Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

Café-poly : comment parler des amours pluriels ?

Le lundi 28 février 2011 à 19h30 à Paris en France.

» Voir la page de l'événement

#
Profil

Dreltak

le lundi 27 décembre 2010 à 18h35

Serrait-il envisageable d'avoir a posteriori un petit compte rendus plus ou moins "formalisé" de l'évènement?

Le thème promet des discussions passionnantes, il serait dommage de ne pas en faire profiter ceux qui ne pourront peut être pas participer a l'évènement (je m'inclue implicitement dans le lot).

Cordialement.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 27 décembre 2010 à 21h35

j'espère que je serais là car le sujet m'intéresse beaucoup. ça va La Réunion Guilain ?

#
Profil

LuLutine

le mardi 28 décembre 2010 à 00h45


Comment faire pour que la tension ne monte pas lorsqu'on parle des amours pluriels aux amis, à la famille ou aux médias ?

Ah oui bonne question, mais je n'ai pas essayé d'en parler, sauf à des gens déjà convaincus et/ou dont j'étais sûre qu'ils n'allaient pas me juger à la va-vite...

Alors je risque de ne pas avoir grand-chose à dire ?!

Pourquoi la "tension" monterait forcément, d'ailleurs ?
C'est vrai que j'ai toujours "choisi" des gens avec qui je savais pouvoir discuter...ce que je peux dire, c'est que bien que certains soient restés sur leurs positions (et moi sur les miennes), il n'y a eu aucun problème de "tension"...

#
Profil

Siestacorta

le mardi 28 décembre 2010 à 11h29

Le truc m'intéresse bien ! Même si posé telle quelle, on peut croire que la tension arriverait à chaque fois, comme le remarque la Lulu...

Comment échanger calmement ses opinions et réflexions sur une pratique mal connue et non consensuelle...
Quoi que dit comme ça on a l'impression que je vais parler de mon intérêt pour le D/s (le SM plus orienté relationnel que bobos et gadgets) (ouais bon je me confesse si je veux).

Mais en même temps la méfiance envers le PA est toujours plus forte que je ne m'y attend. Dans ma tête, c'est pas si grave, voilà, il y a des cathos et des protestants, il y a des mono et des poly... Et en fait, non, quand même, j'ai une bonne tête d'hérétique.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 29 décembre 2010 à 09h58

Non mais faut pas avoir peur, je vais PAS parler de SM. C'était pour comparer. Pétochards.

#

(compte clôturé)

le mercredi 29 décembre 2010 à 11h22

siestacortaNon mais faut pas avoir peur, je vais PAS parler de SM. C'était pour comparer. Pétochards.

Ben c'est dommage, aucun sujet ne devrait être tabou, qu'on le pratique ou non. Et le SM "relationnel", comme tu dis, ça commence très vite avec les rapports de pouvoir dans le couple, quasi universels... La jalousie en fait partie, d'ailleurs, de ce besoin de pouvoir.

#
Profil

Goffio

le mercredi 29 décembre 2010 à 18h26

Francoise
La jalousie en fait partie, d'ailleurs, de ce besoin de pouvoir.

Oh que oui... Jalousie = besoin de Pouvoir ! Il s'agit là de la petite personne, qui fait tourner notre monde à l'envers... :-/

#
Profil

Goffio

le mercredi 29 décembre 2010 à 18h28

Alors le thème des amours pluriels : ça rend jaloux, d'une manière ou d'une autre...

#
Profil

Gin

le mercredi 29 décembre 2010 à 19h01

oh Goffio t'as pas l'air chaud, tu veux un petit suppo pour te remonter le moral ?

ne nous laissons pas abattre par les petites personnes qui aiment vivre dans la jalousie, la peur, l'illusion du contrôle, tout ça.

ne partons pas du principe que dire qui nous sommes, comme nous pensons et comme nous vivons crée des tensions. (hé, Guillain, faut faire gaffe comment tu rédiges les trucs, ça fait flipper surtout en période de grand froid... ouais tu t'rends pas compte toi t'es au soleil...)

partons plutôt du principe que nous avons peut-être dans nos fonctionnements une solution pour moins de souffrances dans les relations et qu'on pourrait en faire profiter les autres, au lieu de leur créer des tensions, et de les rendre jaloux, parce que nous on y arrive et pas eux, par exemple.

d'ailleurs, si nous on y arrive, à vivre libres et heureux, à aimer sans peurs, à être dans la confiance et la tolérance, y'a pas d'raison pour que les autres n'y arrivent pas non plus, on est pas plus malins qu'eux, donc si on peut le faire, eux aussi ils peuvent, et ainsi y'a de l'espoir pour tout le monde et ils n'ont pas besoin d'être jaloux... non ? si ? ...je rêve trop fort ?

#
Profil

Goffio

le mercredi 29 décembre 2010 à 19h39

Oui Gin, tu rêves trop fort : je t'entends depuis ici... Mais t'as bien raison ! Et puis j'adore sucer tes suppos : ils m'éclaircicent la voix :-D

#
Profil

Gin

le mercredi 29 décembre 2010 à 19h41

Siestacorta
Non mais faut pas avoir peur, je vais PAS parler de SM. C'était pour comparer. Pétochards.

il me semble que le sujet a déjà été abordé sur ce forum, mais je n'avais pas lu les posts à l'époque... please, est-ce que quelqu'un a des liens vers des fils où vous en parlez ?

j'aimerais bien essayer de comprendre un peu plus ces histoires de SM, D/s...

#
Profil

Gin

le mercredi 29 décembre 2010 à 19h43

Ah ah, Goffio tu vas pouvoir nous pousser une chansonnette si t'as les cordes assouplies ! youpie ;)

#

(compte clôturé)

le mercredi 29 décembre 2010 à 19h55

Mieux vaut les avoir assouplies qu assoupies!
Bises a tous et tres bonne année!

#
Profil

Gin

le mercredi 29 décembre 2010 à 20h40

Message modéré pour la raison suivante : Lien invalide.

#

(compte clôturé)

le jeudi 30 décembre 2010 à 00h33

C'est marrant moi, en lisant le sujet, j'ai plutôt pensé à "comment parler des amours pluriel" à une ou les personnes qui nous plaisent,avec qui on sens qu'ils pourrait se passer quelque chose... peut être que c'est mes questions du moment ;-) En ce qui me concerne, j'en ai tout de suite parler à mes amis proches, les discutions ont été parfois animé, mais ils me respectent dans mes choix, et m'aime comme je suis.:-)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 30 décembre 2010 à 03h01

Francoise
Ben c'est dommage, aucun sujet ne devrait être tabou, qu'on le pratique ou non. Et le SM "relationnel", comme tu dis, ça commence très vite avec les rapports de pouvoir dans le couple, quasi universels... La jalousie en fait partie, d'ailleurs, de ce besoin de pouvoir.

On peut jouer avec le pouvoir. Effectivement, avec la jalousie aussi. On gagne pas souvent...
En SM, plus.
Mais peu de gens jouent vraiment au monde. Hi hi.

#
Profil

Gin

le jeudi 30 décembre 2010 à 07h35

bouhhh, je viens de faire un rêve où j'étais soumise.... non, où j'allais être soumise... :-/

j'vais pas me mettre à faire des cauchemars à cause du forum quand même...

qu'est ce que mon inconscient est influençable !

@lisea.a : des proches qui t'aiment comme tu es, c'est juste parfait, et c'est vrai que ça arrive !

#

tigre (invité)

le jeudi 30 décembre 2010 à 16h42

Je ne sais pas si mettre la question de la liberté au point de depart d’une discussion “militante” ou à visée pedagogique est une bonne chose.
Parceque d’une part la liberté est plutot quelque chose d’effrayant à regarder vraiment en face pour beaucoup de gens et meme les chantres officiels de la liberté.
Cette liberté, pour etre pensable, envisageable necessite un gros capital confiance (en soi d’abord) voir un capital d’amour de soi suffisamment “gonflé” pour ouvrir son coeur et aimer qu’une amoureuse ouvre son coeur et son lit à d’autres que soi.
Cela exige donc un saut, assez facile pour certains sous doués de la jalousie, mais quasi impossible pour beaucoup car une liberté construite sur des fondations en sables mouvants serait destructeur, n’offrirait aucune securité affective.
Pour moi, j’aimerais plutot pratiquer par effritement/etayage progressif: en relevant les impasses logiques et les absurdités tragicomiques du mono contrat: on ne quitte pas quelqu’un qu’on aime pour quelqu’un qu’on aime, en prenant acte de l’usure du monocontrat et des schemas de vie compulsifs amour passion usure adultere souffrance mensonge separation eclatement de la famille amour passion....etc et evoquer des possibilités plus douces, qui abiment moins, qui restent plus modestes que les contrats impossibles à respecter mais plus realistes.
Je n’aimerais pas que le polyamour devienne une question de principe, parcequ’il deviendrait source de malamour, de defiance pour les non initiés, de souffrance pour ceux qui ne peuvent s’y epanouir pour des raisons qu’ils ne maitrisent pas forcément...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 30 décembre 2010 à 22h51

lisea.a
j'ai plutôt pensé à "comment parler des amours pluriel" à une ou les personnes qui nous plaisent,avec qui on sens qu'ils pourrait se passer quelque chose...

Je n'aurais pas du tout pensé à ça.

En fait, avec des gens avec qui les sentiments ont été réciproques, je n'ai jamais eu de problème pour aborder le sujet (bon ok, il y en a eu deux...et demi peut-être).
C'est tellement facile de se faire comprendre mutuellement qu'on se plait.
Et quand vient la remarque "mais tu as déjà quelqu'un" (ou bien quand l'autre semble être indifférent au fait qu'on ait quelqu'un, et nous saute dessus sans autre forme de procès :p), c'est l'occasion d'expliquer qu'on vit des relations non exclusives, et qu'il existe donc bien une possibilité (qui n'est ni dans la tromperie ni dans le fait de rompre avec nos autres relations).

A l'autre ensuite de voir si cela lui convient.
Comme le dit si bien Françoise, je n'ai pas autant d'expérience qu'elle bien sûr, mais je crois qu'à ce moment-là, les "vrais" poly restent, et les "faux" finissent par s'en aller, immédiatement ou un peu plus tard, lorsqu'ils comprennent qu'ils n'auront pas ce qu'ils veulent (à savoir l'exclusivité). Dans ce dernier cas c'est douloureux, mais c'est la vie...

#

(compte clôturé)

le samedi 01 janvier 2011 à 17h18

LuLutine
Je n'aurais pas du tout pensé à ça.

C'est tellement facile de se faire comprendre mutuellement qu'on se plait.
Et quand vient la remarque "mais tu as déjà quelqu'un" (ou bien quand l'autre semble être indifférent au fait qu'on ait quelqu'un, et nous saute dessus sans autre forme de procès :p),

Oui dans se cas là, les choses semblent se faire naturellement. Mais je fréquentes différents univers, avec des gens très variés qui ne connaissent pas obligatoirement ma situation amoureuse.
Alors oui c'est facile de se faire comprendre qu'on se plait mais c'est après que pour moi cela se complique, en tout cas cela me semble plus compliqué. Expliquer a l'autre que je suis avec quelqu'un que nous ne sommes pas exclusif amoureusement parlant, sans le faire fuire ???? je suis pas sur que cela soit si évident.

Il y en a t-ils ici qui se sont retrouvé dans cette situation? comment s'y sont il pris?

Et lulutine, quand tu leurs dis que tu as 2 amoureux, "l'autre" réagit comment ?

Je sais pas si je devis du sujet , j'ouvre un poste. Dites le moi !

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion