Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et relation aux parents

Engagement
#
Profil

Deva

le jeudi 01 novembre 2018 à 22h12

Bonsoir,

Je me fais une réflexion dans mon cas.
Voilà, j'ai 30 ans et je sens chez moi une quête d'individuation, plus exactement, je sens chez moi que depuis des années sur tous les plans, j'en passe toujours par d'abord faire comme un de mes parents, puis comme l'autre de mes parents avant enfin de trouver ma voie à moi.

En amour, j'ai l'impression que c'est pareil. Et que cela se passe aussi difficilement souvent dans mon cas car malheureusement mes parents avaient de gros problèmes pour créer des liens d'attachement stables et nourissants, rassurants.

En passant sur l'aspect chaotique du lien, je me dis que toute croissance est tout de même un effort soutenu, rien que ça. Actuellement je suis amoureuse de deux hommes. Mais je me sens encore immature sexuelle. Je sens que l'attrait que j'ai pour mes deux partenaires et plus sensuel et pas encore profondément sexuel. Je ne suis pas encore très à l'aise avec la pénétration par exemple.

J'aime chacun de mes partenaires d'une façon très différente mais l'attachement est fort avec les deux. Actuellement nous avons mis un terme à nos relations (contact écrit encore présent et je pense que nous nous reverrons physiquement aussi au minimum amicalement) parce que justement les relations n'étaient pas satisfaisantes ni pour chacun de mes partenaires, ni pour moi.

Avec l'un le relationnel était pour moi surtout intellectuel et émotionnel, le sensuel est agréable mais le sexuel me rebute.

Avec mon autre partenaire, j'étais folle de son corps et de sa chimie avec un fort désir biologique, mais je n'avais jamais assez de sa présence et le lien émotionnel était trop brut, pas assez doux pour moi. Je n'étais là aussi pas heureuse et cette fois à cause du trop plein de "brutalité"

Ce qui m'a gênée dans ces deux relations c'est que dans les deux cas le relationnel était vraiment chaotique, vraiment pas facile. Parfois je me dis que je suis fatiguée pour me construire pour tout de devoir ainsi en passer par des va et vient qui sont de nature chaotique; Que j'aimerais pouvoir effectivement connaître ces va et vient de croissance (positif donc) mais d'une façon naturelle, évidente, progressive, douce.

ça me fait juste du bien voilà de me confier sur comment je ne vis pas encore mes relations amoureuses facilement, tergiverse entre deux types d'hommes souvent et ce balancement entre ces deux êtres qui est un peu trop chaotique dans l'attachement, le balancement.

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

bonheur

le vendredi 02 novembre 2018 à 09h23

Bonjour Deva.

La sexualité, si tu la vis mal, ne te force pas. Après les évidences. Je veux dire les expériences ne sont pas toujours ce que l'on imagine.

Ma première nuit d'amour, je l'ai vécu jeune, sans sexe et ce fut merveilleux. La jouissance, je la connaissais déjà... j'ai une main et l'autosatisfaction, pour démarrer, c'est suffisant.

Si tu n'aimes pas la pénétration et que tu ressens cela comme de la brutalité, demande à ne pas en avoir à tes futurs partenaires. Il existe d'autres solutions pour satisfaire un homme.

Egalement, si tu ressens des douleurs ou des sensations désagréables, je t'invite à aller parler à ton gynéco.

Pour moi, qui suis des deux côtés de la barrière (enfant et parent), je peux te dire que nos parents ne doivent pas nous servir de modèles. Arrivé à un moment donné, il faut devenir soi et si nos parents nous accompagnent dans notre quête de cette découverte, tant mieux, sinon tant pis.

Moi, avec mes parents, j'ai appris par la négative. Leur exemple m'a vite montré ce que je ne voulais pas être, ni devenir. Toutes les autres options sont devenues mon champ des possibles.

#
Profil

IrisBubulle

le lundi 05 novembre 2018 à 00h21

Hellooow,

Déjà j'ai une nouvelle, la sexualité...toute le monde à la sienne, avance à son rythme avec et c'est même ok de pas en vouloir ou d'en vouloir uniquement d'une certaines manière.

La pénétration t'as beaucoup de personnes pour qui c'est pas le top ou que ça ne convient pas, pour qui le plaisir se situe ailleurs, là aussi ce n'est pas une obligation. (Perso je ne pense pas que tu as a une obligation de "satisfaire" sexuellement tes partenaires d'une manière ou d'une autre, ça passe surtout par le dialogue tout ça.)

Bref tout ça t'appartient c'est ton corps et c'est à toi de mettre ton rythme. (Ah et petit "tip" perso, assure-toi que la personne en face comprenne bien que "non c'est non" et que t'as le droit de dire oui...puis non..enfin bref je m'égare.)

Pour la nature chaotique, je pense que tu es dans une phase où justement tu as besoin de pouvoir fixer ce qu'il te faut, tes besoins, tes limites et que tu as donc expérimenté ça avec ces deux personnes. Au début c'est fortement chaotique avec les 1ère personnes, puis le temps et les expériences passant ça s'aplanit.

Pour tes parents ça je connais, on a parfois l'impression de perpétuer un cycle sans fin de comportement familial. En vrai..c'est surtout qu'on a trés peur de le faire du coup ça "grossit" la moindre tendance similaire. mais bien souvent il n'en est absolument rien. Même si c'était le cas, tu es une autre personne en d'autre temps et d'autres lieux. De toute manière tes parents ne vivront pas ta vie.

Je pense plutôt que vu que tu t'es rendu.e compte que ça n'allait pas et que vous avez arrêté au lieu de forcer, que tu es sur la bonne voie pour apprendre à te connaître.

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion