Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quand les "ex" refont surface dans le couple

#
Profil

demeter

le dimanche 12 mai 2013 à 19h05

LuLutine
Je pense ne pas parler que pour moi lorsque je dis que je préfère (sa)voir quelqu'un que j'aime heureux sans moi, plutôt que malheureux avec moi.

Cela ne me remplit pas particulièrement de joie et de fierté de dire cela, mais me concernant je n'en suis pas si sûr. Cela dépend pas mal des circonstances et du regard que je porte dessus, mais c'est loin d'être instinctif. Je vais aller me confesser...
Pour moi, la rupture n'existe pas et on en a jamais fini avec rien. On peut réécrire par dessus parfois quand le présent est suffisamment plein de sens pour nous porter un peu plus loin. Mais ce qui a été écrit est réécrit à chaque instant et il ressurgit là où on s'y attend le moins. Plus on vieillit, plus il est compliqué de réécrire, comme si la page ou le tableau était définitivement encombré par les traces mal essuyées.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 12 mai 2013 à 19h22

demeter
Cela ne me remplit pas particulièrement de joie et de fierté de dire cela, mais me concernant je n'en suis pas si sûr. Cela dépend pas mal des circonstances et du regard que je porte dessus, mais c'est loin d'être instinctif. Je vais aller me confesser...

Oh oui vas-y vite ! :P

#
Profil

LuLutine

le dimanche 12 mai 2013 à 19h24

MetaZet
[...] c'est une attitude (partir et laisser partir) qui demande une certaine maturité qu'on acquiert pas d'emblée...

Oui, ça demande de la maturité.
Et non, personne ne l'acquiert d'emblée.
Mais bon, avec un peu de temps, et la volonté de se construire de façon positive, je ne vois pas bien pourquoi cette maturité serait inaccessible.

#
Profil

demeter

le dimanche 12 mai 2013 à 19h30

j'ai édité mon message plus haut pendant ta réponse LuLutine, je n'irai pas pour rien... :(

Sinon,
"Il n’'est pas vrai que les années produisent des sages, elles ne produisent que des vieillards..." (Mon nom est personne)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 12 mai 2013 à 19h45

demeter
Plus on vieillit, plus il est compliqué de réécrire, comme si la page ou le tableau était définitivement encombré par les traces mal essuyées.

J'aime bien cette comparaison, mais je ne sais pas si je la trouve vraie...
Je pense qu'on peut toujours réécrire, qu'il y a toujours de la place sur le tableau.

Je suis d'accord avec toi sur la rupture ; lorsque je dis que je préfère (sa)voir quelqu'un heureux sans moi, je ne dis pas que ça empêche de se retrouver un jour.

Simplement, à ce moment-là de l'histoire, il peut être plus sain et sage de se séparer.

Une forme de rupture, oui. Définitive, non.

D'ailleurs, quand tu seras allé te confesser :P tu pourras avec moi écouter le prêche de la grande prêtresse Françoise qui nous dira de sa voix pleine de sagesse :

"Dans la vie, rien n'est définitif..."

#
Profil

demeter

le dimanche 12 mai 2013 à 19h59

LuLutine
J'aime bien cette comparaison, mais je ne sais pas si je la trouve vraie...

Tu devrais... :)
Bon, là, j'y vais....

#
Profil

Abel

le dimanche 12 mai 2013 à 21h17

Le sujet du fil était sur « Le retour de l’Ex » dans la perspective du Polyamour.

La question m’a intéressé car je me suis demandé si, et en quoi, pour les poly, les ex avaient le même « statut » que leurs autres relations parallèles. Je me suis posé cette question car, en tant que mono compagnon d’une poly, « le retour d’un Ex » ou « l’arrivée d’une nouvelle relation » dans la vie sentimentales de mon amie, pour moi me semble vraiment être deux choses différentes. Je me place bien sur dans le cadre d’une relation de « couple » (mono-poly) et d’un « Ex-couple » (mono-poly ou poly-poly).

Si j’ai été maladroit je m’en excuse, il ne s’agissait pas de mettre en cause votre capacité à accepter ou non la fin d’une relation, mais plutôt d’interroger le fait que, comme je l’ai lu ailleurs sur un autre fil, lorsqu’un(e) poly aime, c’est généralement pour la vie. Cela m’interroge, car c’est aussi ce qu’à pu me dire mon amie. C’est aussi quelque part ce que tu dis Lulutine : « Une forme de rupture, oui. Définitive, non. » et « Dans la vie, rien n'est définitif... ».

Cela vous est-il arrivé, comment les deux partenaires (ou plus) l’on vécu et comment avez-vous gérer la situation ? ou plus généralement, comment les poly gèrent-ils leurs Ex ?

ps: j'ai été étonné de ne trouver qu'un seul fil traitant des ex sur ce forum, alors qu'il me semble, dans le cadre d'amours pluriels, cette question devrait être plus récurrente, enfin du point de vu mono en tout cas. ;-)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

demeter

le dimanche 12 mai 2013 à 21h49

Abel
: j'ai été étonné de ne trouver qu'un seul fil traitant des ex sur ce forum, alors qu'il me semble, dans le cadre d'amours pluriels, cette question devrait être plus récurrente, enfin du point de vu mono en tout cas. ;-)

Ben, au contraire, si le polyamour permet de ne pas catégoriser en donnant à une personne le statut unique de "petite amie", il ne consiste pas à donner à plusieurs personnes ce même statut, mais à reconnaitre l'existence de relations différentes qui ne rentrent pas dans des cases. Du coup c'est un peu normal que le statut de ex qui est assujetti au premier n'existe pas trop non plus. Après, une relation nouvelle n'est pas la même qu'une qui a déjà un passé, simplement la frontière est plus floue entre ancienne et nouvelle que celle que tu sembles avoir puisqu'elle ne rentre pas dans une case "oui" ou "non". En étant poly, tu ne vas pas vivre plus d'histoire d'amour que les autres (donc plus de ruptures comme tu sembles le penser), mais simplement les aborder de manières différentes (de manière au contraire à ce qu'il y ait moins de rupture). Enfin c'est ça l'idée.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Anarchamory

le dimanche 12 mai 2013 à 22h53

Abel,

Demeter a raison. J'ajouterais, pour prendre une image "pédagogique", que l'idée d'ex-petit(e) ami(e) en polyamour est à peu près aussi farfelue que l'idée d'ex-ami en général.
Je dis pas que ça ne peut pas arriver, puisqu'il y a même quelques très rares personnes que je considère comme des ex-amis du fait d'une trahison (et encore, cela ne revêt pas un caractère définitif : je suis toujours près à pardonner suite à un repentir sincère). Mais globalement, cela ne peut demeurer qu'exceptionnel, étant donné le double principe de "une relation n'en chasse pas une autre" et "il y a une frontière flou entre amitié et amour".

D'ailleurs, je me rends compte qu'avec ma future ex-femme, je ne conçois pas de tirer un trait — et encore moins un trait définitif — sur elle (ce qui n'est peut-être pas son idée). J'aimerais garder une tendre amitié avec elle, et même plutôt la développer que la garder, cette tendre amitié, car je dois dire que si j'ai eu la tendresse, je n'ai guère eu l'amitié, et c'est même cela qui résume mes déboires. Je ne conçois pas qu'une relation amoureuse ne soit pas également, avant tout, une relation amicale. A fortiori pour la femme qui serait ma "relation primaire" et qui doit donc être une de mes meilleures amies à mon sens.

#
Profil

dr.house

le mardi 14 mai 2013 à 15h56

Mon ex est revenu me relancer, plusieurs fois elle c'est barré et deux ans après madame c'est aperçu qu'elle avait fait une connerie, c'est son problème pas le miens.
Dans le contexte polyamour je ne sais pas ce que cela peu donner car il faut que Mme ex puisse accepter de se partager avec une autre ou plusieurs je ne crois pas que cela puisse tourner..

#
Profil

Abel

le dimanche 19 mai 2013 à 12h32

Je ne pense pas être une exception, mais pour ma part j'ai toujours réussi à conserver des relations amicales voire affectueuse avec mes précédentes relations amoureuses qui ont compté. Pour certaines "ex" le lien c'est distendu et l’éloignement faisant nous avons pu perdre le contact, c'est la vie, mais je les garde toujours dans mon cœur. Il ne s'agit cependant plus d'amour. De la même manière que je n'ai jamais pu concevoir entretenir deux (ou plus) relations sentimentales en même temps, je n'ai pu entamer une nouvelle aventure amoureuse que lorsque la rupture avec la précédente était faite.
De son côté, mon amie poly, m'a toujours avouer la pérennité de ses sentiments vis-à-vis des ses ex, même si la rupture était effective. Or, si je pense pouvoir accepter ses relations parallèles nouvelles, j'ai beaucoup de mal à pouvoir envisager de la même manière un "retour de l'ex", surtout s'ils ont été en couple. Il s'agirait pour moi en quelque sorte de la reprise d'une histoire qui au lieu d'être parallèle à notre propre relation, viendrait la parasiter et la mettre en danger. Ainsi, je craint que l'ex ne puisse se contenter d'une relation "secondaire" en cas de reprise. J'ai peur que la nostalgie d'une histoire passée et l'espoir qu'elle redémarre sur de nouvelles bases, pour l'un comme pour l'autre, ne soit plus fort que la construction d'une nouvelle relation (avec moi en l’occurrence).

#
Profil

dr.house

le lundi 20 mai 2013 à 07h45

Vous vous dites tous amoureux c'est là que je ne suis plus.
En effet si l'amour fiche le camp à quoi bon essayer de garder des relations ?
Aimer plusieurs femmes ou hommes a la fois j'y adhère c'est le poly.
Pour le reste une relation qui se termine et ensuite une autre nait c'est une relation monogame rien de plus .
Ceci n'engage que moi.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

zina

le lundi 20 mai 2013 à 20h04

Les "ex". De mon point de vue, j'ai des "ex" amoureux. Il y a ceux que j'ai quittés lorsque j'étais mono. Il y a ceux avec qui je n'ai plus de relation active et qui sont en couple exclusif aujourd'hui.

Dans tous les cas, si nos chemins se recroisaient et que la situation avait changé (que les soucis d'alors et/ou leur relation exclusive ne sont plus une barrière)... pourquoi pas laisser des liens se nouer ou se renouer. Bien entendu les choses ne seront jamais les mêmes, le temps passe.

Pour certains, j'ai toujours de l'amour, pour d'autres, des souvenirs, une amitié vivace.

J'aime bien que mon amoureuse me parle de son ex, des liens forts qu'elles avaient. Ça me donne une perspective indépendante de mon amoureuse, qui a vécu aussi avant moi, ça me rassure sur mon propre droit équitable à avoir aussi ma vie, ça m'aide à mieux la connaître, parce que son ex est une part importante de sa vie. Et si elle venait à retrouver des ex(e)s à elle, ce serait tellement sympa de les voir complices. :-)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion