Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Nouvelle rencontre PENDANT la NRE : doutes et questionnements

Bases
#
Profil

Granita

le vendredi 24 mai 2019 à 06h58

Bonjour à tous et toutes,
J’ai rencontré J. lors d’une soirée festive, avec la sensation d’avoir fait une «  belle rencontre » comme il me glisse dans l’oreille lorsqu’il s’en va (sans toutefois me laisser de quoi le recontacter ...argh!!). Certes, je lui avais dit que j’étais en couple, avec des enfants et lui célibataire avec lui seul à s’occuper :)
S’en est suivi quelques heures de réflexion de mon côté mais puisqu’il avait tenté de m’embrasser malgré le croquis sentimental que je lui avais brièvement dessiné, je décide de tente de mélanger me couleurs aux siennes en me débrouillant de le re contacter par le biais d’un réseau social.
S’en est suivi 5 semaines de dialogues avec l’impression de lui courir après (pas de message spontané de sa part mais réponses volontiers et relativement rapides aux miens).
Puis 1er rencard et nous voilà partis dans une relation intéressante pour tous les deux : lui la quarantaine embryonnaire, moi 6 ans son aînée,
Lui très conventionnel sur le plan sentimental, coincé avec et dans lui-même dans un célibat de 9 ans et très peu d’histoires depuis 2 ans. Il m’avoue dès sa 1ere invitation chez lui que je suis là 1ere à rentrer dans son entre qu’il habite depuis 3 ans !
Je lui explique mon étonnement devant ce jeune homme charmant, intelligent, sociable....
Je lui redonne confiance en lui, je lui fais du bien me dit-il, devant mon fonctionnement d’anarchisterelationnelle-polyouverte-mais pas trop multirécidiviste, en couple depuis 18 ans et toujours très amoureuse de mon compagnon...très indépendante de caractère, en recherche de liberté....
Durant 2 mois nous nous voyons environ tous les 10 jours, avec 2 nuits chez lui puis un week-end ensembleau bord de la mer... Beaucoup de points communs, la relation s’installe, notre sexualité et notre affect aussi....
Et puis.... il y a 3 jours, il m’annonce qu’il a rencontré quelqu’un 2 jours après notre week-end et que ça fait une semaine qu’il l’a voit tous les jours et qu’elle est déjà venue chez lui (argh...).
Coup de point dans le ventre et reconnaissance devant son honnêteté m’habite alors puisqu’il a tenu à me le dire en m’invitant chez lui. S’en suis une superbe soirée qui me laisse un goût de reviens-y, dans une image d’aboutissement de quelque chose ou de démarrage d’autre chose... il est différent, plus ouvert, plus détendu, plus démonstratif de ce qu’il ressent pour moi...
Je lui propose de le laisser décider de ce qu’il veut avec moi maintenant, en le laissant tisser son lien avec elle. Il accepte en m’embrassant après un moment très coquin et fougueux de finissant en apothéose pour tous les deux comme cela ne nous était pas arrivé d’aussi intense depuis le début !
Mais voilà : alors que des les 1ères conversations je lui faisais me promettre de me dire dès qu’il aurait rencontré quelqu’un, aujourd’hui je me pose des questions sur la place que j’avais finalement dans sa vie alors que je pensais l’habiter bien davantage au point qu’il fasse (déjà) une nouvelle rencontre après toutes ces années de célibat jusqu’à mon arrivée !
Oui je suis très heureuse de l’avoir ouvert ainsi et il m’en a remercié mais ma douleur est bien présente même si je suis très heureuse de le connaître et de savoir qu’il vit autre chose qu’avec moi.
Mais n’est-on pas sensé être un peu plus fermé aux autres rencontres pendant la NRE ? Période dans laquelle je pensais que nous étions tous les deux.
Mais peut-être que seule moi y suis...

#
Profil

Mark

le vendredi 24 mai 2019 à 07h37

@Granita

Une belle histoire!

Sur ta conclusion, comme toi pendant la NRE je me sens moins réceptif, disponible à d'autres sollicitations. La NRE crée des besoins, des envies et peut-être le plus délicat, quelques attentes? C'est peut-être dans cette direction là qu'il faut creuser un peu?

Se rendre compte que l'on se retrouve seul.e dans la NRE, ça pique un peu, je confirme.

Haut les coeurs! ;-)

#
Profil

bonheur

le vendredi 24 mai 2019 à 08h05

Coucou Granita ! Ca faisait un bout de temps que je ne t'avais lu :-)

Je ne parle que de mon expérience, qui n'est que mienne. Chez moi l'amour appelle l'amour... et j'ai constaté qu'un amour pouvait en cacher un autre.

Personnellement, je comprends complètement qu'un réveil se fasse au pluriel. Je veux dire, tu te réveilles, tu regardes le monde différemment et tu es dans la découverte. Et puis, si tu l'as rendu rayonnant (et le rayonnement braque les projecteurs sur soi, à notre insu), il offrira d'autant de visibilité de lui. S'il passait inaperçu avant, maintenant il ne le peut plus.

En NRE je me sens justement plus belle, avec une énergie et un rayonnement décuplé. Il est donc normal que j'interpelle d'une façon heureuse et positive. Je donne plus envie que l'on se rapproche de moi.

Du coup, non, moi ça ne me choque pas. Je trouve plutôt cela sain.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 24 mai 2019 à 09h14

Granita
Mais n’est-on pas sensé être un peu plus fermé aux autres rencontres pendant la NRE ?

La NRE n'est en rien obligatoire. Il ne l'était peut-être pas. Ce qui ne remet nullement en cause votre relation ou ses sentiments pour toi, je précise.

#
Profil

Mark

le vendredi 24 mai 2019 à 10h20

bidibidibidi
La NRE n'est en rien obligatoire.

Je rebondis sur ce que tu dis parce que ça m'interpelle.

J'imagine que la NRE ce n'est pas que avoir "les papillons dans le ventre" mais aussi l'effet de manque, de désir, de vouloir passer du temps ensemble toussa. Alors sans nre, comment se manifeste l'attrait, l'envie de la nouvelle relation, pour soi et envers l'autre?

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 24 mai 2019 à 10h35

Mark
Je rebondis sur ce que tu dis parce que ça m'interpelle.

J'imagine que la NRE ce n'est pas que avoir "les papillons dans le ventre" mais aussi l'effet de manque, de désir, de vouloir passer du temps ensemble toussa. Alors sans nre, comment se manifeste l'attrait, l'envie de la nouvelle relation, pour soi et envers l'autre?

A mes yeux, on ne peut généraliser une manière de ressentir. Il y a des gens qui vont avoir des étoiles dans les yeux, d'autres qui vont être beaucoup plus calme face aux mêmes sentiments.
Par NRE, on entend en général un état de type passionnel, où on ne pense qu'à la personne aimée. Pour moi, ça n'est pas un état obligatoire. Sinon, ça voudrait dire que les polyamoureux ne pourraient que mettre leurs autres relations en attente pendant une NRE, or ça n'est pas le cas pour une bonne quantité d'entre eux.

#
Profil

bonheur

le vendredi 24 mai 2019 à 13h15

N'est-ce pas une question d'énergie, la NRE ? N'est-ce pas elle qui nous met dans un état second ?

L'obsession et le manque, sont des effets autres à mes yeux. Je ne pense pas ressentir cela personnellement. Au contraire, je suis encore plus dans l'effet boule de neige et la spirale d'aimer.

Je suppose que les ressentis ne peuvent être supposés comme générique. Aussi, je perçois plus une attraction intérieure qui ne s'ancre pas dans l'effet : j'ai envie de cette personne (j'entends sexuellement). Une libido, pour moi, peut s'activer sans présence du ressenti amoureux. Un besoin, par contre d'affect, ça oui. Juste être pris dans les bras, des lèvres qui se posent sur mon front (par exemple). Ce seront pour moi les "gestes" démonstratifs.

Pour moi la NRE ça répondrait plutôt aux expressions "se laisser pousser des ailes" ou "avoir bouffer un lion"

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

artichaut

le vendredi 24 mai 2019 à 18h50

Déjà il y a ça :

bonheur
En NRE je me sens justement plus belle, avec une énergie et un rayonnement décuplé. Il est donc normal que j'interpelle d'une façon heureuse et positive. Je donne plus envie que l'on se rapproche de moi.

Et puis…

Granita
Mais n’est-on pas sensé être un peu plus fermé aux autres rencontres pendant la NRE ? Période dans laquelle je pensais que nous étions tous les deux.
Mais peut-être que seule moi y suis...

Tu sais… on est sensé être… rien du tout.
Et puis surtout ça dépend des gens.

Moi par exemple j'ai mes périodes plutôt peu ouvert (voire fermé aux rencontres) et d'autres ouvertes.
Et le plus souvent une rencontre en entraîne une autre. Car je suis (et la new rencontre participe à me mettre) dans un mode d'ouverture aux autres et au monde.

Là où certains vont se fermer, moi je vais m'ouvrir. Alors que pour d'autres (comme toi, semble t-il), c'est le contraire.

Ce serait intéressant de comprendre pourquoi on fonctionne plutôt comme-ci ou comme-ça. De ce que ça raconte sur nous, notre rapport au monde, aux autres. Notre rapport au polyamour. Etc.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 24 mai 2019 à 23h48

Bonsoir Granita,
Je ressens dans ton discours comme un sentiment de trahison : tu as permis à cet homme de prendre confiance en lui et maintenant qu'il est sur les rails, tu crains de te retrouver sur la touche. L'impression d'avoir été un piédestal pour lui, peut-être même le dindon de la farce ? Je crois qu'il est important d'évoquer ce sentiment avec ton chéri, car il est tout à fait compréhensible. Tu sembles avoir besoin d'être rassurée : lui a beaucoup changé, est-ce également le cas de ses sentiments ?

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Granita

le samedi 25 mai 2019 à 00h47

Merci à tous pour vos réactions et vos commentaires qui comme d’hab font réfléchir et du bien ;)

HeavenlyCreature
Bonsoir Granita,

Je ressens dans ton discours comme un sentiment de trahison : tu as permis à cet homme de prendre confiance en lui et maintenant qu'il est sur les rails, tu crains de te retrouver sur la touche. L'impression d'avoir été un piédestal pour lui, peut-être même le dindon de la farce ? Je crois qu'il est important d'évoquer ce sentiment avec ton chéri, car il est tout à fait compréhensible. Tu sembles avoir besoin d'être rassurée : lui a beaucoup changé, est-ce également le cas de ses sentiments aussi ?

Oui tu as mis le doigt dessus. Il m’a rassurée le fameux soir de diverses manières mais... j’ai proposé de le laisser tranquille et du coup silence radio des 2 cotés et je ne souhaite pas le recontacter.
Je prends du recul et c’est très bien mais le goût amer est très prononcé aujourd’hui.
La vie m’a appris à ne pas prendre de décision sous le coup d’une émotion négative donc je rumine, fais le point de ces 2 mois ou j’ai été très (trop) affectueuse et attentionnée (thématique de sortie, invitation au week-end, massages car problèmes dorsaux....). Et même si c’est dans ma nature de beaucoup donner, ça pique, pour paraphraser Mark.
Il a tenu a conserver des bricoles à moi (pour pouvoir me revoir ?), mais j’avoue être plus proche d’une envie de rupture que d’une envie de poursuivre...
Même s’il est quelqu’un de bien.

#
Profil

Muriel

le samedi 25 mai 2019 à 05h31

, mais j’avoue être plus proche d’une envie de rupture que d’une envie de poursuivre...
Même s’il est quelqu’un de bien.

Mais pourquoi ? A cause de ce sentiment de trahison ?

#
Profil

Granita

le samedi 25 mai 2019 à 06h30

Muriel
Mais pourquoi ? A cause de ce sentiment de trahison ?

Parce que ce changement brusque de situation a ébranlé ma confiance en lui par des doutes qui m’assaillent. Parce que mon cerveau me renvoie tous les petits signaux que (peut-être) je ne voulais pas voir de son manque d’investissement dans notre relation : peu de messages spontanés, une envie parlée de me voir plus mais à ma question «  tu veux qu’on se voit plus souvent et moins longtemps ou ce rythme te convient » pas de réponse de sa part.
Parce que quand il m’a dit qu’il l’avait rencontrée la semaine d’avant, j’ai compris pourquoi il n’avait pas répondu à un message puis était devenu fuyant dans les autres....
Trahie aussi parce que pour un homme qui dit et affirme son besoin de liberté et d’avoir et de conserver une vie sociale, il se vautre rapidement dans une relation QUOTIDIENNE.
Oui bizarrement je me sens trahie alors qu’il a respecté le deal en me disant rapidement (1 semaine quand même) qu’il n’était plus célibataire. Trahie parce que justement il a dit qu’il était célibataire sans lui dire qu’il avait quelqu’un dans sa vie. Et d’ailleurs de ce qu’il m’avait dit, il n’avait pas parlé de moi à grand monde,

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 25 mai 2019 à 09h15

J'ai tendance à réagir comme toi : quitter avant d'être quittée. Mais méfiance, on projette souvent nos peurs sur l'autre, on met de la distance ce qui créé une situation de malaise à laquelle l'autre réagit par de la distance à son tour, ce qu'on interprète comme du rejet. Je veux dire qu'avec ce type d'attitude, on créé nous même la situation qui nous inquiète : l'abandon.
Attention, je ne dis pas que tes craintes sont infondées je dis que rien ne vaut une vraie conversation pour en avoir le cœur net, à cœur ouvert et en mettant son orgueil de côté. Tu as l'air de jouer pas mal la femme forte devant lui, aussi n'est-il sans doute pas conscient que sous cette carapace, il y a un cœur qui bat et qui souffre, qui a lui aussi besoin d'être rassuré.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Granita

le samedi 25 mai 2019 à 16h00

Merci pour ta bienveillance Hevenly mais :

HeavenlyCreature
quitter avant d'être quittée.

Je ne crois pas que ce soit le cas. Je pense juste qu’en définitive il n’assume pas la relation et je ne veux pas être un non-choix. Et je ne pense pas être dans l’orgueil :)

#
Profil

Granita

le samedi 25 mai 2019 à 16h01

Merci pour ta bienveillance Hevenly mais :

HeavenlyCreature
quitter avant d'être quittée.

Je ne crois pas que ce soit le cas. Je pense juste qu’en définitive il n’assume pas la relation et je ne veux pas être un non-choix. Et je ne pense pas être dans l’orgueil :)

Je lui ai dit en partant, entre 2 baisers, que pour ne pas «  foutre le bordel » dans sa vie en m’imposant, je ne lui envoyé plus de message pour lui laisser le temps de voir s’il souhaite continuer notre relation et lui ai donné mes disponibilités pour la semaine prochaine et l’ai invité à me contacter.
C’est justement pour ne pas projeter des choses que je ne le contacte pas pour l’instant pour respecter sa liberté du choix.

HeavenlyCreature
Tu as l'air de jouer pas mal la femme forte devant lui, aussi n'est-il sans doute pas conscient que sous cette carapace, il y a un cœur qui bat et qui souffre, qui a lui aussi besoin d'être rassuré.

A l’annonce de sa nouvelle relation, je lui est clairement dit qu’il venait de me donner un coup de point dans le ventre et s’en est suivi une longue discussion ou il voyait à mon visage et dans mes mots que c’était dur.
Donc il sait que oui je suis forte mais c’est dur quand même mais je survivrai :)

Je pense qu’il faut qu’il fasse son chemin et je ne forcerai jamais personne à avoir une quelconque relation avec moi.
Je suis certaine d’avoir été claire et avoir respecté ce qu’il est. A lui d’etre aussi bienveillant que ce que je l’ai été avec lui.
Je lui exprimerai tout ça lorsqu’il reviendra vers moi.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Granita

le lundi 27 mai 2019 à 14h29

HeavenlyCreature
Bonsoir Granita,

Je ressens dans ton discours comme un sentiment de trahison : tu as permis à cet homme de prendre confiance en lui et maintenant qu'il est sur les rails, tu crains de te retrouver sur la touche. L'impression d'avoir été un piédestal pour lui, peut-être même le dindon de la farce ? Je crois qu'il est important d'évoquer ce sentiment avec ton chéri, car il est tout à fait compréhensible. Tu sembles avoir besoin d'être rassurée : lui a beaucoup changé, est-ce également le cas de ses sentiments ?

Message modifié par son auteur il y a 2 jours.

J. est venu vers moi par écrit samedi soir et a souhaité me parler lorsque je lui ai dit que j’aurais des choses à sortir. S’en est suivie une discussion téléphonique où il a compris mon étonnement devant cette rencontre soudaine....et min impression d’avoir pris un «  skud dans la tronche » :)
Il a clairement exprimé qu’il y avait un «  nous » (super c’est rassurant !) mais «  je sais pas » (ah flûte, pas rassurant ça !).
Le «  je sais pas » c’est addition de :
- quand je te vois, je vois aussi ton mec et ta famille et même si tu as été claire dès le départ, j’ai du mal,
- la nouvelle relation est quelqu’un de jeune qui papillonne,
- impossibilité de se projeter dans un sens ou dans l’autre, et jusqu’à maintenant il avait l’habitude de se projeter.
Je conçois que pour un gars célibataire depuis 9 ans, très conventionnel dans son fonctionnement (bien qu’il ait des amis proches punks, artistes, bipolaires....) d’un coup, sur le plan de l’affect,ça fait un peu beaucoup et ça chamboule !!!
Je l’ai donc rassuré en lui disant que quoi qu’il décide, il sera toujours une belle rencontre.
Que mon fonctionnement ne doit pas être un modèle pour lui et que je ne chercherai pas à l’influencer et encore moins à le convaincre de rentrer dans mon fonctionnement.
Qu’il doit faire ses propres choix de vie.....etc...
Son discours a été davantage dans la poursuite de notre relation mais il a compris que j’avais besoin de me sentir présente dans sa vie (un peu de communication, quelques moments de partage seuls ou avec des amis à lui -une dizaine de ses amis savent mon existence ;) ça me suffirait grandement ).
Quoi qu’il en soit, je suis soulagée de lui avoir parlé, mais je reste toujours en retrait pour qu’il puisse cheminer tranquille, avec ou sans sa nouvelle copine.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion