Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'annoncer à ses parents

Famille
#
Profil

Chupapink

le lundi 18 août 2014 à 22h36

J'ai déjà pris la parole sur mes débuts sur le polyamour, mais je souhaitais aborder un sujet qui me tracasse pas mal depuis peu. Mon mari et moi avons 2 enfants, et l'amoureuse de mon mari est enceinte (de lui).
En premier, ce qu'il faut savoir c'est que notre histoire aurait dû se terminer par une demande en divorce (de ma part). Mais qu'en découvrant ce style de vie, je n'ai pas voulu perdre mon mari (que j'aime toujours). Donc, du côté de nos parents, ils attendent ce qui doit "logiquement" arriver. J'utilise le mot "logique" avec ironie maintenant, car tout ce qui aurait dû être logique dans notre affaire ne l'a jamais été. Ce qui nous amené d'ailleurs à découvrir le polyamour ou lutinage (pour ceux qui préfèrent).

Le choix étant fait pour nous, maintenant il faut plus ou moins annoncer à nos parents que nous continuons à vivre ensemble mais qu'il ne sera pas toujours là, ou l'inverse. Que nous nous séparons mais restons en bons termes parce que nous n'avons rien à nous reprocher (enfin, plus maintenant !). Et que nous voulons que ça se passe bien pour les enfants. Qui eux de leurs côtés, ne semblent pas plus affecté que ça de continuer à voir leur papa quelques jours par semaine et quelques week-end (nous sommes en train d'établir une sorte de planning). Nous leur avons expliqué qu'on s'aimait toujours mais que papa avait une autre amoureuse chez qui il allait aussi habiter, et que de temps en temps ils iraient avec lui et sa compagne. Cela semble les réjouir, d'autant plus qu'elle leur a fait une chambre chacun avec une belle déco qu'ils adorent. Tout ça pour dire qu'entre nous deux, tout baigne et que les enfants n'en souffre pas. Ce qui n'était pas le cas quand ils voyaient bien par eux-même qu'ils ne savaient pas si leur maman et leur papa allaient rester ensemble ou pas.

Mais ce n'est pas la même paire de manches chez les parents. De mon côté mes parents ont divorcé lorsque j'avais 7ans (je précise car c'est l'âge de mon aîné). Pour l'info aussi, c'est mon père qui est parti pour une autre femme. Et de ce fait, ma mère ne comprend pas pourquoi nous restons en bon terme et que en plus ça se passe bien. Nous nous sommes embrouillées (allant jusqu'à la dispute pas très sympa), et du coup maintenant je ne me vois plus du tout lui raconter mon choix de style de vie. Vous imaginez, continuer à vivre avec l'homme qui m'a trahi. Donc, je n'imagine même pas sa réaction lorsqu'elle saura que l'amoureuse de mon mari attend un enfant de lui et que en plus je souhaite continuer à vivre avec lui parce que je l'aime toujours et que je ne veux pas le perdre, mais aussi pour que nos enfants continus à avoir une vie sereine. Je le vois dans leurs yeux maintenant, mon grand ne me guette plus pour voir si je vais me mettre à pleurer dès que je parle de leur père. Et ça, c'est déjà un grand pas en avant pour moi, leur montrer que je suis heureuse de mon choix, que ce n'est pas un sacrifice. Surtout pas un sacrifice. Et c'est ce que j'ai l'impression que ma mère pense, que je m'écrase pour qu'il s'en sorte sans trop de dégâts. Je ne vois pas du coup comment revenir vers ma mère qui n'accepte pas que je puisse vivre différemment une séparation (car pour elle c'est une séparation avec entente).
Du côté de mon père, j'ai raconté que nous nous séparions avec toujours cette même entente mutuelle et que nous nous arrangions avec les enfants pour que mon mari les voient le plus souvent possible avec une régularité. Mais j'ai tellement insisté sur le fait que le choix d'une séparation était ce qui devait se faire mais pas forcément ce que nous avions envie, que je les soupçonne d'avoir compris le sous-entendu. Mais à ma grande surprise, mon père et ma belle-mère ont réagit le plus positivement possible. C'est à dire en me disant que, du moment que nous étions heureux dans nos choix et que les enfants n'en souffraient pas, ils n'avaient pas à juger quoi que ce soit. J'aimerais tellement qu'ils réagissent tous de cette façon quand tout le monde commencera à comprendre notre façon de vivre.
Et du côté des parents de mon mari, il les a gentiment laissé dans un flou artistique en leur disant qu'il voyait son amoureuse un jour et moi un autre jour. Apparemment, ça n'a pas eu l'air de les choquer, mais eux voudrait qu'il se décide une bonne fois pour toute, qu'il lance le divorce et qu'il me verse une pension pour les gamins, et voilà, tout est réglé. C'est pas beau la vie !
Perso je préfère changer de mode de vie et dire à tous ceux qui ne comprendront pas : c'est notre choix !

Donc, si vous avez des orientations sur comment aborder le sujet avec la famille et les amis (car ça viendra aussi un jour), je suis preneuse.

#
Profil

Boucledoux

le lundi 18 août 2014 à 23h20

Jezebel

Perso je préfère changer de mode de vie et dire à tous ceux qui ne comprendront pas : c'est notre choix !

Donc, si vous avez des orientations sur comment aborder le sujet avec la famille et les amis (car ça viendra aussi un jour), je suis preneuse.

ben tu viens de te répondre à toi même la phrase d'avant non ? ;)

L'autre aspect c'est aussi que c'est ta vie, tu ne dois d'explications et de justifications à personne d'autre que celles et ceux à qui tu as envie d'en donner.

#
Profil

Chupapink

le lundi 18 août 2014 à 23h34

C'est qu'en me relisant, je me rend compte que j'y répond. Mais alors pourquoi est-ce que j'ai l'impression de devoir leur expliquer ?
Est-ce que c'est une façon d'avoir leur approbation, un peu comme pour le consentement pour un mariage ?

Oui je sais mon raisonnement est bizarre, mais c'est peut-être plus pour savoir quoi répondre quand on me posera des questions plus précises. Du genre : "Mais il vais avec toi ou pas ? Et ça te poses pas de problèmes qu'il aille ailleurs ?" Enfin, ce genre de questions quoi !

Mais peut-être aussi que je me prends trop la tête et que ça se fera tout seul. un peu comme avec les enfants. Je m'attendais à ce qu'ils ne comprennent pas ou qu'ils posent pleins de questions, mais finalement ce qu'ils voulaient savoir c'est uniquement si nous allions rester ensemble. Et puis j'ai juste expliquer que papa reste vivre avec nous mais qu'il va falloir le partager avec son autre amoureuse. Mon grand m'a alors demandé si moi je partageais papa aussi, et quand je lui ai dit que oui, et bien tout a eu l'air d'aller mieux pour lui. Mais c'est encore un enfant, il n'est pas encore avec tous les a prioris qu'un adulte peut avoir en lui, et du coup il accepte sans trop se poser de questions.

#
Profil

Phoenix

le mardi 19 août 2014 à 00h07

Tu peux essayer de trouver des phrases passes-partout à utiliser en réponse à toutes les questions. Comme "on a trouvé un mode de vie qui nous convient" "on s'entend très bien" " on communique de mieux en mieux" ...
Après deux réponses vagues, généralement, les curieux laissent tomber. Et si ceux qui t'aiment te sentent heureuse, cela va certainement leur suffire.

#
Profil

Chupapink

le mardi 19 août 2014 à 00h31

Le "on a trouvé un mode de vie qui nous convient", colle assez bien avec ce qu'on vit. Je la ressortirait !

C'est marrant quand même parce qu'on pourrait penser que c'est justement avec notre famille la plus proche qu'on aurait plus de faciliter à communiquer. Puis finalement c'est avec eux qu'on a du mal, peut être même plus qu'avec les amis.

#
Profil

MagentadeMars

le mardi 19 août 2014 à 01h13

Jezebel
c'est justement avec notre famille la plus proche qu'on aurait plus de faciliter à communiquer.

MDR !

Bon, quand ma mère est morte j'avais plus de 40 ans et elle acceptait difficilement que je couchais avec des femmes. On ne discutait pas les détailles.

Je ne peux que te souhaiter du courage. J'ai mes doutes sue le flou artistique de ton mari, parce que tes enfants vont en parler (car eux ils acceptent facilement, pas étonnant, on raconte toujours aux enfants qu'il faut partager :-) ).
En revanche, je suis heureux d'entendre la réaction de ton père. Ce n'est peut-être pas si choquant, comme il a vécu l'expérience lui même, du côté du "coupable"...

#
Profil

Chupapink

le mardi 19 août 2014 à 01h58

Oui c'est ce que je me dis pour mon père. Qu'il est aussi mal placé pour me faire la morale étant donné son passé. Mais au moins, j'ai le droit à leur indulgence et c'est bon à vivre. J'avais peur de la même confrontation qu'avec ma mère et du coup me retrouver avec ni l'un ni l'autre. Je sais au moins que mon père préfère me savoir heureuse, même si je choisis de vivre différemment de la fameuse "norme".

Et pour les enfants, ça doit être pareil pour de partager papa comme de se partager un jouet entre eux. Mais on a appris au grand (qui l'a bien assimilé) à poser les questions qu'il veut sur ce qui le tracasse. Donc maintenant on va tâcher de mettre en place une régularité de garde pour que tout le monde y trouve son compte, en sachant qu'il saura nous poser des questions quand il en aura. Le petit a 4ans, ça viendra plus tard je pense.

#
Profil

Katouchka

le mercredi 20 août 2014 à 18h38

Coucou Jezebel (encore) Je l'ai dit à toute ma famille!
Et je ne leur ai jamais laissé le choix. Je suis tellement convaincue du bien fondé de ce que je vis que je suis également très convaincante. ;)
Personne n'a osé me faire la moindre remarque. Et si certains ont du moins tenté j'ai un paquet d'arguments à leur servir.
N'hésite pas, on peut en discuter! ;)

#
Profil

Chupapink

le mercredi 20 août 2014 à 19h23

C'est marrant que tu dises ça parce j'ai justement eu une amie en ligne tout à l'heure, et bien évidemment, à un moment donné, elle me demande où j'en suis avec mon homme.
Tout simplement je lui ai dit qu'on avait trouvé une entente pour continuer à vivre ensemble, qui nous convenait, tout en ayant maintenant notre liberté. Elle m'a demandé si on faisait ménage à 3, et j'ai quand même hésité à entamer la conversation la dessus mais j'ai précisé qu'on était chacune chez nous (puisqu'elle avait compris le sous entendu que mon mari continuait à voir son amoureuse), et que c'est justement mon mari qui était chez lui une fois chez l'une une fois chez l'autre.
Et bien, je n'en suis pas revenue, quand après lui avoir demandé si elle n'était pas choquée, elle me répond qu'on est des adultes et que tant qu'on y trouve notre compte et qu'on est heureux, elle n'a pas le droit de juger quoi que ce soit.

Je pris le ciel, pour que tous réagissent de la même façon. Mais en y pensant, je crois que c'est pas du côté des amis que ça posera problème, mais plutôt côté famille.

#
Profil

Katouchka

le mercredi 20 août 2014 à 19h31

Hihi, je croyais que ce serait le cas aussi... :) J'ai été tellement déçue. Je m'attendais à faire une révolution. ça a fait un flop! lol
Du coup pour me rattraper j'ai écrit des une scène de théâtre: une fille révèle à sa famille la polyactivité de son couple. Et c'est plus musclé. :)

#
Profil

Chupapink

le mercredi 20 août 2014 à 20h09

Cool, ça doit être sympa !

#
Profil

Chupapink

le mercredi 20 août 2014 à 20h47

En fait, maintenant que j'y pense, j'ai toujours plus craint de devoir expliquer ou de me justifier auprès de mes parents qu'auprès de mes amis.

Mes amis sont tous en couples, mais nous avons été les premiers à nous installer, à nous marier et à avoir des enfants. Ah oui, avec nos amis, nous venons tous de la même bande de copains du lycée. Et presque tous les couples en sont issus, il y a peu de "pièces rapportées". Donc si ça se trouve, ça ne choquera personne que nous changions notre façon de vivre les premiers. Mais là, je rêve, ça va forcément en choquer quelques-uns, mais du coup, pas forcément ceux que je croyais.

La preuve en est avec les parents déjà.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 24 août 2014 à 05h34

Jezebel
Et bien, je n'en suis pas revenue, quand après lui avoir demandé si elle n'était pas choquée, elle me répond qu'on est des adultes et que tant qu'on y trouve notre compte et qu'on est heureux, elle n'a pas le droit de juger quoi que ce soit.

En fait ça ne m'étonne pas, je pense que la plupart des gens réagissent à peu près comme ça.
Je pense aussi qu'il y a certaines personnes (plus rares, mais j'en connais malheureusement) qui peuvent avoir une attitude agressive face à ce genre de révélation, et l'accepter beaucoup moins facilement...
Et je pense que ça ne dépend pas tant de leur rapport avec toi (ami ou famille) que de leur personnalité...(même si les rapports que vous entretenez jouent aussi, bien sûr)

Normalement, si tu connais un minimum une personne, et si par exemple tu as observé qu'elle critiquait à peu près tous tes choix (voire allait jusqu'au harcèlement pour que tu changes d'avis), et bien tu sais qu'en lui parlant de polyamour, à moins que ce soit aussi sa façon de voir, elle ne va pas te lâcher et tu vas vivre un enfer permanent...

Au contraire, si connaissant quelqu'un tu sais que c'est une personne qui respecte ta liberté et tes choix, quand bien même elle serait choquée de prime abord, je pense qu'au final elle reviendrait vers toi et te donnerait à entendre à peu près le discours que t'a fait ton amie...

#
Profil

Chupapink

le dimanche 24 août 2014 à 20h52

Et bien, maintenant que nous avons choisi de vivre cette vie là, qui semble nous convenir (mais on en pourra le confirmer que plus tard), j'ai eu l'occasion de rencontrer plusieurs amis ce week-end.
Etant donné que c'était des amis qui étaient au courant de notre situation, j'ai évidemment eu le droit à la fameuse question : "et alors, vous en êtes où ?". Après un petit moment de gêne, qui fut dépasser rapidement, me voilà en train de leur expliquer la situation. Sans grand détail, mais assez simplement (je me dis que c'est peut-être pas la peine de rentrer dans le détail de notre organisation). Et bien, j'ai eu le droit aux fameux : "si c'est ton choix", "moi je pourrais pas", "et les enfants, ça va pas les perturber ?" et bien entendu "mais comment tu fais pour accepter ça ?". Mais toutes ces questions ou remarques m'ont fait sourire finalement, car je m'y étais attendu et préparé depuis que je suis sur le forum. Et du coup, j'ai pu leur donner une réponse sans avoir à me justifier et qui semblait les satisfaire car ils ont tous bien vu que j'allais beaucoup mieux qu'il y a un mois (ou je ne pensais qu'à une séparation possible).
Du coup, en ce dimanche soir, je me sens bien car je sais maintenant que je ne vais pas rencontrer trop de barrière de ce côté là. Reste plus que la famille, mais là, c'est encore autre chose. On verra ça plus tard.

#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 24 août 2014 à 21h43

Katouchka
Coucou Jezebel (encore) Je l'ai dit à toute ma famille !
Et je ne leur ai jamais laissé le choix. Je suis tellement convaincue du bien fondé de ce que je vis que je suis également très convaincante. ;)
Personne n'a osé me faire la moindre remarque. Et si certains ont du moins tenté j'ai un paquet d'arguments à leur servir.
N'hésite pas, on peut en discuter ! ;)

yes <3 , c'est super encourageant : Merci !

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion