Polyamour.info

Lux

Lux

Paris (France)

Participation aux discussions

Discussion : Mini café poly du 19 février

Profil

Lux

le lundi 12 février 2018 à 10h55

tsampa
Bonjour Lux, c'est bon j'ai compté votre compagne dans les participant⋅e⋅s. À bientôt !

Merci tsampa! Hier on s’est dit qu’il vaudrait mieux créer son profil. Elle s’est inscrite. C’est Selene, déjà entre les invités :)
Merci!

Voir dans le contexte

Discussion : Mini café poly du 19 février

Profil

Lux

le samedi 10 février 2018 à 10h43

Bonjour, je participe de l’evenement, mais je voudrais bien inviter ma compagne qui n’est pas inscrite sur le polyamour.info
Pourriez-vous la compter parmi les invités où elle doit créer forcément un profil?
Merci!

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le mercredi 06 septembre 2017 à 10h35

gdf
je pense qu'il y a quand même des gamins mal élevés.

Bonjour gdf. Oui tout à fait. Mais je crois que le contexte dont parle bonheur est un contexte d'amour et là peut-être que c'est pas juste classer des parents entre bons et mauvais.

Et oui, dès qu'on touche un sujet relatif, les discussions peuvent être interminables. Mais si on sort du contexte "amour", on trouve pas mal d'exemples où les parents s'en fichent où il y a des parents que devraient être éduqués.

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le dimanche 03 septembre 2017 à 05h39

Kill-your-dolls
Pour trouver une future maman ouverte au polyamour, mieux vaut aller sur les sites de rencontre traditionnels (l'idéal est Tinder, mais aussi OKCupid peut aller bien

Juliejonquille
Je pense que 0K Cupid peut être pas mal dans ta recherche car il y a des questions auxquelles on peut répondre et qui donnent un pourcentage de compatibilité.

Allez! Je fais un essai. Je télécharge l'application et je m'inscris.

Je vous tiendrai au courant de ma recherche :)

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le dimanche 03 septembre 2017 à 05h30

Élever ses enfants avec amour. L'amour est très relatif. Chacun a sa propre interprétation de l'amour. Mais je suis d'accord avec toi: Il n'y a pas de bonne ou mauvaise éducation, il y a juste des parents qui font de leur mieux.

bonheur
[...] je considère que l'on a un devoir de subvenir à leurs besoins et pas seulement matériel, jusqu'à leur offrir (et c'est sans doute un beau cadeau) une capacité d'autonomie et de connaissance de soi suffisante en arrivant à l'âge adulte (en terme de maturité et non en terme de "18 ans").

Complètement d'accord. Je trouve que c'est la mission des parents: élever ses enfants pour qu'ils soient autonomes.

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le samedi 02 septembre 2017 à 05h47

Merci pour l'article, kill.

La garde partagé des enfants présente des vrais bénéfices pour les parents, suite à un divorce ou même dans le cas de la coparentalité.

Ça va avec ce que bonheur à écrit:

bonheur
Personnellement, c'était justement cela qui m'avait touché. Ces enfants avaient un cadre éducatif nettement plus sain que celui dans lequel j'ai été élevé. L'ouverture réelle et saine. Le non conformisme. La volonté d'une double éducation dans le respect de celle de l'autre. Une communication et une complicité parentale. Rien de ce que j'ai découvert dans ce reportage était négatif, ni pour les parents, ni pour les enfants.

Un enfant est certainement plus heureux dans une garde alternée choisie, que dans une garde alternée subie, où les parents s'entretuent à grand renfort de négativité de l'autre parent.

-------

bonheur
Tous les journalistes et reporters ne font pas que du mauvais travail. Non, les personnes présentées n'étaient pas "froides"... bien au contraire. Elles avaient toutes commencées par une relation de complicité. Les enfants semblaient équilibrés.

Personnellement, c'était justement cela qui m'avait touché.

Ce n'était pas ça ce que j'ai voulu dire, excuse-moi. Le concept de la coparentalité en soi-même est positive. Mes réserves sur la coparentalité, c'est quand on a le cas d'un parent poly + un parent monogame.

Quand j'ai dit "froid" j'ai voulu dire des hommes et femmes qui s'engagent sur la coparentalité comme si c'était pour le GPA: une relation qui semble comme si elle était un contrat professionnel de services: il n'y a ni d'affection ni de sexe ni d'amour entre les coparents. Mais je trouve que ces cas sont une exception car au final nous ne sommes pas de robôs et je trouve que le fait d'avoir un enfant avec quelqu'un créé un attachement très important entre les coparents (quoi que ce soit la méthode d'insémination adoptée).

D'ailleurs, l'expérience de Lili me fait prendre garde sur la coparentalité avec une maman monogame, principalement se elles sont proches d'une âge limite, où il n'y a pas trop le temps pour développer une amitié, une complicité, une ouverture d'esprit.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le vendredi 01 septembre 2017 à 21h13

bonheur
Par contre, chacun-e avait sa vie amoureuse qu'il désirait en dehors. Le reportage a peut être été le reflet "d'exceptions" ?

Les cas qui sont vraiment "froids" dans le sens "pas d'amour, que l'enfant" je pense que oui, c'est une exception, vu que c'est le cas le plus "papa et maman de la société moderne" et que ça atire beaucoup plus d'attention dans le médias que les déjà-vus (rencontre qui fini en mariage, des cas d'infertilité, couple homo etc).

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le vendredi 01 septembre 2017 à 11h43

Merci kill pour la suggestion du livre. J'ai lu la présentation et il me semble avoir quelques correspondances avec mon cas.
Sur les sites de rencontre, j'ai juste l'expérience, toute récente, sur les deux sites coparentalité où je me suis inscrit. À part ça je n'ai aucune autre expérience en recherche des femmes. Je pense que sur les autres sites de rencontre je ferai face à la même problématique, non? Des femmes monogames à "convertir" au polyamour...hmm j'ai mes réserves. Je crois qu'il faut être clair dès les premiers échanges.

kill-your-idols
(je suis aussi dans la même démarche, et ça c'est ce que je fais)

C'est à dire que toi aussi, tu cherches une femme pour avoir des enfants? Ta compagne n'en veut pas?

Tu nous tiendra au courant de ta démarche :)

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le jeudi 31 août 2017 à 12h29

Bonjour bonheur,

Oui effectivement, il y a des sites dédiés, mais je peux vous donner un retour pas très positif vis à vis le polyamour.

J'explique un peu mon contexte ici

Avec l'accord de ma compagne, je me suis inscrit sur deux sites de coparentalité (abonnement payant 6 mois etc). J'ai beaucoup recherché et j'ai discuté avec plusieurs femmes. Aucune ne se voyait prenante pour mon projet. Et d'autres que ne trouvait pas ma démarche cohérente.

En plus de quatre mois de recherche, et je peux vous dire que j'ai visité presque un millier de profils:
- 99% des profils monogames. Je n'ai jamais trouvé des profils ouverts à des relations poly. Il y a des profils qui sont ouverts à discussion mais sans préciser des limitations. D'ailleurs, il y a pas une option "en relation ouverte" pour le statut des profils.
- les couples homo ou hétéro (infertilité) veulent plutôt un donneur
- les célibataires (déjà mamans ou non) cherchent un compagnon, être en couple traditionnel en sa majorité, ou construire une famille mono.
- la majorité cherche avoir un seul enfant.

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le jeudi 31 août 2017 à 11h45

bidibidibidi
[...] car c'est pour moi une solution au problème d'Albaboun. Ainsi, il n'a aucune obligation d'avoir des enfants, sans pour si peu en priver ses partenaires, et sans se retrouver isolé comme Lili. C'est à mes yeux un des plus gros atouts du polyamour, on est pas obligé d'exiger de notre partenaire qu'il réponde à tous nos désirs.

Merci poir ton commentaire bidi. Le polyamour semble, effectivement, répondre à ce type de situation.

Pour que la coparentalité fonctionne, selon ce que je viens de lire dans d'autres discussions (oui oui, j'ai passé la nuit à lire des discussions sur les enfants), il faut que tous soient poly, que tout soit claire pour les parties prenantes.

Je trouve que ce fil de discussion est déjà riche d'expériences variés:
- "mon partenaire veut un enfant mais pas moi" @Albaboun et ma compagne
- "mon partenaire a eu un enfant avec une autre personne et j'étais mis.e à coté" @Lili-Lutine
- "mon partenaire voudrai un enfant et j'ai enfin cédé à la pression" @Lem

En revanche, je n'ai pas trouvé dans le forum des exemples de couples monogames qui ont cherché le polyamour principalement pour solutionner un envie d'enfant unilatéral.

L'expérience de @tentacara est très riche et intéressante, mais entre partenaires déjà poly depuis le début: /discussion/-TI-/La-grossesse-ca-change-quelque-ch...

Dans mon cas, pour y arriver, je crois qu'il faut repartir mon projet en deux temps:
- d'abord, l'ouverture à la relation poly (donc à l'inconnu absolu, et ça me fait déjà trop peur)
- puis, trouver la future maman (j'imagine que ce n'est pas si simple non plus).

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : D'une tragique nécessité d'être fertile...

Profil

Lux

le mercredi 30 août 2017 à 19h31

Bonjour Albaboun. C'était en cherchant des conseils sur les discussions que je suis tombé sur ton temoignage.
Je pense, si j'ai bien compris, que je me trouve dans l'autre côté de l'histoire. Je suis avec ma compagne il y a 12 ans. Moi, j'ai un désir d'enfant depuis toujours. Elle, elle ne veux pas vivre l'expérience de la maternité pour plusieurs raisons et son raisonnement coïncide avec le tien.
Par contre, on ne veut pas se séparer juste à cause de ça et on discute pour trouver une solution.
J'aimerais aussi avoir des retours sur ce type de situation: puisque avec ma compagne ce n'est pas possible, serait-il possible avoir un enfant avec une autre femme, dans le cadre d'une relation poly ou coparentalité? Quels seraient les enjeux, les risques?
Le témoignage de Lili-Lutine me fait beaucoup réfléchir. Dans son témoignage, est-ce que si l'autre femme était poly tout se passerait bien?

Voir dans le contexte

Discussion : Quand ma compagne ne veut pas d'enfant

Profil

Lux

le mercredi 30 août 2017 à 16h39

Merlyn
...parfois la vie est mal faite, elle et toi aimez un/une partenaire qui n'a pas les mêmes envies sur le plan de la maternité, j'espère que tu m'en tiendras pas rigueur

J'avais bien compris cette note d'ironie qui fait partie de la vie, mal faite par la société monogame. Le polyamour a pour vocation "corriger" cela, je pense.

Personne n'est là pour combler 100% des envies de l'autre. C'est pourquoi souvent on cherche ailleurs les détails qui nous manquent.

Tu m'avais fait penser à la simplicité de la théorie. Mais il y a toujours un piège caché, non? La pratique est toujours plus complexe.

D'ailleurs, j'ai trouvé d'autres discussions intéressantes sur ce sujet d'enfants. Même si elles sont anciennes, je pense qu'en les lisant je vais avoir des idées plus claires.

Voir dans le contexte

Discussion : Quand ma compagne ne veut pas d'enfant

Profil

Lux

le mardi 29 août 2017 à 18h31

Merci de vos commentaires!

Merlyn
Je vais te présenter à ma copine, elle, elle veut un enfant et pas moi ^^

C'est très gentil! Ton commentaire, inattendu j'avoue, me fais penser que les choses pourraient être simples. Une voix me dit "où est le piège?"

calinou696
Si elle t'aime, elle doit tenir à ce que tu puisses avoir des enfants, avec une autre.

En as tu vraiment parlé avec elle?

On avait pas mal discuté sur les relations polyamoureuses, mais on n'a jamais osé de s'y mettre.

En ce qui concerne mon envie d'enfant, on était d'accord que je pourrait réfléchir et chercher une réponse dans la coparentalité. Que si je trouvais quelqu'un, j'aurais moins de temps etc.

Le fait qu'elle me laisse cette liberté démontre de l'amour et de la maturité. Par contre, j'ai peur que ce qu'elle me dit n'est pas complètement réfléchi. Dans le monde réel, je pense que si elle se trouve seule, sachant que je suis chez la maman, cela peut être dur.

J'ai aussi conscience que dans ce type de situation elle pourrait chercher du soutien émotionnel chez un autre homme.

Imaginer tout cela commence à dépasser mes capacités d'anticipation et analyse. Peut-être que la peur de l'inconnu ne me laisse pas regarder plus loin.

calinou696
Certes, difficile de se projeter dans ce projet, mais il y a quand même des indices qui indiquent si ca peut fonctionner ou capoter.

Connaissez-vous de gens dans des conditions similaires?

Merci encore pour votre attention. Avoir ce type de discution avec vous est très importante pour moi.

Voir dans le contexte

Discussion : Quand ma compagne ne veut pas d'enfant

Profil

Lux

le mardi 29 août 2017 à 13h31

Chers.ères polyamoureux.ses

Ma compagne et moi voyons le polyamour comme la forme de relation plus adapté à l'évolution de l'humanité. Nous n'avons jamais eu d'autres amours dans notre vie. Au fait, nous sommes des "first lovers" et n'avons jamais eu d'expérience en dehors notre relation, mais nous avons déjà pas mal réfléchi sur le polyamour sans pour autant l'avoir pratiqué.

Depuis que nous avons commencé à sortir ensemble, il y a 18 ans nous discutons de nos projets à long terme. Moi, plutôt sur la famille, la maison, les futurs enfants. Elle, toujours centré sur ses projets académiques.

Après beaucoup travailler, j'ai réussi presque tous les projets qui m'étaient prioritaires (études, travail, maison), mais il manque toujours les enfants.

C'était en rediscutant avec ma compagne en début de l'année que je découvre qu'elle ne veut plus avoir d'enfants et qu'elle ne se voit pas dans la maternité. Cela a été un choc pour moi, mais il y a quelques années je voyais cela arriver de petit à petit.

Aujourd'hui, j'ai toujours l'envie d'être papa et avoir au moins deux enfants. Étouffer cet envie me tuerait. Insister et persuader ma compagne ce n'est pas la bonne voie non plus.

Sans avoir une idée claire de comment je pourrais m'en sortir, j'ai commencé à chercher des cas similaires sur internet. Souvent les couples se séparent. Hors question. Pourquoi se séparer si on s'aime? J'ai pensé à la coparentalité. Ma compagne à donné son accord. Mais en cherchant et en réfléchissant, ma situation, c'est compliqué. Les femmes qui cherchent la coparentalité sont des célibataires qui cherchent être en couple, ou des couples hétéro ou homo qui veulent seulement un donneur. Dans tous les cas, ce sont des monogames. Sur le long terme, je trouve que cela pourrait entraîner à des situations de conflit super compliquées.

Je pense au polyamour aussi, mais par manque complète d'expérience dans ce domaine, je me méfie. Je suis une personne bienveillante. D'un côté, j'ai peur que ma compagne souffre si j'ai une autre relation amoureuse. De l'autre côté, l'envie d'enfant est très fort. J'ai peur d'être tellement impliqué avec la maman et les enfants que ma compagne se sentirait abandonnée.

J'aimerai sincèrement savoir si mon cas est vraiment particulier ou s'il y a d'autres comme moi. Le sujet me déprime parce que j'ai déjà 35 ans, le temps passe et je ne trouve pas de réponses.

Bien à vous,

Allan

(Excusez-moi pour les éventuelles fautes de français)

Voir dans le contexte

Discussion : Goûter poly au Parc de Montsouris

Profil

Lux

le dimanche 27 août 2017 à 12h19

Bonjour Acajou
Je suggère mettre dans la description de l'événement le lien vers l'événement Facebook. Ou mettre ici dans la discussion les coordonées GPS de la localisation (comme à fait Isa Lutine dans la discussion Facebook).
Au fait, il y a plusieurs mois que j'attends être accepté dans le groupe Facebook (demande d'adhésion toujours en attente). C'est bien celui-ci, non? https://m.facebook.com/groups/11414583553

Voir dans le contexte

Discussion : Goûter poly au Parc de Montsouris

Profil

Lux

le samedi 26 août 2017 à 15h52

Bonjour

Je suis passé pour vous joindre et discuter, mais j'ai pas pu vous identifier, malgré les repères dans la description de l'événement :(
Vous êtiez où exactement dans le parc?

Allan

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion