Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Est -ce que avoir une relation avec un homme marié , sans le dire à son épouse est-il un concept polyamoureux?

Social
#

(compte clôturé)

le dimanche 25 octobre 2009 à 18h29

puisque le polyamour est transparence, respect des sentiments du tiers et du conjoint, de leur intégrité , de la vérité ...?

Si une personne entretient une relation avec un homme marié qui ne dit rien à sa femme, est -ce que cela rentre dans les valeurs du polyamour, ,? A votre avis ? Car je m'interroge beaucoup, et je suis un peu énervée contr el'hypocrisie qui peut se glisser...en nous _mêmes ..et envers notre prétendu discours, ..

Car excusez_moi mais le respect du tiers, la transparence , la clarté et les sentiments sont au centre de ce concept c'est écrit sur tous les murs... Regardez dans les défintions du polyamour, ..ou sinon nous _nous mentons complétement à nous -mêmes et aux autres ..

Quelqu'un qui entretient une relation avec un homme qui n'avoue rien à sa femme

à laquelle on ne dit rien , on la prend pour ladernière des connes ? non, et en plus
est -ce qu'on prend pas tout simplement tous les gens pour des cons, car en plus on leur chante toutes la journée la complainte du polyamour ...Je trouve cela gros...

Comment vous sentez -vous vis à vis de la tierse personne à qui on ne dit rien, doit _on se rendre coupable de ce mensonge, parce qu'on est capable d'entretenir des relations avec des personnes qui ont dejà des relations ...

Je me sens mal et révoltée vis à vis de ce mensonge hypocrite, je préfère les grosses colères ou hypocrisie bienséante ..et vous? Faut-il maintenir les gens dans le mensonge pour leur offrir une jolie prison de mensonges et d'illusions où ils resteront en paix ...

Pour moi dans ce mensonge on nie totalement l' existence, l'intégrté d'une personne ...est _ce cela alors le polyamour, si c'est cela , la chute et la désillusion est amère ..j'avoue ..
parce qu'on lui ment, donc ne me dites pas qu'on fait attention à elle? Elle est juste prise pour une conne, donc dans ce cas là qu'on ne vienne pas se targuer toute la journée de
d'être un pionnier du polyamour, et de respecter mieux les sentiments, et d'avoir tellement mieux compris ...
si l'on prend les gens pour des imbéciles,

ensuite l'épouse mariée dans la transparence est libre de ses choix,
si on lui dit la vérité , elle sera librede décider de son existence, dans le mensonge , il me semble qu'on l'emprisonne...
ce quim'énerve un peu c'est que beaucoupde personnes font un flamby pour le polyamour, en oubliant le concept fondamental , qui me semble être celui du respect et de la transparence,
et qui versent dans l'hypocrisie complète en prétendant polyamoureux et qui salissent toute la sincèrité affective de cette démarche ..mince alors! quelle hypocrisie!

Est -ce que je me trompe à votre avis? Ce qui me plaît dans le polyamour, c'est le respect de l'autre, du tiers, de l'être, la transparence et la clarté dans lequel on le met et qui le laisse libre de ses choix,
de l'attention portée au tiers , aux autres, de la liberté qu'on laisse , qu'on offre...
c'est ce qui différencie le polyamour de l'adultère, c'est clarté qui permet à l'autre de choisir sa liberté...en toute connaissance de la vérité ..choisir departir , choisir de rester,
dans la vérité et non dans la prison dorée d'un joli mensonge qui équivaut à prendre l'autre pour un imbécile, et je crois que le polyamour veut justement sortir de ce mensonge et respecter les autres,

Et j'ai l'impression que des personnes qui sortent avec plusieurs personnes peuvent faire un flamby avec le polyamour, alors qu'elles se moquent de l'intégrité et de ces personnes, et qui dénigre et sont de totales hypocrites envers, le polyamour , en plus nous rabattant sans cesse les oreilles avec..

J'appelle cela de la pure hypocrisie, tout simplement, ou simplement prendre les gens pour des imbéciles, car être polyamoureux cela fait jeune et à la mode..mais cela me semble détériorer le concept, et le travail que nous essayons de mener à bien à travers tous nos efforts, celui de la liberté laissée à l'autre, liberté qui implique clarté et transparence , et pas mensonges...et négation totale de la liberté du tiers..

et d'autre part respect du tiers avec qui son conjoint entretient une relation, et pas juste foutage de gueule complet ...
Qu'en pensez-vous .? J esouhaiterais vos avis parce que peut -être que je me trompe aussi, merci beaucoup...
et sans doute j'ai le sentiment que peut _être je m'émeuts et que vous pourriez-me guider vers moins de colère envers l'hypocrisie, en m'ouvrant les yeux que j'ai sans doute fermés sur plusieurs points ...

#

(compte clôturé)

le dimanche 25 octobre 2009 à 18h59

On en a pas déjà causé ailleurs, de ça? Bon, je vais la jouer lapidaire, hein, car le forum est saupoudré partout de réponses à tes interrogations, je crois.

Si quelqu'un s'est construit une prison, c'est à moi de voir si je veux y rentrer ou pas, mais en tout cas pas à moi de le forcer à sortir, c'est son problème. Si quelqu'un cherche son chemin vers la franchise, je me dois de lui tolérer de n'être pas tout-à-fait raccord avec ce vers quoi il tend. On n'est pas parfait.

Chacun règle ses histoires seul, la relation que mon ex avait avec sa femme ne me regardait pas, je ne pouvais pas vouloir pour lui, ses mensonges par omissions lui appartiennent, je ne suis pas là pour obliger les gens à la franchise qui est mienne.

Le polyamour est différent pour chacun, dans le sens qu'il est une occasion pour chacun d'apprivoiser ses propres démons.

Si tu as quelque chose à dire, dis-le à qui doit l'entendre, mais ne demande pas le jugement d'une communauté de personnes qui travaille à mettre le jugement de côté, justement.

Un partenaire qui semble le cocu de l'histoire est peut-être quelqu'un qui ne veut pas savoir, s'arrange pour ne pas voir l'évidence, bref, tu ne sais pas non plus où cette personne en est, et donc il serait sûrement sage de ne pas penser pour elle.

" Est -ce que je me trompe à votre avis? "

Pour moi, oui, tu mets des espoirs inconsidérés dans cette manière de vivre l'amour.

#
Profil

LuLutine

le lundi 26 octobre 2009 à 00h14

Salut andromaque,

Dans l'honnêteté et la transparence que tu cherches, inclus-tu les amis, les connaissances, ou seulement le(la) conjoint(e) qui serait éventuellement cocu(e) ?

Inclus-tu les "ex" ? (Beaucoup d'ex estiment que bien que n'ayant plus de relation amoureuse - voire plus de relation du tout, ponts coupés et tout le tintouin - avec leur ex, ils doivent être au courant de ce qu'il/elle fait, de qui il/elle rencontre, etc.)

Certains de mes amis ne savent pas forcément que j'ai une relation avec telle ou telle personne, parce que pour certaines raisons ils ne le prendraient pas forcément bien, et surtout parce qu'au fond, je trouve que ça ne les regarde pas.
Je n'ai pas à tout leur raconter de ma vie, après tout. Sinon, c'est moi qui finis emprisonnée dans cette obligation de transparence totale....non ?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 26 octobre 2009 à 08h33

Andromaque
Comment vous sentez -vous vis à vis de la tierse personne à qui on ne dit rien, doit _on se rendre coupable de ce mensonge, parce qu'on est capable d'entretenir des relations avec des personnes qui ont dejà des relations ...

dans ta remarque, tu te penches sur la position de la personne du trio qui n'est pas polyamoureuse, ne veut pas l'être, et ne sait même pas qu'une situation poly se crée à ses côtés.
Personne ne viendra te parler de polyamour pour décrire sa situation, et surtout pas ici. Elle est trompée, son partenaire ne lui dit rien sur ce qu'il cherche et ce qu'il fait.

La personne en couple qui a un amant et ment à ce propos n'est pas non plus dans le polyamour... Pour l'instant. Disons qu'on décide ou non de la juger en fonction du moment où elle assumera, n'assumera pas, ou même décidera de revenir à la fidélité. Au moins, faire face à la question de l'honnêteté dans sa pratique peut l'engager à une réflexion personnelle, qui ne pose pas la question à l'envers. En posant l'alternative du polyamour à la séparation ou au retour à l'exclusivité, on est sur une réflexion de recherche personnelle, pas uniquement de morale.

Enfin, il y a un polyamoureux dans le trio, qui connait la situation et décrit la sienne. Le fait que la situation de son amant(e) ne soit pas poly est gênant, mais cela ne relève pas de sa responsabilité. A court terme...
En gros, si la relation se construit, s'enrichit, prend du temps... ça devient bête, à priori, que le partenaire "en couple" ne bouge pas, et choisisse l'alternative de l'infidélité. C'est dommage pour tous, et a fortiori pour la personne monogame à qui rien n'a été dit.

Mais j'insiste, puisque c'est là où tu pourrais voir une hypocrisie : le polyamoureux dans l'histoire est poly mais à long terme, il y perd, puisqu'il n'a pas obtenu la liberté responsable qu'il souhaite pratiquer. Il est dans une liberté limitée par le mensonge de son amant, donc une forme de liberté qui n'est pas celle qu'il souhaite. Il ment, ou participe à un mensonge, c'est vrai.
Mais ça reste une responsabilité indirecte (à moins de connaître la personne trompée, delui faire quotidiennement des risettes... on change de mensonge, là). C'est comme (toute proportion gardée...) ne pas parler de l'homosexualité d'un proche à son entourage. On ne peut pas le faire à sa place, et pourtant ce mensonge est conséquent, joue sur le regard de plusieurs personnes.

J'insiste aussi sur le long ou le court terme, parce qu'au fond... Les situation amoureuses correspondent rarement à des cases idéales ou théoriques. Tu trouves toujours des détails, des points qui nuancent et expliquent ces situations.

Pour conclure, avec Brassens : "ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière", vraie chanson poly... Je pense comme Clémentine qu'ici, on ne va pas juger le menteur, s'il tente de ne pas l'être, s'il réfléchit à ne pas l'être. On ne va pas l'encourager à le rester, en tout cas pas au nom du polyamour.
Là où ça peut être piégé, c'est qu'ici on rassure parfois les gens sur le fait qu'aimer plusieurs personne, une personne avec qui on est en couple et une autre qui vient après, ce n'est pas une anomalie du sentiment. Mais c'est dans l'optique de voir ses alternatives, et - on l'espère mais on est loin de souhaiter constituer une police des nouvelles mœurs pour ça - choisir de tout dire en essayant d'emmener la monogame jusqu'alors ignorante à une position d'accord (voir de poly).

S'il n'y arrive pas, et en amour, ça arrive qu'on se retrouve dans ce qu'on ne souhaite pas, il pourra toujours parler polyamour en regrettant de ne pas pouvoir l'appliquer. A la rigueur, là il aura mis son honnêteté en jeu... Mais si sa situation "borgne" dure, à mon avis, ce sera encore plus triste à un moment ou l'autre.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 26 octobre 2009 à 08h42

J'ai mis à jour un passage qui peut faire débat... je le dis... pfou c'est relou l'intégrité...

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 08h47

Siestacorta

S'il n'y arrive pas, et en amour, ça arrive qu'on se retrouve dans ce qu'on ne souhaite pas, il pourra toujours parler polyamour en regrettant de ne pas pouvoir l'appliquer. A la rigueur, là il aura mis son honnêteté en jeu... Mais si sa situation "borgne" dure, à mon avis, ce sera encore plus triste à un moment ou l'autre.

Parler polyamour à un mono entraîne parfois à la séparation et au divorce, surtout s'il (elle) est mis(e) devant le fait accompli.

C'est un autre enjeu à considérer dans le paysage.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 26 octobre 2009 à 08h58

Vrai aussi. C'est en partie pour ça qu'on ne va pas non plus trop charger la personne qui se découvre des besoins PA sur le tard, mais qui a du mal à l'appliquer !
N'empêche qu'à la longue, cette dernière va être enfermée dans un paradoxe étouffant. Ou être très à l'aise de tromper, mais dans ce cas il ne parlera pas de PA, enfin, pas en s'affirmant l'être...

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 09h35

Ben voilà, c'est là le hic, n'importe qui peut se prétendre PA - ce qui est logique quelque part, c'est pas AOC... Chacun sa configuration.

De même, sur la question de la transparence, tous les cas de figure sont possibles: du "mes partenaires se connaissent, sont amis, se font des sorties sans moi" à "tout le monde sait que je ne suis pas exclusif (ve), mais c'est cloisonné (pour des raisons m'appartenant, ou leur appartenant)".

Le ou la prétendu(e) PA qui me fait rigoler, par contre, c'est celui ou celle qui brouille les cartes, prétend à l'un(e) qu'il n'habite pas avec l'autre, se retrouve dans des situations où sa liberté chérie ne tient pas la route, au final, s'il (ou elle) est coincé(e) par des contingences matérielles; et se dénomme PA pour son confort moral - comme on dit chez moi..."qui se cache la merde au chat".

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 09h44

lututine, je pensais juste aux gens concernés, c'est à dire ceux qui font partis de la relation, mais pour les amis les connaissances on a nos secrets, et heureusement ..puisque rien ne les impliquent, cela ne les regarde pas vraiment,

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 09h50

c'est absolument vrai clémentine ce que tu dis, si tu es avec une personne qui ne veut pas le dire à sa conjointe, tu peux pas l'y obliger et malgré toi, et malgré moi-me^me on est pris dans une situation qu'on souhaiterait clair et dont on a pas toujours le pouvoir d'éclaircir, si je pose la question c'est que je le vis moi même et que je me sens triste pour la personne a qui on ne dit rien, mais je suis comme toi, je ne peux pas décider à la place de celui qui ne veut pas le dire, et ...je suis dans un éteau, car je me préoccupe de l'autre ..mais je ne peux pas mettre le bordel dans un couple..
quand tu dis clémentine que parler à un mono du poly peut entraîner le divorce c'est tout fzit ça, et bien que je souhaiterais vivre en vrai poly, ben moi aussi je me deteste du mensonge auquel je conscens en ne disant rien ...
d'autre part j'ai l'impression qu'on ressent les choses intuitivement , et intuitivement je suis sure qu'n ressent quand quelque chose se asse avec une autre personne, alors oui il est possible aussi que la tierse personne refoule ou ne veuille pas le voir, une vérité qui ferait voler son monde en éclat..

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h01

Ben oui, j'avais capté ta situation, et c'est clair que c'est douloureux pour toi...

Questions:

- pourquoi souhaites-tu que ce soit clair?

- pourquoi es-tu triste pour quelqu'un d'autre dont tu ne sais pas si elle le serait?

- pourquoi serait-ce toi qui met le bordel dans un couple (s'il faut vraiment désigner un responsable, c'est ton ami...)?

- pourquoi la responsabilité ne serait-elle pas partagée entre eux deux aussi, s'il faut en arriver au mensonge et à la dissimulation?

- pourquoi serait-ce "consentir" que de ne rien dire, car il me semble qu'il est plutôt question de la responsabilité de ton ami, et de la co-responsabilité du couple qui vit ainsi?

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h02

c'est à dire que je vis aussi une relation avec une personne qui a une conjointe depuis une quinzaine d'années , vivent ensembles, au début je m'en moquais un peu, c'était un flirt, mais le temps passant, et les rencarts dans le mensonge, me font porter un poids de plus en plus lourd, parce que petit a petit découvrant mieux mon amant je découvre des informations peu à peu sur sa famille, je sais que cela se passe mal entre eux, et je me sens de plus en plus mal, surtout qu'il ne veut rien dire, rien avouer, et que le poids de cela devient de plus en plus lourd a porter..
surtout que j'ai entre aperçu la personne..sans lui avoir parler...et que il me raconte tout de leur vie, alors qu'elle ne connaît rien de la nôtre ..je me demande à présent que le temps a passé quelle est ma part de responsabilité..

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h04

Interroge-toi sur la tienne... mais laisse-lui la sienne...

En parlez-vous, de cela, précisément?

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h04

pourquoi je suis triste our quelqu'un que je ne connais pas .? parce que j'aime profondément les gens, même si je ne les connais pas, je n'aime pas les savoir malheureux..et au contraire j'essaie de les rendre lplus heureux, je dois être altruiste un truc comme ça ..

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h05

ben on en parle peu à peu..j'essaie de mettre ça sur le tapis même s'il ne veut rien entendre ..

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h06

oui tout à fait ce n'est pas ma responsabilité, mais plus le temps passe, plus je suis impliquée même silencieusement dans leur vie ...

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h08

Ma question était

- pourquoi es-tu triste pour quelqu'un d'autre dont tu ne sais pas si elle le serait?

Andromaque, tu as le pouvoir de ce que tu sais et que tu pourrais dévoiler... mais tu ferais le travail à la place de ton ami, et au moment où toi tu le déciderais. C'est sa part de boulot à lui, de se mettre en ordre avec ça... ou pas... Ta part à toi, c'est de décider en conscience comment continuer avec ça.

Et si tu permets la remarque, pourquoi laisser envahir votre histoire par l'histoire de leur couple? Que tu en saches autant sur eux et leur relation, voilà qui me paraît complètement déséquilibré... Pourquoi ça prend autant de place dans votre relation?

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h26

je sais que vous avez dû déjà beaucoup parlé de ce sujet mais je viens de débarquer ici et y'a vraiment énormément d'écrits déjà..en fait je sais pas si c'est ma nature bi, mais j'aime pas qu'on mente aux femmes...mais une question se pose..il est vrai ...toute vérité est-elle bonne à dire, même si celle-ci peut devenir un choc trop important et causer un effondrement chez une personne..peut-être que dans ce cas là le mensonge est préférable ..
en tout cas merci beaucoup à tous de m'aider à réfléchir sur cette situation...

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h29

cela prend beaucoup de place à présent parce que du jeu amoureux cela est passé à la prise de conscience que d'autres personnes étaient impliquées, et que leur affectivité leur vie était impliquée..en tout cas pour faire le point sur ce que je ressens ...je crois que je ne pourrais pas continuer si ce mensonge perdure, dans le polyamour j'aime ce désir de transparence, c'est cela qui me fait beaucoup aimer cette idée..et là je sens que je ne suis pas dans la relation dans lequelle je souhaitais être..
merci encore...

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 10h44

Je pense que t'as choisi la bonne solution, l'honnêteté.
Et je pense aussi que lui est très maladroit de te parler comme ça de sa relation avec sa femme.
Ok, on l'est tous un peu mais même en étant honnête, on a vraiment pas besoin d'en savoir autant sur les autres relations de ses amoureux. Ça nous mets forcément en situation de s'y comparer et c'est franchement pas une bonne idée.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion