Polyamour.info

alex666

alex666

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Polyamour ou candaulisme ?

Profil

alex666

le mercredi 22 août 2018 à 18h30

Ce sont deux choses différentes mais pas opposées. On peut être les deux.
Le candaulisme c'est éprouvé de l'excitation à voir (savoir) sa femme avec un autre, et la plupart du temps être soi même "fidèle".
Le poly c'est savoir que son conjoint ait d'autres histoires sentimentales et / ou sexuelles. Et l'accepter. Il y a aussi la notion de "compersion" qui fait qu'on est heureux pour l'autre qd il vit des choses sans soi, mais sans notion d'excitation et sans besoin que le conjoint partagé la chose.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : Balancetonporc#

Profil

alex666

le dimanche 29 octobre 2017 à 11h27

Encore une fois : des commentaires qui les accompagne, comme preciser qq messages plus haut

Voir dans le contexte

Discussion : Balancetonporc#

Profil

alex666

le dimanche 29 octobre 2017 à 11h11

Camille, le problème, selon moi, c'est que oui, il y a critique, pas forcément pejorative, ni non plus forcement negative. Je vois pas en quoi on aurait interdiction moral de se poser des questions sur la pertinence du truc.

D'autant que là c'est dans un espace de discussion, c'est pas lancé en commentaire sur le balance ou le metoo de quelqu'un.

Voir dans le contexte

Discussion : Balancetonporc#

Profil

alex666

le dimanche 29 octobre 2017 à 11h08

Alors c'est ni une provocation ni rien du tout. Mais je reitere, en quoi ? Faut attendre que des filles ecrivent des trucs pour faire de la parité ? C'est d'aprés toi un sujet pour les filles et les hommes devraient s'asbtenir ?

Voir dans le contexte

Discussion : Balancetonporc#

Profil

alex666

le dimanche 29 octobre 2017 à 06h46

Sinon, en terme d'éducation, parce que je me dis que je dois vraiment être con et pas comprendre pour le coup. Mais quand vous dites "parler de consentement" ça veut dire quoi pour vous ?

Désolé moi je vis dans mon petit monde, et à part dire à mon gamin que personne à le droit de le toucher ou de l'emmerder s'il n'en a pas envie, et que la réciproque est vrai, que si qqn veut pas être son copain/sa copine, il faut pas insister parce que la personne en face à le droit, je vois pas bien quoi ajouter.

Voir dans le contexte

Discussion : Balancetonporc#

Profil

alex666

le dimanche 29 octobre 2017 à 06h35

Hum.

Comment on monopolise la parole sur un forum internet ou il est impossible d'empecher quiquonque de s'exprimer ou de couper la parole ?

Voir dans le contexte

Discussion : Balancetonporc#

Profil

alex666

le samedi 28 octobre 2017 à 22h29

Siesta : c'est pas ça en soi qui me fait dire "ouh je suis un homme blanc, c'est encore pour nous", c'est plus global que ça. Il y a déjà eu d'autres choses dans ce gout là.

Pour l'éducation, comme je le disais, je le fais moi même, donc non, j'ai rien contre, c'est à faire. Juste que je pense qu'on est souvent plus sur un problème de sécurité que d'éducation.

Le parallele avec le vol, pour moi est pas foireux, parce que, sans aucun chiffres, sans aucune sources, il y a surement plus de vol de confort que de necessité.

Par contre, le mec qui embrasse sa nana qd elle dort c'est un agresseur ?

Ah et il y a quiproquo, c'est pas les metoo et balance qui me chiffonnent, c'est les commentaires qui les accompagnent, ou la on passe pas dans tout et n'importe quoi.

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Balancetonporc#

Profil

alex666

le samedi 28 octobre 2017 à 22h12

Pas de dénonciation ? Pinez, y'a des gens qui devaient pas etre au courant alors.

Et encore une fois, je vois pas en quoi le tag va changer quoi que ce soit sur le sujet.

J'ai pas vu masse de reflexion sur le sujet depuis l'apparition du tag. Par contre des trucs enflammés ouais.

Et mon ego te fait dire qu'il veut juste qu'on le laisse tranquille sur sa couleur et son genre question generalité. Pour le reste je reitere mes genes : effet troupeau et le "tout-harcelement". Et je vois pas trop ce que mon ego vient y faire. Allez si ok, mais on s'est mal compris, je suis pas en souffrance moi, et je denigre que dalle, juste qu'a vouloir mettre toutes les souffrances dans le même sac (mot), y'a plus de remède efficace.

Bref, je dois etre bete de juste dire qu'il y a pas de solution facile a un probleme compliqué.

Mais fais toi plaisir camille, milite.

Par contre, "petites expériences personnelles", sans deconner ?

Voir dans le contexte

Discussion : Balancetonporc#

Profil

alex666

le samedi 28 octobre 2017 à 20h45

Personnellement, depuis quelque années, j'ai l'impression d'être un connard parce que je suis un homme et que je suis blanc.

C'est un peu pénible.
Les balancetonporc et autre metoo sont régulièrement des déballages de généralités et autres. Le niveau des commentaires atteint souvent celui des posts de jeux vidéos ou de foot. C'est dire.

Ce qui me gène avec tout ça, d'une part c'est le côté fronde populaire. Et l'effet troupeau c'est jamais une bonne chose. Les gens arretent juste de réfléchir.

Dénoncer ? Ouais, il faut. Mais y'a des choses pour ça. Et c'est pas les réseaux sociaux.

De plus, et même si c'est "incorrecte" de dire ça, combien dans le lot se sont fait siffler juste une fois et parle de harcèlement ? Pas que ce soit forcément bien de siffler. Mais du harcèlement ? La nana qui subi une "vraie" pression psycho et physique sur une période a plus long terme, faudrait la mettre au même niveau ? Juste harcèlement du coup ?

Pour moi ça exerce une espèce de nivellement par le bas qui va peser sur certaines victimes et qui fera le jeu de certains agresseurs. Comme on dit, quand tout est urgent, rien n'est urgent

Et sur une note très personnelle, j'ai été violé de façon quasi hebdo par mon frère plus agé entre 8 et 11 ans, et si je devais le balancer, je ne vois pas bien ce que ça changerait. Rien ne me serai rendu, rien ne changerait dans la société qui modifierait ce genre de chose. Parce qu'éduquer sur le consentement, c'est bien, il faut le faire, je le fais avec mon fils de 5 ans. Mais ça marche sur des personnes qui se serait passé du consentement de façon "accidentelle" (mon vocabulaire me lache pour trouver un mot adequat). Mais un mec qui s'en bat les glawis de base ? Parce qu'un violeur? Soit il sait que la personne est pas consentente, soit il imagine ds sa psychée malade que oui elle l'est. Je crois qu'on apprend à peu pret a tous les gosses que c'est mal de voler, mais ça change quelque chose ? Non, il y aura quand même des voleurs.

Voir dans le contexte

Discussion : Amoureuse coupable

Profil

alex666

le samedi 28 octobre 2017 à 20h21

On ne ment pas par amour dans un cas comme ça, on ment pour éviter d'être confronter à l'autre et potentiellement à avoir un choix.

C'est juste t'enfermer dans l'adultère et rendre le polyamour (en restant dans ton couple) de moins en moins probable au fur et à mesure que le mensonge se prolonge.

Le coup du "ton mari ne te possède pas" est également un argument totalement foireux et sans sens. On est ici sur un couple ouvert, sexuellement, mais ouvert, question posséssivité, ça me donne l'impression que le monsieur peut avoir le bénéfice du doute.

De plus on est ici sur un arrangement. Reflechi et dit. On est loin de l'exclusivité tacite. Non là c'est quelque chose de déjà discuté et approuvé à 2. Est-ce à dire que c'est immuable ? Non. Mais sans communiquer POUR DE VRAI sur le sujet ? Bof.

Ne pas faire cette démarche c'est priver le mari de son choix (partir, rester, refuser, accepter, etc etc...). Moi vu de ma fenêtre on appele ça l'irrespect de son conjoint. Et sans respect dans le couple, on va où sinon dans un mur ?

Est-ce que tu t'es mis à ta place ? Est-ce qu'en pensée tu as inverser les rôles ? Je ne parme pas ici de décider de se barrer ou non. Je parle de tristesse, de blessure, mais aussi de joie peut-être, d'avantages même. Le polyamour en couple ça fonctionne si on est une équipe. Au pire il s'en moque et tout va bien. Au mieux il en tire quelque chose et tout est parfait.

Parce qu'on ne va pas se leurrer le "ça ne change rien pour lui" est une abérration. Un nouvel amour est un tel boom dans une vie que pensait que ça ne change rien pour la personne avec qui on partage sa vie est un aveuglement terrible.

Bien sûr il y a aussi la confiance et le mensonge. Dans un couple classique, on fait confiance tacitement pour ne pas être trompé. Dans votre couple c'était pour que ce ne soit pas plus d'une fois et sans sentiment. La confiance va donc être brisé. Sur quoi la rétablir si tu mens ? Il faut pouvoir communiquer franchement pour pouvoir rebatir une confiance sur autre chose. Et sans confiance, un couple hein...

De plus si on ment pour ça, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. Pourquoi ne pas mentir sur autre chose ?

Bref, c'est que mon avis, mais sur l'autel de l'amour, beaucoup de mal sera fait ici.

Par contre, paradoxalement, si tu lui en parles, ne révèle pas la tromperie SI tu es sure que ça ne sera jamais éventé. A part faire du mal à ton mari, ça n'avancera à rien.

Voir dans le contexte

Discussion : Je me sens frustré

Profil

alex666

le dimanche 22 octobre 2017 à 08h51

Le coup des mots de passe, outre le côté ingérence qui en choque certain, ça ne marche pas, ça ne fait qu'entretenir la non-confiance sur le long terme.

Sinon tu as d'autres questions à te poser que celles-ci vis a vis de ta régulière : suis-je un connard ? Suis-je capable de respect pour cette personne ?

Il est entendu que moi je suis mono. Pour autant, je trouve vachement bien le polyamour quand ça fonctionne. Quand ça fonctionne pas et qu'il y a un passage en force mais avec la volonté des deux parties d'essayer, je trouve ça courageux et une "bonne" (mais horriblement dur et potentiellement destructrice) experience de couple. Et qd un seul veut, que l'autre veut surtout pas, je me demande juste a quel moment on décide d'être à ce point égoiste qu'on décide d'en foutre plein lz gueule à "l'être aimé".

Il n'y a pas de rocket science ici, soit elle accepte a force de communication d'essayer et par étapes tu te rapproche de ton idéal de vie sans surement jzmais l'atteindre, soit tu lui témoignes du respect, et tu arretes les frais en ne prévoyant pzs de faire de mal dans le futur en stoppant la relation.

Le respect c'est de ne pas te dire "celle ci me plait je vaus faire ce qu'il faut pour la choper" mais "celle la me plait mais je vais faire du mal à l'autre".

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour irréversible

Profil

alex666

le lundi 24 juillet 2017 à 07h02

Je te dirais surtout de partir du principe que ce qu'elle te dit est la verité plutot que de te demander si tu peux la "convertir". Demande toi plutot si tu peux gerer le fait qu'elle finisse par etre avec d'autres personnes en meme temps.

C'est un luxe qqn qui te previent en amont, tu peux te preparer et faire un choix en conscience.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse face à l'adultère

Profil

alex666

le lundi 24 juillet 2017 à 06h57

Tu te fais les questions et les réponses : si tu veux vraiment respecter les choix et désirs de chacun, si elle n'est pas au courant, elle n'emet aucun choix, donc tu ne fais rien. Et renoncer à l'amour pour ne pas faire souffrir qqn qui n'a rien demander me semble plus altruiste que moche.

Voir dans le contexte

Discussion : Gestion d'une situation mono-poly

Profil

alex666

le samedi 24 juin 2017 à 10h11

"Pour les monogames en crise, qui ne dorment plus pendant que leur partenaire s'épanouit avec quelqu'un d'autre"

Donc : démerde toi mono, gère ton truc moi le poly je m'éclate, et surtout m'emmerde pas avec tes jeremiades.

C'est une belle vision ouais.

Au secours...

Voir dans le contexte

Discussion : Puisqu'il le faut...

Profil

alex666

le vendredi 09 juin 2017 à 07h03

Bonjour Kuoni,

D'abord, si on était dans Dragon Ball Z, et que tu étais Sangoku, je voudrais que tu t'imagines en plein Gendikama et saches que je t'envoie plein de force pour faire la plus grosse boule possible et accessoirement traverser l'épreuve que tu vis.

Je vais me permettre de te répondre car d'une part ton histoire à souvent fait écho à la mienne par certains points (pas par la situation, mais plutôt au niveau de nos personnalités) et parce que la première fois que ma femme t'as lu elle m'a dit "regarde chéri, c'est possible", ce à quoi j'avais répondu "non mais regarde, sa libido a pris un coup, ça sent mauvais...". Mais il parait que je vois tout en noir.

Ce que je voudrais te dire, c'est que ce n'est pas ta faute. De ce que j'ai lu, tu sembles être un chic type prêt à beaucoup de chose pour le bonheur de l'être aimé. Et ça c'est cool. Ce qui l'est moins, c'est que tu dors un soir sur deux sur un fauteuil.

A quel moment ta femme a t'elle pu croire que c'était une bonne idée et accepter ça ? Non pas que je la pense seule responsable de ça, j'imagine que c'est plutôt de ton initiative. Mais à quel moment elle n'a pas jugé que franchement, ça craint grave comme truc.

Tu es dans une situation entre le polyamour et le libertinage (par le biais des jeux à plusieurs), le tout plus ou moins teinté de candaulisme (ce que j'avais cru comprendre en filigrane dans ton histoire), et le tout est simplement 100% présent dans ta vie. Épuisant ne commence même pas à décrire ce que ça donne. La force morale n'est pas une ressource inépuisable.

Je ne suis pas polyamoureux. Je ne suis même pas sûr d'être vraiment polyacceptant. Je crois plutôt en une zone d'ombre qui serait à mi-chemin entre polyamour et libertinage au niveau de mon couple (le défi de mon couple étant de voir si pour ma femme, cette zone sera suffisante à la combler). Pour autant, j'ai trouvé un certain nombre de valeur positive dans le polyamour. Notamment, le poly pour moi (c'est vraiment très personnel) sublime la responsabilité et le choix. Ce qui sera complètement et totalement aberrant pour un certain nombre qui me liront.

Il y a une phrase qui me revient souvent, lu dans un post de tentacara, ou après sa grossesse, un de ses deux amours avaient du "affirmer ses choix" et se recentrer sur ses priorités, c'est à dire ses engagements.

Quelle est la priorité de ta femme ? Votre couple ou le polyamour ? Je sais que le blog de la crémière a très bonne presse ici, mais le beurre, l'argent du beurre, le cul de la crémière et sa Renault 5, c'est quelque chose qui personnellement me parait réservé à une minorité de personnes, et encore, dans le cas de pratiquant de l'anarchie relationnel.

Si c'est votre couple, alors on peut dire qu'elle s'est perdu en chemin et que te laissé vivre 6 mois de dépression c'était n'importe quoi.
Si c'est le polyamour, alors tu dois prendre acte du profond clivage dans ton couple. Tu fais du bonheur de ta femme ta priorité, et elle fait de son bonheur sa priorité absolue. Je sais que l'amour c'est sensé regarder dans le même sens, mais là je crois que tu es resté sur le bas côté.

Je pense qu'il y a un recentrage total à faire dans ton histoire. Tu dois être le point d'orgue de ta vie.

Et oui, c'est pas facile, accepter le polyamour en tant que mono, c'est faire l'inverse de ce qui est conseillé aux polys voulant s'assumer, c'est faire passer l'autre avant soi (et si des gens me disent le contraire, c'est que vous n'avez simplement rien compris à ce qu'implique la transition).

La libido qui déraille complètement, si on est pas asexuel, pour moi c'est une alarme. Tu vis quelque chose en contradiction avec tes envies profondes à un moment ou un autre. Je peux me tromper, mais j'imagine au vu de ton histoire que tu as vadrouillé pas mal sur des sites pornos garnis de vidéos candaulistes. Sûrement aussi pour y trouver un facteur d'acceptation. Ca marche au début, après ça fout le bordel.

Parce que les fantasmes, ça se construit, suffit de s'y pencher suffisamment longtemps pour que ça en devienne un qu'on partage. Sauf que. Sauf que, quand c'est construit, dès que tu cesses de l'alimenter, ça s'en va. Et on se retrouve avec des envies qui ne sont pas les nôtres, à se demander "mais qu'est ce qui m'excite en fait ?".

Pour ce qui est de ta séparation, tu es seul juge. Tu n'en es pas là à mon avis. Simplement parce que tu dis encore "lui imposer de choisir". Ne la déresponsabilise pas. Je le disais, dans le polyamour, j'ai trouvé le concept de responsabilité, et une vision de l'amour qui dit que "aimer, c'est prendre soin". A quel moment avoir sa vie tellement chamboulé qu'on a pas accès à son lit un jour sur deux c'est prendre soin de quelqu'un ? Le résumé (du moins pour moi) de cette responsabilité pour le polyamoureux, ça se résume à "c'est pas parce qu'on peux qu'on doit". Oui elle peut dormir avec lui un jour sur deux. Est-ce intelligent, est-ce sentimentalement une bonne chose vis à vis de toi ? Je ne vois qu'un seul cas ou on pourrait répondre oui, et ce serait le fait que ça te plaise ainsi (délire candauliste poussé à l'extreme tout ça). Je me permettrai juste de te dire pour tes enfants, qu'avoir un papa debout et bien de sa personne 50% du temps dans leur vie c'est mieux que d'avoir un papa depressif 100% du temps. (ne te fie pas à ces 50%, les 50% ça existe surtout pour les couples ou on en arrive au partage à la limite de la décision de justice, quand les conjoints s'arrangent, il n'y a pas de raison que ce soit 50 et pas beaucoup plus tant que la proximité géo existe).

Je pense qu'il est temps pour toi de poser les couilles sur la table et de dire que ce n'est pas possible de cette façon. A toi de voir la façon qui pourrait marcher (mais un jour sur deux? et chez toi en plus, tout le temps ? tu ne tires quand même pas grand chose de tout ça...) et d'en discuter avec elle. Mais tu ne dois pas rester dans cette situation qui au vu de ce que tu racontes est d'une grande toxicité pour toi.

Je te souhaite beaucoup de courage dans tout ça, et j'espère que tout ira pour le mieux.

Voir dans le contexte

Discussion : Un peu, beaucoup perdu... Ma femme veut une relation poly

Profil

alex666

le samedi 22 avril 2017 à 11h40

Ou pas non plus pour ce que tu dis Jvalin.

Pour moi si une personne s'identifie comme pokyamoureuse, et je rencontre ici homme partit qd il dit que ce n'est pas pq on a envie d'autres relation qu'on est polyamoureux, va devoir decouvrir que aimer c'est prendre soin et que ca s'accompagne d'une vision responsable de l'amour.

Un couple mono/poly c'est forcement construit sur les commromis. La difference pour toi Jvalin, c'est que dans ta relation polyamourzuse, sans le devenir toi meme pour autant, tu y as trouvé qqch pour toi meme de ce que tu dis. Ca ne sera pas le cas de tout le monde. De plus ce que tu vis est possible hors polyamour.

Je parle de responsabilité car s'identifier pokyamoureusz et decider de le vivre sont pour moi 2 choses distintes. (Je parle pas de culpabilité ou de faire des choix pour l'autre en disant responsabilité, voir le fil amour et responsabilité).

C'est la ou on voit la force du compromiq dans les deux sens, et le travail a faire et par le mono et par le poly, car si aimer c'est prendre soin, le paradoxe du debut de relation mono/poly avec toute la violence que ca comporte apparait bien.

Voir dans le contexte

Discussion : Cycle de la peur : heureux/malheureux

Profil

alex666

le lundi 20 mars 2017 à 11h26

Ce que tu veux me dire finalement, c'est qu'à toutes choses, malheur est bon comme dit le proverbe.

De prendre conscience du fait que l'adversité entraîne l'évolution et que ce passage, aussi douloureux soit-il, doit nous amener à le dépasser et à en sortir changé, dans le bon sens.

Je me permet de reformuler pour voir si j'ai bien compris ce que tu voulais dire.

Je conçois parfaitement la logique derrière ça, et oui ça sent le bon sens à plein nez. Une part de moi me fait dire que tu as raison. L'autre part a peur (encore) de ne pas pouvoir sortir de ce cycle (qu'on a revécu ne serait-ce qu'hier soir, moins violent, mais plus en profondeur).

(pour le contexte, ce cycle est très rapide, cela peut même être dans la même journée, ascenceur émotionnel total)

En tout cas, assez bêtement, je n'avais pas vu les choses sous cet angle, je ne sais pas si ça va m'aider, mais je ferais en sorte de m'en souvenir si/quand ça arrivera de nouveau.

Merci Bonheur.
(Content de te voir toujours ici, avec Siesta vous étiez les deux premières personnes à me répondre pour m'apporter votre soutien il y a deux ans)

Voir dans le contexte

Discussion : Cycle de la peur : heureux/malheureux

Profil

alex666

le samedi 18 mars 2017 à 17h33

Pour préciser, ce cycle est apparu en mode "mono-poly", il n'existait pas (pas que je sache) en mono-mono.

Merci de ta réponse Bonheur. Je t'avoue que je vais devoir la relire un certain nombre de fois avant de pouvoir te répondre. Non pas que tu ne sois pas claire, mais comme je disais les choses sont confuses ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Cycle de la peur : heureux/malheureux

Profil

alex666

le samedi 18 mars 2017 à 11h37

Bonjour à tous,

J'ai déjà posté sur le forum il y a deux ans suite à un essai polyamoureux (décidé par tous les deux) de ma femme.
J'ai ensuite voulu faire un petit bilan un an après de la "sortie de crise". Mon bilan, aussi honnête qu'il était, était finalement plutôt erroné car la situation était, en réalité, différente de ce que je savais à l'époque.
Juste pour donner du contexte, elle se découvre polyamoureuse, et pas juste parce qu'il y a un autre amoureux en ce moment, mais veut faire sa vie avec moi et elle m'aime toujours. De mon côté, je suis mono, et tente de devenir "polyacceptant" ayant bien compris que la relation avait vécu en tant que tel, et que dorénavant, nous allions vivre une relation poly, que moi je sois mono ou non. Un point contextuel important, notre relation est plus importante pour elle que de vivre le polyamour.

Je ne m'attarde pas là dessus, ayant participé à un Café Poly jeudi à Toulouse (pour ceux qui était là, Alexandre, à lunettes et en chemise à carreaux qui se terrait un peu dans son coin, même si j'ai réussi à prendre la parole huhu), j'ai pu voir que j'avais besoin d'en parler, et je pense que je ferais un post pour raconter ma life une autre fois.

J'écris aujourd'hui parce qu'hier ma femme a recontacté son autre amoureux, après m'en avoir longuement parlé, et qu'aujourd'hui je suis plutôt confus.

Mais de la confusion me sort quand même une évidence.

Je suis dans un engrenage. Dans un cycle. Dans un cercle vicieux.

Toujours pour donner un minimum de contexte, il y a quelques jours, suite à une discussion, elle a craqué, quand on se parle, même si j'essaie (réellement) de ne pas être "mauvais", on reparle forcément du passé, et celui-ci est ponctué d'un certain nombre de mensonges et de "trahison". On (et pas juste "je) essaie d'en sortir. Mais pas simple. Bref, elle a craqué. Je suis presque de suite sortie de mon malheur pour pouvoir la faire revenir du bon côté de la force (c'était un pur gros craquage).

Et là aujourd'hui, en y repensant, m’apparaît donc ce cercle vicieux :

Lorsque je suis malheureux, elle est malheureuse, et restant sa priorité, elle ne veut pas, et elle n'est pas légitime (rapport à la priorité), vivre son polyamour.
Cependant puisqu'elle est malheureuse, et que je la veux heureuse, je remonte la pente pour la hisser avec moi, et être à nouveau bien question moral tous les deux.
Mais puisque je suis heureux, et elle aussi, elle est à nouveau encline à vouloir vivre son polyamour.
Ce qui me fait peur et me repousse à être malheureux pour "l’empêcher" de se sentir légitime à le vivre.
Et rebelotte.

En le relisant c'est vraiment pas glorieux de mon côté, ça fait un peu manipulation et de mon côté là comme ça, je saurais même pas déterminer la part de conscient et d'inconscient là dedans.

Sachant pour donner l'élément final de contexte que j'ai dis d'accord au fait de tenter à nouveau le polyamour. Que cet accord je l'ai donné en conscience et que je veux assumer (accepter ?) mon choix. Et du coup, via ce cercle, je freine ma propre acceptation et me "cloitre" dans mon problème.

Et ce cercle là, je pense que c'est le cœur de mon problème d'acceptation. Ayant déjà vécu des weekends où elle était avec un amoureux, je sais que je n'en mourrais pas, je n'ai, la plus part du temps soyons honnête, pas de problème avec le sexe qu'elle partage avec d'autres, et je sais que la peur que j'ai de ses sentiments pour moi est en grosse partie dû à un manque de confiance en moi et que de toute façon, mono ou poly, ça n'en protège pas.

Bref, si vous voulez en parler, si vous avez des trucs et astuces de tonton Fernand ou de Marie Paupiette pour sortir d'un tel cycle, je suis on ne peut plus preneur !

(ps: des problèmes il y en a d'autres, mais un truc à la fois ce sera déjà pas mal)

Merci à vous !

(pps: je l'ai mis dans jalousie parce que je sais pas trop ou le mettre mais je suis pas persuadé que ce soit créé par de la jalousie)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Onanisme et confidences...

Profil

alex666

le mercredi 20 juillet 2016 à 15h15

Je pense tout simplement que s'il t'en parle "comme ca", sans dire que c un probleme, "pour le fun", recadre le vite fait, pour pas enliser la chose. Et s'il aborde le cote "probleme", la masturbation c que la fin de la chose, du coup normalement c pas de masturbation que vous allez parler, et si pas a l'aise ou pas envie ya plein de ressources pour l'aider.

Genre yourbrainonporn.com

Le porno peut etre une vraie addiction et suffisamment honteuse pour s'y enliser comme il faut.

Pour faire un lien avec le poly, qd ma femme a voulu voir qqn, j'ai voulu faire entrer ca dans une case a un moment, et ne comprenant pas ses besoins affectifs hors couple, je me suis tourné vers ce que je comprenais : le sexe. Et je me suis retrouvé a regarder des trucs candaulistes ou de cuckolding. Et bien souvent c'est tout sauf glamour et epanouissant pour le "couple" de la video. Et le truc peut s'insinuer en toi et te faire etre excité par des choses qui cadrent pas du tout avec ton envie premiere. C'est pas un bon paradoxe a vivre.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion