Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Lexique] Champ lexical du polyamour

#
Profil

Phoenix

le mardi 08 avril 2014 à 22h21

Hé hé hé c'est le pied!

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 09 avril 2014 à 08h15

Siestacorta
Dans les mots que je vois passer, il y en a beaucoup qui
- se définissent sans parler de polyamour
- ne changent pas du tout de sens selon qu'on parle de monogamie ou de polyamour

Ne pas parler du poly-amour, ne pas le référer à un autre schéma relationnel est à mon sens la meilleure définition collective que l'on puisse élaborer du, des poly-amour.
Ainsi, il acquerra, ils acquerront un sens relatif, de la pointure de M-e-t-a-z-e-t aux cors au pied de madame Michu, relativité dans laquelle pourrait bien se dissoudre une communauté pour mieux grandir et sortir de cet attribut de "communauté"...

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 avril 2014 à 16h29

M-e-t-a-Z-e-t
Peut-être qu'on pourrait réserver "amitié amoureuse" ou "amouritié" pour le second sens, et utiliser "amitié tendre", "amitié affectueuse", etc. pour le premier ?

(N.B. : étant l'auteur de la définition en question, je me donne mon accord à moi-même ^^ )

L'idée me va bien!

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 10 avril 2014 à 14h50

le mot "amant" me dérange quand on parle de polyamour...

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 avril 2014 à 15h24

A la base, dans son sens premier, je crois que ce mot n'avait pas la connotation de tromperie ni même de coucherie. Ca désignait un amoureux (enfin je crois)

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 10 avril 2014 à 15h38

ok, mais pour moi, j'ai des amants et des chéris.
Qui sont différents.
C'est p t etre particulier à moi, mais c'est comme ça "amant" que j'appelle mes relations ou il n'est que question de parties de jambes en l'aire...
Bon ok il y en a presque plus par c que le sexe avec les sentiments c'est drôlement mieux!

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 avril 2014 à 15h41

Je n'en suis pas sûr

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 10 avril 2014 à 15h52

héhé, ok t'es pas sure, c'est ton droit, comme le mien, de savoir comment j'appelle mes copins de baise!
De toutes façons là aussi, tout est relatif ça dépend de ce qu'on met dans le mot

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 10 avril 2014 à 19h07

bodhicitta8
le sexe avec les sentiments c'est drôlement mieux !

gcd68
Je n'en suis pas sûr

Si si, je confirme, c'est drôlement mieux !

:P

Sinon, effectivement, "amant", à la base (oui, j'ai bien dit : "à la base", pas "à la baise" ;) ), ça désigne (cf. CNRTL) : "Personne qui aime une personne de l'autre sexe et en est aimée (avec ou sans relations physiques). Synon. amoureux, (euse); bien-aimé(e)" ou bien : "Personne unie à une autre personne par un amour passionné et profond".

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 avril 2014 à 21h02

Je voulais parler de la définition du mot amant, évidemment. :-D

#
Profil

lakpom

le lundi 28 avril 2014 à 22h40

M-e-t-a-Z-e-t
Visiblement, le fichier est en lecture seule. Or, j'avais une définition du polyamour a proposer :

Le polyamour désigne des relations fondées sur la tendresse, et/ou l'affection, et/ou la sensualité, et/ou la sexualité, et/ou les sentiments romantiques, etc. avec plusieurs personnes simultanément. Pour être qualifiées de polyamoureuses (et non adultères, polygames, etc.), ces relations doivent être :

- honnêtes : toutes les personnes impliquées doivent être au courant de la situation de polyamour, ce qui leur donne la liberté de partir, si cette situation ne leur convient pas ;

- égalitaires : chacun doit accorder aux personnes avec qui il est dans une relation de polyamour, le droit d'établir, avec d'autres personnes, des relations de nature polyamoureuse ;

- fidèles : en ce sens que les engagements pris doivent, dans la mesure du possible, être respectés (il ne s'agit pas de promettre l'exclusivité pour s'assurer l'attachement de quelqu'un, puis de faire le contraire quelques mois après : ça c'est de la manipulation et de la tromperie) ;

- bienveillantes : il s'agit de privilégier le dialogue, la négociation, et la progressivité (dans l'approfondissement d'un style de vie polyamoureux, notamment lorsqu'il s'agit d'une donnée nouvelle au sein d'un couple préalablement monogame, et en particulier si un des partenaires est réticent à la chose), afin de s'assurer que chacun souffre le moins possible et soit le plus heureux possible.

En outre, la plupart des relations polyamoureuses sont de longue durée, voire indissolubles (même s'il peut y avoir des "creux" et des "pics" comme dans toutes les relations), ou au moins ne bornent pas, sur le principe, leur horizon au court-terme.

Contrairement au libertinage, les relations polyamoureuses ne s'interdisent pas de comporter une dimension sentimentale (même romantique), et ne comportent pas nécessairement de dimension sexuelle. De plus, lorsque celle-ci est présente, elle s'inscrit toujours dans le cadre d'une relation interpersonnelle : la libido, l'acte sexuel, et l'expérience subjective du plaisir que cela engendre ne sont pas le but en soi à atteindre (ou du moins pas le seul), mais un moyen de "communier" avec autrui, d'exprimer et d'assouvir une attirance interpersonnelle.

Contrairement à ce qu'on observe souvent dans la monogamie moderne (laquelle se fonde souvent sur une sorte de dépendance possessive mutuelle et des pseudo-idéaux "romantiques" rigides au nombre desquels une stricte séparation amitié-amour...), les relations polyamoureuses sont très fréquemment, en même temps, des relations amicales au sens plein du terme. Il faut dire que la grande majorité des personnes adeptes de la philosophie du polyamour ne conçoivent ni ne perçoivent d'opposition, voire même de différence de nature, entre l'amitié et l'amour. A cela s'ajoutent l'honnêteté, l'égalitarisme, la fidélité et la bienveillance que ce genre de relations impliquent généralement, voire nécessairement. Tout cela contribue à constituer un terrain fertile au développement et au maintien de relations amicales.


Message modifié par son auteur il y a un mois.

Bravo M-e-t-a-Z-e-t! J'ai adoré! :)

#

(compte clôturé)

le jeudi 12 juin 2014 à 12h40

Pour J-E qui demande de l'aide en terme de vocabulaire, j'ai eu l'idée de ressortir ce fil de discussion. (MetaZet et Dieu sont la mm personne)

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 16 juin 2014 à 20h43

Bonjour,

au cas où, même si je n'ai pas tout lu ici (sorry), je trouverai fort intéressant d'y ajouter dans votre belle liste
la notion d' ' empowerment ' , que je traduirai ( ' à ma façon ' ) par :
> Reprendre du pouvoir sur sa propre vie, retrouver son autonomie à soi, sa capacité d'agir par soi-soi-même, sa fierté d'être libre & de penser par soi-même .
D'ailleurs ce mot apparaît dans le lexique à la fin du super livre ' la salope éthique (éditions Tabou) .
Qu'en pensez-vous ?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 16 juin 2014 à 22h27

Avoir conscience de ce pouvoir sur sa propre vie et de sa liberté de penser, c'est déjà se la réapproprier. Je pense qu'ici nous le faisons tous, en effet.

#
Profil

Caline

le mardi 17 juin 2014 à 06h34

Green Pixie
Emporwement : reprendre du pouvoir sur sa vie

J'ai envie de dire que je le fais chaque matin où je me réveille...et où je pense à ma journée qui m'attend :-)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 14 août 2014 à 19h11

Hihihi, moi j'en ai un, je crois qu'il n'a pas encore été dit !

grangien, grangienne : personne (polyamoureuse ou non !) qui fréquente la grange.

:D

Si si je vous jure, ça va très bientôt passer dans le vocabulaire courant !!!

#
Profil

LuLutine

le mardi 09 septembre 2014 à 20h26

Mélanpoly ! :P

GreenPixie
.... Comme un sentiment intérieur de mélanpoly ^_^ .

Source :
/discussion/-TK-/Consolation/#msg-69957

;)

#
Profil

MagentadeMars

le jeudi 11 septembre 2014 à 11h16

LuLutine
Ce pourquoi j'ai transmis le lien wikipedia. C'était peut-être pas assez explicite ? ;)

Mais attention, car 3 des 4 bases quaternionique sont imaginaire :-D

#
Profil

LuLutine

le samedi 13 septembre 2014 à 02h15

MagentadeMars
Mais attention, car 3 des 4 bases quaternionique sont imaginaire :-D

Dis tout de suite que le polyamour a des bases complètement imaginaires ! Qu'on est fous, c'est ça ?! :D

:P :P :P

#
Profil

LuLutine

le dimanche 19 juillet 2015 à 21h50

Entendu récemment quelqu'un plaider pour le terme "aimé(e)" à la place du terme "amoureux(se)".

Son argument : si je dis "amoureux(se)", je suppose que la personne est amoureuse de moi, donc je parle pour elle !

Pour ma part, cela ne me gêne pas si c'est en effet le cas (la personne m'a dit être amoureuse de moi).
Il est vrai toutefois que certains utilisent le terme "amoureux(se)" de manière assez générique, pour désigner quelqu'un avec qui une relation intime s'est créée, une relation parfois pas (encore) très déterminée, dans laquelle rien de tel n'a été affirmé, et dans ce cas je comprends bien le malaise, je tombe plutôt d'accord sur le fait d'éviter le terme "amoureux(se)".

Au contraire, si on utilise le terme "aimé(e)", ça signifie "une personne que j'aime".
Comme on parle pour soi, et personne ne peut parler pour nous, on peut bien dire ce qu'on veut.

Cela dit une remarque que je me fais, c'est qu'un(e) "aimé(e)" peut très bien désigner quelqu'un(e) qu'on ne désignerait pas (dans le langage courant actuel) par le terme "amoureux(se)".
Par exemple, en pensant aux enfants ou aux amis qu'on aime, après tout ils/elles peuvent aussi être des "aimés".

Cette substitution de "aimé(e)" à "amoureux(se)" me fait penser qu'on peut aussi utiliser le terme "chéri(e)".

Un(e) chéri(e), c'est quelqu'un qu'on chérit. Là aussi pas de problème. Ca ne suppose absolument rien de la part de l'autre.

Parenthèse :

Pour ma part, pendant très longtemps, je n'utilisais pas ce terme. Je n'en avais pas envie, peut-être que je sentais derrière une connotation trop possessive, vu comment les gens qui m'entouraient l'utilisaient. En général je n'ai pas envie de l'utiliser avec les personnes avec qui j'ai une relation amoureuse. De mémoire, il y a une personne que j'aime appeler ainsi parce que je la chéris (justement). De prime abord, je ne l'aurais peut-être pas appelée ainsi mais c'est aussi le fait que cette personne ait utilisé ce terme en s'adressant à moi qui m'en a donné envie.

Par le passé, certains "amoureux" (enfin, en l'occurrence ceux auxquels je pense disaient l'être donc je pourrais enlever les guillemets) m'ont appelée "chérie" et je n'ai jamais eu envie pour ma part de les appeler "chéri". Je les chérissais quand même mais....je n'avais pas envie d'utiliser ce mot ! Sûrement pour les raisons évoquées plus haut.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion