Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polys renommé.e.s, personnalités célèbres, etc

#
Profil

artichaut

le lundi 13 mai 2019 à 04h14

Comment ne pas prendre la célèbre chanson de Joséphine Baker « J'ai deux amours » (1930) pour un aveu de polyamoureuse…

Certes la chanson parle de son amour pour deux endroits (Paris et les Usa), mais difficile de ne pas prendre ça pour un aveu à demi-mots :
- à minima de bi-sexualité,
- et sans doute aussi de polyamour

Source 1 :

Wikipédia #
Mariée à plusieurs hommes, elle maintient également des relations amoureuses avec des femmes tout au long de sa vie adulte. Elle n'a cependant jamais révélé au grand public cet aspect de sa personnalité. Parmi ses amantes célèbres figurent l'écrivaine française Colette et Frida Kahlo.

Sachant que Colette et Frida Kahlo, en plus d'être Bi, sont sans doute elles-même poly.

Source 2 :

Pénélope Bagieu
Joséphine avait un peu plus de que "deux amours".
(Source : Culottées 1, p 79)

Et tant qu'on y est, dans le même livre Culottées 1 (p 15) il est dit à propos de la Reine du Ndongo et du Matamba, Nzinga :

Pénélope Bagieu
Tant qu'elle y est, elle se fait également proclamer "homme", et décrète qu'elle ne prendra jamais de roi (Mais aura de nombreux concubins).

Avoir de "de nombreux concubins" ne fait certes pas d'elle une poly, les femmes riches ou accédants au pouvoir, ont, comme les hommes, la possibilité facile d'avoir plusieurs amant·e·s, et le refus de la monogamie ("ne prendra jamais de roi") peut être justement une façon de garder le pouvoir, comme ce peut tout aussi bien être le contraire. On ne peut pas savoir.

#
Profil

artichaut

le vendredi 17 mai 2019 à 02h15

Le Wikipédia allemand est beaucoup plus prolixe sur le sujet que ses homologues :

Personnes connues vivant dans des relations multiples consensuelles
Comme le terme polyamour et son prédécesseur direct non-monogamie responsable n’ont été développés qu’entre les années 1960 et 1990, ils ne peuvent pas toujours être clairement appliqués aux personnes ayant vécues avant. Cette liste est basée sur quatre critères : d'une part, elle ne répertorie que les personnes ayant vécu des relations multiples d'un commun accord avec les partenaires. Un consentement forcé doit donc être exclu. Deuxièmement, il ne doit y avoir aucune preuve que des relations avec un partenaire aient été dissimulées. Troisièmement, dans le cas des personnes vivantes, la liste ne répertorie que celles et ceux qui se proclament publiquement avoir des relations non-monogames convenues d'un commun accord. Quatrièmement, le leadership de ces relations aurait dû se refléter dans la vie, le travail ou la pensée de ces personnes.

De manière restrictive, il faut dire que toutes les personnes qui ont rencontré des idéaux polyamoureux dans leur vie ultérieure ne l'ont pas réalisés depuis leur jeunesse et que, bien sûr, comme indiqué ci-dessus, même dans des relations ouvertes, des personnes vivantes commettent parfois des erreurs et font des choses contraires à leurs convictions. La poète et dramaturge Edna St. Vincent Millay en est un exemple. Elle avait une relation avec Djuna Barnes et sa partenaire, Thelma Ellen Wood , qui a été licenciée par les deux quand Millay a révélé la relation. Millay se maria plus tard avec Eugene Jan Boissevain . Enfin, il convient de rappeler que même dans les relations non-monogames consensuelles, une forte jalousie peut émerger.
(Source : Wikipedia (de))

- Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre et Olga Kosakiewicz , tous écrivain·e·s
- Amelia Earhart , aviateur
- Bertrand Russell , mathématicien, et Constance Malleson et Miles Malleson , tous deux acteurs
- Bertolt Brecht
- Vita Sackville-West , auteur et concepteur de jardin, et Harold Nicolson , diplomate, et Violet Trefusis , écrivain
- Percy Bysshe Shelley , poète
- Edith Nesbit et Hubert Bland et George Bernard Shaw
- CT Butler , fondateur de Food Not Bombs
- William Moulton Marston et Elizabeth (Sadie) Holloway Marston et Olive Byrne
- Etty Hillesum , autrice d'un journal intime et mystique néerlandais, assassiné à Auschwitz en 1943, et Julius Spier , psychochirologue
- Arnold Zweig , écrivain et Beatrice Zweig , peintre
- Virginia Woolf
- Dossie Easton et sa partenaire Janet Hardy , autrices de "The Ethical Slut"
- Deborah Anapol , autrice de "Polyamory: The New Love without Limits"
- Franz Hessel et Henri-Pierre Roché et Helen Hessel , dont le récit raconté par Roche est décrit dans le film Jules et Jim de François Truffaut
- Edna St. Vincent Millay , parolière et dramaturge
- Rainer Maria Rilke , poète, et Lou Andreas-Salomé , écrivaine et psychanalyste
- Birgitte V. Philippides , peintre
- Ken Haslam , anesthésiste et militant du polyamour
- Nan Wise et Julio Cortes
- Robyn Trask , rédactrice en chef de la revue Loving More
- Sasha Lessin , fondatrice de la World Polyamory Association
- Dieter Wedel , directeur, et Dominique Voland et Uschi Wolters
- Warren Buffett , investisseur et philanthrope , et Susan Thompson , chanteuse, et Astrid Menks
- Erwin Schrödinger , physicien et cofondateur de la théorie quantique,
- Natalie Clifford Barney , écrivaine
- Paxus Calta , militant du mouvement antinucléaire américain
- Gustav Klimt , peintre, Emilie Flöge
- Lee Miller , photographe, Roland Penrose , peintre, et David E. Sherman , photographe
- Judith Malina , actrice et réalisatrice, Julian Beck, artiste, et Hanon Reznikov , fondatrice du Living Theatre
- Paul Bocuse , célèbre cuisinier français, restaurateur et auteur de livres de cuisine, Raymonde Bocuse, Raymone Carlut, Patricia Zizza
- Georg Forster , naturaliste, journaliste et premier révolutionnaire
- Ernie Reinhardt, dit Lilo Wanders , actrice et artiste de drag
- Karl Barth , opposant socialiste et anti-nucléaire , théologien et cofondateur de l' Église confessionnelle , Nelly Barth et Charlotte von Kirschbaum , théologienne protestante
- Martin Cahill , chef de gang irlandais, et Francis Cahill et Patricia, sa soeur
- Voltaire , éclaireuse française, Émilie du Châtelet et Jean-François de Saint-Lambert
- Dorothea Rodde-Schlözer, deuxième doctorante en Allemagne (1787) et inventeur du double nom allemand, avec le maire de Lübeck, Mattheus Rodde, et l'érudit français Charles de Villers

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 17 mai 2019 à 08h58

Je me suis amusé à calculer les différentes formations suggérées par les listes de nom (sauf erreur sur le sexe d'un prénom et en ignorant toute forme de non binarité parce que je ne connais pas tous ces gens là) :

Couple : 5
Homme : 7
Femme : 9
1 H 2 F : 7
1 F 2 H : 8
2 F : 1

En fait, ma crainte sur ce sujet, c'est qu'on trouve une surreprésentation des hommes avec plusieurs femmes, parce qu'il est communément admis que les hommes connus ont plein de femmes (par exemple, la présence de Warren Buffet est assez critiquable). Mais manifestement, cette liste me paraît assez équitable au niveau des sexes (même un poil plus centrée autour des femmes au final).

#
Profil

artichaut

le vendredi 17 mai 2019 à 11h56

Ah oui c'est marrant tes stats !
("couple" c'est "couple hétéro" en fait, non ? vu qu'ensuite tu mets 2F…)

D'ailleurs ça m'a posé question que les personnes soient mentionnées à plusieurs et non toutes et tous individuellement.

À priori (sauf trouples exclusif & co) ça invisibilise toutes les relations "secondaires". Bon sans doute que c'est parce que ce ne sont pas des "personnalités".

En tout cas je trouvais que la méthodologie était précise et pertinente (si toutefois elle a été respectée, parce que bon wikipedia reste wikipedia).

Par contre ce que je trouve chouette avec une telle liste, c'est de montrer que : non le poly n'est pas un truc, ni nouveau, ni ne concernant qu'une frange d'huluberlus perchés et vaguement hippies.

Le fait que les femmes ne soient pas sous-représentées (alors que c'est le cas dans toute l'histoire de la culture), confirme encore la thèse que le polyamour serait une invention principalement féminine.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 17 mai 2019 à 12h02

Oui, pardon, par couple je parlais de couple hétéro (il n'y a pas d'autre couple mentionné). Pour les deux femmes, ce sont les autrices de la salope éthique, je ne crois pas qu'elles étaient en "couple", mais j'avoue ne pas connaître leur histoire plus que ça, donc je leur ai donné une catégorie pour elles.

#
Profil

artichaut

le samedi 21 septembre 2019 à 00h19

J'ai trouvé cette page web du site poly.love, qui cite :
- Will Smith et Jada Pinkett Smith
- Mila Kunis et Ashton Kutcher
- Tilda Swinton et John Byrne

#
Profil

artichaut

le jeudi 26 septembre 2019 à 14h11

Pour info, j'ai crée ce nouveau fil : Personnes ayant marqué, l'histoire de la pensée et la pratique des relations affectives car la dimension "célébrités", si elle peut éventuellement avoir du sens, ne m'intéresse pas tant que ça et qu'a minima j'avais envie de séparer les deux …même s'il y a des intersections, bien sûr…

Autant j'avais envie, subjectivement, d'y mettre des personnes peu célèbres, autant certaines personnes célèbres, n'y ont pour moi pas leur place.

#
Profil

Loou

le jeudi 26 septembre 2019 à 15h08

Amanda Palmer et Neil Gaiman <3

#
Profil

artichaut

le mardi 19 novembre 2019 à 19h14

dans ce podcast il est mentionné :
- Abraham,Sarah & Agar (dans la Bible)
- Jacob, et ses deux cousines Léa et Rachel, & Zilpa et Bilha (dans la Bible)
- Madame de Warens (également connue sous les noms de Françoise-Louise de Warens ou Louise Éléonore de la Tour du Pil) et Jean-Jacques Rousseau
- Louis XIV et ses 3 maîtresses

…mais pas sûr que tout ça soit très "poly"


et dans celui-ci
Catherine Robbe-Grillet évoque le contrat (relationnel) de son couple avec Alain Robbe-Grillet, qu'elle compare au pacte de Sartre/Beauvoir.
Ce contrat a été publié in-extenso dans son livre Alain (Fayard, 2012).
Et de fait les époux Robbe-Grillet fonctionnait en couple ouvert.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 19 novembre 2019 à 21h53

Je pense que maintenant que le film My Wonder Women est sorti, ce serait malin d'ajouter William Marston, créateur de la super-héroïne Wonder Woman, professeur en psychologie et co-inventeur avec son épouse tout aussi professeure Elizabeth Holloway Marston d'un précurseur du polygraphe (ça s'invente pas...), le futur détecteur de mensonges.
Lui et Elizabeth on vécu avec leur partenaire Olive Byrne (inspiratrice du personnage Wonder Woman, et fille de Ethel Byrne, fondatrice du premier centre de planning familial américain). Ils ont élevé les enfants à trois. Officiellement Olive était la jeune fille au pair, mais son statut de co-parente semble avéré (dans le film, basé sur une bio, donc pas trop de raisons de douter).

(ah, zut, en fait il est présent dans le premier post. Mais bref, vlà la bio).

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

kill-your-idols

le vendredi 22 novembre 2019 à 19h52

Je rajoute un autre personnage controversé:

Donna Olimpia Maidalchini (1591-1657)

Originairement destinée au couvent, elle y echappa en accusant son supérieur de l'avoir séduite. Ensuite, elle epousa Pamphilio Pamphili, frère du pape Innocent X. Elle se lia d'amitié avec le Pape (certains disent qu'elle en était la maîtresse), et devient de plus en plus puissante à la cour papale, au point de se faire surnommer "La Papesse".

À Rome, elle fit réconstruire la Piazza Navona, avec les palais, églises et fontaines qui la rendent célèbre. On doit également à elle la fondation de la ville de San Martino al Cimino, environ 100 km au nord de Rome, ville qui dvient son petit royaume.

En plus de celle avec le Pape, on lui attribue plusieurs liaisons amoureuses avec des membres de la cour pontificale.

#
Profil

Loou

le samedi 23 novembre 2019 à 21h18

J'étais en train de lire la page wiki sur Alan Moore, l'écrivain et scénariste BD (de V pour Vendetta et Watchmen) quand je tombe sur ça : "Dans la seconde moitié des années 1980, Alan et sa femme ont une troisième partenaire, Deborah Delano. En 1990, le mariage de Moore avec Phyllis prend fin. Celle-ci déménage dans le nord du Royaume-Uni avec Deborah et emmène leurs deux enfants, Leah et Amber".

#
Profil

RnR

le mardi 10 mars 2020 à 11h46

Bonjour,
Je suis tombé sur ce podcast de France Inter portant sur la vie de Tina Modotti, une photographe et révolutionnaire italienne des années 20. Il semble que de son côté et de celui de ses amants, notamment du photographe Edward Weston, l'amour libre était assumé.
Je vous conseille d'écouter le portrait de cette femme, qui a eu une vie riche en aventures artistiques, politiques et amoureuses. Bien évidemment sa liberté assumée et revendiquée n'a pas beaucoup plus à l'époque...Une badass comme on dit maintenant.
Le lien : https://www.franceinter.fr/emissions/autant-en-emp...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion