Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pas bien du tout

Bases
#
Profil

Eveange1

le lundi 15 avril 2019 à 20h49

Bonsoir

Je pense que le polyamour n'est pas fait pour moi, trop de choses à gérer et je n'y arrive plus, j'ai pensé rompre avec mon amoureux mais je l'aime tellement... j'en suis accro, je l'ai dans la peau et j'ai l'impression que mon corps et mon coeur se brisent... cette souffrance m'est tellement insupportable :-(

J'ai essayé d'en parler à mon mari, il disait qu'il me soutiendrait mais là tout ce que j'ai c'est de reproches, pour lui j'exagère les choses et que je suis en train de détruire quelque chose qui pourrait être bien... du coup je garde le sourire devant lui et je pleure dès que je suis seule

Je ne veux pas en parler à mon amoureux, il a aussi pas mal de choses à gérer pour le moment et je n'ai pas envie d'en rajouter une couche.

Il faut que je tienne bon, nous avons des superbes choses de prévues à 3, comme un week-end à Barcelone au mois de septembre, tout est déjà réservé et réglé, je me raccroche à ça...

Avez vous déjà ressenti tout ça? Est-ce ça a fini par passer?

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 15 avril 2019 à 21h06

J'ai pas tout compris à vrai dire...
C'est quoi le problème au juste ? Tu peux nous en dire plus ?

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

#
Profil

Eveange1

le lundi 15 avril 2019 à 21h15

Je souffre de cette relation polyamoureuse, parfois je me dis que je devrais rompre avec mon amoureux et redevenir mono et libertine

En bref je suis complètement perdue

#
Profil

bonheur

le lundi 15 avril 2019 à 21h25

Je pense qu'il faut revenir à cette discussion pour comprendre :

/discussion/-bUA-/Perdue/#msg-98279

Ton mari souhaite te voir heureuse et pense que tu es trop émotive. Tu ne profites pas de la vie et les complications surviennent.

On peut parfois parler de burn out amoureux pour des polys. Tu veux tellement être partout à la fois, être sur tous les fronts... Emotionnellement également, on peut être en surcharge. Aussi en polyamour, on veut toujours que tout aille bien, mais quand on a une place de pivot, on prend tout en charge.

Personne n'a dit que le polyamour était simple, car ça ne l'est pas.

#
Profil

Eveange1

le lundi 15 avril 2019 à 21h38

Effectivement c'est loin d'être simple, je n'arrive pas à vivre le moment présent, mon cerveau est en ébullition et je sais que je me fais des films pour rien, c'est pour ça que j'essaie de me raccrocher à nos projets de voyages commun, mais pour le moment je souffre aussi bien moralement que physiquement

#
Profil

Siestacorta

le lundi 15 avril 2019 à 21h43

Eveange1
Je souffre de cette relation polyamoureuse,

ta souffrance, c'est lié à des situations concrètes où ça se passe mal, où quelqu'un s'est senti lésé à un moment ou l'autre ? ou c'est dans tes seules émotions qu'a lieu la souffrance ?

Avant de lire la précision de Bonheur, j'ai eu l'impression que tu faisais ça pour ton mari... Mais tu dis toi-même être accro.
Ceci dit, la question que je me suis posée : ton mari a des histoires plus poly que libertines, depuis que vous avez ouvert la relation ?

Pourquoi une rupture te semble, en pratique, une solution enviable ? Te vois-tu moins malheureuse après la rupture ?

Dans ton précédent fil, tu disais

Eveange1
j'ai encore un doute par rapport à ses sentiments pour moi, il tourne beaucoup autour du pot à coup de "je pense à toi" "tu me manques " "je t'aime beaucoup beaucoup beaucoup ", il dit ne pas être démonstratif mais quand on est ensemble il me prend la main, il me prend dans ses bras etc...

Est-ce que le problème, c'est que tu désires quelque chose de très amoureux, que ce qui arrive n'est pas ce que tu voudrais ?
Une hypothèse m'est venue à l'esprit.
En gros : tu préfèrerais arrêter que ne pas vivre cette relation sur un mode plus classique.
Dans un sens, tu penses/espères peut-être que si vous vous étiez rencontrés "pleinement disponibles" au sens mono, N. serait soit seulement libertin, soit très amoureux, mais en tout cas pas dans cette façon-là d'aimer.
Je me trompe complètement sur la nature de tes difficultés, ou ça ressemble (même qu'un peu) à quelque chose que tu ressens ?

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

#
Profil

Eveange1

le lundi 15 avril 2019 à 21h57

Mon mari s'est senti mal à un moment, un peu jaloux aussi ce qui fait que je me suis sentie coupable, sans compter qu'une personne très proche de moi m'a fait la morale.
Mon mar n'a pas d'histoire, pour lui il n'y a que moi et personne d'autre.

Je n'ai plus de doute par rapport aux sentiments de mon amoureux pour moi, il a avoué à mon mari qu'il avait des sentiments très fort pour moi.

Siestacorta
Dans un sens, tu penses/espères peut-être que si vous vous étiez rencontrés "pleinement disponibles" au sens mono, N. serait soit seulement libertin, soit très amoureux, mais en tout cas pas dans cette façon-là d'aimer.
Je me trompe complètement sur la nature de tes difficultés, ou ça ressemble même un peu à quelque chose que tu ressens ?

Tu ne te trompes pas, je me demande souvent comment se serait, juste lui et moi

#
Profil

Siestacorta

le lundi 15 avril 2019 à 22h49

Je crois que tu crains d'être injuste, parce que tu imagines le mal que tu ferais à ton mari.
Je crois qu'en même temps, tu crains de n'être pas aimée assez fort, mais que tu ne te donnes pas le droit d'attendre cela.
Je crois que tu te fais souffrir d'être injuste par un autre sentiment d'injustice "à cause du destin qui veut pas me faire vivre mes Grandes Histoires".

Attends, je te juge pas, hein, et encore une fois, je donne une intuition qui n'a rien d'une certitude...

Mais j'ai entendu et dit souvent que le polyamour est plus un accélérateur qu'un révélateur. C'est à dire que ce qui est bon dans un lien peut devenir encore plus fort et grand, ce qui souffre peut souffrir plus, ce qui manque d'équilibre penche encore plus.
Et je me demande si ce sentiment d'injustice envers ton mari ne date pas d'avant, si ce que tu ressens pour N. ne fait pas qu'appuyer dessus.
Tu parles d'un libertinage où vous rencontriez surtout des hommes. C'est vraiment un paradis perdu dont tu parles, où tout roulait tout seul, ou il y avait déjà quelque chose qui te travaillait, dans cette situation ?

Désolé si je pousse loin, avec soit le risque de me planter, soit le risque de remuer des trucs difficiles.
Mais le premier risque est seulement pour mon ego - qui s'en remettra; ma confiance est absolue :-D - le second me semble pas forcément plus méchant que ce que la situation t'a amené par elle-même : autant creuser jusqu'à pouvoir nommer clairement le problème, pour pas se tromper de solution.

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

#
Profil

Eveange1

le mardi 16 avril 2019 à 07h13

Siestacorta, quand je te lis, je réalise que tu as raison sur beaucoup de point.
Tout se passait dans notre libertinage, mais maintenant c'est tout le contraire, je n'en ai plus envie ce qui crée des tensions dans notre couple

Peut-être devrais je arrêter de me prendre la tête et essayer de profiter de ce que la vie m'offre même si N n'est que de passage dans ma vie

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 avril 2019 à 07h28

Eveange1

Tout se passait dans notre libertinage, mais maintenant c'est tout le contraire, je n'en ai plus envie ce qui crée des tensions dans notre couple

J'avoue que c'est cette piste qui me fait bizarre.
Pourquoi ton envie de ne plus libertiner peut amener une tension avec ton mari ?
Ce serait pareil si c'était pas à cause d'un aimé ? Par exemple, si t'avais juste une immense envie de faire de l'astronomie en amatrice, et donc plus le temps le soir pour ça ?

J'ai l'impression que les attentes de ton mari jouent un rôle, et qu'elles ne sont pas questionnées. Pas pour dire qu'elles sont "mauvaises", mais pour dire qu'elles n'ont pas plus de légitimité que tes propres attentes relationnelles.

Bon, à part ça, je crois qu'il y a tout un truc de "relation récente" avec N. (une NRE cherche sur google), et qu'il faut trouver le moyen de profiter de cette ivresse des débuts sans prendre de décision drastique.
Un peu comme faire la fête, être ivre, passer une excellente soirée, ça veut dire que c'est pas dans cet état là qu'on doit parier sa maison au poker ou décider de revenir chez soi en voiture...

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

#
Profil

Eveange1

le mardi 16 avril 2019 à 08h32

Mon mari a du mal à comprendre que pour le moment le libertinage ne me donne plus envie, il ne comprend pas que pour le moment les seuls hommes que je veux dans ma vie et mon lit c'est lui et N.

Ah oui cette fameuse NRE...

Merci pour cet échange, j'avoue que ça me fait beaucoup de bien :-)

#
Profil

noelmarie

le mardi 16 avril 2019 à 09h39

Bonjour "Eve" en lisant entre les lignes je crois comprendre que ton mari est caudaliste et que tu le sens frustré et que tu te sens "coupable" de ne plus "pouvoir lui offrir le plaisir de te voir avec des partenaires différents. N lui n'est pas caudaliste ... parlez ensemble de votre sexualité à trois, explorez touts les facettes du trio... tes amoureux doivent être complices et dialoguer en toute transparence de leurs attentes "libertine" et pratiques sexuelles... cette connaissance l'un de l'autre avec l'objectif de te voir heureuse les ferra avancer ensemble ... il est aussi important que vous puissiez évoluer ensemble profitez des week-end pour vous évader et "vivre" au grand jour ensemble ... le fait d'avoir libertiné ensemble et de continuer à avoir une sexualité à trois est plutot (à mon sens) facilitateur. Le besoin d'une sexualité à deux est aussi a prendre en compte et c'est la que les deux hommes doivent se comprendre et s’apprécier pour simplifier votre quotidien de vacances.....

#
Profil

Eveange1

le mardi 16 avril 2019 à 10h38

Oui mon mari est candauliste, quant à N il ne sait pas ce que ça lui ferait de me voir coquiner avec un autre homme, l'idée l'excite mais d'un autre côté quand on est ensemble il n'a pas envie de me "partager"

Je sens que j'ai besoin de partager une certaine intimité avec N, juste lui et moi, ce qui n'est arrivé qu'une seule fois, mis à part les fois où nous allons au cinéma.
Nous nous rencontrons très régulièrement mais à 3 et ça me pèse
Je suis consciente qu'il faudrait que j'en parle à mon mari, mais j'ai peur de le blesser et vu les reproches que je me suis pris en pleine figure ces dernières semaines, j'ai tendance à fuir ce genre de conversation.

#
Profil

noelmarie

le mardi 16 avril 2019 à 11h20

Rien de figé dans cette situation mais l'urgence c'est de se parler en duo et aussi en trio..... lisez tout les trois le livre "compersion" hypatia from space ... cela vous aidera beaucoup ... tes deux amoureux comprendront que le plaisir a trois n'est qu'un des volets d'un "trouble" il doivent aussi comprendre qu'une intimité 2+2 est nécessaire et surtout ne pas chercher de comparaison entre eux ... ils ont besoin d'entendre que tu aimes être avec eux deux mais aussi que tu aimes être avec l'un et l'autre... si vous passez un week-end ensemble dormez ensemble et réveillez vous tout les trois ce sont des moments comme cela qui vont renforcer leur amitié ... une des difficultés est qu'ils ne sont pas nécessairement polyamoureux à l'origine ils sont libertins et ils auront un peu de chemin à parcourir pour te comprendre mais ils trouveront le bonheur si tu sais équilibrer les attentes de chacun et si ils respectent les tiennes ... si vous fréquentiez les clubs pourquoi ne pas continuer en vous affichant comme trio ?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 avril 2019 à 12h04

Eveange1


Merci pour cet échange, j'avoue que ça me fait beaucoup de bien :-)

Tant mieux :-)

Si je comprend bien, la difficulté, c'est de ne pas avoir dialogué avec ton mari "votre" forme de polyamour. Vous êtes dans un après-libertinage où vous n'avez pas posé de mots.
Je crois que pour pas mal de chose, vous vous en tirez bien... Il ya des possibilités.
Maintenant, il faudrait que vous posiez clairement vos attentes, tous les trois. Je crois que ce qui te fait souffrir, c'est de les imaginer incompatibles (intimité 1/1 + 1/1 Vs triolisme), d'imaginer des "non" francs et massifs. Et la peur d'avoir un Oui dont vous sauriez pas vous débrouiller augmente aussi tant que tu es dans l'imagination.
Il est possible qu'il y ait moins d'impossibilités que tu ne le crois. C'est possible aussi que le dialogue soit pas simple...
Je pense que si ces deux hommes t'aiment et que tu les aimes en retour, il y aura des solutions. Je vais pas te vendre une garantie de polyamour sans emmerdes, sans confrontations avec les peurs de chacun, sans compromis à faire.
Mais je peux te dire que ça vaut le coup d'essayer de poser d'autres possibilités que "on laisse tout tomber en s'en voulant les uns et les autres".

Je rejoins un des conseils donné par d'autres membres plus haut : histoire de trouver des repères, ça vaudrait le coup que tu lises sur le sujet. Tes aimés aussi, d'ailleurs, mais déjà toi.
Je te conseillerais bien Aimer plusieurs hommes, de Françoise Simpère, qui est plus une biographie d'amoureuse non-exclusive, qui parle de moments où elle a dû affirmer ses recherches dans une vie de femme, avant qu'on parle de polyamour.
Et comme les enjeux sexuels sont importants pour vous, La salope éthique : Guide pratique pour des relations libres sereines me semble aussi intéressant.
Le compersion d'Hypathia, qui t'a déjà été conseillé, pourrait aussi beaucoup parler à ton mari Candauliste, lui donner de la marge de manoeuvre dans son rapport à N.
Tu peux nourrir ton dialogue avec N. de tout cela.
Je veux insister : il ne s'agit pas seulement de t'autoriser, d'être autorisée, mais par le dialogue, de donner à cette situation un cadre réaliste, pratique et répondant mieux à tes attentes, plutôt que d'être dans des non-dits et un imaginaire contradictoire.
Ya du taf, mais ça vaut certainement mieux que de souffrir dans ton coin.

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

Eveange1

le mardi 16 avril 2019 à 12h20

noelmarie
si vous fréquentiez les clubs pourquoi ne pas continuer en vous affichant comme trio ?

C'est ce que nous faisons et j'ai été clair avec eux, si l'envie de coquiner avec un autre se fait sentir, je seux qu'ils soient tous les deux présents, après si N ne le souhaite pas et préfère rester avec nos amis, il en a parfaitement le droit

#
Profil

bonheur

le mardi 16 avril 2019 à 12h45

Je crois que le mari de Eveange1 n'est pas du tout dans l'acceptation du polyamour. Qu'il ne le conçoit même pas. En plus, de ce que je comprend, il rend le polyamour responsable de l'arrêt de son passe-temps favoris (Eveange1 n'ayant plus envie pour l'instant de libertiner).

Je dirai qu'en première étape, il faudrait que le mari d'Eveange1 comprenne qu'il n'y a pas opposition entre polyamour et libertinage. Ensuite que le libertinage à deux doit se faire en complicité et en concertation. Si l'un des deux n'a plus envie, il n'est pas utile que les deux se privent ou que l'un se force. Serait-il possible que l'un libertine sans l'autre (du coup sous une forme évidemment différente). Il y a là, je crois, un gros travail de "désolidarisation" à réaliser. Intégrer ceci dans le dialogue qui viendra.

Y a du taf, le polyamour étant souvent un révélateur de tout : les aspirations divergentes dans un couple, les peurs enfouies, la place de l'amour dans notre vie, l'ouverture de ses ressentis et émotions...

Je ne recommanderai pas de livres, quand vous aurez tous les trois déjà lu tout ce qui a été préconisé...

Pour ce qui est des discussion, je dis souvent qu'il faudrait privilégié "l'individualisme" et ne pas penser pour les autres. Il faut faire sortir de soi non pas ce qu'autrui veut entendre, mais au contraire chaque réalité individuelle, chaque ressenti personnel afin déjà d'extérioriser, ensuite de déballer vraiment pour pouvoir concilier sur des bases réelles et pertinentes. C'est bien de vouloir toujours faire plaisir à tout le monde, mais du coup, on s'oublie. Parler pour soi avec un "je" aussi représentatif que possible.Etre à l'écoute et retourner les reproches en version "attention tu ressens et si je suis à l'origine de tes ressentis, si je peux entendre tes ressentis, si je peux comprendre et compatir, je ne peux faire autrement que d'assumer ce qui m'arrive". Poser des questions "qu'est-ce que je fais de mal à tes yeux ? en quoi aimer est mal ? en quoi l'amour que je ressens pour autrui m'empêche de t'aimer toi ? en quoi le fait que je n'aspire pas actuellement à un continuité dans notre vie libertine dérange ?" Exprimer que tu es à un tournant de ta vie, que tu as conscience de cela. Exprimer que tout chamboulement perturbe, ne serait-ce que les habitudes. Exprimer que tu désires évoluer en concertation avec les personnes que tu aimes et non faire entrer celles-ci en collision.

La vie est mouvance. On ne peut pas installer sa vie sans tumulte. On ne peut pas toujours faire pour les autres et enfouir ce que l'on aura envie ensuite de cracher à la figure de l'autre. La frustration est l'ennemi relationnelle numéro 1. On garde, on garde et quand ça pète, ça fait mal. On ne vit qu'une fois.

Moi je trouve toujours courageux une personne qui sort du sentier tracé pour apprendre à se connaitre. Au-delà de tes difficultés actuelles, toi et tes amours allez avoir cette chance, cette opportunité de s'interroger sur votre vie et en particulier sur votre vie affective. Vous êtes tous les trois très sexuels mais ce n'est pas là votre complication du moment, c'est au contraire votre force. Après, j'ai toujours du mal avec la réconciliation sur l'oreiller. Je pense que l'oreiller doit servir de "bouteille de champagne" que l'on ouvre pour confirmer que le dialogue que l'on vient d'avoir offre une issue consensuelle et positive pour tout le monde. Par contre, faire l'amour, qui rapproche les corps et les âmes (si l'on vit l'instant sous l'angle de la tendresse, du câlin), consiste à dire "je t'aime" certes, mais n'a pas valeur de dialogue et ne pose pas les difficultés sur la table. Il faut l'un et l'autre.

Tu découvres une facette de toi, inattendue. Il faut maintenant arriver à la vivre.

#
Profil

noelmarie

le mardi 16 avril 2019 à 13h44

je rejoins les propos de Siestacorta et de Bonheur...... ton bonheur est au prix d'un dialogue à deux et à trois mais sincèrement le merveilleux peut être au bout du chemin

#
Profil

Eveange1

le mercredi 17 avril 2019 à 06h34

Je pense qu'il a tellement peur de me perdre qu'il préfère essayer d'accepter la situation.

Avoir pû écrire ce que je ressentais et avoir lu vos conseils/idées... m'ont fait un bien fou et ce matin je me sens plus sereine.
Hier j'ai passé la soirée avec mes 2 hommes, soirée très agréable, nous avons été manger un morceau et avons bu un dernier verre chez N, ils parlaient tellement tous les 2 que j'avais l'impression de na pas exister, je les observais avec un sourire et je me suis sentie heureuse de les voir si bien s'entendre.

Je les aime vraiment tous les deux et j'espère arriver à gérer mes émotions pour pouvoir enfin vivre ces amours sereinement.

#
Profil

noelmarie

le mercredi 17 avril 2019 à 10h07

A te lire Eve je suis certain que vous êtes sur la bonne voie et vous allez vivre a 2 et 3 une merveilleuse histoire.....nous sommes de plus en plus nombreux sur ce site à "vivre" en trouble ou quad....n’hésite pas a poursuivre le dialogue quand tu en éprouves le besoin..... amicalement

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion