Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Complètement ramollie

Monogamie
#
Profil

Aiemama

le mercredi 09 janvier 2019 à 18h13

Bonjour à tous,

En couple mono depuis 20 ans nous avons décidé d’ouvrir Notre couple mon conjoint et moi de manière à nous laisser cultiver notre jardin secret l’un et l’autre. J’ai fais l’amour hier soir av une rencontre sur le net qui m’a beaucoup touchée émotionnellement. Ne devrais-je pas me sentir heureuse et épanouie? Au lieu de ça je me sens complètement à plat, sans énergie aucune. Est-ce un symptôme dépressif? Il n’y a pourtant que celui-ci : pas de perte d’appetit, pas vraiment de morale en berne si ce n’est une forte envie de revoir mon amoureux.
Pourquoi suis-je dans cet état alors que les hormones de l’amour sont censées nous doper dans le bon sens?

À vous lire.
Je vous aime. :)

#
Profil

bonheur

le mercredi 09 janvier 2019 à 19h42

Ce que je vais dire est une impression, peut-être en dehors de la réalité.

Cette personne te touche émotionnellement, dis tu en préambule. Avez vous partagé des émotions ou que de la sexualité ?

Ton rapport sexe/émotion est peut être à l'origine de ton état. Tes hormones sont satisfaites mais pour le reste... ???

Peut-être que ce n'est pas la sexualité qui te boosterait, mais de l'émotionnel.

J'ignore ce qu'il en est, j'ai peut être tort :-/

Je réagis suivant ce qui me vient spontanément en te lisant.

#
Profil

Aiemama

le jeudi 10 janvier 2019 à 15h03

Bonheur tu portes vraiment bien ton pseudo !!!
Ce rdv qui s’est avéré n’être En fait qu’un plan Q m’a vraiment démoli, implication émotionnelle de ma part beaucoup trop importante et du coup souffrance car pas du tout partagée. Encore une fois je me retrouve en état d’abandon, de manque!!!! Rhooooo purée je viens de comprendre qqchose, je viens d’economiser 50 balles en plus !!! Pas de thérapie youpi!!!!
Enfin il y a toujours ce besoin de bisous, de gâtés qui n’est pas rassasié par mon conjoint permanent. Je vais voir une sexologue très prochainement, j’espère qu’elle va pouvoir m’apporter des solutions au mins Pour pouvoir réapprendre à câliner mon mari. De toutes façons je ne supporterais pas une rupture, c’est peut-être lâche et infantil de vouloir rester av qq qu’on a plus envie d’embrasser du tout (meilleure amie exactement dans le même cas!!!) mais nous avons bâti qqchose ensemble depuis 20 ans, de jeunes enfants, surmonter beaucoup d’épreuves, avons encore des projets... j’ai pas envie de me miner juste pour une histoire de roulage de pelle même si effectivement c plus profond que ça!!! J’ ai envie d’aimer mon couple car c’est effectivement une relation fondamentale pour moi qui dure depuis 20 ans.

#
Profil

Thimeaut

le jeudi 10 janvier 2019 à 15h10

Bonjour,

Peut-être un petit brin de culpabilité qui se serait glissé dans tes pensés ? Si cela a été émotionnement intense il est possible et arrive souvent qu'on culpabilise en craignant/pensant trahir notre amoureu.x.se.
Et comme notre inconscient peut être plus têtu que ce qu'on crois cela arrive même quand on a clairement posé les choses.
Mais, en soit, c'est peut être aussi une belle expression de l'amour que tu ressens pour ton mari :-)

Bonne après midi :-)

#
Profil

Aiemama

le jeudi 10 janvier 2019 à 15h44

C’est peut-être effectivement une manifestation inconsciente de la culpabilité, cela voudrait-il dire que je ne suis pas faite pour les relations poly amoureuses ?
J’ai eu énormément d’émotions quand j’ai eu cette intimité avec ce garçon, émotions que je n’ai d’ailleurs plus av mon conjoint au moment des rapports. En effet, Je lui ai fait beaucoup de compliments, on s’est beaucoup regardé dans les yeux, aucun ressentiment, l’impression d’y mettre toute mon âme... sauf que ce n’etait Pas réciproque puisque le gentleman ne veut plus me revoir... enfin il m’a dit qu’il avait un agenda compliqué mais c’esf Sûrement mieux comme ça. Snif...

Devais-je aller chercher éternellement ce que je ne trouve plus dans mon couple, est-ce la monogamie qui ne me correspond ou bien simplement mon couple?
Je vais tenter de recoller les morceaux. Parfois je me demande si j’en ai vraiment envie.
Je vais essayer de voir si, parallèlement aux discussions av un sexologue, on arrive à trouver certains réajustements qui éviteraient que je me dise trop souvent : Mon mari me dégoûte... Désolée pour cette note sombre mais c’est parfois une réalité et c’est Celles de nombreuses épouses également.

#
Profil

Thimeaut

le vendredi 11 janvier 2019 à 12h22

Bonjour Aiemama,

Je n'ai sans doute pas ton expérience du couple n'ayant pas (du moins encore) été marié ni ayant eu une aussi longue expérience de vie commune sous un même toit.
Du coup il y'a certainement des aspects qui peuvent échapper à ma perception mais j'ai le sentiment que, ce qui est positif, c'est que tu exprimes une émotions négatives certes, mais complexe et qui semble se relier à une multitude de facette.
C'est vrai que, spontanément, on pense à la culpabilité. Moi le premier d'ailleurs. Mais ce qui est plus subtile c'est que celle-ci peut avoir une multitude d'origine.
La question de savoir si tu es faites pour les relations poly est lié au fait que cette expérience t'a questionné et te questionne encore. Par ce que, si je ne méprend, elle agit en révélateur de problème que tu ressens dans ta relation avec ton mari.
De ce que je lis tu as un besoin, sincère, assumé et plus que sain de tendresse, affection et aussi de plaisir.

Certains affirment qu'un des aspects (le mot est mal choisi) du poly-amour serait que l'on peut trouver chez chaque partenaire quelque chose de différent et qu'on recherche. D'ailleurs l'essai "la salope éthique" y consacre pas mal de lignes...
En fait je trouve cet aspect trop "consumériste" et, surtout, je crois qu'on a besoins d'un "commun" dans toutes nos relations, surtout intimes et/ou amoureuses.

Peut être que ce qui te touche c'est que ce que tu as ressenti avec ce garçon correspond à ce "commun" dont tu as besoin et, son indisponibilité et le fait que ce "commun" manque dans ton couple quotidien l'origine de ton ressenti.
Je suis sincèrement navré que cela n'ai pas été réciproque avec ce garçon, c'est malheureusement un aspect assez commun dans notre société de considéré les moments d'intimité et relation comme de (...) produits. Pour ma part c'est aussi à cela que j’essaie d’échapper car je n'ai jamais eu de réelle satisfaction dans les relations uniques et ponctuelles. J'espère que tu auras d'autre rencontres aussi intéressantes et intenses mais qui seront elles réciproques et durables :-).

Par contre j'avoue avoir été questionné/touché par ta dernière phrase car c'est un ressentit puissant et qui peut être source de souffrance pour toi (et potentiellement aussi ton mari car, généralement, qu'on on évoque du dégout à quelqu'un il est rare qu'on ne le ressente pas d'une façon ou une autre). J'espère que tu arriveras à mieux comprendre ce dernier ressenti pour mieux en sortir au plus vite :-).

A vous lire,

#
Profil

Aiemama

le vendredi 11 janvier 2019 à 14h25

Merci Thimeaut,
Alexandre Jardin a écrit qq romans intéressants sur le couple monogame et l’usure des sentiments, portés ensuite au cinéma, je pense au «  zèbre » et à «  fanfan » qui traitent également du thème classique du désir dans le couple. Il y a des personnes qui arrivent plus facilement à vivre le quotidien, la routine et supportent tous ces tues-l’amour, moi je suis qq de passionnée et quand on ne peut aborder un sujet sans que cela ne devienne conflictuel et bien cela devient «  la guerre des Rose », excellent film du devut des années 90 av’kirk Douglas et Kathleen Turner ou un couple initialement amoureux , finit par se détruire de façon hummm à voir.... mais tellement réaliste. Enfin on est pas sur un forum cinéma et je ne suis même pas cinéphile mais c’est pour illustrer mes problématiques de couple ainsi que celles de mes amies.
Depuis 3 ans je m’offre des parenthèses enchantées et intellectuellement c vraiment stimulant!!! Quand à l’aspect charnel donc tu l’auras compris c plus compliqué.
Vive l’amour car personnellement j’ai la chance (et la malchance) de ne pas dissocier le sexe des sentiments ce qui fait de moi la proie facile des amateurs de ONE SHOT qui sévissent sur la toile !!! Heureusement que je suis un tout petit peu cérébrée !!!
Plus de batterie :) et merci encore pour vos conseils avisés.

#
Profil

Thimeaut

le vendredi 11 janvier 2019 à 15h33

De rien Aiemama,

Et merci pour tes références cinéphiles plus au fait que les miennes (je ne retiens jamais les noms d'acteurs et rarement réalisateur...).
Ce que tu écris est intéressant et drôle car je me considère comme assez simple/facile à vivre au quotidien et n'ai jamais vraiment ressenti celui-ci comme "tue l'amour" malgré le coté parfois routinier qu'un quotidien peut avoir.

Je trouve que c'est fondamental de pouvoir aborder tous les sujets dans une relation amoureuse. Souvent, et plus jeune j'ai fait cette erreur, on croit qu'il faut éviter le sujet, le contourner... Et, encore souvent, le/la partenaire nous donne raison en établissant certains sujets comme conflictuels car devant se conformé à leur vision des choses... Hum quelque anecdotes pas croustillante me reviennent en tête :-P

Je crois que c'est une chance et seulement une chance que tu as et que je partage avec toi de ne pas tant dissocier charnel et cérébral. Souvent la vision classique et sociétale nous pousse à séparer ces deux aspects déclinés en sexuel et sentiment....

Heu ?

Sauf que, jusqu'à preuve du contraire, le sexe se passe avant tout dans la tête et si tout le corps peut être l'instrument de son plus grand plaisir c'est avant tout cérébralement qu'on éprouve une attirance, un désir et une envie après des cheminement aussi variés que doux à parcourir comme "vu", "senti" et, surtout, "imaginer" (qui, je crois, se trouve toujours plus ou moins sur le chemin du désir...).

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion