Polyamour.info

Sioban

Sioban

Gex (France)

Participation aux discussions

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

Sioban

le samedi 01 octobre 2016 à 09h05

Bonjour Minora,

Merci pour ton témoignage parce qu'il me fait réfléchir et est initiateur de partage.

Ma vision de la polyrelation, c'est qu'elle est un catalyseur de sensations et émotions fortes, qui agrandit le champ des possibles. Ça veut dire qu'en poly, il y a pour moi des portes qu'on s'ouvre et qui nous emmènent sur des chemins que nous n'aurions pas pris autrement, mais qui ne nous auraient pas manqués si ca n'avait pas été le cas (en mono donc).
Cela signifie que, dans l'absolu*, il y a plus de chances de tomber amoureux de plusieurs personnes en même temps quand on a une vision polyamoureuse que quand on est dans un état d'esprit monorelarionnel.

Tout ça pour dire que, oui, ton À. peut tomber amoureux de quelqu'un d'autre et avoir envie de passer plus de temps avec elle. Et oui, si vous étiez en relation exclusive, peut-être aurait-il moins de probabilites de découvrir quelqu'un d'autre.

Mais en réalité, il ne sert à rien d'envisager cette dernière hypothèse, car l'homme que tu aimes EST polyamoureux*. Tu ne peux pas le contraindre à changer, par compromis, par chantage, par tout ce que tu veux. En revanche, et c'est, il me semble, ton questionnement, tu peux choisir si tu souhaites vivre ce " risque" ou non.

Je pense avoir le même fonctionnement logique que toi. Mais je suis en train d'apprendre à changer, parce que cette logique ne m'apporte pas du bien-être. Je reste tout le temps "en background" sur mes gardes, alerte à l'idée, à la sensation que l'autre m'aime moins ou s'éloigne, afin d'etre prête à me dégager de la relation le plus tot possible pour souffrir un minimum.
Aujourd'hui, j'aimerais avoir plus confiance en moi, pour accepter mes sentiments, sans contrepartie (pas je t'aime si tu m'aimes). Pour accepter de pouvoir souffrir si mes besoins ne sont un jour plus comblés comme avant. Et surtout pour prendre ce que la vie m'offre dans l'instant présent, sans chercher une garantie pour le futur.
Bien évidemment, il ne s'agit pas de se forcer à rester dans une relation qui apporte de l'insécurité, dans laquelle on ne recoit pas les signaux qui nous font nous sentir "stable", reconnue, acceptée pour ce que l'on est.
Mais j'ai l'impression que ta relation avec A. t'apporte tout ces signaux. Tu sais pourquoi il est avec toi et ce que tu lui apportes . C'est plutôt le mental qui se met parfois à faire des petites crises de panique, avec une injonction d'etre rassuré.
Si aujourd'hui, ta relation avec À. t'apporte tout ce dont tu as besoin, alors je peux te conseiller de la vivre pleinement (sans vouloir mettre de pression, quelqu'un qui vit pleinement, est très agréable à cotoyer).
A. est comme il est et tu peux vivre de super moments avec lui... même si tu ne peux pas savoir combien de temps cela durera (comme dans toute relation !). Alors autant profiter de votre bonheur. Cela lui donnera toutes les chances de le faire durer.

*Un des principes de la polyrelation est que le coeur n'est pas exclusif, mais surtout que par nature**, il n'a pas de contenance définie. Donc le principe des vases communiquant ne s'applique pas ici. Si ton homme est bien polyamoureux et que ses sentiments pour toi sont authentiques, il n'a pas de raison de te délaisser pour une nouvelle relation. Car votre relation et ce pourquoi vous êtes ensemble n'a pas changé !
Et s' il préfère passer plus de temps avec quelqu'un d'autre, cela n'a rien à voir avec le poly, c'est une problématique propre à toute relation amoureuse.

**Je dis bien *par nature*, car l'éducation, la culture, la morale, etc. nous poussent à avoir des schémas émotionnels et comportementaux qui appliquent ce principe d'amour limité.

Voir dans le contexte

Discussion : Vos techniques pour canaliser l'Amour?

Profil

Sioban

le jeudi 18 juin 2015 à 17h11

Bonjour,

j'ai déjà ressenti ce sentiment de frustration quand on n'arrive pas à vivre toute l'affection qu'on ressent.
Pour ma part, je pense que la réponse réside dans le fait d'arriver à se sentir bien tout seul, sans chercher chez quelqu'un d'autre une source de bien-être.
C'est assez dur d'accepter cela, car c'est renoncer à toute une part du romantisme et de la passion !
J'avoue ne pas être encore très au claire avec ça, mais j'essaie de vivre chaque moment agréable (notamment sexuel) comme un moment de bien-être sans ressentir de manque quand cela n'est plus. J'essaie de rester centrée sur moi.
Je pense que le spirituel et des pratiques comme la méditation peuvent bien aider ^^.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion