepte juste.Tout ce gachis....

Qu'il voit le trésor,au lieu d'un tas de boue qui le souillerait s'il acceptait de se laisser toucher."

j'y repond cela

Il n'y a personne , en tout cas pas moi , pour expliquer que c'est interdit, personne puisque ce n'est pas interdit .
ce n'est pas un interdit qui est posé c'est un refus d'y participer, et il y a quelqu'un pour expliquer ce que ça lui enlèverais il y a lui qui te dis que face a l’expérience ça lui enlève l'envie de vivre a tes cotés, que ça l'expulse du couple, que ça lui propose de regarder les gens et le monde comme un lieu de "profit" , qui et ou trouver pour avoir mon bonheur, j'ai passé 36 ans a me poser cette question, j'ai cru trouver la réponse et poser le verbe "être"mais il me faudra plus de 46 ans pour ça en fait, c'est peut être mon chemin de vie , chercher cet "être" (dans les 2 sens) pas le trouver , mais le chercher ,moi et mon petit talent.
Quel confusion , quel désordre pour cet" individu en souffrance pour qui le monde est un spectacle désordonné et incompréhensible".
Je sais , un désordre qui cherche son ordre , c'est la vie c'est l'évolution , ce n'est jamais finit , puisque ça bouge c'est que c'est vivant.
je comprend que cette excitation des molécules puisse apporté de la vie, ça ne m'est pas, ni nécessaire ni bénéfique.
Et je sais que pour certaine personne c'est , nécessaire , bénéfique , les 2 ou pas.
Quand je suis en contact avec le corps de cet 3ieme être par le biais de ton corps ça crée en moi du désordre , c'est dysharmonique, ça bouffe mon énergie, ça parle du runanubanda indien, la mémoire du corps.
Il y a une relation contraignante avec l'objet de cet action, relation contraignante entre toi et cet autre personne quelqu'elle soit mais aussi relation contraignante entre ce tiers et moi par ton entremise, par ta mémoire corporelle par tes pensés ( qui ne peuvent pas être soit ici en entier soit autre part , , les pensée sont un mélange temporelle et géographique) ce lien ( charnel et amoureux) que tu crée avec eu autres crée ce désordre en moi .

je rentre en lien physique avec par ton entremise , c'est pour ça qu'il m'a été si difficile de ne pas leur parler. Désordre d'autant plus que je le subis , "jean louis" je n'avais pas beaucoup de choix , je l'ai établi sur la non sexualité, mais la relation était là , ce n'était possible autrement que en partant, et puis "jean claude" j'ai rien eu a dire ça m'a été caché malgres mes questions. Pour que je puisse vivre la relation de type polyamoureuse j'ai besoin d'y consentir authentiquement, pas " allez viens on le fait tu va voir c'est formidable , la lumière est au bout du chemin. on en est plus là.

il faut pas me l'expliquer que ce supplement chantilly embellit ma vie , il faut que ça me soit prouvé par le vivant , les bruits de mon âme , les palpitations de mon cœur .
Tu voudrais que je comprenne mais je comprend ton désir et celui de tout ceux qui vivent ça , ce n'est pas le mien et je ne sais pas faire un avec ton désir.
J'ai fait l’expérience des choses, je ne l'ai pas refusé, je ne suis pas partis, l’expérience me dit que c'est toxique, tu lui trouve un goût de chantilly a l’expérience ? moi ça a eu un gout nauséabond.

"non,pas de Chantilly .Sinon,pas de glace ' , pour moi ce n'est pas de la chantilly "non pas de toxique. sinon pas de glace" si mes guillemets m'appartiennent et que je voulais y mettre une phrase comme ça , j'y mettrais ça.parce que la glace arrose de toxique n'est plus de la glace c'est du toxique

Que je t'accepte juste? je fais quoi de moi de ma souffrance? A part la mettre sous le tapis je veux dire.
et c'est pas a toi que je pose la question , je me la pose, il s'agit pour moi de savoir quoi en faire.

Bien sur que je peux t'accepter juste, mais si je souffre malgres toute mes tentatives d'y trouver remède il faudrait partir
Tant que je ne veux pas partir je ne sais pas accepter " ça" de toi , Il s'agit de "ça" , pas de toi , parce que tu n'es pas "ça", tu sais très bien que tout ça est accessible en dehors d'un charnel partagé .
Et puis oui je ne t'accepte pas dans le mensonge et le non dis, tu n'est pas cela et je ne l'accepte pas et je ne vois dans sa justification qu'une forme de manipulation que je n'accepte et ne justifie pas .
Mais toi tu la justifie par tes besoin vitaux a ce moments là. ça ne fonctionne pas entre toi et moi ainsi.
Mais oui,Tout ce gachis....

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 06 février 2022 à 14h38

Bonjour.

Pas vraiment possible pour moi de bien répondre aujourd'hui, mais j'essaierai cette semaine.

Courage.

#
Profil

bonheur

le dimanche 06 février 2022 à 15h00

Bonjour @cid,

Je n'ai pas lu l'intégralité. Juste des bribes.

Si tu considères le polyamour comme toxique, barre toi !
Tu fais le deuil de tes illusions et tu refais ta vie.

Je peux paraitre expéditive, sauf les personnes qui disent essayer et ne pas y arriver, il en arrive ici de plus en plus couramment. Ces personnes ont des idées toutes faites, la plupart du temps et rejette le polyamour (du coup, la situation et le vécu n'a rien de polyamoureux).

Quelqu'un qui de toute façon n'acceptera jamais, ne doit pas persévérer à ses dépens et aux dépens des autres. Le polyamour implique une communication vrai, sincère, authentique et en profondeur. Et non, le polyamour ne consiste pas à manipuler. La personne qui se laisse faire, quelqu'en soit la raison, doit prendre sur elle et ne pas rejeter la "faute". Depuis quand l'amour est une faute et depuis quand un amour, antérieur et officiel, est légitime et un autre non.

Après, la polysexualité, juste pour le sexe, est un amalgame qui trouve sa souche un peu dans le libertinage et un peu dans le polyamour. Ce que je nomme des polybertins. Une possibilité comme une autre, sauf que là encore, ça se vit bien ou c'est mort.

L'amour n'est pas à justifier, il est à vivre (avec ou sans sexualité). Et je parle bien d'aimer au sens amour émotionnel, sentimental...

Il arrive @cid que l'engagement dans le "traditionnel" se fasse et qu'une transition surgisse de par les faits : être amoureux et tomber aussi amoureux.

Moi qui suis obèse et diabétique, la chantilly (j'aime beaucoup), ça me parle en terme de frustration. L'amour lui, est conseillé à tout le monde. Aimer est bon et sain à la santé (quelque part, le sexe aussi, d'ailleurs).

Comment cela se fait que l'amour dégoûte autant dès qu'il n'est plus dans l'exclusivité ?

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#

Polyarthrite (invité)

le dimanche 06 février 2022 à 15h09

Compliqué de trouver les mots.

Encore une histoire mono/poly mal gérée par le poly, c'est récurrent en ce moment on dirait.

Entre le guet apens de t'annoncer sa 1ere relation puis de le faire venir pour te convaincre en te forçant la main devant le fait accompli.

On rajoute les retours a 4 heures du mat , les sms a longueur de temps pendant les balades en famille, les non dis.

Tu fais des efforts pour comprendre le polyamour, mais au final tu conclut humblement et honnêtement que je ne suis pas l'homme avec lequel tu pourras vivre ça, je ne m'accorde pas a ça"

Puis la 2 eme relation, avec mensonge et tromperie, et le pire elle justifie le mensonge comme un cadeau qu'elle se fait ?!

Et ensuite perte totale de confiance de ta part et quand elle justifie ça perte de confiance en toi par le fait d'être allé voir son amant, mais comment ose t'elle comparer ça a tout ses mensonges et sa tromperie ?!

Et si je comprend bien aujourd'hui encore elle voudrait réessayer le polyamour en comparant cela a de la chantilly ?
Mais s'est elle remise en question après toute les erreurs qu'elle a faite ? Et pas des petites en plus .

Comprends elle qu'après tout ça, c'est impossible pour toi de voir le polyamour comme de la chantilly alors que cela ne t'a apporter que du poison, la douleur, la perte de confiance totale ?

Au point de retirer ton alliance depuis un an. Avant de reparler de polyamour, est ce qu'elle a essayer de reconnaître votre couple ou la confiance ? Si c'est non, je ne vois aucun avenir possible avec cette femme qui fait passer tout ses désirs avant le couple et toi

#
Profil

louluna

le dimanche 06 février 2022 à 15h13

ouahou, je ne peux dire que cela, je comprends tellement bien ce que tu exprimes, et je trouve que tu as tellement raison de l'exprimer.. et oui, beaucoup n'y pensent pas , ou y trouvent plaisir, mais on est bien directement connecté à l'autre , le "méta" , par le biais de la sexualité partagée, et c'est pas forcément plaisant, voire carrément déplaisant.
J'ai été dans ta position et malgré tout le refus que je ressentais instinctivement j'ai essayé, parce que malgré tout je comprenais très bien l'idée et parce que je n'ai jamais été influencée par "l'endoctrinement" général (je le suis forcément comme tout le monde mais j'ai une vie bien loin de la norme et ça toujours été le cas, donc on va dire que je suis moins influencée, quoi que la norme aujourd'hui ne veut plus dire grand chose)...
Bref, j'ai essayé et parce que j'ai essayé alors que je le rejettais en vrai, de tout mon être bien que pas du tout pas intellectuellement, les dégâts ont été énormes pour tout le monde, surtout pour la personne qui m'avait demandé cette ouverture, qui va extrêmement mal aujourd'hui.
Je ne vais pas beaucoup mieux mais au moins je ne suis pas bouffée de regrets et de culpabilité.
Je viens encore ici pour essayer de comprendre ce qui s'est passé, ce qui s'est joué, j'essaie de l'apaiser quand je vois quelque chose qui m'inspire ici, bien que ce soit peine perdue puisqu'apparemment il n'attend que la mort pour le délivrer (oui c'est extra glauque, je sais bien, mais c'est malheureusement la verité)...
Désolée car je n'ai aucune réponse à t'apporter sinon que je te félicite pour ne pas te perdre de vue comme ça, car moi je ne savais plus ce que je ressentais...
A titre personnel , je dirais que je trouve une grande naîveté parfois dans le polyamour, je vois des personnes attendre d'être "parfaitement heureux" s'ils ont "droit" à ces ou cette autre relation, mais perso ça m'hallucine, j'ai le sentiment que ces personnes planent complètement, qui est "parfaitement heureux" sur cette terre??
Et pour être honnête, je trouve qu'il y a vraiment un côté "problème de riches" dans cette notion de polyamour alors que la très grande majorité de la planète cherche déjà à survivre et à faire survivre les siens.
Tu auras certainement des réponses qui ne vont pas du tout dans ce sens, et j'éspère qu'elles t'apporteront un apaisement voire même des idées, des solutions?
En tout cas tu as pour ma part toute mon admiration d'être aussi clair dans tes ressentis et dans leur expression....
Je t'envoie vraiment tout le meilleur, du fond du coeur.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 06 février 2022 à 15h34

Concernant le "mensonge". Il arrive que des personnes soit n'entendent pas réellement ce qui est exprimé ; soit refusent d'avoir une écoute saine et apaisée si l'annonce n'est pas suffisamment digeste.

Je fais partie des personnes qui digèrent lentement. Sauf que mon choix de vie est d'affronter la réalité. Et aussi celle des autres. Le décalage qui se dégage d'une réalité de l'un et d'une réalité de l'autre est à débattre. Le polyamour ne peut s'entamer que par cela.

Oui, les "nouveaux" soit disant poly se lancent dans un jeu de massacre. Il faut du temps et tellement d'attention, d'intention pour que ça ne se transforme pas en piège à cons. Il faut développer tellement de qualités réciproques, comme le non jugement, pour ne pas laisser s'instaurer un cercle vicieux.

Après, je ne comprends pas. Dans un couple, l'un peut réaliser une transition poly pour soi-même. Rien n'oblige à "convertir" l'autre (de force).

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 06 février 2022 à 15h49

invité
Au point de retirer ton alliance depuis un an.

J'ai retiré mon alliance car c'est le symbole du mariage. Or, le mariage n'a plus de sens pour moi et j'ai bien fait de la retirer. Ma vie commune je l'ai réinventer, avec mon chéri de vie. Décision commune d'ailleurs, il ne porte plus son alliance, alors qu'il est mono par nature.

De quel droit s'obligerait cette femme à garder une alliance si le mariage (donc exclusivité amoureuse) n'a plus de sens à ses yeux, et à son coeur. Je trouve que c'est une alternative au divorce judicieuse et morale (pour moi). L'alliance est l'outrance de la chasse gardée. Version "pas touche, j'appartiens déjà à quelqu'un". Cela ne veut pas dire non plus que l'absence d'alliance signifie "open bar".

Alors sans encourager si ça ne convient pas, ne pas outrancier une décision personnelle. C'est un choix individuel de garder ou non une alliance. Quand le symbole n'a plus de sens, ce serait crapuleux de le conserver.

Je crois que si l'on ne respecte pas les décisions d'autrui, il faut quitter.

#
Profil

bonheur

le dimanche 06 février 2022 à 15h54

Louluna
Et pour être honnête, je trouve qu'il y a vraiment un côté "problème de riches" dans cette notion de polyamour alors que la très grande majorité de la planète cherche déjà à survivre et à faire survivre les siens.

En quoi l'amour est une question de "riches" ? Le bonheur n'est pas "permanent". Les instants de bonheur sont à vivre.

Je ne comprends pas ce paragraphe. Désolée :-/

#

Jack Haddy (invité)

le dimanche 06 février 2022 à 16h24

Effectivement, la gestion des ses amours est un problème de riches. On en est au niveau 3+ sur la pyramide Maslow, alors que beaucoup peinent à survivre.

Mais... so what?

La majorité d'entre nous, privilégiés, a dans sa généalogie des êtres qui ont souffert, se sont battus, se sont révoltés et sont morts pour que nos existences soient ce qu'elles sont aujourd'hui. Soyons respectueux de leurs sacrifices, vivons les rêves qui nous ont été offerts et qui ont tant coûté. C'est un devoir moral.

J.

#
Profil

louluna

le dimanche 06 février 2022 à 17h12

la souffrance et la mort étant inhérentes à chaque vie, oui, nos aieux ont souffert et sont morts, quant à la révolte et la bataille c'est déjà moins certain, mais quoi qu'il en soit je ne crois pas que mes grands parents, ou quelque être de ma généalogie se soit battu pour que je puisse avoir deux ou mecs ou plus, et pas qu'un seul ;)
de plus je crois pour ma part que les conditions de nos existences sont surtout dû à des décisions politiques plus qu'aux sacrifices de nos aieux (la france est riche parce qu'elle colonise, nous sommes privilégiés parce qu'il y a déséquilibre)...
et enfin aujourd'hui il y a un paquet de personnes qui souffrent, se révoltent, se battent et meurent, et toujours pour survivre...
Ceci dit je ne cherche à convaincre personne, c'est mon avis, mon ressenti, pas plus, pas moins ;)

#
Profil

bonheur

le dimanche 06 février 2022 à 18h07

Perso, il se trouve que je ne suis pas à plaindre. J'ai des amoureux qui ont traversé d'immense galères. Un qui est d'origine africaine et dont les récits de sa vie confirme qu'en effet, il y a des pays riches et des pays pauvres. Dans les pays riches il y a des pauvres. Dans les pays, certains sont riches.

Je ne vais pas m'excuser pour ma naissance, pour ce que j'ai fait de ma vie, avec mes capacités à moi... Je suis extrêmement présente pour mon amoureux actuel, qui en bave comme pas permis, pour enfin avoir un toit, un travail et des études pour son s'offrir un avenir (et garder son visa). Ce n'est pas parce que l'on est privilégié qu'on doit culpabiliser de l'être. Et oui, j'ai des grands-parents qui ont fait en sorte, très modestes contributions individuelles, que le nazisme ne perdure pas.

J'ai à coeur aussi de me soucier de toutes ces personnes encore aujourd'hui qui subissent l'homophobie, le racisme, et tous ces dictats... et tant mieux que j'ai ma vie.

Est-ce que je serais mono ailleurs ? Dans un pays qui persécuterait ? J'ai déjà abordé le sujet, en famille. Tous m'ont dit qu'en fait, je serais déjà morte ou emprisonnée. Avec humour, j'ai répondu "ou alors sur le bûcher".

Le fait est, que le polyamour n'est pas politique, pour moi. Depuis quand aimer quelqu'un est un acte politique ?

#
Profil

louluna

le dimanche 06 février 2022 à 23h23

alors les grands parents perso je m'en fous totalement, les descendants n'ont ni à subir ni à être félicités par l'action des générations précédentes, ou alors les descendants de nazis devraient être fustigés ce qui serait non seulement horrible mais en plus complètement absurde.

Je peux exprimer ma pensée d'une façon différente, alors je reprends: je trouve ("JE" "TROUVE") que le polyamour est en quelque sorte un sujet d'enfants gâtés, et JE trouve , pour ma part, qu'il y a un petit côté indécent (et vain) à demander toujours plus à la vie quand les trois quarts de la planète crèvent la dalle et autres horreurs. (la chantilly en plus de la glace en est d'ailleurs un bon exemple pour moi)

L'humain est ainsi fait en majorité, il ne sait pas voir la chance de ce qu'il a déjà. ENfin on pourrait en dire mille choses de l'humain.

Pour autant je comprends en même temps tout à fait ces problématiques et dans certains cas je fais même plus que comprendre, il y a des cas (l'exemple parfait étant le couple qui a des intérêts communs mais qui s'ennuie ensemble , et il y en a un paquet, mais il y a plein d'autres exemples) et aussi des personnes qui sont totalement faites pour ça, qui ne veulent intrinséquement pas d'une relation exclusive et qui ont les qualités pour vivre ça de la façon la plus saine, mais je crois que ces personnes sont rares et que dans la majorité des cas il y a beaucoup de personnes de larguées à abusives qui aimeraient beaucoup profiter des avantages du polyamour sans s'en taper les inconvénients.
Au point de le regretter amèrement, ce qui est bien le pire dans certains cas.

Au posteur initial: je suis confuse de faire dévier ton sujet ainsi.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

cid

le lundi 07 février 2022 à 06h48

Je ne me sens pas confus de la deviation louluna.
Je trouve qu'il n'y a rien a en faire de politique, du mono ou du poly, c'est le travaille des ideologues, qui souvent ne sont pas en accord avec ce qu'ils pronnent.

Je ne vois pas la bague comme tu la décris bonheur. je ne m'y reconnais pas .
C'est pour moi un vrai signe d'alliance ( sans rien de religieux pour moi) entre 2 personnes .
Je n'avait pas besoin de l'acte du mariage , c'est plutot ma femme qui le désirais, Mais un anneau, une alliance je le voulais, J'ai aimé la porter, et elle me manque terriblement .
Quand j'écris dans ce forum , je cherche a trouver comment la remettre , comment crée l'envie commune, et entiere de la remettre, de les remettre , car elle n'a de sens que parce que il y en a plusieurs .

Je l'ai au doigt quand un representant de la communauté me dit , a coté de cette grande porte resté ouverte, que l'on ce jure fidélité et protection.
On y crois ou y crois pas. on le fait ou on ne le fait pas . on peut même le faire sans y croire . qu'importe .
Moi j'y ai cru , comme j'ai cru ma femme qui me disais se sentir le femme d'un seul homme.
Cela a été une grande joie, de ce sentir posé. de perdre ce regard sur le monde qui pour moi était usant, de ne plus regarder le monde comme ce monde de "profit" .
Il n'y avait plus a conquérir, nous étions allié et il ne restait plus qu'a construire de belles choses, des enfants ,des maisons , planter et voir poussé.
On l'a fait comme on a pu , puis elle a changé, évolué .
au point de ne plus ce rappeler m'avoir dit se sentir la femme d'un seul homme.
Il n'y aurait pas a la blamer pour ça .
Il sagit pour moi de prendre la mesure de cette évolution.
c'est sur que je vais évolué, mais vers quoi je cherche encore .
chercher sur polyamour.info, c'est essayer d'entendre combien c'est possible d'évoluer pour conserver cette relation.
il y a un moment la bague dit "nous" il y a un "nous " , depuis que ma femme vit cela je trouve que le "nous " est désinvestit pour le mettre dans le "moi".
Je compléterais demain , la je vais au travail.
merci a vous

#
Profil

bonheur

le lundi 07 février 2022 à 10h47

@cid. Avancer nécessite l'acceptation d'une évolution. Moi aussi, je voulais me marier. Curieusement, mon chéri qui avait pris l'initiative de demander des fiançailles (qui pour le coup n'ont aucun intérêt, sauf une volonté d'engagement), était un peu réticent au mariage. Ca avait plutôt été moi qui avait insisté.

Le fait est que, au bout de 20 ans, ma vie était différente et qu'un coup de foudre est venu chambouler mon existence. Notre existence par ricochet.

Le mariage, je ne l'encourage plus. Pire JE ne mettrai plus jamais les pieds à un mariage. Je ne supporte plus cela. Je n'implique pas la religion là-dedans. De toute façon, le mariage religieux n'a aucune valeur, dans le sens où on ne peut pas se marier religieusement si le mariage civil n'est pas acté officiellement.

Le mariage c'est quoi ? Reprend ton livret de famille et lit. Si tu y vois une quelconque allusion à l'amour, et bien bravo. Et c'est là que tout se mélange, à mes yeux. On se marie par amour, ce qui est vain. Aucun amour dans le mariage, en réalité. C'est plus l'amalgame et les conclusions culturelles qui imposent aujourd'hui que mariage = amour. Le mariage a été détourné et en plus le dictat fixe et impose des règles à l'amour, en plus de la vie commune. C'est bien la raison pour laquelle je ne supporte plus le mariage. Une prise de conscience pour moi.

La fidélité n'a de sens, dans le mariage, puisque l'acte d'état civil a été instauré il y a ... années (je ne connais pas la date de création du mariage civil tel qu'on le connait). C'était principalement pour la transmission (nom, patrimoine, héritage...). Et surtout la femme devait fidélité, afin de ne pas donner naissance à des enfants "illégitimes".

Aujourd'hui, avec la contraception, l'évolution de l'équité homme-femme au sein des foyers, et des non-foyers (pas mariés, co-parentalité...), le mariage a juste le sens de l'enfermement, de l'emprisonnement. Pas ressenti ainsi par tout le monde, certes. Sauf que la vie n'est pas figée. On vit, on réfléchit, on découvre... on rencontre aussi.

Oui, elle a évolué. Non, elle n'a pas changé. Pour moi, il y a une forte différence.

Evoluer, c'est se trouver. Souvent, on se cherche, auparavant. Le "je", le "tu", le "nous". Quesque qu'un autre "tu" enlève à "je", à "tu" et à "nous" ? Tu n'es plus toi, elle n'est plus elle et vous n'êtes plus vous ? Les polys ne se fondent pas dans le "nous", mais dans des "nous", tout en étant "je" aimant "tu", et aussi "tu"...

Tu t'adresses à polyamour.info, pour percevoir le polyamour et ou pour dénigrer le polyamour ?
Si tu ne peux pas vivre le polyamour, même sans être poly toi-même, extrait toi de là, au lieu de venir chercher ici de quoi accepter. Soit tu fais la démarche et tu entends les propos de ceux qui peuvent t'accompagner dans ta démarche ; soit tu agis suivant tes convictions intérieures (toute conviction intérieure est juste aux yeux de celui qui la vit) et tu fais ton deuil de ta femme. Tu te libères pour vivre suivant ta conviction.

Pour ce qui est du reste de ce fil de discussion et les polémiques sans lien avec le polyamour, j'ai ni le temps ni l'énergie pour ça. Ce sera sans moi.

#
Profil

Hawkeye

le lundi 07 février 2022 à 12h24

Quelques réflexions personnelles.

Le mariage.
Chacun y met les valeurs qu'il veut, idéalement elles sont partagées par les époux sinon ça ne veut pas fire grand chose. La plus grande valeur selon moi est l'écoute et le respect de l'autre. Ce n'est pas parce qu'on s'est marié il y a 5, 10 ou 20 ans que cela fige cette relation. Il y a un engagement mais celui-ci n'est que temporaire vu le nombre de divorce et les termes légaux n'ont que peu de valeur. Ce mariage a pu permettre de construire quelque chose de solide en représentant une assurance entre les 2 époux afin d'avoir des enfants, de les élever, acheter une maison, ... Mais cela peut très bien se faire sans être marié. Tout comme on peut divorcer si l'on considère que continuer ce mariage ne convient plus aux 2.
Bref @cid si tu considères que ton alliance signifie fidélité, tu peux effectivement la revendre. Nous conservons la nôtre parce que la retirer signifierait que notre relation n'existe plus, que notre engagement l'un envers l'autre n'existe plus. Notre relation a évolué parce que nous avons évolué. Nous ne sommes plus les jeunes adultes de l'époque, nos besoins, nos envies ont évolués mais nous sommes toujours bien ensemble et même s'il y a eu des périodes compliquées, des doutes nous les avons affrontés ensemble.

le polyamour
Je ne sais pas d'où vous avez fait émerger ce terme pour désigner ce que ta femme voulait vivre. J'ai l'impression que tu en fait un fourre-tout pour tout ce qui sort de la monogamie dans ce que tu vis. C'est compliqué à comprendre du coup ! J'ai l'impression que tu espères que l'un de nous va sortir une baguette magique et te transformer en polyamoureux. C'est à toi et à ta femme de construire ce que vous voulez vivre et acceptez de vivre en terme de liberté individuelle et de relations. On ne passe pas du jour au lendemain de couple monogame a polyamoureux.
Vous échangez visiblement, au moins par écrit, mais vous utilisez l'un et l'autre de tellement d'images de métaphores que je pense que votre message s'en trouve brouillé. La poésie c'est beau mais parfois il faut savoir être concret ! Plutôt que de parler de glace et de chantilly dites l'un et l'autre ce que vous voulez conserver de votre relation historique, ce que vous voulez vivre comme autre relation, ce que vous acceptez.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 07 février 2022 à 18h27

Bonjour @cid,

je crois que d'un côté, tu as bien compris que le polyamour n'était pas pour toi et de l'autre, tu aimes vraiment cette femme, et que l'actualité est en train d'abîmer ça, et surtout, risque de l'abîmer plus. Bien que plusieurs décisions possibles puisse être pénibles, c'est important que vous ne vous détestiez pas de devoir les prendre. Et plus vous les prendrez vite, avec honnêteté envers vos attentes et vos capacités, moins il y aura de souffrance à se reprocher.

Je crois pouvoir imaginer le déroulement "parallèle" des évènements.
Cette révélation sur ses besoins non-exclusifs est déjà un évènement violent. Elle n'a pas été cruelle de ce point de vue, mais pour toi qui n'avais jamais considéré ni cette possibilité, ni cette façon pour elle de ressentir, c'est une contradiction brutale avec l'histoire que tu pensais écrire avec elle.
(Comme beaucoup de poly, j'ai tendance à penser qu'on nous a conditionné à ressentir l'amour d'une certaine façon, exclusive, alors que la vie peut nous proposer pas mal de ce choses en la matières. Mais on s'en fout que ce soit un conditionnement ou autre chose, parce que de toutes façons, rien ne garantit que quelqu'un d'heureux dans un cadre soit aussi capable de l'être dans l'autre).
La deuxième violence, c'est le mensonge. Je pense que l'histoire des mensonges de couple a souvent une origine d'un seul côté, mais qu'au fur et à mesure des développements, ce sont les peurs de deux personnes qui augmentent les tensions et prolongent les mensonges. Mais n'empêche : dans la non-monogamie éthique que propose le polyamour, il faut tout faire pour rester à la fois honnête et à l'écoute de la(les) relation(s) antérieure(s) (et, à la décharge de ton épouse, ce savoir-faire et ces idées ne se mettent pas en marche d'eux-mêmes, rien ou presque dans la culture mono qui nous a appris l'amour ne nous pousse à faire autrement ET bien).

Bref : tu as subi plusieurs épisodes violents, et c'est normal de pas bien gérer ni apprécier, et c'est normal que tu ne souhaites pas que ça se poursuive. Ca veut pas dire que l'option poly n'est pas possible après les chocs dans ce cas, mais pour beaucoup, ça reste une épreuve et si tu ne peux pas la surmonter, si c'est pas toi, alors c'est pas plus toi que ça n'est elle de vouloir une autre forme de vie amoureuse.

Par ailleurs, tu dis avoir parlé en thérapie, et je vois que tu as beaucoup réfléchi. Tu continues à faire un rejet épidermique, mais tu as l'honnêteté d'avoir cherché à comprendre. Et c'est aussi ce qui me fait dire que tu aimes cette femme. Pas la souffrance elle-même, mais au fond ce que tu as accepté de comprendre, même si tu le rejettes.
Dans l'histoire que j'imagine, tu as effectivement pas poussé l'effort au bout, parce qu'au fond t'espérais bien ne pas avoir à suivre le mouvement, une part de toi ne peut pas comprendre que ça a changé.
Je pense que peut-être, une poly "débutante" (dans le sens où elle a peut-être compris que tout ça était faisable, mais pas appris à faire) ne comprend pas non-plus que de ton point de vue, tout a changé, alors qu' elle a sûrement l'impression de n'être qu'un peu plus la personne que tu as aimé.
C'est pour ça que tu t'es pas précipité à fréquenter des gens qui ont vécu ça, parce que tu voulais pas y aller. Et ça s'entend que t'accepte pas cette voir, ça se comprend !, mais d'un autre côté, au delà de ce que tu peux essayer de faire comme efforts ou non, il y a de toute façon des choix à faire pour vous deux.
Là on parle des tiens.

L'amour comme ça, ce n'est ni de la chantilly ni du poison. Les relations s'ajoutent, mais ce sont les mêmes coeurs, au départ.
Quand elle dit que ça lui est interdit, c'est qu'il y a derrière cette situation quelque chose qui peut être vécu comme un chantage à double sens :
- le mono se sent sommé de consentir en souffrant ou partir alors qu'il a rien demandé
- le poly se sent menacé d'être quitté alors qu'il croit pouvoir continuer à aimer, et même à aimer mieux.
C'est ça qui est une violence, tant que la personne mono confond son/sa partenaire et la forme de leur relation, et tant que le poly ne prend pas la responsabilité de ne pas tout avoir (puisqu'il veut du poly dans un cadre mono, son couple et - c'est plus injuste - la société) , quand après avoir tout posé sur la table il n'a pas de raison de croire que ce sera possible, que c'est juste son désir et son envie de rester aimé qui lui font espérer que ça marche.
Et ne pas tout avoir peut signifier qu'il faut rompre, avec l'autre ou avec toi ; et renoncer soit à quelqu'un avec qui une partie de la vie est construite, soit à des possibilités qu'on s'est découvert et qui comptent.
Bien que j'estime que c'est sa responsabilité à prendre un peu plus que la tienne (ce qui n'annule aucun pouvoir dans tes décisions à toi), c'est une responsabilité lourde ; et même si t'as rien demandé, tu peux au moins comprendre que c'est un choix dur entre, non pas toi et d'autres, mais toi et sa façon d'aimer, alors qu'elle t'aime.

Et c'est un peu déséquilibré, aussi, en termes de libertés, parce que si toi, la liberté de la non-exclusivité, t'en veux pas, elle t'est offerte quand même. C'est à dire que le polyamour demande, dans ton type de situation, un changement (j'ai dit plus haut à quel point je comprend qu'il peut être violent et inacceptable pour toi), mais ne te cherche pas à limiter ce que tu peux faire, tandis que la monogamie exige cette limite, quand, en pratique, c'est pas parce que presque tout le monde se l'impose qu'elle existe (comme tu le dis, rien ne l'interdit... sauf les attentes envers la relation).

Les alliances, et la fidélité.
Bien que, là tout de suite, je tend à croire ce que tu dis de toi-même, à savoir que le poly c'est pas pour toi, tu peux considérer que la fidélité qu'elle pourraient éventuellement symboliser, c'est pas le fait qu'un partenaire est contraint à rester au même endroit que l'autre, mais qu'il y reviendra toujours. Être fidèle à ce qu'on aime, ça ne veut pas dire ne jamais essayer ni aimer rien d'autre, mais que bien sûr ce qu'on aime on continue à l'aimer. Et c'est valable avec les petits et les grands sens d'aimer, je crois.

Voilà, je n'ai bien sûr aucune certitude à mettre à la place des tiennes, c'est de l'écho. J'espère que t'y trouveras du sens.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

cid

le mardi 08 février 2022 à 07h01

oui @bonheur c'est évoluer, et évoluer il le faut, je ne le rejete pas.
Dans l'idée d'évolution il y a un mouvement vers le mieux. En l'occurrence j'ai un doute, pour moi ça reste pour l'instant une FBI une fausse bonne idée.
Je ne crois pas que ce site soit fait pour ceux qui savent et puis les autres venez pas nous emmerder.

Je me suis poser la question de ce vous appelez "conversion", le terme est très mal choisi , déjà parce que ma femme ne m'a jamais demandé d' adhérer au polyamour , elle veux juste que j'accepte le siens . je dit le siens mais elle n' emploi même pas ce terme de polyamour .

Mais je trouve la question intéressante.
j'arrive a sentir qu'il m'est possible d'accepter ce polyamour que dans la mesure ou je me sentirais polyamoureux.

sans ça je trouve ça très déséquilibrer pour moi pour ma structure
ces polyamour que j'ai vécu ont été une grand expérience de l'absence de l'autre , physique certes mais aussi psychique ( j'ai pas trouvé mieux comme terme)

J'ai aimé cette intimité psychique entre nous , ça me manque , et je n'ai plus qu'a en faire le deuil.

alors je sens bien que en restant a distance personnelle du poly c'est bancale pour le couple , je ne vois pas comme cela puisse ce construire.

si je prend le poly a bras le corps si je me sens l'accepté pour elle et pour moi , je sens ce que ça produit, la distance que cela m'apporte par rapport au sien , un refuge ou oui un moyen de mise a distance, pour ce trouver quoique le l'on vivent des lieux et gens qui nous apportent la joie.
Cela sonne FBI.
Et regarder le monde , mes congénères, comme des possibilités d'avoir ( des fois quand je la vois en détresse de tout je pense a "avoir ma dose, avoir ma dose").
regarder le monde comme cela me gene là , maintenant , a l'age que j'ai, a l'endroit ou je vis.
a 20 ans que ça a été un plaisir, l'age des possibles , alors pas que du bon mais le monde est a moi qu'est ce ce que j'y prend.
Et j'ai évolué.

Je ne viens pas ici dénigrer, je viens me raconter pour entendre l’écho que ça fait, comment ça résonne.
Mecci a vous tous pour vos réponses, sincerement.
Je n’écris pas de livre sur le polyamour je parle de ce que je vis, sans grande considération sociétal.Dont je n'ai pas grand chose a faire
Comment on fait pour vivre ça ?

parlons thérapie , travail personnel.
je ferais peu être un fil sur le sujet.
il y a un moment ou je me demande "c'est quoi qui résonne dans ce refus", c'est quoi en moi. qu'elle blessure d'enfants ou d'adulte. Ce refus il est pur ou il y a a soigner . le poly amour qui rentre dans ma vie vient t'il me dire qu'il y a un truc a soigner ???? ( loi de l'attraction , destin , karma , vous voyez l'idée).
Je suis née en 1974 mes parents étaient un peu baba, et ils ont vecu ces amours libre ( peut etre ça ne rentre pas dans le cadre polyamour) ils avait des amoureux, un jour mon père a eu un enfant ( c'etait choisis) avec une autre femme et ils en s'ont venu a ce séparer , moi j'avais 20 ans ,et je vivais loin deja.
Je me suis posé la question comment j'ai sentis , enfant ces situation plurielle, est ce que ça résonne aujourd'hui?

Je suis allez voir un thérapeute ,pas le bon pour cette question mais un bon , plein d’expériences.
A un moment je lui dis mon ras le bol a ne pas trouver d'issu, je lui dis " est ce que vous pouvez faire de moi quelqu'un qui trouve ça acceptable , je l’accepterais le poly et je serais enfin heureux, j'en ferais mon choix, brali branlette l'affaire est faite", .il travaillait avec plusieurs outil dont l'hypnose.
il me dit " oui je peux , mais je ne le ferais pas. ce serais dangereux . ce mental qui vous dit non c'est votre système vital de protection, si je le casse on ne sais pas ce qu'il reste" alors il y a du travail a faire, des compromis a faire avec soi même et avec les autres.

#
Profil

bonheur

le mardi 08 février 2022 à 11h45

@cid. J'ai répondu à ton mp. Ma réponse arrivera peut-être dans les spmas, d'où mon message ici, au cas où.

#
Profil

cid

le jeudi 10 février 2022 à 00h25

Ce soir ça tape fort , marre de cette communication qui n'en ai pas , marre des faux semblants, des non dits et des fausse vérités.
J'ai lu vos definitions du polyamour ce que c'est pour vous ce que ça signifie comme engagement.
Sur invitation de ma femme j'ai contacté une personne qui avais fait un post sur son experience du polyamour.
On c'est parlé ; il c'est raconté comme j'ai pu me raconté , , et le mec que je ne connaissais pas il m'a dit des choses simples et vrai de lui sans façade.
Cela m'avait fait un bien fout cette legereté dans la communication.

Et là , dans notre lit pres d'elle et de ses silences m'est venu l'idée qui m'a fait me relevé,et donné envie de le dire que je suis plus polyamoureux qu'elle.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion