Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Questionnement/Remise en question

Besoin d'aide
#

Poly_invite422 (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 15h41

Tout d'abord bonjour a tous,

Voilà j'ai 25 ans et je suis en couple depuis bientôt 8 ans avec mon conjoint de 8 ans mon aîné.
Nous sommes très heureux, nous avons deux enfants et toujours aussi amoureux.
Malgré cela le temps fait que nous ne sommes plus le couple que nous étions il y a quelques années et je pense que cela est normal, mon conjoint passe beaucoup de temps sur son téléphone, ne me regarde plus avec cette lumière dans les yeux, ne me fait des compliments que rarement, n'essaie plus de me séduire, na plus de petit geste d'affection quand il passe près de moi.
Je pense que tout cela est normal et pour moi ça reste l'homme de ma vie.

J'ai tendance à vite avoir de l'affection pour une autre personne et bien-sûr étant en couple je me suis toujours interdit un rapprochement ou même de la drague avec un autre homme. Je ne m'étais jamais posé la question du polyamour jusqu'à la semaine dernière.

Cela me parle, me correspond. Mon homme sera toujours l'homme de ma vie a mes yeux mais je pense que si l'on reste dans ce mode de vie et monogame, dans une dizaine d'année notre couple ne tiendra pas comme tout ces couples qui se trompe qui se sépare car malgré l'amour le couple devient monotone, car je pense que l'on a qu'une vie et que celle ci a besoins de fraîcheur et de nouveautés.

Nous communiquons beaucoup, je lui ai donc expliqué le polyamour et lui ai demandé son avis, il est assez fermé, pour lui cela lui fait du mal rien que de savoir que je pourrais avoir des sentiments pour une autre personne, je lui ai même parler des règles et du fait que l'on pourrait essayer pour voir même sans parler d'avoir des rapports sexuels avec une autre personne mais simplement se laisser le droit de flirter mais il reste fermé et même si je lui tend des perches nous n'en avons pas reparlé depuis.

Je l'aime et je ne me vois pas sans lui je respecterai sa décision mais j'aimerais me sentir de nouveau belle pour un homme, et je sait que d'aimer un autre homme n'aura aucun impact négatif sur notre relation ou sur l'amour que je porte à mon conjoint je pense même que notre relation serait encore plus forte et que l'on serait encore plus heureux de nos moments ensemble.

Ce qu'il lui fait peur c'est de me perdre, que j'aime une autre personne plus que lui, que je m'éloigne.

Est-ce arriver à certains d'entre vous, d'aimer plus profondément une autre personne que votre conjoint principal ?
Et je ne sait pas comment relancer la conversation sans qu'il se braque vraiment...

#
Profil

bonheur

le lundi 10 janvier 2022 à 16h37

Sache que la notion de polyamour sans sexualité porte un nom : la polyaffectivité.

En revanche, aimer se résume rarement à flirter. Mais tu n'en n'es pas là du tout. Si tu lis, je peux t'aiguiller sur des lectures. Le polyamour est long et difficile à appréhender. Il faut une volonté et du courage car ça peut amener à une destruction. Les poly invente, réinvente le couple... mais quand on est deux, rien n'est possible sans l'autre.

Ne pas comprendre que l'autre doit devenir poly. Ce n'est pas utile. Le chemin est à faire en commun, sur l'évolution.

#

Poly_invite422 (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 16h56

Oui je sais que cela inclut la sexualité mais je veux y aller progressivement avec mon conjoint et ne pas lui demander d'un coup de tout accepter je veux y aller tout doucement et ne pas risquer de le perdre.

Même lui parler d'avoir de l'affection pour quelqu'un d'autre il ne comprend pas du tout

#
Profil

Hawkeye

le lundi 10 janvier 2022 à 17h49

Bonjour,

Vous devez travailler ensemble sur sa notion de perte que tu indiques. Cette perte qu'il considère immédiate en cas d'ouverture à d'autres relations. Tu la juges inéluctable si votre relation n'évolue pas.
Tu indiques que vous êtes toujours aussi amoureux mais manquer de ces preuves d'amour qui te font les chercher ailleurs. Il doit se rendre compte de ce manque et même si se retrouver mis en concurrence lui fait mal c'est aussi l'occasion pour lui de se réinventer. De se réinvestir dans votre relation sinon de toute façon il va te perdre. D'envisager de vivre d'autres relations lui aussi.
J'étais un peu comme ton conjoint quand ma femme m'a annoncé vouloir vivre des expériences hors de notre couple. Mais mis devant le choix entre essayer de répondre à son besoin, mettre un terme à notre relation ou le refuser en devenant suspicieux au moindre écart, au moindre déplacement; j'ai choisi la voie de l'ouverture . Ca n'a pas été simple mais je pense 2 ans plus tard que c'était la meilleure solution.

On aime les personnes différemment, on vit avec elles des relations différentes par contre il ne sert à rien de mesurer cet amour, de le comparer. Selon moi ce qui peut se mesurer c'est le temps et l'énergie investis dans chaque relation. Ce qui pourrait arriver surtout lors du début de nouvelle relation c'est que, pris dans l'intensité de la NRE, tu te perdes et n'arrive plus à t'investir dans ta relation historique et veuille passer de plus en plus de temps avec cette nouvelle personne.

Pour en reparler, je pourrais te proposer de te mettre en retrait, de lui dire que tu attendras qu'il ait lui noué une première relation que vous vous rendiez compte que cela n'a pas d'impact négatif sur votre couple. C'est le principe d'aller au rythme du plus lent. Ce n'est pas ce que j'ai vécu mais j'aurais aimé. C'est un peu paradoxal car ce n'est pas la personne qui ressent le besoin qui le satisfait en premier mais c'est plus respectueux des 2 partenaires. Cela peut être long voir impossible s'il n'est pas intéressé et motivé mais cela pourrait être une façon de démarrer, d'en discuter et au bout d'un moment que tu t'autorises toi aussi à commencer une autre relation car il aura moins peur

#

Poly_invite422 (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 18h00

Merci pour ta réponse qui m'aide beaucoup.
Oui ces attentions ces gestes me manques il fait des efforts pendant quelques jours quand je lui fait comprendre que c'est un besoins pour moi mais ensuite la "routine" reviens.

Cela ne me dérangerait pas du tout d'attendre qu'il vive cela avant moi si cela peut le rassurer mais lui pense que si il commence à aimer quelqu'un d'autre il ne m'aimera plus moi. Il ne se sent capable d'aimer qu'une personne a la fois.

#

Nena (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 18h15

Est-ce que vous vivez dans le même logement ? Si oui, depuis combien de temps ?

#

Poly_invite422 (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 18h34

Oui depuis 7 ans nous vivons ensemble

#

Nena (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 18h45

Merci pour ta précision :)

Cela fait donc 7 ans sur 8 que vous vivez ensemble et tu as emménagée avec lui lorsque tu avais 18 ans...

Ce que je retire de tes écrits (corrige-moi si je me trompe) c'est que :
- tu ressens le besoin de séduire et d'être séduite à nouveau ;
- tu connais depuis peu de temps le polyamour ;
- ton compagnon n'est pour le moment pas ouvert à ce type de relations ;
- vous avez des enfants.

Avant de vous lancer dans un mode de relation nouveau qui pourrait détruire votre couple, vous pourriez peut-être essayer de retrouver concrètement votre intimité personnelle.
Cela n'est pas évident de sortir de la routine, loin de là : entre l'haleine du matin, les bruits de pets, les jours de fatigue etc, les difficultés pour séduire peuvent être rares. Je crois aussi qu'il peut être très difficile de quitter la facilité et ici, la facilité c'est se reposer, se détendre à la maison, sans séduction.

Si j'étais vous, avant d'envisager le polyamour que vous découvrez depuis peu de temps, je tenterais autre chose.
Vous pourriez, notamment, prendre chacun votre appartement. Vous auriez alors l'occasion de retrouver votre jardin intime, de vous voir uniquement lorsque vous en avez envie etc. Le désir pourra alors revenir. Ensuite, à vous de voir si vous revivez ensemble, passez au polyamour ou autre solution.

Sur le plan logistique cela peut être compliqué, surtout avec les enfants, mais ce n'est pas insurmontable.

#
Profil

Hawkeye

le lundi 10 janvier 2022 à 19h04

Poly_invite422
...
Cela ne me dérangerait pas du tout d'attendre qu'il vive cela avant moi si cela peut le rassurer mais lui pense que si il commence à aimer quelqu'un d'autre il ne m'aimera plus moi. Il ne se sent capable d'aimer qu'une personne a la fois.

C'est normal qu'il pense cela. Cela vient de notre education. Il ne peut le savoir sans l'expérimenter. Et puis même sans aimer, il peut rencontrer quelqu'un, être attiré, séduire par jeu et envisager d'avoir une relation physique sans amour. Après la loi de l'offre et de la demande est clairement en la défaveur des hommes.

#

Poly_invite422 (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 21h45

Oula non si je lui propose de vivre chacun de son côté c'est encore pire !

Après tout va bien dans notre couple et notre sexualité. Je ressent juste le besoins de plaire à quelqu'un d'autre de vivre de nouvelles choses de ressentir a nouveau ce que l'on ressent au début d'une histoire tout ça me manque et je vois ma vie entière avec mon conjoint mais je veux vraiment ressentir ça de nouveau.

Cela vient aussi du fait que j'ai 25ans et que mon conjoint est ma première vrai relation amoureuse je n'ai pas eu le temps d'en vivre d'autre encore.

Bien sûr si c'est impensable pour lui et que je n'arrive pas à faire évoluer ca vision des choses je l'accepterai.
Mais pendant combien d'année encore je ne sais pas...

#

Jack Haddy (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 21h50

Bonjour,
Excusez-moi, je m'immisce, avec mon peu/pas d'expérience sur le sujet, pour juste réagir à une phrase.

>Cela ne me dérangerait pas du tout d'attendre qu'il vive cela avant moi si cela peut le rassurer...

Hum, et il se passe quoi si Monsieur (supposé de bonne volonté) n'a pas de besoin ni d'envie à tenter l'expérience, qu'il le fait tout de même, pour voir, et qu'il ne voit finalement pas d'intérêt à la chose?

Curieux. Juste une pensée qui passe ;-)

Jack.

#

Nena (invité)

le lundi 10 janvier 2022 à 22h39

Oui je rejoins Jack. En fait, là où je suis un peu mal à l'aise c'est que j'ai l'impression que tu planifies sans laisser d'alternatives possibles. Tu parles de résister sans savoir pour combien de temps. Ton compagnon a aussi le droit au chapitre.
Je ne perçois pas pour le mouvement de polyamorie dans ce que tu dis. Des interrogations oui. Après c'est normal : comme tu le dis, tu as découvert le polyamour il y a peu de temps.

Si prendre un espace à soi pour vous deux afin de vous redécouvrir comme au début d'une relation est trop violent, peut-être que ce ne sera pas le cas pour ton compagnon qui préfère cette alternative ?
Ou qu'il existe d'autres solutions ? Avez-vous songé à discuter avec un sexologue ?

Ce que je veux dire, c'est que si vous choisissez le polyamour sans une profonde réflexion ou de vous tromper, cela peut détruire votre couple (et vous par la même occasion) et j'ai l'impression que pour le moment il y a des points fondamentaux non réglés (découverte récente du polyamour, refus de l'un des deux partenaires...). Avant de choisir un mode de vie, réfléchissez-y à fond sans hésiter à trouver des solutions alternatives qui peuvent vous épanouir tout autant.
Et si le polyamour est finalement ce qui convient, eh bien welcome dans la communauté :)

#

Jack Haddy (invité)

le mardi 11 janvier 2022 à 05h17

Nena parle de choix de polyamour. En est-ce vraiment un?

Je m'explique.

Vu d'ici, vivre le polyamour peut être un choix, effectivement, une manière de réinventer sa relation, d'y mettre du piment et de la faire durer (au prix, pour beaucoup, de désagréments), de ne pas porter seul-e le poids du bonheur de l'autre, etc (me semble que les bénéfices sont bien documentés ailleurs, inutile de se refaire la liste).

Cependant, pour certaines personnes, la chose est en elles, ça n'est pas un choix. Comme être roux, avoir les yeux marrons, être rêveur. À un certain degré selon les personnes, probablement pas tout noir tout blanc.

Qu'en est-il pour toi, Poly_invite422 ?

#
Profil

Topper

le mardi 11 janvier 2022 à 11h42

Bonjour Poly_invite422, il semblerait que vous soyez à un moment de tension de votre couple. C'est ainsi que je me le représente. Cela n'a absolument rien d'extraordinaire et la plupart des couples passent par là.

Deux personnes se mettent en couple car à un moment de leur vie, elle se sentent bien ensemble et aspirent au même futur (peu importe le type de relation)*. Un lien se crée que l'on peut imaginer comme une corde. Tant que les deux partenaires avancent dans la même direction, tout va bien.

Néanmoins, chaque individu est différent, que ce soit au niveau de sa construction ou de son évolution et les aspirations qui en découlent. C'est ce qui peut faire que le chemin de l'un et de l'autre s'écartent, et que le lien finisse par se tendre.

Cela peut être en raison d'une ambition professionnelle comme un nouveau travail ou une nouveau projet personnel, un souhait particulier comme déménager dans une autre région, un autre pays. Cela peut être une envie de changement structurel du couple comme vivre ensemble ou séparément, un désir d'enfant, un besoin d'indépendance. Cela peut être aussi une manière différente d'appréhender son environnement ou son rapport aux autres, comme un regard plus critique des comportements de son partenaire, une évolution de sa propre sexualité et de ses désirs, une remise en question de ce qui constitue le couple, ou la monogamie.

Ces moments de tension ne sonnent pas forcément le glas du couple. Si il s'agit d'une envie que l'on estime dispensable à notre bonheur et qu'il n'y a pas de frustration ou de rancoeur qui découle de la mettre de côté, ce n'est pas forcément problématique.

Par contre, je considère que ce n'est pas à prendre à la légère. Il est important de se projeter et se questionner sur le chemin que prend chaque partenaire. Il me semble pertinent de se demander si le lien restera en tension cyclique ou permanente, et ce jusqu'à ce qu'il craque. Ce n'est pas évident à déterminer à un instant précis, mais le temps peut aider à mieux comprendre ce que l'on ressent. Il est aussi possible de percevoir une réaction ou un changement chez l'autre après avoir communiqué des envies ou des besoins.

Si la non-monogamie est un désir profond, que ça tourne en boucle dans ta tête, que ça te frustre énormément, tu devras te poser la question de si tu pourras être heureuse dans ce couple malgré ça.

Poly_invite422
Nous sommes très heureux, nous avons deux enfants et toujours aussi amoureux.
Malgré cela le temps fait que nous ne sommes plus le couple que nous étions il y a quelques années et je pense que cela est normal, mon conjoint passe beaucoup de temps sur son téléphone, ne me regarde plus avec cette lumière dans les yeux, ne me fait des compliments que rarement, n'essaie plus de me séduire, na plus de petit geste d'affection quand il passe près de moi.

Le quotidien, les enfants, c'est un contexte qui abîme pas mal les couples. C'est une réalité. Si on rajoute à cela le sentiment de sécurité fictive de la monogamie, c'est le meilleur cocktail pour ne plus faire d'effort pour donner de l'affection, entretenir la complicité ou le désir dans le couple. Ce n'est pas une fatalité. C'est un travail constant qu'il faut avoir.

Poly_invite422
Je l'aime et je ne me vois pas sans lui je respecterai sa décision mais j'aimerais me sentir de nouveau belle pour un homme, et je sait que d'aimer un autre homme n'aura aucun impact négatif sur notre relation ou sur l'amour que je porte à mon conjoint je pense même que notre relation serait encore plus forte et que l'on serait encore plus heureux de nos moments ensemble.

Aimer un autre homme ne sera pas sans impact sur votre relation. Cela aura un impact considérable. On ne passe pas d'un mode de vie monogame à polyamoureux sans difficultés même lorsque les deux partenaires en ont profondément envie. Si l'un des deux est réticent, autant dire que ça ne va pas être une partie de plaisir. C'est primordial que tu aies conscience de ça avant de t'engager dans une ouverture du couple.

Alors oui, la non-monogamie est une porte ouverte à vivre potentiellement plein d'expériences fabuleuses, de découvertes, d'enrichissement, de recevoir beaucoup d'affection, de t'épanouir sexuellement. C'est aussi un parcours du combattant pour arriver à un équilibre pour que ça se passe bien dans ton couple.

Poly_invite422
Ce qu'il lui fait peur c'est de me perdre, que j'aime une autre personne plus que lui, que je m'éloigne.

Et il a raison d'avoir peur. Tu passes d'un contexte où ton conjoint est plus absorbé par son téléphone, ne te regarde plus avec admiration, te fait rarement des compliments, ne te donne plus assez d'affection, à un contexte où d'autres personnes vont te séduire, te complimenter, te chouchouter, te désirer. Cela mettrait en évidence toutes les lacunes de votre couple, tous les efforts qu'il ne fait pas. Comment pourrait-il ne pas avoir peur de ça ?

-------------------------
*Parfois, certaines personnes font beaucoup de concessions et se mettent en couple pour des mauvaises raisons (peur du célibat, faible estime de soi, etc.). Elles peuvent mettre de côté leurs envies toute leur vie ou une partie de leur vie en étant malheureuse juste pour rester en couple.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#

Nena (invité)

le mardi 11 janvier 2022 à 13h25

Jack Hady : oui je pense que le polyamour est un choix ^^ Tu parles de critères déterminés génétiquement (couleurs des yeux...). Je n'ai jamais lu une étude scientifique qui prouve la détermination sexuelle de notre mode de vie monogame ou poly mais seulement des hypothèses qui régulièrement se contredisent (selon la préférence des auteurs ?) et qui sont biaisées par le modèle de société retenu pour l'étude.
En aurais-tu à ta disposition ? :)

#

Jack Haddy (invité)

le mardi 11 janvier 2022 à 15h25

Oui il y a le choix de *pratiquer* ou pas.

Mais je pense que certaines personnes ont un besoin viscéral de vivre ainsi.

On choisit comment on vit, pas ce que l'on est. Certaines personnes vivent mono en étant poly, d'autres vivent poly en étant poly, etc.

Pour la question de la provenance du modèle mono "imposé" par la société, je me demande ce cela pourrait venir de "beaucoup plus loin" dans notre passé, quelque chose qui en a fait un modèle de société. Pourquoi la société a-t-elle imposé ce modèle, quelles sont les sources de tout ça?

Cette page m'a beaucoup fait réfléchir: https://en.wikipedia.org/wiki/Sexual_jealousy
(navré pour l'anglais)
Réfléchir quant aux différences entre hommes (en général plutôt jalousie sexuelle) et femmes (en général plutôt jalousie émotionnelle/attachement), mais l'un n'empêche pas l'autre, c'est juste la priorité qui change entre ces deux. Réfléchir à s'il n'y aurait pas une source évolutionnaire, que les sujets génétiquement plus enclins à la jalousie ont mieux dispersé leurs gènes, et donc nous sommes là, jaloux.

Et y'a évidemment des sources qui disent le contraire, et qui ont peut-être raison.

Je n'ai rien à te proposer. J'ai beaucoup de joie à me poser des questions, à réfléchir, et à provoquer les réflexions et remises en questions. Ca me semble enrichissant :-)

Je précise me sentir totalement neutre dans le débat poly vs mono. Que chacun fasse son choix pour son bonheur, dans le respect de l'autre :-)

J.

#
Profil

Topper

le mardi 11 janvier 2022 à 15h47

Je complète ma réponse précédente.

Poly_invite422
Et je ne sait pas comment relancer la conversation sans qu'il se braque vraiment...

Déjà, en abordant le sujet solennellement. C'est un sujet important et sérieux. Il convient d'être totalement concentré sur ce que dit l'autre. Privilégie donc un moment où vous ne serez pas interrompus et alors que vous êtes calmes et sereins tous les deux.

Ne présente pas le polyamour, le couple libre ou la non-monogamie comme quelque chose que tu veux imposer à ton conjoint. Présente le comme ton envie si c'est une envie, comme un besoin si c'est un besoin. Parle de toi, de ce que tu ressens, de ce que tu penses.

Réfléchis bien à tout ce que tu veux dire. Dresse-toi une liste si nécessaire. Sois honnête avec ton conjoint. N'essaie pas de le ménager. Ne minore pas ce que tu as à dire. Tu dois avoir le discours le plus compréhensible possible. N'utilise pas de formulations qui peuvent avoir plusieurs interprétations possibles.

Si, comme tu l'as exprimé dans ton message, tu ne vois pas ton couple tenir dans le temps en restant dans un mode de vie monogame, dis-le.

Lorsque tu parles, demande à ne pas être interrompue. C'est très important pour la clarté de ton propos. De la même manière, si c'est lui qui parle, laisse-le parler jusqu'au bout. Tu peux l'inviter à poser des questions ou demander des précisions avant de poursuivre.

C'est une conversation qui sera forcément difficile pour ton conjoint. Elle va générer de nombreuses angoisses. Dans ton discours, soit régulièrement rassurante. Par contre, évite des formulations du type "âme soeur", "pour la vie", "homme de ma vie" qui, pour moi, sont non seulement des concepts monogames mais aussi n'ont rien de rassurantes. Ces formulations expriment un caractère sacré et éternel qui n'a rien de factuel et concret. Tu peux considérer que ton conjoint est l'homme de ta vie jusqu'au jour où ce n'est plus l'homme de ta vie.

Pareil pour les promesses que tu ne pourrais pas tenir car tu ne peux prévoir le futur. Tu n'as pas besoin de ça pour être rassurante. Puise dans ce qui te plait chez ton conjoint, dans votre relation, de ce que tu ressens pour lui aujourd'hui et de ce que tu veux avec lui dans le futur. C'est d'ailleurs un très bon exercice pour déterminer ce que t'apporte ton partenaire de vie et ta relation avec lui.

Cela peut faire beaucoup à absorber pour ton conjoint. Il vaut mieux faire plusieurs discussions d'une heure, qu'une seule de cinq heures. Les capacités de concentration, de mémorisation et de réflexion ne sont pas sans limite. D'autant plus que ce sont des discussions éprouvantes émotionnellement. Il est aussi important de laisser un temps pour digérer ce qui a été dit. Invite ton partenaire à se laisser le temps d'absorber tes propos et répondre un autre jour.

Pour terminer là dessus : réfléchis, réfléchis, réfléchis... Réfléchis bien à ce que tu veux. Prends le temps de bien te documenter sur les relations monogames et le polyamour. Tu as découvert ce que c'était il y a une semaine. Ne te précipite pas. Tu as beaucoup à découvrir (le rapport aux relations, l'amour, la gestion de la NRE, la gestion du temps, la gestion de la jalousie, la gestion de la dépendance affective, etc.) et aussi tout ce qui concerne la déconstruction de la monogamie. Cela va te permettre d'être sure de toi dans le chemin que tu entreprends ou alors constater que le polyamour n'est pas fait pour toi. Cela va aussi te permettre d'aborder cette discussion avec ton conjoint en ayant le bagage intellectuel nécessaire pour lui présenter au mieux cette façon de vivre les relations, et répondre à ses interrogations.

En complément, je t'invite à regarder cette vidéo que tu pourrais trouver pertinente : https://www.youtube.com/watch?v=9_5gsn4cgvY

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion