Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Monogame de tout poly unissez vous

#
Profil

Nurja

le vendredi 30 janvier 2015 à 15h32

Quand à la supposée solitude des monos, si. Quand ils cherchent à vivre avec un poly, si.

Peut-être. En attendant, tu es perçu comme celui qui est malheureux et pas comme "le connard".
Et être perçue comme la perverse, celle qui a un problème ou je ne sais quoi d'autre alors qu'en début de relation l'autre personne t'a dit "oui, je sais ce qu'est le polyamour et cela me convient", c'est rude. Aujourd'hui, je sais que je n'entamerai plus une relation avec un "mono acceptant". Simplement parce qu'après x essais, je me rends compte que c'est surtout des "mono espérant que vu qu'ils sont la bonne personne, cette bizarrerie va me passer".

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

aviatha

le vendredi 30 janvier 2015 à 15h50

Et je n'ai pas dit le contraire, mais il me semble que quand on aime profondément quelqu'un, toute attaque envers lui nous attaque nous-même.
Egalement, mais c'est vrai que je n'ai pas précisé donc ça prêtait à confusion, en l’occurrence, il n'a jamais été question que je m'engage avec quelqu'un qui me disait carte sur table qu'il était poly dès le départ, ça a changé pour lui après 5 ans de relation, donc je ne suis pas sûre que ce soit la même chose que le type de "mono-acceptant" que tu décris qui ont toutes les cartes en main dès le départ.

#
Profil

Nurja

le vendredi 30 janvier 2015 à 17h33

La situation est différente, c'est sûr. Mais même dans la situation avec mono-acceptant, l'entourage trouve que c'est le mono qui a raison de vouloir l'exclusivité. Y compris les personnes de l'entourage qui savent que la relation a débuté sous le mode poly.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 30 janvier 2015 à 17h42

Nurja
Aujourd'hui, je sais que je n'entamerai plus une relation avec un "mono acceptant". Simplement parce qu'après x essais, je me rends compte que c'est surtout des "mono espérant que vu qu'ils sont la bonne personne, cette bizarrerie va me passer".

Oh que je plussoie !
Et plutôt mille fois qu'une ! (+)

Nurja
La situation est différente, c'est sûr. Mais même dans la situation avec mono-acceptant, l'entourage trouve que c'est le mono qui a raison de vouloir l'exclusivité. Y compris les personnes de l'entourage qui savent que la relation a débuté sous le mode poly.

Moui, mmmnonn, on peut pas généraliser...

J'ai entamé une relation avec un "mono" qui a duré deux ans et demi.
Lorsqu'il est parti en m'insultant, et lorsque j'en ai parlé à une amie mono (je crois qu'honnêtement y a pas plus mono qu'elle), elle m'a dit avec un regard étonné : "Ah bon ??! Mais, pourtant tu avais été claire avec lui...!"

Donc, oui dans la plupart des cas, en grande majorité les personnes de l'entourage trouveront le poly "bizarre" et estimeront que le mono a "raison".
Mais on trouve aussi des personnes ouvertes d'esprit...capables de dire "C'est pas pour moi, mais si ça te convient je suis content(e) pour toi" ! Et de nous remonter le moral quand on vit une rupture (en disant autre chose que des phrases du genre "Non mais de toute façon tu t'en fiches, t'en as sans doute plein d'autres !" ;) )

#
Profil

Nurja

le vendredi 30 janvier 2015 à 18h05

Mon entourage est moins ouvert que le tien, LuLutine. Ma soeur m'a demandé "mais, franchement, pourquoi tu ne fais pas comme avant?". Aucun soutien.
Heureusement, certains monos sont plus ouverts (tout en sachant que ce n'est pas pour eux)

#
Profil

LuLutine

le vendredi 30 janvier 2015 à 19h01

Nurja
Mon entourage est moins ouvert que le tien, LuLutine.

Euuuh, faut dire aussi que les personnes "pas ouvertes" dans mon entourage, ben euuuh, elles ne sont plus dans mon entourage...pour l'immense majorité.

En fait, elles ne se sont pas fatiguées à me demander "pourquoi je ne fais[ais] pas comme avant", elles m'ont tout simplement tourné le dos !
Parfois de façon vraiment désagréable d'ailleurs...comme si j'étais la pire des personnes...bref.

Donc euh bah oui du coup, aujourd'hui j'ai un entourage soit qui m'accepte, soit qui n'est pas au courant - du moins pas officiellement - (mais dans la deuxième catégorie c'est de l'entourage beaucoup moins proche, de fait).

Disons que mon entrée dans le poly a beaucoup beaucoup "écrémé"....!!!

#
Profil

MagentadeMars

le vendredi 30 janvier 2015 à 20h51

Il y a quand même le fait d’habitude. Si tu n’as jamais fait du rouleur, et tu galères au premier essai, l’idée que ce sera mieux dans le futur est très recevable. Donc, si après 40 ans de formation dans la monogamie comme seule manière de vivre, ses premiers expériences en poly sont inconfortables, ce n’est pas évident qu’aucune amélioration ne soit possible. Je n’aimais pas de tout mon premier café, ni mes premières bières. Après, j’ai changé d’avis :-)

En revanche, je ne sais toujours pas nager... chacun.e a ses propres impossibilités..

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 janvier 2015 à 22h21

magenta de mars
En revanche, je ne sais toujours pas nager... chacun.e a ses propres impossibilités..

Impossibilités, pas forcément! Jusqu'à 32 ans, j'avais très peur de l'eau dès qu'il y avait plus d'un mètre de profondeur, aujourd'hui je fais de la plongée sous-marine à 40m de fond et je saute sans hésiter d'un bateau, même ancré au large. Si tu veux savoir comment ça s'est fait, envoie moi un MP. Surmonter ce qu'on croit impossible, ça donne des forces pour le reste et cette "histoire d'eau" m'a bigrement aidée pour mes amours.

#

(compte clôturé)

le samedi 31 janvier 2015 à 00h53

Chers poly, mono et amoureux des grandes plaines glacées de Sibérie bonsoir et merci pour toutes ces réponses.

En ce qui concerne l'aspect minoritaire que je mentionnais je comprends que cela ait pu choquer certains d'entre vous. Mais quoiqu'il en soit c'est bien le sentiment que j'avais et ma surprise vient essentiellement du fait que la femme dont je suis tombé amoureuse aime ... deux mono. La statistique étant implacable, Siestacosta le rappelait, je m'étais trop rapidement imaginé que le monde du polyamour faisait cohabiter poly et mono. Grave erreur que je constate en vous lisant.

Ensuite pour ce qui est des difficultés des mono dans une relation avec une poly. Elles sont bien réelles. Hormis le problème de la jalousie il y a, sans doute à moindre degré, le jugement de l'entourage sur le choix d'une telle relation. La réaction des parents, des amis ou des enfants n'est pas forcément simple à gérer. Là également la gestion est sans doute plus simple que pour un poly. Le mono est alors sans doute souvent perçu comme "la victime" voire le pauvre type ou la pauvre cruche qui se fait mener par le bout du nez. Le rôle du "coupable" est beaucoup plus désagréable et complexe à vivre. Il y a aussi la difficulté de recevoir les jugements portés par les autres sur la personne que vous aimez. Le résultat en final a été décrit dans l'une des réponses. Un peu minoritaire chez les mono de par ce choix et minoritaire chez les poly car mono.

Donc dans ma naïveté je pensais pouvoir rencontrer des mono ayant trouvé des solutions pour bien vivre dans un contexte polyamoureux. A priori je me suis fourvoyé.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 31 janvier 2015 à 01h15

parallele
je m'étais trop rapidement imaginé que le monde du polyamour faisait cohabiter poly et mono. Grave erreur que je constate en vous lisant.

C'est pas qu'on essaie pas, hein.
Mais le monopoly est vraiment un jeu plus compliqué que dans nos souvenirs d'enfants, pour tout le monde. Et les efforts peuvent être douloureusement infructueux des deux côtés.
La cohabitation ratée... ici tu ne liras pas de poly qui la regrettent, puisque par définition, ils seraient revenus au mode mono. Ils n'auraient plus besoin de nos échanges. Les polytolérants, souvent, non plus. Et de monos, tu liras parfois plus des constats amers qu'une boite à outils.
Du coup, d'outils pratiques, tu en verras sans doute plus de la part de poly, et comment pourrais-tu les trouver légitime, eux qui sont de l'Autre Côté, ils sont d'une autre espèce animale, ils ne peuvent pas comprendre ce que tu ressens, c'est sûr !

Evidemment, ça crée un biais de ce que tu peux trouver ici.

Pourquoi ta poly est avec deux monos... ben soit elle est très confiante, soit elle est dans un moment poly avant de redevenir mono (l'un de vous deux est Le Bon et a de meilleures raisons/ chances que l'autre de la mériter, c'est évident !), soit, comme beaucoup de poly avant elles, elle tente de vivre son amour en fonction de ses rencontres et pas des pedigree de ses amoureux... Et statistiquement, même en fréquentant un peu les lieux de parole poly, elle a plus de chance de rencontrer des monos dans sa vie.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 31 janvier 2015 à 12h33

parallele
Ensuite pour ce qui est des difficultés des mono dans une relation avec une poly. Elles sont bien réelles. Hormis le problème de la jalousie il y a, sans doute à moindre degré, le jugement de l'entourage sur le choix d'une telle relation. La réaction des parents, des amis ou des enfants n'est pas forcément simple à gérer. Là également la gestion est sans doute plus simple que pour un poly. Le mono est alors sans doute souvent perçu comme "la victime" voire le pauvre type ou la pauvre cruche qui se fait mener par le bout du nez. Le rôle du "coupable" est beaucoup plus désagréable et complexe à vivre. Il y a aussi la difficulté de recevoir les jugements portés par les autres sur la personne que vous aimez.

Je rebondis quand même sur ce passage car j'ai assisté au placage du couple "coupable/victime" sur une (très longue et importante) de mes relations qui se terminait. Mon amoureux vivait très mal le fait qu'on lui dise sans cesse qu'il était une victime, et que s'il "relativisait" c'était parce qu'il était trop gentil (et donc encore plus une victime).
Du coup il se retrouvait dans la position délicate de défendre un fonctionnement auquel il n'était pas attaché, étant mono polyacceptant (pour reprendre des termes que je trouve très moches mais qui ont le mérite d'être clairs !), et qu'il ne souhaitait pas non plus exposer à la face du monde.
Mais pour échapper au statut de victime qu'il trouvait indigne de notre histoire et très désagréable à endosser, et pour ne pas me placer dans un statut de coupable auquel il ne croyait pas non plus, il se sentait obligé de tout expliquer, détailler ; et quand ça ne convainquait pas du tout la personne, gros sentiment d'injustice et de lassitude.

Bref, effectivement je trouve que comme le dit Nurja c'est assez horrible d'être "le connard" (ou en l'occurrence "la salope") pour à peu près tout le monde, alors que tu essaies de faire les choses le mieux possible et de façon très honnête. Et je n'ai pas trouvé la façon d'expliquer qui ferait que la personne en face remette en cause ce type de jugement. Visiblement, le simple fait de ne pas se placer d'emblée dans une optique exclusive fait que tu es un/une irrémédiable connard/salope.
Par contre je comprends aussi que la position de mono en relation avec un (oups j'avais écris "avec des polys" ^^ on ne se refait pas...) poly et souhaitant le "défendre", ou en tout cas assumer les choses, soit très très difficile car elle frise le conflit de valeurs.

#
Profil

Juliejonquille

le samedi 31 janvier 2015 à 12h42

Je ne sais pas si on a donné le lien de l'article Entretenir une relation polyamoureuse avec une personne monogame : /-cM-/Entretenir-une-relation-polyamoureuse-avec-u...

Je crois pas que l'on soit dans des camps si tranchés "Mono" et "Poly". En réfléchissant, j'étais très Mono à 20 ans. On est juste deux personnes qui s'aiment et qui ont un énorme différent sur la vie commune et les projets de vie. Ca pourrait être un qui veut désespérément des enfants et pas l'autre ou autre chose.

Si vous trouvez une solution facile pour les situations de Monopoly, j'achète !
Et j'ai beaucoup suivi le fil d'Aviatha même s'il est douloureux pour moi, il me tend le miroir de la souffrance de mon conjoint.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

élicbron (invité)

le samedi 06 janvier 2018 à 00h45

Il y a une solution très simple...jouer...au monopoly, arf le jeu de mot était trop.

Désolé, je lis ça car ma femme m'a annoncé son état polyamoureux, ce que j'ai eu du mal à accepter. (ca n'avait pas été très bien annoncé non plus, désolé pour les polyamoureux, mais lorsque c'est un revirement et que le couple est déjà constitué, même si c'est un état amoureux et qu'il n'y a rien à en dire, il faut prendre des gants et savoir aborder la chose par le bon biais selon la psychée de la personne)
Nous nous cherchons encore te les débuts sont difficiles, je l'aime vraiment, c'est ce qui m'importe.

PS: je ne saurais guère me définir comme et autant que vous le faites.
Je parcoure le forum, mais ne trouve guère de chose me correspondant.
Plutôt ouvert d'esprit intellectuellement, d'éducation traditionnelle, de conception archaïque l'acte sexuel est une prise de possession de l'autre et marque un territoire (tout du moins pendant l'acte), m'en tenir à quelques règles et principes me structure et me rassure. toutefois je ne suis pas certain qu'il faille tout dire une bonne part de l'excitation (fantasmée ou réelle) est dans l'illicite et la transgression de l'interdit (fantasmée ou réalisée).
Je poursuis mes recherches.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion