Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Le polyamour est-il une forme de libertinage ?

#
Profil

deenice

le mercredi 27 janvier 2010 à 20h04

El.Nino
L'amour, l'affection, c'est plus complexe à prendre sans donner. Car le partage n'est pas un mot répandu dans le monde libertin moderne. je pense que le libertinage (moderne) n'a rien à voir avec l'amour libre, qu'il s'agisse d'amour purement physique ou bien platonique. Je crois que tout polyamoureux est un peu libertin.

Une de mes citations justement pour reprendre vos propos est : "Le libertin (dans le vrai sens du terme) ne donne pas, n'échange pas, il partage..." Cela s'applique aussi aux polyamoureux.
L'amour, l'affection bien entendu est beaucoup plus complexe. Il est aisé à tout un chacun de pénétrer dans un club échangiste. Il est beaucoup moins facile d'aimer au pluriel.

Denis

#
Profil

Romy

le mercredi 27 janvier 2010 à 20h19

Denis: «  En fait votre "libertin" n'a pas compris votre recherche, car c'est un mode de fonctionnement qui lui est totalement étranger. Lui il était dans son trip "je raconte ma vie sexuelle" et vous dans une autre recherche. Et il n'a pas compris. Ou pas voulu comprendre.»

Je ne peux pas dire qu'il s'agissait d'une recherche, mais si c'est le cas, elle l'était dans une optique libertine, en espérant trouver quelqu'un qui nous aurait plu sous d'autres angles également. Mais devant la montagne de détails sexuels qu'il nous racontait (peut-être candidement, mais je soupçonne davantage que c'était pour nous impressioner), je n'ai pu me retenir de vouloir le déstabiliser en lui parlant de polyamour, histoire de me marrer un peu. Car je savais très bien comment il réagirait.

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#
Profil

Junon

le mercredi 03 février 2010 à 22h12

Rosalie
Anecdote:

Nous avons rencontré un libertain récemment mon mari et moi. Parce que si on se questionne à savoir si le libertain est un polyamoureux, incontestablement, on peut être les deux à la fois.

Alors, nous avons rencontré ce libertain qui nous a raconté sa vie libertine, sa femme lorsqu'elle s'est fait baiser par 10 mecs, sa femme lorsqu'elle dansait sur le bar sans ptite culotte, leurs rencontres échangistes etc. «  Ma femme et moi sommes très ouverts», nous dit-il en nous gavant de détails.

Puis j'ai fini par lui dire que ça ne correspondait pas trop à mes envies du moment. Je lui ai parlé du polyamour. Lorsque je lui ai parlé de la copine de mon mari, il n'en revenait pas que je parle de ça aussi aisément, lui qui venait de me raconter en détail les prouesses sexuelles de sa femme.

Ça a semblé être le sumum de la transgressivité pour lui.

Etrangement, c'est le constat que je faisais avec mes tiers de trio. Baiser multiple finalement choque moins qu'aimer multiple et surtout sans s'en cacher.

#
Profil

Paul-Eaglott

le jeudi 04 février 2010 à 14h41

Il me semble que les termes de "libertinage" et de "polyamour" ne parlent simplement pas de la même chose :

- le libertinage désigne plutôt des actes (tout une gamme de pratiques sexuelles qui ne se limitent pas au cadre du couple, pour schématiser grossièrement)
- le polyamour désigne avant tout un état d'esprit (respect, franchise et honnêteté vis-à-vis de ses partenaires quant aux désirs et aux sentiments qui nous traversent)

Les deux sont compatibles mais l'un n'est pas une forme de l'autre...

Et en fait toutes les combinaisons se rencontrent :
- libertinage polyamoureux (ex : un couple ayant des pratiques libertines mais pas forcément ensemble, et sans se le cacher. )
- libertinage non-polyamoureux (ex : un couple ayant des pratiques libertines, mais toujours ensemble, et chaque membre du couple devant avoir l'autorisation de son conjoint pour que le contact avec quelqu'un d'autre soit accepté)
- le polyamour non-libertin (ex : réseau de personnes partageant sentiment et/ou sexualité, mais ne se rencontrant que deux à deux)
- le non-libertinage non-polyamoureux (ex : tes parents)

J'en profite pour soulever un point : la question de l'existence de sentiments ne me semble pas LE critère qui distingue le polyamour d'autre chose. Quelqu'un qui vit en couple et qui parle franchement à son conjoint de ses désirs purement sexuels à l'égard d'une tierce personne, et qui cherche à trouver par le dialogue un mode de réalisation de ces désirs sexuels qui convienne à tous les partenaires, ça me semble absolument polyamoureux, comme approche. Même s'il ne s'agit pas de non-exclusivité fondée sur les sentiments.

Maintenant, dans certains cas, en effet, la question de l'existence de sentiments peut être un critère déterminant. Un exemple (qui détruit tout ce que je viens d'écrire au-dessus) : Trois personnes qui font l'amour ensemble. S'il n'y a pas de sentiments dans tous les sens, c'est du libertinage. S'il y en a, c'est possiblement du polyamour, et même pas forcément libertin...

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 04 février 2010 à 15h02

Paul-Eaglott


J'en profite pour soulever un point : la question de l'existence de sentiments ne me semble pas LE critère qui distingue le polyamour d'autre chose. Quelqu'un qui vit en couple et qui parle franchement à son conjoint de ses désirs purement sexuels à l'égard d'une tierce personne, et qui cherche à trouver par le dialogue un mode de réalisation de ces désirs sexuels qui convienne à tous les partenaires, ça me semble absolument polyamoureux, comme approche. Même s'il ne s'agit pas de non-exclusivité fondée sur les sentiments.

Vi et non...
Je crois que pour parler polyamour, on part du principe qu'il y a du sentiment (je préfère l'indéterminé, là :-) ) dans au moins une des relation. On peut ensuite ne chercher une non-exclusivité qui ne soit que sexuelle, et oui, c'est tout à fait poly puisqu'on en parle ouvertement.

Mais ça se distingue de vouloir avoir plusieurs amants avec qui il n'y a pas ou peu de sentiments, situation qui n'a pas vraiment besoin du polyamour pour être définie. C'est de la non-exclusivité "avec rien de plus".
Bon, ça reste très théorique,...

#
Profil

oxygene

le jeudi 25 novembre 2010 à 22h48

Je viens du "libertinage échangiste" et je ressens de la tendresse, même très forte pour mes partenaires. Je serais très heureux de refaire l'amour avec elles. Et même d'avoir une relation amoureuse, c'est à dire se confier, se comprendre, s'aider. L'échangisme est plus facile que le polyamour car il n'y a qu'une affinité essentielle à partager, le plaisir sexuel. On peut se passer d'affinités philosophiques, ou de partage de passions. Dès l'instant où l'on aime quelqu'un, tout devient important. Et cela devient très difficile de rajouter en supplément un esprit qui est trés rare, cette vision de l'amour pluriel. Dans toute relation il est très rare de partager plus d'une ou deux affinités. Par contre, ne pas avoir une vie commune ou une relation exclusive permet de partager d'autres affinités, de prendre du recul et de ne pas perdre sa personnalité mais de l'enrichir au contraire.

#
Profil

titane

le samedi 27 novembre 2010 à 05h45

Dans toute relation il est très rare de partager plus d'une ou deux affinités. Par contre, ne pas avoir une vie commune ou une relation exclusive permet de partager d'autres affinités, de prendre du recul et de ne pas perdre sa personnalité mais de l'enrichir au contraire.

c'est la définition de l'amour tout court ça... Mono, poly, multi ou pluriel...

Je ne vois pas de différence...

Vie comune ou pas... L'illusion de devoir tout aimer chez l'autre est une bêtise et une non-réalité. On peut être "aimable" par 1000 et 1 caractéristiques... Mais une fois "aimé"... Et ben on est aimé... Et je ne crois pas qu'il y ait des amour plus valables que d'autres...

Je ne crois pas qu'on en aime plus que d'autres... Je ne comprends pas cette quantification de l'amour.... La différence n'est pas dans l'intensité ou la quantité ou la durée...

#

capucine (invité)

le samedi 27 novembre 2010 à 16h56

Pour moi le libertinage c est papillonner sans s attacher
Le multi amour c est papillonner avec les memes papillons!
Donc s attacher quand meme mais librement et gratuitement!
D ou l enorme difference!

#
Profil

ladymarlene

le lundi 21 mars 2011 à 22h05

Je confirme que les libertins peuvent juger TRES sévèrement les polyamoureux ! Il n'y a qu'à aller faire un tour sur les forums pour s'en convaincre.

Nous pratiquons le libertinage, pour le moment avec un seul couple. Et même si nous "jouons" ensemble (à deux reprises pour le moment,) nous nous aimons bien, nous discutons, nos relations ne se basent pas uniquement sur le libertinage.

En fait, nous pouvons dire que nous sommes "sex friends." Mais du côté de l'épouse, je sens une réticence à admettre que nos relations ne se basent pas uniquement au sexe.

Pour le polyamour, c'est autre chose. J'ai toujours raconté à mon mari mes "crushs" mes coups de foudre et coups de coeur pour d'autres hommes. Ca ne le gêne pas. La seule chose qui le gênerait, ce serait que j'ai des aventures sans lui en parler.

Donc, je pense que dans l'esprit, nous sommes polyamoureux et dans les actes libertins. En tout cas, mélangistes,pour le moment l'échangisme ne nous tente pas.

#

(compte clôturé)

le mardi 22 mars 2011 à 00h09

C'est drôle, tout-à-coup le fait de pouvoir aller baiser ailleurs mais pas aimer ailleurs me paraît une sorte d'os jeté au chien pour pouvoir aller cambrioler la maison... Une contrainte déguisée en liberté, qui ne donne pas vraiment de choix; un truc qui paraît super-généreux, mais en fait un attrape-nigaud digne des compagnies de téléphonie.

La ligne gratuite de poudre pour te rendre accro, un peu ça, oui.

#
Profil

ladymarlene

le lundi 28 mars 2011 à 00h24

Oui, je partage assez ton avis sur la question... Histoire de pouvoir contrôler l'incontrôlable : les sentiments.
Les hommes sont stupides de vouloir sans arrêt tout maitriser. (Et je parle d'hommes dans le sens "humains" !)

Perso, je dois être cinglée mais si mon homme avait une aventure avec une autre femme, je préfèrerais qu'il tombe follement amoureux.
Parce que s'il baisait une pétasse bourré dans un bar, c'est l'image que j'ai de lui qui en prendrait un coup. Et pour moi, ce serait beaucoup plus destructeur.

Ce qui me rappelle une anecdote. Dans le cadre d'une expérience échangiste, nous avons rencontré un couple. Le mari m'a déplu tout de suite mais je n'ai pas osé le dire.
La nana était une pétasse dans toute sa splendeur. Et une espèce de beaufette, également.

J'ai eu une réaction hyper violente, j'ai quitté la table et j'ai dit à mon mari qu'il n'était pas question d'aller plus loin. Il a accepté.
Mais ce qui m'a blessé et que je n'arrive toujours pas à comprendre, c'est qu'il n'ait pas éprouvé les mêmes sentiments que moi en la voyant.... Et surtout en l'entendant parler.

Ca m'a blessé dans l'image que j'avais de l'homme que j'aime.

Le voir "bander" pour cette pétasse m'a blessé plus que je ne peux le dire.

Et encore maintenant, ça pince quand j'y pense....

#
Profil

Siestacorta

le lundi 28 mars 2011 à 10h15

Le polyamour n'exclut pas de ressentir des jalousie et des incompréhensions, il essaie seulement de dealer différemment de d'habitude avec.

Et vu comme tu "idéalises" ton mari... tu crois qu'il aimes des personnes avec un regard idéalisé. Parce que si c'est le cas, tu serais un peu idéale aussi... "la femme parfaite pour l'homme idéale".

Et si.... si les gens parfaits c'était rien que du bidon ? Si ils étaient quand même des gens qui fonctionnent normalement, et qui trouvent les beaufettes séduisantes, pour un soir ?

Ton homme aime comme il aime, désire sur des tas de moteurs différents des tiens, et de ceux que tu lui prêtes.
Libère-le de l'idée que tu te fais de lui, aimez-vous tels que vous êtes, dirais-je si j'avais une licorne et des paillette sous la main.
(ça voudrait pas dire que ce serait faux, mais que ça m'étonne de devoir rappeler un truc comme ça).

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

ladymarlene

le lundi 28 mars 2011 à 20h42

Je ne l'idéalise pas. Et je ne m'idéalise pas. Simplement, je connais ses goûts et ça m'a blessé qu'il craque même pour un soir pour une pétasse. C'est tout. Je pense que pleins de femmes peuvent comprendre ce qu'on ressent.

#
Profil

LittleJohn

le lundi 28 mars 2011 à 20h47

Mon ex a ce problème avec les copines/coups d'un soir de ses mecs (que ce soit moi, à l'époque, son mari ou son copain actuel) : l'image négative qu'elle peut avoir de certaines de ces femmes (ce n'est pas systématique, hein) a un impact immédiat - et négatif, donc - sur la manière dont elle voit ses hommes. Elle n'arrive pas à en faire abstraction. Ça a été un sujet de longues conversations assez tendues entre nous (à deux et à trois ^^) et sans issue.

#

Anna (invité)

le lundi 28 mars 2011 à 22h14

Mon amoureux à une autre amoureuse que j'ai déjà rencontré et dont il me parle un peu. Et bien j'ai eu du mal à comprendre comment il pouvait être amoureux d'une telle personne !. Maintenant je comprends pas plus, mais je fais abstraction ;).

#
Profil

LuLutine

le lundi 28 mars 2011 à 22h19

Anna
Maintenant je comprends pas plus, mais je fais abstraction ;).

Je crois que rien ne nous oblige à "comprendre" comme tu dis.
En effet, c'est sa vie, il en fait ce qu'il veut :)

#
Profil

ladymarlene

le lundi 28 mars 2011 à 23h54

Je maintiens que pour ma part, c'est moins la fille le problème que l'image que ça me renvoie de mon homme.
Je sais pas mais une espèce de nympho grossière et raciste... vous auriez pas du mal ?
La vérité est que mon mec, à cet instant précis, dans ce contexte précis bandait pour une nana qu'il pouvait tringler facile. Et j'ai pris un méchant coup derrière les oreilles surtout que sa seule réponse est '"je sais pas !"

#
Profil

ladymarlene

le mardi 29 mars 2011 à 00h06

Siestacorta
Le polyamour n'exclut pas de ressentir des jalousie et des incompréhensions, il essaie seulement de dealer différemment de d'habitude avec.

Et vu comme tu "idéalises" ton mari... tu crois qu'il aimes des personnes avec un regard idéalisé. Parce que si c'est le cas, tu serais un peu idéale aussi... "la femme parfaite pour l'homme idéale".

Et si.... si les gens parfaits c'était rien que du bidon ? Si ils étaient quand même des gens qui fonctionnent normalement, et qui trouvent les beaufettes séduisantes, pour un soir ?

Ton homme aime comme il aime, désire sur des tas de moteurs différents des tiens, et de ceux que tu lui prêtes.
Libère-le de l'idée que tu te fais de lui, aimez-vous tels que vous êtes, dirais-je si j'avais une licorne et des paillette sous la main.
(ça voudrait pas dire que ce serait faux, mais que ça m'étonne de devoir rappeler un truc comme ça).

Message modifié par son auteur hier à 10h.

Je t'ai répondu un peu sèchement et je m'en excuse probablement parce que ça cogne un point sensible.

Je pense que c'est l'image qu'on renvoie qui finit par nous peser, notamment à la famille. En même temps, on peut pas dire que la concurrence soit rude.
Je ne demande pas des gens parfaits, siestacorta. Le mec qui me fait craquer aime les motos, écoute (parfois) Johnny (mais j'ose espérer qu'il n'était pas à virgin à minuit hier soir....) et passe les trois quarts de son temps dans son garage.
Mais il a d'autres atouts.... notamment la tolérance et cette attitude si rare de ne rien prendre au sérieux et surtout pas lui-même.

Donc, je suis prête à comprendre pleins de choses, que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, etc.....
Mais craquer pour une nana vulgaire et raciste.... ça fait partie des choses que je ne pige pas.
J'ai ajouté 'homophobe ?"

#
Profil

ladymarlene

le mardi 29 mars 2011 à 00h08

LittleJohn
Mon ex a ce problème avec les copines/coups d'un soir de ses mecs (que ce soit moi, à l'époque, son mari ou son copain actuel) : l'image négative qu'elle peut avoir de certaines de ces femmes (ce n'est pas systématique, hein) a un impact immédiat - et négatif, donc - sur la manière dont elle voit ses hommes. Elle n'arrive pas à en faire abstraction. Ça a été un sujet de longues conversations assez tendues entre nous (à deux et à trois ^^) et sans issue.

Et on a beau dire qu'on est simplement jalouses, ça n'a rien à voir. Je n'ai éprouvé aucune jalousie quand j'ai vu mon mari caresser une autre femme. Mais pas une comme ça.....

#

(compte clôturé)

le mardi 29 mars 2011 à 00h14

Ca dévalorise votre relation, si tu te mets à penser au fait qu'il peut s'intéresser et à toi et à cette fille - comme si tu te demandais quel point commun il peut vous trouver, alors que tu te sens à 100 000 lieues? C'est ça?

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion