Polyamour.info

Benedicta7

Benedicta7

Gagny (France)

Participation aux discussions

Discussion : Amitié amoureuse mono-poly / besoin d'aide.

Profil

Benedicta7

le dimanche 19 juillet 2015 à 18h42

Bonjour,

Je reviens sur le site après plusieurs mois. Je me suis longtemps considérée comme étant monogame, à savoir fidèle et exclusive. Je me jugeais aussi jusqu'ici ouverte d'esprit et anticonformiste au sens où je pensais laisser toute la latitude à mes partenaires et compagnon pour qu'ils se sentent libres. Pourtant, malgré tout ça, je ne rencontre que des hommes refusant l'engagement. Je me demande si je ne dois pas avoir un problème. Cette situation a atteint un certain paroxysme lors de ma dernière relation et celle en cours avec des personnes polyamoureuses. J'ai longtemps souffert d'une dépendance affective. J'en viens à me demander si tout ceci n'est pas une leçon que la vie met sur mon chemin pour faire un travail sur moi-même.

Je me sens confuse aujourd'hui. J'ai fait la rencontre d'un homme extraordinaire il y a 3 mois qui m'a d'abord caché être poly. Il m'a avoué contester l'image du couple traditionnel qu'une fois que nous nous sommes lancés dans notre relation quelque peu hybride. Nous sommes très fusionnels. Nous avons une très forte connexion amicale, spirituelle et émotionnelle et nous nous éclatons sexuellement. Cela le perturbe au point qu'il en finit par douter de l'utilité de poursuivre tout rapport sexuel, il dit qu'il se sent si bien avec moi qu'il pourrait s'en passer. Pour moi la sexualité n'est pas incompatible avec une forte affinité intellectuelle avec son partenaire. Je sens aussi qu'il érige une barrière affective entre nous, alors que nous devenons de plus en plus proches, ce qui m'empêche de lui exprimer mes sentiments naissants. Il dit que je ne dois pas croire à tort que nous sommes ensemble et dit préférer rester amis pour ne pas me faire souffrir mais l'attirance physique demeure et nous dérapons souvent. Il doit partir 4 mois au Costa rica l'an prochain pour suivre sa formation de massage et il est certain qu'il verra d'autres femmes. Il a peur que je m'attache trop à lui et ne veux pas que je m'enferme dans une sorte de prison affective. Je ne veux pas renoncer à cette relation. J'ignore si c'est par refus d'en faire un jour le deuil. J'en viens à penser que je pourrais l'accepter comme il est avec sa polyaffectivité s'il nous laissait une chance. Je ne veux pas le brusquer et le pousser dans ses retranchements pour qu'il change. Peut-être que devenir polyamoureuse serait la solution mais je me sens coupable à cette pensée.

Faut-il que je renonce à cette relation dans sa dimension sexuelle et que je prenne mes distances ? Ou faut-il que je la vive intensément et que je vive mes expériences quitte à forcer ma nature ?

J'aurais besoin de vos conseils et retours d'expérience tant en ce qui concerne les relations platoniques ou amicales avec sexe puis du retour de monogames étant devenus poly ? Ou même avoir les conseils de poly qui m'aident à mieux comprendre mon ami.

Merci de votre aide

Voir dans le contexte

Discussion : Comment avoir l'esprit ouvert en couple avec un poly ?

Profil

Benedicta7

le jeudi 24 juillet 2014 à 22h09

Bonsoir,

Merci pour ces quelques messages. Je suis sonnée et je ressens un grand manque mais que je n'associe pas à une forme de dépendance affective. J'ai décidé de laisser mon amoureux rester dans sa grotte et vivre sa liberté sans le troubler par mes angoisses et mes états d'âme qu'il me faut apprendre à gérer seule. C'est la seule façon qu'il me reste de lui exprimer mon amour. Ça prendra le temps qu'il faudra. Advienne que pourra. S'il revient, ce ne sera pas par obligation mais parce qu'il l'a choisi.

Je ne ressens aucune rancoeur ni sentiment de revanche sinon de l'amour. Si j'en suis là c'est que je l'ai bien voulu. C'était un risque à prendre et même si je suis triste aujourd'hui je ne regrète de rien. Si c'était à recommencer je ferai de même. Au moins j'aurais vécu cette histoire intensément.

Merci de m'avoir lue

Bénédicte

Voir dans le contexte

Discussion : Comment avoir l'esprit ouvert en couple avec un poly ?

Profil

Benedicta7

le jeudi 24 juillet 2014 à 00h48

Il semblerait que nous sommes allés trop vite. Il a du mal à gérer le trop plein d'émotions qui lui viennent après chacune de nos rencontres. Il dit souffrir de mon absence quand je suis partie ce qui l'empêche de garder les idées claires et de se concentrer sur son moi profond. Au final il remet totalement en question le besoin qu'il avait de nouer toute relation qu'elle soit poly ou monogame. Il tient à se retirer dans "sa caverne" (au sens propre comme au figuré) car il tient plus que tout à sa liberté.
Voilà en substance le mail qu'il m'a laissé. Je n'ai même pas pu m'expliquer de vive voix avec lui. Il n'a décroché à aucun de mes appels.
Il a dû croire que je cherchais à le changer et à le contraindre. Pourtant je l'aime tel qu'il est et ne désire pour rien au monde le changer. J'étais prête à relever le défi de cette histoire d'amour et le suis toujours mais que faire s'il ne veut plus de moi. A quoi bon le supplier ? Il est libre après tout. Quel gâchi. Je n'ai pourtant fait que lui exprimer tout l'amour que j'ai pour lui et les concessions que je suis prête à faire pour nous deux. Je lui ai certainement trop donné ce qui l'a poussé à me fuire.

Voir dans le contexte

Discussion : Comment avoir l'esprit ouvert en couple avec un poly ?

Profil

Benedicta7

le mercredi 23 juillet 2014 à 22h46

Bonsoir,
Je suis effondrée. Mon amoureux vient de me quitter. Il a pris peur. J'ai dû le brusquer. Moi qui craignais de le perdre. Je suis servie. J'ai tout perdue

Voir dans le contexte

Discussion : Comment avoir l'esprit ouvert en couple avec un poly ?

Profil

Benedicta7

le lundi 21 juillet 2014 à 21h32

Bonsoir,
Je découvre à peine tous vos commentaires et j'en suis extrêmement touchée. J'avais peur d'être maladroite dans mes propos par méconnaissance du sujet et d'énoncer des stéréotypes qui aient pu vous heurter. Je suis touchée par votre empathie. L'ensemble de vous commentaires visent juste.

biodhicitta
Donc, tu te vois faire ta vie avec lui en sachant qu'il est non-exculsif depuis le début, normal que ça t'angoisse tant que tu n'arrives pas vraiment à imaginer une relation non-exclusive dans les faits, l'inconnu fait peur !

Oui j'ai peur de l'inconnu, de sortir de ma zone de confort et surtout de souffrir. j'aime les défis mais j'ai peur que cette épreuve-là soit au dessus de mes forces mais dans le même temps, je ne peux avoir la moindre certitude tant que je n'ai pas tout essayé.

Magentdasmars
On pourrait même voir un couple poly comme une occasion formidable : on confronte des situations où son éducation dit "c'est mauvais, malsain, inacceptable". Alors, c'est le moment à se calmer et de se poser la question "Pourquoi c'est tout ça ? Selon qui ?"

C'est toute ma vision de l'amour et du couple qui vole en éclat. Tout ce que mon éducation et la société m'a dictée comme dogme. Je perds toutes mes certitudes.

Leolu
Ton anticonformisme à toi ne s'en tiendrait-il qu'aux grands organismes lointains (Etat, CAC40) et non aux petits organismes proches (famille, création d'activité) ?
A ceux que tu ne pourras jamais changer, et non à ceux sur lesquels tu pourrais agir réellement et concrètement ? ;)

C'est peut-être dû à mon éducation un peu vieux jeux, mais pour moi le couple et la famille sont des valeurs refuges. Je réalise que même si je ne suis pas pro-mariage, que je suis assez conformiste quand il s'agit de parler d'amour. J'ai pourtant au cours de mes relations eu une grande latitude acceptant tantôt une relation purement platonique ou encore une relation à distance parcellaire qui ont toujours été subis et suscité en moi souffrance et frustration en faisant plus d'efforts pour m'impliquer et m'accrocher dans la relation que de raison. J'ai peur que le scénario se reproduise une nouvelle fois. D'un autre côté, j'y vois une chance de régler enfin mon problème de dépendance affective et ma peur viscérale de l'abandon.

Leolu
La peur de l'abandon se calme lorsqu'on a réappris à s'aimer en tout premier (se plaire, c'est plaire)
Et qu'on a découvert que les méthodes "indirectes" (observer, plaire) marchent mieux que les méthodes "directes" (enfermer, retenir).

En me rendant sur ce forum, je pensais que le problème venait de mon cher et tendre mais j'en viens à me demander si je n'ai pas moi-même un problème. Un gros problème de confiance en moi.

biodhicitta
Surtout ne t'oublies pas ! mais p t etre continu de réfléchir et de laisser tes fonctionnements à toi évoluer, en fait tu l'aimes car il est comme il est et sa vision du couple fait partie de lui, de sa façon d'etre atypique, qui t'a tant séduite

J'ai vraiment l'intuition que cette histoire vaut la peine d'être vécue même si elle me pousse dans mes retranchements. Je vais tacher de lâcher prise tout en exprimant mes peurs à mon cher et tendre. Je ne veux pas laisser mon angoisse prendre le dessus et m'empêcher de profiter de chacun des moments uniques que cette histoire extraordinaire a à m'offrir. Grâce à vous, je retrouve espoir

Voir dans le contexte

Discussion : Comment avoir l'esprit ouvert en couple avec un poly ?

Profil

Benedicta7

le dimanche 20 juillet 2014 à 13h55

Bonjour à tous,

J'ai découvert ce site depuis peu et aurait besoin de vos conseils. Je suis tombée éperdument amoureuse d'un homme dont les valeurs et le mode de vie anticonformistes correspondent en tout point à mon idéal à une chose prêt : notre conception du couple. Nous formons un couple atypique : il est polyamoureux et moi exclusive dans mes relations amoureuses.

Cet homme a bouleversé ma vie et me pousse dans mes retranchements. J'ai conscience que ce genre de rencontres ne se présente que rarement dans une vie. Je veux donner toutes mes chances à mon couple de perdurer. Je me vois faire ma vie avec cette personne. Je me définie comme étant quelqu'un d'ouverte d'esprit mais le fait qu'il ne soit pas exclusif m'angoisse. Comment envisager un terme tout quitter pour le rejoindre dans le Sud et envisager une relation durable et équilibrée ?

J'ai une peur bleue de l'abandon et des maladies sexuellement transmissibles. Dois-je pour autant m'oublier et me résoudre à le partager ?
Comment apprendre à ne plus être jalouse ni possessive ? Je ne veux pas en venir à le détester. Les qu'en dira-t-on m'importent peu mais je ne ressens pas pour ma part le besoin de voir ailleurs mais tient à ce qu'il soit heureux.

Je suis d'autant plus troublée que mon ami, ascète et ermite avec de nombreux blocages sexuels découvre à peine la sexualité. Je suis sa 1ère relation sérieuse et la 2e femme avec qui il a des rapports sexuels. Comment dans ces conditions peut-il avoir la certitude d'être poly ? Ai-je des raisons de m'angoisser pour quelque chose qui releverait de l'hypothétique ? Je voudrais pouvoir le comprendre et le soutenir sans le juger.

Je serais curieuse de bénéficier des témoignages de poly ou monogames dans la même sotuation. Avez-vous déjà rencontré des partenaires ayant accepté votre différence ? Quelles limites vous êtes-vous fixés ?

Merci d'avance pour votre aide.

Bénédicte

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion