Polyamour.info

Caoline

Caoline

Epinal (France)

Participation aux discussions

Discussion : Il me "quitte" pour son amoureuse

Profil

Caoline

le jeudi 16 avril 2020 à 19h39

Bonsoir,

Tu veux dire qu'il n'a de toute façon plus envie d'une relation charnelle avec toi mais d'une cohabitation ?

Voir dans le contexte

Discussion : Couples-mono bien établis qui découvrent le polyamour

Profil

Caoline

le jeudi 16 avril 2020 à 18h35

Bonjour,

Je ne sais pas si on peut dire que notre couple était vraiment mono puisque je n'ai jamais caché être poly dans l’âme mais notre couple était exclusif dans les faites depuis 20 ans.
Tu trouveras notre témoignage là : /discussion/-bEZ-/Temoignage-transition-relation-e...

Voir dans le contexte

Discussion : [Web] café Poly-Pop#22, samedi 11 avril 2020 en soirée.

Profil

Caoline

le samedi 11 avril 2020 à 21h09

Lili-Lutine
ça refonctionne youpi ! <3

Yes super.

@JDridou c'est c'est bon maintenant pour toi ?

Voir dans le contexte

Discussion : [Web] café Poly-Pop#22, samedi 11 avril 2020 en soirée.

Profil

Caoline

le samedi 11 avril 2020 à 21h02

JDridou
Cela n'a pas l'air d'être un lien direct, sur la page de l'évènement, mais plus vers l'accueil de Framapd ...

Je vais patienter pour avoir des informations complémentaire, mais pour l'instant pas de mail de connexion.

Coucou JD :-)
le site est en panne c'est pour ça que tu n'accèdes pas à la bonne page.

Voir dans le contexte

Discussion : [Web] café Poly-Pop#22, samedi 11 avril 2020 en soirée.

Profil

Caoline

le samedi 11 avril 2020 à 20h26

Je pense qu'il s'agit d'une surcharge, impossible de savoir si ça ira mieux avant 22 h

Voir dans le contexte

Discussion : [Web] café Poly-Pop#22, samedi 11 avril 2020 en soirée.

Profil

Caoline

le samedi 11 avril 2020 à 20h14

J'étais en train de relire ma présentation et plus moyen de recharger la page non plus alors ma connexion semble bonne.

Voir dans le contexte

Discussion : Discussions poly en ligne

Profil

Caoline

le samedi 04 avril 2020 à 19h23

Finalement l'échange s'est déroulé par tchat, une des participante n'ayant pas de micro et ne parvenant pas à rester connectée sur le tchat. Nous étions peu nombreux mais c'était sympa quand même.

Voir dans le contexte

Discussion : Discussion poly en ligne (4 avril 2020)

Profil

Caoline

le samedi 04 avril 2020 à 16h15

Je n'ai eu aucune inscription quelques unes ailleurs, j'espère qu'il n'y a pas de dysfonctionnement. SI jamais vous aviez voulu vous inscrire envoyez moi un MP.

Voir dans le contexte

Discussion : Discussions poly en ligne

Profil

Caoline

le samedi 04 avril 2020 à 12h29

artichaut
Ça t'intéresse de co-animer ? on en parle en mp ?

Oui

Voir dans le contexte

Discussion : Discussions poly en ligne

Profil

Caoline

le samedi 04 avril 2020 à 09h33

@artichaut
Le tchat associé à ce forum me semble le plus simple. Les fonctionnalités sont très basiques mais rien à installer...

La clavardage d'un framapad est aussi basique, le pad lui même ça me semble complexe si écritures simultanées
Discord nécessite une installation, je ne sais pas si possible sur linux
Signal pas sur ma version de linux en tout cas et une discussion de groupe sur le téléphone non merci.
Whatsapp ne conviendra pas à ceux pour qui la sécurité est importante et tout le monde ne voudrait peut-être pas donner son tel.

Voir dans le contexte

Discussion : Discussion poly en ligne (4 avril 2020)

Profil

Caoline

le vendredi 03 avril 2020 à 21h18

Finalement nous utiliserons meet, sans inscription, sans installation (sauf si vous êtes sur téléphone il faut installer une appli) et plus sécurisé que zoom (moi je n'y connais rien en sécurité, c’est une suggestion d'un ami que je remercie) Je donnerais juste une adresse mail et un mot de passe aux participant.e.s.
Si vous voulez voir à quoi ça ressemble et tester votre matériel cliquer sur "créer une réunion en ligne" sur cette page https://www.infomaniak.com/fr/meet/

Voir dans le contexte

Discussion : Sujets de débat, Thèmes de discussions, etc

Profil

Caoline

le vendredi 03 avril 2020 à 09h20

artichaut
quelques thèmes proposés par @Caoline en avril 2020 :

J'ai proposé les thèmes qui me semblent les plus courants et proposé qu'on m'en suggère d'autres.

Voir dans le contexte

Discussion : Discussions poly en ligne

Profil

Caoline

le vendredi 03 avril 2020 à 07h52

@artichaut personnellement, je préfère l'écrit que l'audio/visio (pas besoin de demander aux enfants de ne pas faire de bruit, plus de réflexion dans l'écrit plus de facilité à oser dire certaines choses), j'ai proposé visio car il me semble que ça convient à plus de monde mais donc tout à fait partante pour ta proposition aussi.

Voir dans le contexte

Discussion : Mono / Poly, un déséquilibre de pouvoirs ?

Profil

Caoline

le jeudi 02 avril 2020 à 13h56

alinea7
D'accord tu parlais plus du fait de décider sur quelqu'un plus que d'avoir du pouvoir.

Oui, c’est dans ce sens que j'avais compris pouvoir.

alinea7
Parce que pour moi, mes proches ont du pouvoir sur moi, notamment le pouvoir de me faire énormément de mal.

Ah oui ça malheureusement mais c’est pour ça que parfois je sens le devoir vis à vis de moi même de me protéger de mettre l'autre hors d'état de me nuire en quelque sorte en l'excluant de mes proches au moins temporairement puis étant moins proches. Je dis ça car je reste souvent amie avec mes ex après un temps de coupure et c’est pareil avec ma maman par exemple quand elle dépasse trop mes limites j'ai parfois besoin d'une coupure totale puis j'essaye de la garder à distance, maintenant grande distance car elle a trop de fois grignoté petit à petit la distance raisonable.

alinea7
Tandis que pour moi personne ne peut décider pour moi, sauf exception notamment l'État et dans certains cas c'est déjà pas mal. Donc ça ne m'embête pas que quelqu'un puisse essayer. C'est une demande appuyée qui met de toute façon en jeu la relation mais bref on en avait déjà discuté.

D'accord donc pareil sur ce point, enfin même l'état moi je fais de la désobéissance si je ne suis pas en accord. Mais je suis en accord avec le confinement :-((((

alinea7
Par rapport à la résilience : je pense qu'avoir confiance dans sa capacité personnelle à reconstruire du bonheur après avoir sorti quelqu'un de sa vie aide à y procéder. Mais bon. Personnellement, j'ai pas le deuil facile et je crois que ça affecte ma résilience.

J'ai le deuil hyper violent, l'impression que je préfère mourir même si j'ia décidé la rupture, mais de courte durée, quelques heures à quelques semaines suivant l'intensité de la relation, qu'elle soit amoureuse ou amicale. Mais oui, à force je sais que ça va passer même si quand je suis au creux de la vague pour les relations fortes je me dis "cette fois non j'y arriverai pas".

Voir dans le contexte

Discussion : Poly / Mono : enjeux de pouvoir et (meta)relations

Profil

Caoline

le jeudi 02 avril 2020 à 13h18

@artichaut En fait si je ressentais cela je l'exprimerai à mon partenaire, pas comme un reproche mais comme un ressenti qui m'est douloureux et peut-être que l'échange me rassurerai ou que nous trouverions ensemble des moyens de me rassurer. Ce n'est que si je ne sens aucune écoute ni prise en compte de mon ressenti que je préférerai mettre fin à la relation pour me protéger. Je ne suis pas en relation pour que ça me fasse du mal. Ça peut arriver par action involontaire de l'autre mais ça ne doit pas durer, ça doit être pris en compte sinon je préfère avoir très mal de la séparation mais pouvoir tourner la page au bout d'un moment.
Une relation poly pour moi n'est pas plus un engagement à vie qu'une relation exclusive, ça peut évoluer mais si une des personne n'y trouve plus suffisamment de positif c'est mieux qu'elle s'arrête.

D'ailleurs même si mon ressenti est moins intense, que j'ai des éléments pour me rassurer, j'avais ressenti la nuit avant ton message le besoin de m'exprimer par rapport à ma difficulté de ne pas être reconnue de son entourage. Il m'a rassuré sur l'élément qui avait déclenché le fait que je repense à ça mais pas sur le fond. On en reparlera, mais on a convenu que sauf urgence, et mon angoisse ce moment là en était une, il est préférable d'aborder les sujets délicats quand nous sommes ensembles qu'à distance, nous gérons beaucoup mieux avec le non verbal, le fait de pouvoir se faire un câlin...

Voir dans le contexte

Discussion : Discussions poly en ligne

Profil

Caoline

le mercredi 01 avril 2020 à 18h02

J'ai participé au café poly de Paris en ligne la semaine dernière et j'ai trouvé ça bien agréable. Je souhaite donc proposer des discussions polys en ligne via le logiciel zoom (visioconférence). J'expliquerai le fonctionnement dans un autre message c'est possible sous linux, mac ou windows et sur téléphone et vraiment simple à installer.

J'en proposerai plusieurs dans les jours/semaines à venir et je trouve plus agréable que cela soit par groupe de maximum 12 personnes pour faciliter la prise de parole de chacun.e. Je limiterai donc à ce nombre.

La version sans abonnement de zoom permet des discussions de 40 mn, cela peut être suffisant pour un petit groupe et un sujet précis, mais si besoin on peut se reconnecter sur une autre discussion. Je n'envisage pas de discussions de plus de 1h20, grand maximum 2h, je préfère en faire plus souvent.

Il y aura des discussions sans thème, chaque participant.e pouvant poser ses questions ou faire des propositions au début, et des discussions avec un thème annoncé à l'avance.

Pour proposer des horaires et thèmes qui intéressent plusieurs personnes, j'ai créé des sondages.

Pour dates et heures :
https://framadate.org/N79qlZ4u4oQgnZd9

Pour les thèmes :
https://framadate.org/JtAYVIXmaKehdPZH

Vous pouvez aussi m'envoyer un MP si vous préférez.

En fonction des réponses je créerai des événements pour vous permettre de vous inscrire et vous transmettre l'adresse.

Vous pouvez ajouter en commentaire si vous préféreriez un autre horaire ou proposer un thème, je l'ajouterai.
Je serais la seule à voir les résultats.
Si quelqu'un.e a envie de co-animer avec moi, n'hésitez pas à vous proposer.

Au plaisir d'échanges en direct à défaut d'être ensembles.

Voir dans le contexte

Discussion : Mono / Poly, un déséquilibre de pouvoirs ?

Profil

Caoline

le mercredi 01 avril 2020 à 17h11

alinea7
Qu'est-ce que tu nommes "pouvoir sur soi" ?
Devrait-on ne laisser personne avoir de pouvoir sur soi ? Est-ce possible ?
J'y vois moi une façon de se rassurer sur sa propre résilience.

Je n'accorde à personne le droit de décider quoi que ce soit pour moi, je fais mes choix les plus éclairés possibles, en conscience des impacts sur les autres et sur moi et j'assume.
Je considère qu'il devrait en être de même pour tout le monde.
J'ai notamment du mal à imposer des choses à mes enfants, je ne le fais que pour des questions de sécurité ou de respect des autres, dont moi. Et quand j'impose je ne prétends pas le faire pour leur bien, j'explique que c'est mes exigences ou mes peurs qui me font imposer cela, je ne nie pas le coté arbitraire et peut-être injuste de la chose et surtout tout mon accompagnement va dans le sens de leurs donner les moyens de s'autonomiser le plus vite possible pour leurs éviter de subir le pouvoir que j'ai sur eux, du fait de la situation, en temps que parent.
Je ne comprends pas le rapport avec la résilience.

Voir dans le contexte

Discussion : Poly / Mono : enjeux de pouvoir et (meta)relations

Profil

Caoline

le mercredi 01 avril 2020 à 16h53

artichaut
Je me doutais que tu blaguerais là dessus !
(pis t'as réussi à placer "mon compagnon historique" dès la phrase suivante !)


:-D on commence à se connaître un peu. En effet pour la phrase suivante mais je ne parle pas de lui mais de mes relations avec des monos qui espéraient le faire sortir de l'équation.


artichaut
Moi je dirais (et ça ne t'étonnera pas) :
Norme mono + Norme genrée. Et voilà t'as le parfait mec qui ne parle pas.

En effet :-(

artichaut
Tu veux dire que tu n'en veux jamais aux personnes ? Que donc y'a pas de jalousie ni de rancoeur, ni rien de tout ça ?

J'en veux aux personnes quand elles n'ont pas été sincères dans les cas 1, 2 et 3 en fait, même si je pense que parfois elles étaient sincères dans leurs intentions mais n'ont pas vécu notre relation comme espéré.
Mon amoureux actuel, non car je sens qu'il fait ce qu'il peut même si...
Je n'ai pas de raison de ressentir de jalousie vu l'ordre d'arrivée des relations et qu'il respecte mes besoins minimums. Si j'étais à la place de ma metamour par contre, je n'aurais pas supporté ça s'est sûr.

artichaut
C'est vers ça que je tends. Mais par moment c'est +difficile qu'à d'autres. Et ça se brouille un peu dans ma tête.
Quand on va jusqu'à dénier ton existence ou minoriser ton vécu c'est pas toujours simple d'être encore en empathie avec la personne meta. Compersion avec notre relation, oui. Mais empathie avec la personne meta, ça devient +compliqué. Empathie dont l'autre d'ailleurs ne voudrais sans doute pas !

J'ai en effet un peu plus de mal d'être en empathie avec elle qu'au départ du fait qu'elle n'ai pas voulu entrer en contact avec moi. Mais je pense que notre amoureux est plus responsable qu'elle et en plus je comprends vraiment ses réticences à lui car c'est certain que ça serait violent pour elle de voir notre relation en face. Ce que je ne comprends pas c'est qu'on puisse vivre une relation intime sans transparence, en cachant la réalité. Pour moi leur relation n'a pas de sens.
Et clairement si je me sentais minorisée ou deniée par l'arrivée d'une nouvelle relation, je ne pense pas que je pourrais le supporter.

Voir dans le contexte

Discussion : Mono / Poly, un déséquilibre de pouvoirs ?

Profil

Caoline

le mercredi 01 avril 2020 à 15h28

Intermittent
Je dirais plutôt "que la situation leur donne" ....

Je dis dans mon message que c'est influencé par l'histoire de chacun et le contexte bien sûr. Mais je suis aussi persuadée que ce poser en victime ne fait rien avancer. On ne peut pas changer les autres, on ne peut changer que soi-même pour ne plus accepter de subir.

Intermittent
Tu as la chance de cocher toutes les cases qui vont bien pour vivre dans un couple polyamoureux :
- ce type de couple déjà évoqué au début de la relation.

Pas seulement au début, une réelle transparence sur ce que je ressentais à tous point de vue donc aussi sur mes attirances et sentiments pour d'autres même quand je ne me sentais pas capable d'oser les vivre.

Intermittent
- une acceptation sans condition de la part de ton compagnon historique.

Ce n'est vraiment pas de cet ordre, accepter ou ne pas accepter que je vive ce que je veux vivre ou inversement n'est pas une donnée envisageable pour nous. Par contre, il le vit très bien grâce à sa compersion naturelle, son coté solitaire... et ça oui, c’est une chance immense ça me permet de vivre sereinement mes autres relations.

Intermittent
- malgré une dépendance financière "de fait", ton compagnon historique a conscience de cet élément et ne s'en sert pas, même de manière inconsciente pour prendre du pouvoir.

Ce n'est pas son genre mais quand bien même il voudrait le faire, ce qui compte c'est que je ne le laisserai pas faire.

Intermittent
- une grande confiance en toi, qui est due aussi à la situation sécurisante dans laquelle tu te trouves actuellement.

Sur certains points oui, notamment sur la non dépendance d'une femme à un homme, sur le fait qu'une domination masculine quelconque serait inacceptable. Je me suis longtemps interrogée sur les raisons puisque je vois bien que c’est différent de la majorité des femmes. La seule que je trouve c'est que je suis issue d'une lignée que l'on pourrait quasiment dire matriarcale. Ma mère a quitté, non plutôt viré, mon père dès qu'elle en a eu mare de son attitude, mes grands-parents maternels ont toujours vécus ensembles mais c'était clairement ma grand-mère le chef de famille et de l'entreprise familiale... Leur couple était libre, même si on ne parlait pas de polyamour, il est de notoriété publique que mon grand père a des enfants avec d'autres femmes et il y a des doutes sur la paternité du dernier de ma grand-mère. J'ai donc grandi avec ces exemples de femmes autonomes et au caractère fort.

Et en fait mon discours genré est atroce, je me considère non binaire et je pense qu'il en est de même pour mes ascendant.e.s. Et je considère vraiment que personne n'a a avoir de pouvoir sur personne sans distinction de genre.

Ma grand-mère a 91 ans aujourd'hui, j'espère que la prochaine fois que je peux la voir elle aura encore l'esprit assez clair pour que je lui parle de tout ça et qu'elle acceptera d'en parler car elle n'a jamais été très communicante. Ma grande question reste "pourquoi elle était comme ça ?" Je sais qu'elle était très proche de son papa, mais est-ce suffisant, qu'en était il de la génération d'avant...

Intermittent
"je vis bien le confinement en télétravail en province en centre ville proche des commerces encore ouverts dans une maison de 170m², avec un jardin, ou les gosses peuvent sortir".

Je suis dans une situation plus enviable que ça, à la campagne avec grand jardin et bois, sans télétravail obligatoire, avec des enfants qui ne vont jamais à l'école à qui je n'ai pas à imposer d'apprentissages. Mon compagnon historique est à la maison en permanence et on adore tous ça, c’est juste les revenus qui vont être moins agréables.
Eh bien, je vis très mal le confinement car mon autre amoureux et mon amoureuse me manquent terriblement et en plus je culpabilise de le vivre mal vu mes super conditions. Donc tout ne dépend pas des conditions, ça dépend beaucoup plus des ressentis de chacun.e.

Voir dans le contexte

Discussion : Poly / Mono : enjeux de pouvoir et (meta)relations

Profil

Caoline

le mercredi 01 avril 2020 à 12h12

Ah ben heureusement que j'ai le droit de participer quand même, il ne manquerait plus que ça. ;-)

J'ai vécu quelques fois la situation 1, je trouve ça exaspérant de ne pas être crue en fait, que l'autre espère que je quitte mon compagnon historique si une relation forte se crée avec lui alors que j'en parle vraiment très clairement.
Les situations 2 et 3 encore plus de fois et c'est hyper désagréable de se sentir pas importante ou d'avoir peur d'être juste de passage car une relation non exclusive ne peut pas être une vraie relation quand bien même j'apporte à cette personne bien plus que ce qu'une relation exclusive ne lui a jamais apporté !

Je vis depuis plusieurs mois une situation proche de la 4. Mon amoureux n'était pas poly-assumé mais a toujours été non exclusif sans transparence : pas de vie commune, pas de promesse d'exclusivité et on ne se raconte rien comme ça pas de mensonge. Il n'était pas célibataire quand nous nous sommes rencontrés, ma condition pour démarrer notre relation fut que sa relation existante soit de suite mise au courant ce qu'il a fait. Bien qu'elle soit en accord sur une relation non exclusive, dans son esprit à elle, c'était sexuellement. Je crois que c'est la première fois que c'était clairement exprimé dans une des relations de mon amoureux. Elle a eu du mal à entendre que sa relation avec moi ne soit pas uniquement sexuelle mais aussi amoureuse. Elle a eu la possibilité d'entrer en contact avec moi et ne l'a pas fait et très vite alors qu'il prévoyait de lui proposer qu'on se rencontre au départ, notre amoureux n'a plus osé. Il pense, et il a probablement raison, qu'elle risquerait de réaliser que nous partageons beaucoup plus de choses que ce qu'il partage avec elle et que ça la ferait souffrir. Il a donc repris une forme de non dit qui semble très bien convenir aux deux puisqu'elle fait une sorte de déni de mon existence ne m’évoquant jamais, même si elle ne peut l'ignorer réellement puisque il la voit beaucoup moins régulièrement.
Mon amoureux ayant l'habitude de ne rien partager a parfois du mal à le faire avec moi. En fait même s'il le fait pas mal c'est parfois encore trop peu pour moi, en tout cas pas aussi spontané que j'aimerai. Je sais aussi qu'il ne parle pas de moi autour de lui, il ne me cache pas loin de là, on va en ville main dans la main et on s'embrasse à tous les coins de rues. Mais ça me fait bizarre et je ne me sens pas vraiment intégrée à sa vie de ce fait, alors que l'on partage une très grande partie de sa vie privée par nos nombreux contacts quotidiens, nos week-ends ensembles (avant le confinement :-((((() et toute l'intimité que l'on partage. Lui connaît tous mes proches soit qu'il les a rencontrés soit que je lui en parle et je parle de lui à mes ami.e.s et ma famille, il fait intégralement partie de ma vie et il aime ça. Je n'arrive pas à savoir quel est le poids de son tempérament dans cette situation par rapport au poids de la norme qui le ferait ne pas assumer son coté poly. Ce qui me fait penser que c'est surtout son tempérament c’est que sa famille ne connaît pas non plus son autre relation et peu d'ami.e.s connaisse son existence, il me semble, mais quand même je pense que le poids de la norme mono a une influence.
J'ai par contre du mal à voir une histoire de pouvoir interpersonnel dans ces situations, je n'y vois que le poids de la société dont tout le monde n'a pas la même capacité à se détacher.
Quand tu dis que l'amoureuse qui a une nouvelle autre relation s'éloigne, c'est aussi potentiellement une question de temps et d'investissement dans la nouvelle qui entraîne ça. Il n'y a aucun doute que ma metamour a ressenti ça et pourtant je suis poly totalement assumée, je prête attention à ce qu'il ne la néglige pas, au départ en tout cas à force de non dit j'ai fini par ne plus trop parler d'elle non plus, surtout que là il ne me dit plus quand il va chez elle puisqu'il n'y va pas à cause du confinement, donc je n'ai pas trouvé de moment adéquat pour demander de ces nouvelles.

En tout cas, je peux depuis peu mesurer la différence de vivre une relation avec une poly assumée, qui a d'autres relations avec des poly assumés. Qu'est-ce que c'est fluide, léger et agréable :-)

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion