Polyamour.info

sistaka

sistaka

()

Participation aux discussions

Discussion : Accident de contraception

Profil

sistaka

le lundi 19 novembre 2018 à 12h25

Je sais toujours pas si je suis poly mais en tous cas j'ai deux amoureux. Mon mari qui est plutôt en mode "couple libre" tu fais ce que tu veux je veux pas le savoir.. Et mon deuxième chéri avec qui j'entretiens une relation plus ou moins suivie depuis environ 7 ans, qui est lui même marié avec une femme qui ignore tout..
Je parle de relation plus ou moins suivie parce que justement, il y a 4/5 ans on a cessé de se voir à ma demande parce que je voulais un enfant avec mon mari et trop peur de l'accident. A cette époque on était pas aussi proche qu'aujourd'hui, j'étais moins dépendante, pas amoureuse en fait. Bref, ce premier enfant est arrivé et nous avons repris notre relation un an après environ.
Quand l'envie du second est arrivée, il y a 2 ans maintenant, je suis passée par toutes la phases possibles et imaginables. Même par celle que tu décris isa59270, mais je serais incapable d'aller jusque là, pour ma part c'est trop de mensonges. Mais attention, je te juge pas, c'est même courageux. Et égoïste, mais des fois il faut pouvoir l'être.
Et combien de fois me suis-je dit, mon dieu si je tombe enceinte du second je fais quoi ?? ou même si le doute est là, je fais quoi ? Mon mari étant mon mari, la reconnaissance de l'enfant est automatique. Si je lui dit que peut-être il est pas le père je pense qu'il pète un plomb. Le second je sais pas, faudrait p'te que je lui pose la question pour voir.. mais je le vois pas savoir être le père et ne pas avoir accès à son enfant. Alors avorter pour faciliter la vie de tout le monde, sauf la mienne qui voudrait cet enfant ?
Bref, ça me prenait trop la tête, du coup, y'aura pas de deuxième enfant ! J'ai préféré reprendre un contraceptif et vivre ma vie, égoïstement aussi.
PS, non pas de préservatifs avec le second, on y arrive pas, alors oui c'est pas bien, oui on a tort mais c’est pas le sujet...

Voir dans le contexte

Discussion : Désir et raison

Profil

sistaka

le jeudi 04 octobre 2018 à 16h52

Bonjour Aiemama,
Je suis dans le même schéma, 15ans de vie commune et 7 ans que je lui en ai parlé pour la première fois. Il veut rien savoir, rien essayer de comprendre. Il a pas voulu lire de livre non plus, ni regarder avec moi le reportage qui est passé récemment à la télé.. Donc je ment depuis tout ce temps.
Récemment j'ai voulu ré ouvrir le débat, quedal. Fais ce que tu veux mais je veux rien savoir. Sauf que maintenant que j'ai compris que j'étais amoureuse de ma seconde relation également, des fois c'est lourd. Ça me rend heureuse et complète mais en même temps devoir mentir et inventer de nouvelles excuses continuellement c'est chiant ! J'aimerais pouvoir découcher, partir en weekend ou en vacances mais à priori c’est pas à l'ordre du jour..
Et juste Aiemama, accepte que cette spirale du désir ne te mène pas à rien, mais à ton épanouissement personnel. Si cet homme là était toxique, tu en rencontrera très vite un autre ;-)

Mais j'avais pas pensé à l'aspect dont parle LeCed, c'est une très bonne piste que je vais de ce pas creuser. C'est vrai que le mien en tout cas, à une tendance à suivre la morale sur a peu près tous les sujets. Une bonne éducation avec des cases pour tout bien ranger.. C'est surement ça le problème au fond, c'est pas cette ouverture du couple mais le fait de sortir notre couple de son casier qui lui pose problème. Je vais voir ce qu'il existe par chez nous en développement personnel, ça lui et ça nous ferait surement du bien. Et pour l’éducation des enfants aussi par la même occasion !
Du coup, merci LeCed pour cette mise en lumière ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Etat des lieux d'une poly mal assumée

Profil

sistaka

le lundi 17 septembre 2018 à 08h50

Bonjour à tous
Je vous ai lu ce weekend mais pas la possibilité de répondre.
Merci pour vos réponses. D'avoir écrit tout ça m'a déjà beaucoup apporté mais vos réponses m'ont fait énormément de bien.

Pour le préservatif, puisque c’est ce qui revient. Oui, on a pratiqué un moment, mais voilà, j'aime pas ça, lui non plus, c'est comme ça. Alors on esquive, dans le feu de la rencontre on prend des risques, je gérais plus cet aspect.Par contre je suis pas du tout d'accord avec la dernière remarque, mon second trompe sa femme certes, mais il ne lu parle pas de moi car elle est totalement et définitivement exclusive et lui ne couche qu'avec moi en dehors. Donc je me suis jamais posé de questions par rapport à ça.

Bref, j'ai revu mon second vendredi soir, on été boire quelques verres. C'était tellement agréable de le voir. On a discuté de tout ça, de mes frustrations. Il m'a dit que je pouvais en parler avec lui, il est "aussi" là pour ça. Il comprend très bien la problématique alors on va aborder les choses différemment à partir de maintenant. Oui j'ai de la chance, je crois que je l'avais pas mesuré jusque maintenant. Je vais tout faire pour améliorer notre relation et profiter de celle ci.

Par contre, mon mari je sais plus comment le prendre. Je suis condamnée à rester une clandestine je crois. Dimanche aprem j'ai mis le replay de l’émission de France 2 en mode "tiens dis donc, tu as vu ? ils parlent du polyamour.." Réponse : je m'en fout ça m’intéresse pas, je vais sur l'ordi. Ok.. Je reviens à la charge hier soir. J'essaie de lui expliquer mes frustrations de pas pouvoir échanger avec lui, de me sentir adultérine en permanence. Il m'a répondu qu'il pouvait comprendre, mais que lui ne voulait pas savoir et qu'il était pas non plus question de me faciliter la tâche. Il ferme les yeux mais c’est tout ce qu'il est capable de faire. Alors je lui demande si cette grossesse qui se fait attendre, si nos manque de désir respectif pouvaient être liés à tout ces non dits, il me dit qu'il pense pas parce qu'au quotidien il n'y pense pas. Alors bon, j'ai plus qu'à faire avec hein ! En mesurant quand même la chance d'avoir un homme qui ferme les yeux au lieu de faire ses valises ?
Et pour la grossesse, je vais rester sur le projet initial, à savoir qu'il y a une date limite de conception qui est pour le moment prévue à la fin de l'année, qui pourra peut-être être prolongée jusqu'aux 4 ans du grand suivant comment nos relations évoluent d'ici là ou pas et après, basta, je tourne la page.
Merci les filles pour vos retour d'expérience sur la PMA, c’est vrai, ça use. Y'a qu'en passant par là qu'on peut savoir à quel point.

Et je crois aussi que je vais me permettre d'en parler un peu autour de moi, quand les occasions se présentent et si je pense la personne en capacité de le comprendre. Et je vais rester vous lire régulièrement comme ça je me sentirais moins isolée ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Etat des lieux d'une poly mal assumée

Profil

sistaka

le vendredi 14 septembre 2018 à 16h36

Bonjour à toutes et tous.

Je gamberge un peu en ce moment alors j'essaie de faire un point sur ma vie et bizarrement ça m'a ramené vers vous.. C’est un peu long, mais j’ai besoin de poser chaque morceau.

Déjà petite présentation. Je suis une femme de 37 ans, mariée depuis 4 ans, en couple depuis 15 ans, un enfant de trois ans. Et une relation secondaire depuis 6 ans et d’autres hommes croisent mon chemin de temps en temps.

Il y a 7 ans, j'ai traversé une grosse crise (la trentaine va-t-on dire..) qui a commencé en trompant mon mari pour la première fois. S'en est suivi une grosse remise en question, quitté la maison, vécu ma vie pendant plusieurs mois, rencontré pleins de nouvelles personnes, d'autres hommes pour être précise. Et là, redécouverte de moi-même, j'ai découvert que je plaisais, que j'aimais séduire, que le fait d'être sortie de ma case me plaisait beaucoup. J'ai lu beaucoup de choses sur ce forum, découvert le livre de Françoise Simpère. Une révélation.

J'ai compris que ce que je voulais ce n'était pas quitter mon chéri, je l'aimais toujours. Mais je ne voulais plus vivre enfermée dans cette relation. Alors on a parlé, parlé, il a pleuré, encaissé (en apparence) et fini par accepter cet état de fait s'il voulait que je revienne. Au début j’ai essayé d’être transparente mais j’ai compris que plus j’en disais plus il en souffrait. Alors j’ai fini par plus en parler. J’ai essayé de le questionner sur ce qu’il faisait lui de sa « liberté » mais il n’a jamais voulu m’en parler. Bref un accord tacite a été passé, et plus le temps passe, plus je me demande si tout ça est bien clair.
En ce moment je me sens carrément comme une femme qui trompe son mari, une illégitime. Vis-à-vis de lui, des autres, je me sens pas comprise, j’assume plus comme il y a 7 ans cet état de fait qui me plaisait. Souvent je me dis que les gens autour de moi son pas prêt pour entendre mon avis. Soit je suis une infidèle, soit une libertine et pourtant je me sens ni l’une ni l’autre. Alors j’ai également arrêté d’essayer d’expliquer autour de moi. J’en parle plus, c’est sûrement pour ça que je le vis plus aussi bien et que je me pose autant de questions.

Retour il y a 7ans, on s’est donc remis ensemble avec ces nouvelles règles et on a voulu un enfant, ça a été compliqué. A cause de tout ça ? je ne sais pas, je serais jamais sure mais je pense un peu quand même.. On a entamé une procédure d’assistance à la procréation et on s’est marié. Pourquoi le mariage ? Une façon de se rassurer sur le fait que c’est notre couple qui compte plus que le reste ? Là encore je ne sais pas, ça s’est imposé c’est tout. Et je suis tombée enceinte 3 mois avant notre mariage.
J’ai stoppé ma relation secondaire quand j’ai commencé la PMA on a repris quand mon fils a eu environ un an, donc presque 2 ans de stand-by. Le second est en couple, mais lui pour le coup trompe sa femme puisqu’elle n’est depuis tout ce temps pas au courant. Et je crois d’ailleurs pas qu’on soit amoureux, on est complice, je l’apprécie beaucoup mais on n’a pas de gestes de tendresse l’un envers l’autre. On s’amuse, on se parle, on échange et on fait l’amour.

Bref, on aimerait, mon mari et moi, un deuxième enfant. Et évidemment, rebelote, c’est compliqué. Ca fait plus que 2 ans que ça dure, mon mari ne fait aucun effort et moi ça me complique la vie de ne pas prendre de contraceptif. J’ai l’impression que mon corps est l’otage de la fée procréation qui joue avec mes nerfs. Ça devenait tellement ingérable que j’ai à nouveau mis mon histoire secondaire au placard. Jusqu’à la fin de l’année. En me disant, et en disant à mon mari, que si je ne suis pas enceinte d’ici la fin de l’année, je renonce et reprend mon corps et ma vie de femme. Mais je me sens tellement égoïste de penser ça, mais je n’arrive tellement pas non plus à renoncer à vivre ma vie. Ça ne me rend pas heureuse d’attendre cette grossesse qui n’arrive pas, je me vois me faner. Et ma seconde relation me manque.

Il faudrait que je renoue le dialogue. Je sais pas comment. Je serais nettement plus épanouie à chercher à avoir un deuxième enfant sans me prendre la tête, mais ça implique de ne pas être certaine de l’identité du père. Et j’imagine que chez les poly ça c’est déjà vu, mais dans ma situation ça me semble tellement loin des possibles !

Merci d’avance de m’avoir lue déjà, et si vous avez des conseils ou des pistes de réflexions que je pourrais suivre ou des histoires à partager ?

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion