Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Dépendance affective et polyamour?

Poly/Mono
#
Profil

Waho

le mercredi 22 septembre 2021 à 05h25

Bonjour,

Je me demande si une personnalité dépendante affectivement, insécure et anxieuse pourrait s'épanouir dans le polyamour. Est-ce que d'avoir un deuxième conjoint pourrait réduire sa tendance à contrôler qu' elle a dans la monogamie ou est-ce que ce serait pour cette personne une mauvaise idée? Avoir plus d'un conjoint demande peut-être des habiletés conjugales plus difficiles à maîtriser pour une dépendante affective? Ou peut-être que cette personne aurait plus de difficultés à trouver 2 conjoints ayant les aptitudes émotionnelles pour vivre ce genre de relation? Qu' en pensez-vous?

#
Profil

artichaut

le mercredi 22 septembre 2021 à 08h52

Bonjour @Waho. Bienvenue ici.

dépendante, insécure et anxieuse… ? voilà qui me semble mal barré pour débuter en polyamour.

Le polyamour, non seulement ne saurait être la solution miracle à un quelconque problème affectif, mais au contraire, va bien souvent faire empirer les choses. A peu près toutes les difficultés inhérentes aux relations en monogamie se retrouvent décuplées en polyamour. Sauf peut-être le sentiment d'emprisonnement, qui est propre à la monogamie.

Et le polyamour ce n'est pas tant additionner les relations monogames (avoir plusieurs conjoints) que vouloir penser les relations complétement différement, et être prêt·e pour cela a multiplier par 10 les complexités et difficultés relationnelles habituelles. Donc c'est mieux d'avoir un goût pour ça (les complexités et difficultés relationnelles) et d'être conscient·e que sa dépendance, son insécurité et son anxiété vont être décuplées ("multiplier par 10"), même pour ne gérer "que" 2 relations.

L'enjeu, c'est d'en finir avec l'emprisonnement relartionnel. Mais cet emprisonnement semi-volontaire est encore ce qui fonctionne le mieux pour beaucoup de personnes, car c'est tout à la fois le+ "facile", le+ immédiatement sécurisant, le moins chronophage, …et surtout le modèle dans lequel on a été bercé depuis l'enfance.

La grande question du polyamour pourrait être : est-ce que le fait que ton partenaire ai d'autres relations (quel qu'elles soient) te rassure ou t'insécurise ? Si ça te rassure le polyamour est une voie complexe, mais envisageable. Si ça t'insécurise, prépare toi au pire.

#
Profil

bonheur

le mercredi 22 septembre 2021 à 11h46

Bonjour @Waho,

Je n'ajoute rien aux mots d'@artichaut. C'est l'épanouissement dans l'amour qui rend le polyamour viable. C'est la communication et pas n'importe comment. C'est la sensibilité émotionnelle, la franchise, l'honnêteté, la sincérité, la joie du bonheur d'autres personnes, la présence, l'attention, l'intention de faire face aux difficultés... Consacrer temps et énergie aux bienfaits de tous, sans conflits irrévérencieux et impérieux. Accepter les différences pour en faire une force, et pas une force de guerre.

tout le monde ne dispose pas des qualités intérieures. Le polyamour n'est pas "à la mode" comme je le lis parfois (ce qui me place en désarroi de mon avenir). Il ne s'agit pas d'entrer dans une boutique et de s'offrir une folie juste pour être comme tout le monde. A chaque poly sa vie et sa forme d'amours. Personnellement, je ne suis pas sortie d'un moule, pour entrer dans un nouveau moule. Aussi, je n'ai qu'un conjoint. Il vit avec moi et mes amoureux, à chacune de leur visite, étaient invités chez nous. Et inversement, je vais (ou mon chéri de vie et moi allons) chez un amoureux, je suis invitée. Entrer dans le coeur, dans la vie affective n'implique pas de devenir "conjoint". En tout cas, je ne le vis pas ainsi.

Je ne m'emprisonne pas, pour reprendre les propos d'@artichaut. Je vis ma vie, j'intègre dans mon quotidien une communication, des temps que je consacre, et ma vie continue.

Pourquoi @Waho désires-tu devenir poly ? C'est l'amour qui te conduit ici ou le "concept" ? C'est pour moi, la première question à se poser.

#
Profil

Waho

le samedi 25 septembre 2021 à 07h10

bonheur
Pourquoi @Waho désires-tu devenir poly ? C'est l'amour qui te conduit ici ou le "concept" ? C'est pour moi, la première question à se poser.

Moi et ma conjointe sommes en télétravail depuis le début de la pandémie. Nous sommes donc ensemble pratiquement tout le temps sauf quelques rares exceptions. J'ai l'impression de manquer d'air et ma conjointe, au contraire angoisse maintenant quand je quitte pour la moindre sortie: si je reviens avec le moindre retard, je passe à l'interrogatoire.

Je suis très tenté d'aller voir ailleurs mais je suis aussi très transparent et incapable de mentir. Je voudrais maintenir notre vie familiale d'autre part car nous avons de jeunes enfants et ça va relativement bien de ce côté. Ma conjointe m'a aussi avoué m'avoir trompé avec un de ses collègues après une rencontre d'équipe dans un parc... J'étais davantage troublé par les remords qu' elle exprimait que par ma propre jalousie. Je crois même que j'étais déçu pour elle qu' elle ait trouvé l'expérience décevante.

Je me suis demandé si le polyamour aurait pu être une issue plutôt qu' une séparation... Si un second partenaire pouvait fonctionner d'abord pour elle et éventuellement pour moi. Je n'en ai pas l'impression.

#
Profil

Aki

le samedi 25 septembre 2021 à 10h02

Oula, s'il y a déjà de la dépendance affective, de la jalousie et de la peur de sa part, ça n'est même pas la peine d'essayer. Quand le frigo tombe en panne, c'est pas le moment de le remplir ! Il faut d'abord le réparer et voir ce qui est disfonctionnel.

Si ta conjointe t'a trompé, c'est malheureusement un bon point : ça veut dire qu'elle comprend qu'on peut être attiré par d'autres personnes que son "conjoint". Ta réaction à son infidélité est chouette, tu as pris en compte sa déception et son sentiment de culpabilité plus que ta propre jalousie. Le polyamour aurait pu être une issu à quoi précisément ? A cet acte d'infidélité ou à ton manque d'air ?

C'est vrai que d'abord l'accompagner vers d'autres relations pour elle-même (si elle le veut) est une bonne idée. Qu'elle se fasse à l'idée, prenne confiance en elle et en votre relation.

#
Profil

bonheur

le samedi 25 septembre 2021 à 11h32

@Waho. Un retard n'est pas problématique, il suffit d'envoyer un sms ou téléphoner pour l'indiquer, et faire que ce ne soit du coup plus un retard. Le hic, c'est de devoir constamment y prendre garde, justifier. Une impression d'être fliqué, en fait. Si c'est provisoire, le temps qu'elle soit dans la réassurance, c'est viable. Si c'est à vie... ça risque de vite te saouler et te peser.

Vous restez ensemble que pour les enfants ? Vous vous aimez ou êtes juste devenus des parents qui vivent ensemble ? Pour toi le polyamour c'est quoi ?

Je demande tout ceci car tu n'exprimes pas d'émotions dans tes messages ici. On dirait que tu cherches une solution à t'échapper plus qu'une réponse à un sentiment amoureux, alors que tu vis en étant amoureux de ta compagne historique.

Qu'est-ce que veut dire "aller voir ailleurs" pour toi ? Tu conçois le polyamour comme coucher en dehors ?
Désolée, j'ai des difficultés à situer ta perception du polyamour et de ce que tu conçois comme relevant de l'amour (que l'acte sexuel ?)

#
Profil

Waho

le dimanche 26 septembre 2021 à 07h19

bonheur
Qu'est-ce que veut dire "aller voir ailleurs" pour toi ? Tu conçois le polyamour comme coucher en dehors ?

Non ce n'est pas ma conception du polyamour mais c'est certainement mes frustrations du côté sexuel et sensuel qui vont finir par avoir le dessus sur ma volonté de ne pas tromper ma conjointe. On en est à 5 ou 6 rapports sexuels ces 4 dernières années... Je ne sais pas comment je fais encore pour la croire quand elle dit qu' elle resent encore de l'attirance pour moi. On avait commencé une thérapie de couple mais elle y a mis fin parce qu' elle n'aimait pas les questions de la thérapeute. Maintenant, il ne me reste qu' à consulter pour moi-même pour m'aider à prendre les meilleures décisions. Je voulais connaître un avis de l'intérieur du monde polyamoureux avant de chercher un.e thérapeute.

Merci d'avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 26 septembre 2021 à 10h39

@Waho. Je te prie de bien vouloir m'excuser si je semble intrusive ou trop curieuse.

Je pense que ta compagne et toi n'êtes pas du tout dans le même langage (je peux me tromper, évidemment). Je suis ménopausée et mon chéri a garder sa libido. Cet écart fait de moi une affective principalement, d'autant que je l'ai toujours beaucoup été. Il se trouve que je ne ressens plus rien ou presque, c'est ainsi. Ce n'est pas pour autant qu'il faille considérer que je ne l'aime plus. L'amour ne revient pas nécessairement à se jeter sur l'autre (au contraire, du coup, ça peut oppresser et mener au rejet).

Quand tu parles d'attirance tu es focalisé sur le sexe pour le sexe (le privilégiant). Ce n'est pas une critique du tout, c'est un constat. Si elle n'a pas de libido du tout, il est logique qu'elle soit dans autre chose. L'amour revêt tellement de formes.

Autre chose. Si tu cherches des partenaires purement sexuelles, ce n'est pas vers le polyamour qu'il faut chercher. En polyamour, l'amour ne se résume pas à la sexualité. En tout cas pas pour toutes les polyamoureuses. Il s'agit d'aimer, avec l'énergie, la communication, l'attention... qui va avec. Après, si tu trouves une poly qui s'attache principalement au sexe, sache qu'en tant que poly, il est fort probable qu'elle désire ne pas se retrouver en situation de cautionner un adultère. Si ta compagne ne fait pas la démarche d'être acceptante, rien n'est possible. Je le crains.

Le polyamour ne se fait réellement que dans le consensus et la communication.

Je te souhaite de trouver un équilibre, même si je pense que ce n'est pas dans le polyamour que tu le trouveras.

Belle continuation !

#
Profil

PolyPasLeChoix

le dimanche 26 septembre 2021 à 12h24

Bonjour @Waho,
Ta situation est bien plus compliquée que ta question initiale ne le laissait paraitre. Votre couple a évolué, vous n'avez pas les mêmes besoins et ils sont tous les 2 légitimes. Tu ne peux pas la forcer à avoir des rapports sexuels, tout comme elle ne devrait pas pouvoir te forcer à l'abstinence. Cela ne nie pas votre amour réciproque, l'affection que vous vous portez l'un à l'autre et le fait que vous teniez à votre famille.

Elle est peut-être asexuée et au final son infidélité lui a permis de s'en rendre compte. De ton côté malgré un manque tu as su rester fidèle et semble attendre son consentement pour t'autoriser à vivre tes envies. Ce déséquilibre ne doit pas être facile à vivre! L'idéal serait donc que tu réussisses par la communication, tes gestes au quotidien a ce qu'elle comprenne que tu es là pour elle et votre famille, mais que tu as besoin qu'elle accepte que tu aies du temps pour rencontrer d'autre partenaires qui pourront t'apporter ce qu'elle ne peut.

Peut-être ne pas parler avec elle de polyamour mais plus de couple libre, les sentiments pourraient arriver et c'est ce qui peut lui faire peur. Tu n'es pas tombé fou amoureux d'une collègue, ta démarche est réfléchie, continue donc doucement, exprime lui ce manque et essaie de lui proposer de définir ensemble des règles lui permettant de conserver un certain contrôle de la situation voir même un contrôle beaucoup plus fort que la tacite monogamie qu'elle a su mettre de côté quand elle en a eu besoin. A vous de trouver votre chemin!

Bon courage et bravo d'avoir su rester fidèle dans ces conditions de ne pas avoir craqué et tout laisser tomber car c'est souvent plus simple que de se battre.

#

Moly (invité)

le dimanche 26 septembre 2021 à 14h13

Je tiens à dire qu'il y a aussi des gens qui en monogamie sont jaloux, alors qu'ils n'ont pas ce problème dans une relation poly.
Peut être parce qu'ils considèrent que beaucoup de relations mono comportent une bonne part d'hypocrisie !!!

#
Profil

Waho

le lundi 27 septembre 2021 à 04h10

@bonheur je me suis toujours attaché de sentiments pour mes partenaires sexuelles et je crois être trop transparent et incapable de mentir pour cacher une relation. De mon côté, j'ai du mal à donner à ma conjointe autant de valorisation qu' elle le voudrait. Les compliments n'ont jamais été ma force. C'est la raison pour laquelle elle a couché avec son collègue... Elle avait l'impression d'être importante avec lui. C'est peut-être ce qu'un second conjoint aurait pu lui apporter. Son collègue, c'était seulement un Don Juan.

@PolyPasLeChoix sans être asexuelle, je dirais qu' elle a une faible libido et qu' après 3 grossesses et 12 ans ensemble, ça n'a pas été en s'améliorant. C'est pas impossible qu' un début de pré-ménopause soit en cause mais ça m'étonnerait.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion