Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Questionnement avant de se lancer ou pas

Bases
#
Profil

Hermance

le lundi 02 novembre 2009 à 12h36

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Gin

le lundi 02 novembre 2009 à 13h45

Salut Hauceane !

et bravo pour ta démarche

toi et ton mari vous avez l'air forts et honnêtes et ouverts et amoureux, je ne me fais pas de soucis pour vous, je suis sure que vous allez savoir très bien vivre tout cela

:)

nb : je te recommande vivement le livre de Françoise Sympère, Aimer plusieurs hommes. Elle apporte je crois un témoignage très intéressant de femme et de mère.

#
Profil

JHGrenoblois

le lundi 02 novembre 2009 à 14h44

Au niveau du milieu libertin, que je connais bien :
- le côté séduction existe en partie, surtout dans le cas de pluralité masculine (i-e dans les soirées mixtes et non pas exclusivement réservées aux couples) car on y trouve en moyenne 20 hommes pour une femme, donc la concurrence est rude ! C'est la plus stricte expression du proverbe "l'homme propose, la femme dispose".
- néanmoins, il n'est pas toujours évident d'y trouver des personnes pour d'autres choses que le sexe. Le sexe menant à tout, il est possible et même fréquent de développer ainsi des relations d'amitiés, plus rarement des relations réellement amoureuses.

Si tu as des questions précises sur le milieu libertin, n'hésite pas à me les poser !

Au niveau de la réalité du polyamour : je recommande surtout l'ouvrage de F. Simpère "Guide des amours plurielles : Pour une écologie amoureuse" (venant de sortir, donc plus facile à trouver que celui cité plus haut) qui décrit des astuces pratiques permettant de gérer la logistique d'une relation polyamoureuse.

#
Profil

Paul-Eaglott

le lundi 02 novembre 2009 à 14h53

Oui, Hauceane, comme Gin, j'ai le sentiment que vous avez tout pour que ça marche, à commencer par une capacité à dialoguer sur la question.

Tu demandes quelles limites vous fixer. C'est à vous de les explorer et de les définir vous-mêmes, en fonctions de vos désirs et des éventuels blocages que vous rencontrerez. Outre la lecture d'"Aimer plusieurs hommes", celle de "the Ethical slut" (seulement en anglais, hélas) apporte des clés et des méthodes pour vivre une vie où le désir n'est pas obligatoirement bridé mais où les partenaires sont respectés et les relations préservées et approfondies.

Ce qui semble primordial, s'il fallait résumer, c'est de vous considérer mutuellement, ton mari et toi, comme partenaires et jamais comme obstacles. Parler ensemble de toutes les questions qui vous traversent, des désirs que vous avez, pour étudier dans quelle mesure la satisfaction du désir de l'un peu se faire sans heurter les sentiments de l'autre.
Et, apparemment, vous savez déjà faire ça. J'ai donc l'impression qu'on ne peut que vous souhaiter bonne route... :-)

#
Profil

LuLutine

le lundi 02 novembre 2009 à 16h43

Hauceane
Pas envie aux yeux des autres de passer pour la cocu de service.

Franchement....j'avoue que j'aime l'homme avec qui je vis depuis plusieurs années, et que ça me serait fichtrement égal qu'il sorte ostensiblement avec une de nos amies ; en fait, je dirais même que je serais super contente pour lui que ça arrive enfin, parce que j'ai un autre amant (nous nous cachons de notre entourage pour des raisons bien précises), mais lui n'a personne d'autre et vit ce déséquilibre moins bien que moi.

Cela dit, même à l'époque où nous étions exclusifs (et où je n'avais donc personne d'autre) , il était déjà très dragueur et bien que cela n'était pas sensé porter à conséquences à l'époque, certains de nos amis lui rappelaient lourdement (lorsqu'il était un peu dragueur avec une fille) qu'il n'était pas célibataire...et bien je n'avais pas envie de les remercier, j'avais plutôt envie de leur donner des claques !

:-/

Donc "passer pour la cocu de service"....tout dépend comment tu vois les choses. C'est peut-être parce que depuis mon enfance il y a toujours eu des choses dites sur moi derrière mon dos (et en général pas très gentilles) et que je suis consciente que je ne peux rien y faire, mais je dois dire que ça me laisse quasi indifférente.
Mes vrais amis poseront des questions si ça les dérange ou les choque. Les autres....et bien les autres ne sont pas de vrais amis, alors peu m'importe ! Et peu m'importe ce qu'ils pensent !

Ensuite, je suis d'accord que c'est un chemin à parcourir, je suis de moins en moins "précautionneuse" et/ou parano par rapport à ce que je dis au gens : il y a deux ou trois mois, j'ai discuté de ma conception de la non-exclusivité avec une amie que je connais assez peu, alors que je ne l'aurais pas fait 6 mois plus tôt !

Il y a aussi moyen de s'arranger avec cette fille que vous côtoyez pour qu'elle n'affiche pas sa relation éventuelle avec ton mari, au moins dans un premier temps...si elle n'est pas capable de comprendre et respecter ce genre d'accord, je ne suis pas sûre qu'elle sache s'inscrire vraiment dans une relation polyamoureuse...mais là c'est mon opinion hein.

#
Profil

Hermance

le lundi 02 novembre 2009 à 16h58

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 02 novembre 2009 à 17h00

Hauceane
je n'arrive pas à trouver "aimer plusieurs hommes" même d'occasion.

C'est normal, cf ce fil de discussion :
/discussion/-eJ-/AIMER-PLUSIEURS-HOMMES-LE-RETOUR/

#
Profil

Hermance

le lundi 02 novembre 2009 à 17h06

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 02 novembre 2009 à 17h12

Hauceane
en fait je m'en moque si des personnes que je cotoie peu pensent que je suis cocue

C'est donc la différence entre nous : de mon côté, je m'en fiche même si des amis que je côtoie tous les jours le pensent...

#
Profil

Hermance

le lundi 02 novembre 2009 à 17h14

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 02 novembre 2009 à 17h59

Oui c'est aussi ce que je disais plus loin..il faut un peu de temps...

#
Profil

Clown_Triste

le lundi 02 novembre 2009 à 18h56

Bienvenue en ces lieux, Hauceane !

Je n'ai pas grand-chose à ajouter à ce qu'on dit les autres. Paul-Eaglott, toujours talentueux, résume très bien mon opinion.
Toutefois, je voulais quand même saluer ta démarche, autant que la plume élégante et réfléchie avec laquelle tu nous l'exposes.
Je pense effectivement que vous avez de très bonnes bases pour explorer ensemble de nouvelles formes d'amour qui ne soient plus limitées à la monogamie exclusive (ou à la monogamie adultère).

Je trouve bien compréhensible que ton mari ait des doutes, des inquiétudes. Et peut-être en auras-tu toi aussi un jour, en constatant de tes yeux une complicité particulière entre ton compagnon et une autre femme. Les émotions qui accompagnent les relations sentimentales sont souvent intenses et parfois à l'encontre de nos convictions ou de nos réflexions intellectuelles.
Je vous recommanderai donc d'y aller par petites touches, de maintenir le dialogue, d'être effectivement partenaires dans cette découverte, quitte parfois à perdre une opportunité ou "ralentir l'allure" dans une autre relation si vous sentez que cela met en péril la vôtre. L'état amoureux, à l'inverse de l'amour installé et avéré, est souvent un peu délirant et nourri d'illusions et d'idéalisation d'un nouvel amour. Difficile de rester raisonnable face à l'attrait de la nouveauté, par rapport à une relation de mariage ancrée dans le quotidien.
Mais vous semblez vous aimer solidement, et cela devrait vous prémunir de ce genre de difficultés (surtout si vous vous y attendez et savez les désamorcer).

En vivant de manière polyamoureuse, il est vrai que l'on ouvre une porte sur de nouveaux risques, d'autant plus qu'il n'y a pas une "bonne manière" de pratiquer, à l'inverse des préceptes très fermés de la monogamie.
En multipliant les relations, on a le risque d'avoir du mal à gérer son temps pour être présent auprès de tous ceux que l'on aime (surtout en cas de "crise" simultanée chez l'un et l'autre), on a aussi plus de risque de transmissions de maladies sexuellement transmissibles.

Mais c'est également une formidable ouverture vers une vie plus riche, plus intense en émotions et en liens humains, en savoir, en enseignements, voire en sagesse.

Enfin, une pensée qui pourrait être utile à ton mari : si en plus d'être un époux formidable, il s'avère être aussi un homme ouvert qui accepte et soutient ton désir d'amours plurielles (à l'inverse d'une majorité d'hommes, y compris ceux que tu pourrais croiser), alors il faudrait vraiment que tu sois FOLLE pour le quitter. Cela pourrait être au contraire une raison majeure de plus de continuer votre vie ensemble !

Je pense pouvoir dire que c'est d'ailleurs le cas de bien des couples polyamoureux. A ce titre, tu peux d'ailleurs jeter un oeil sur le blog d'un couple surnommé "George et Madeleine", qui racontent leur parcours de couple marié avec enfant dans l'univers du libertinage et des relations multiples (http://lesliaisonsdangeureuses.blogspirit.com/).

Bon vent à vous deux !

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Gin

le mardi 03 novembre 2009 à 01h59

(+) (+) y parlent bien tous hein !!

Hauceane


.......................................... Seulement que ça ne sera pas très juste pour elle.


hé...

... tu ne sais pas, jusqu'à preuve du contraire, cette fille est potentiellement polyamoureuse et tranquille, et elle a vraisemblablement une vision propre de ce qui est juste pour elle....

.... ne te mets pas des barrières à partir d'a priori, et laisse à cette fille sa liberté de choix et sa touche personnelle qu'elle pourrait apporter à l'histoire ;-)

cool, confiance (+)

pour rassurer ton mari, clown triste a raison, pourquoi tu le quitterais, faudrait être folle !!

#
Profil

Hermance

le mardi 03 novembre 2009 à 11h38

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Petit_Prince

le mardi 03 novembre 2009 à 12h56

Après avoir lu tout ce fil, tu as raison de prendre le temps. Il doit être réfléchi et la décision doit être commune. Vous avancez drôlement bien et de manière posée. Dans ce cas il ne faut pas y aller trop vite et surtout le faire tout doucement sans que cela te fasse perdre la tête : car le danger est là. Et attention aux MST. Une dernière chose : j'admire ta démarche ...

#
Profil

Hermance

le mardi 03 novembre 2009 à 18h42

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 03 novembre 2009 à 20h36

Hauceane
je ne vois pas trop d'autres solutions pour concilier mes désirs et mon couple.

Je crois qu'un certain nombre d'entre nous arrivent au PA pour cette raison :)

#
Profil

Petit_Prince

le mardi 03 novembre 2009 à 20h40

Hauceane,
J'ai un congrès la semaine prochaine sur Geneve, pourrait on se rencontrer sur Lyon pour discuter car nous sommes tous les deux de la même ville :) J'espère que je ne vous brusque pas trop dans votre démarche.

#
Profil

Sky

le mardi 03 novembre 2009 à 22h17

Bonsoir, je suis le mari d'Haucéane et tout cela me fout la trouille. J'ai la boule au ventre et je ne dors plus la nuit. Ma femme a des désirs que je n'arrive pas trop à maîtriser. Êtes vous êtes passés par là ?
Je suis quelqu'un de très sérieux (mais très gourmand de sexe) et je n'arrive pas à comprendre ce basculement de situation en quelques jours : Elle a dû y penser depuis bien longtemps .... La peur de perdre l'être qui m'est très cher, trop ... me hante ... Le principe est excitant mais difficile à franchir

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Paul-Eaglott

le mardi 03 novembre 2009 à 23h34

Bonsoir Sky ! Cela va presque sans dire, mais je crois qu'on est plusieurs à admirer la maturité dont vous semblez faire preuve, Haucéane et toi. Cela dit, en te lisant, on se rappelle que le polyamour n'est pas de tout repos, qu'il nous confronte à des peurs profondes, et qu'il faut parfois un sacré travail de dialogue et d'introspection pour arriver à négocier certaines étapes sans que ça fasse mal à l'un ou à l'autre.
Je ne pense pas être assez expérimenté pour te dire comment apaiser ta boule au ventre, mais la lecture de tous les bouquins cités dans ce fil devrait pouvoir t'aider (si tu le veux !) à trouver le moyen de dédramatiser cette peur dont tu parles...
A lire Haucéane, on n'a pas l'impression une seconde que le fait de s'ouvrir à une liberté serait de nature à vous désunir. Nombre de témoignages (ici ou ailleurs) insistent sur le fait que bien souvent on n'en aime que davantage le partenaire qui nous offre une telle liberté, que cela peut même conduire à une renouveau sexuel (apparemment vous n'en avez pas besoin, mais c'est pour dire que l'amour et le désir ne se divisent pas en se partageant : au contraire, ils peuvent se multiplier sans limite !)
Et puis tous ceux qui disent clairement que leurs différentes relations sont chacune unique, qu'elles ne sont pas comparables, qu'aucune ne vient empiéter sur une autre, mais qu'au contraire elles s'éclairent les unes les autres en épanouissant divers aspects de notre personnalité ou de notre plaisir, etc.

Mais revenons à toi.
Il serait sans doute utile de bien identifier la cause de cette boule au ventre, qui peut avoir tout un tas d'origines plus ou moins irrationnelles mais bien humaines : peur d'être abandonné, peur d'être comparé, peur d'être perçu comme "insuffisant", peur d'être exclu ou rejeté, peur de ne pas être "le meilleur", etc.
Le fait de l'identifier pourrait permettre que, par un dialogue avec Haucéane (en lui demandant de ne pas considérer comme ridicule ou fantaisiste un ressenti angoissant de ta part, même si les causes de ce ressenti sont infondées, et donc en la priant d'en tenir compte), vous parveniez à rassurer la part de toi qui a peur, sans pour autant réduire le champ des possibles.
Tout le chapitre de "the Ethical slut" consacré à la gestion de la jalousie entre polyamoureux traite de ce genre de choses, et c'est assez éclairant.

Juste un bémol à mon message : il ne s'agit pas de vous dire "il n'y a qu'à se parler pour que tout se passe merveilleusement bien sans jamais le moindre nuage". Même les polyamoureux les plus chevronnés traversent des crises et des moments contrariants. Mais a priori ils se respectent assez pour permettre à chacune de leurs relations de se remettre des éventuels moments difficiles.
Notamment, je ne dis pas ça pour te faire encore plus peur, mais il arrive que lorsqu'une nouvelle relation démarre, une phase de "passion" fasse que le nouveau partenaire accapare toute notre attention, et qu'on délaisse quelque peu les relations déjà existantes. C'est peut-être dû au plaisir de la découverte, ou à nos hormones, je ne sais pas trop, mais 1° ce n'est pas toujours comme ça et 2° même quand ça arrive c'est toujours provisoire (au pire ça dure quelques mois -- et là je devine Sky pétrifié d'horreur ;-) ).
Un couple classique, à "philosophie monogame" a de bonnes chances de ne pas résister à une telle situation (l'un pense ne plus aimer l'autre, qui de son côté se croit trahi, bafoué, etc), mais un couple polyamoureux peut réagir différemment, avec compréhension et patience : même si l'un des partenaires fait un peu moins attention à l'autre pendant quelque temps, il n'est pas dupe et n'en conclut pas immédiatement que "c'est fini" : ils savent qu'une relation passionnelle peut provisoirement éclipser les autres, mais pas les détruire.

Bon, je me suis laissé entraîner un peu plus loin que je ne pensais, pour aussi vous dire que ce que vous cherchez à vivre est absolument possible et a de fortes chances de se dérouler très agréablement si vous prenez le temps de vous parler et de comprendre ce que ça remue en vous, mais que ce n'est pas sans difficultés parfois. Personnellement, je considère que les difficultés valent mille fois la peine d'être traversées (y compris les moments où j'en bave -- de jalousie, par exemple) au regard de ce que ça permet de vivre. Mais c'est mon point de vue... A vous de construire le votre ! :-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion