Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Perdue face à une annonce s'approchant du polyamour

Témoignage
#
Profil

lachouette

le mardi 07 mars 2017 à 13h15

Bonjour à tous et toutes,
j'ai atterri ici par la force des choses, j'ai essayé de trouver des pistes de réponses en lisant les différentes conversations qui m'interpellaient, mais je n'arrive pas a faire la part des choses.
Je vais commencer par vous dire merci, de partager, écouter et conseiller toutes les personnes qui se présentent ici.

Ma situation est, en fait, assez banale, et il est possible que vous vous disiez que j'ai toutes les clés pour y répondre, mais je crois que j'ai besoin, en plus de lire différents témoignages et de regarder différents documentaires, d'échanger avec des personnes.

J'avais commencé a raconter toute l'histoire, mais c'est beaucoup trop long, donc je vais essayer de synthétiser…
Il y a 1an1/2 j'ai rencontré un homme qui m'a dit au 1er rdv qu'il ne concevait plus l'amour unique, suite à des déceptions de ses précédentes relations. Je lui ai dit que je ne concevait pas l'amour pluriel, parce que persuadée que l'on n'a pas besoin d'aller voir ailleurs si l'on est bien avec quelqu'un (après un paquet de lectures ici et les derniers événements, ma vision a changé, mais c'est encore un peu jeune). Après avoir passé beaucoup de temps ensemble, les choses se sont précipitées, on s'est installé ensemble, sans reparler de notre conception de l'amour.

Aujourd'hui la vie nous a amené a une situation que j'aurais préféré éviter. Après plusieurs disputes, l'énoncé d'une séparation pas claire (lui : je deviens fou, on ne peut plus continuer comme ca, c'est fini mais tu auras toujours une place dans ma vie), des tentatives de solutions (ne plus habiter ensemble, se détacher de l'autre et retrouver son autonomie) peut-être l'impatience l'a gagné (parce que ces derniers événements ne se déroulent que sur 2semaines au max) et ce dimanche lorsqu'il est rentré de son weekend, il m'a annoncé qu'il ne pouvait plus vivre en couple, qu'il ne pouvait plus se sentir enfermé dans une relation quand il éprouve des choses pour d'autres personnes (ce qui s'était passé dans le weekend). Donc qu'il refusait à partir de là de se considérer en couple. Mais il me laissait une place dans sa vie, parce qu'il éprouve toujours de l'amour pour moi.
De mon coté, j'ai été blessée, d'apprendre qu'il avait désiré une autre femme, d'avoir l'impression qu'il chie sur notre histoire en refusant le couple, en refusant des aménagements, des recherches de solutions. Je n'ai pas su l'écouter autant que j'aurais pu, parce que je me suis laissée submergée par mes peurs et mes sentiments. L'abandon affectif, émotionnel et physique, la bulle se fissure, les changements en cours n'ont pas été suffisants.
Il est parti de l'appartement en me laissant comprendre qu'il allait passer la nuit chez cette fille.

Seule face à tout ça, je me suis raccrochée au peu de choses que j'avais entendues et retenues de cette discussion chaotique. Je suis donc arrivée sur votre site, j'ai lu beaucoup de discussions, j'ai trouvé des vidéos aussi, sur le net, ça m'a aidé à apaiser mes peurs, en partie.

J'ai lu beaucoup de choses concernant les couples qui deviennent polyamoureux, et je me suis dis que c'était peut etre une solution envisageable, mais ce que lui me tenait comme discours ne prenait pas en compte la dimension de couple. Si je pouvais transposer, je dirais que je ne serais pas sa relation primaire, mais une relation parmi les autres, si autres il y a.

je suis tiraillée entre 2 pensées : je pense pouvoir etre capable d'accepter ce mode de fonctionnement d'amours pluriels, mais je ne conçois pas, actuellement, qu'il n'y ai plus de «  nous ».

Par ailleurs, vu les phases jalouses qu'il a pu avoir pendant notre relation, j'ai quelques doutes sur sa capacité à accepter que je puisse avoir d'autres relations.

Mais le probleme 1er, c'est que je ne peux pas réflechir a quoi faire tant que je ne sais pas si un «  nous » est envisageable, si des solutions alternatives peuvent etre trouvées pour satisfaire les deux parties. Il me dit que j'aurais toujours une place dans sa vie, mais il veut mener sa vie seul maintenant. Quelle place peut il me laisser dans ces cas la ?

Nous devons nous voir dans 3jours, je suis dans une mélasse tellement dense que je perds toute envie.

Merci de m'avoir lue

#

anita (invité)

le mardi 07 mars 2017 à 14h24

Bonjour,

j'ai lu ton post avec attention. Si tu lis le mien, tu comprendras que, bien que nos situations soient différentes, nous partageons une souffrance et une angoisse face à une situation qui nous dépasse.

Après avoir réussi à échanger avec des gens intéressants sur un autre forum, j'ai réussi à mettre les choses un peu au clair pour moi-même et décidé de ne pas me lancer dans l'aventure du polyamour. Pour me protéger. Car c'est de toutes façons, pour moi, voué à l'échec.

Ceci dit, ta situation est très différente de la mienne: moi c'est voué à l'échec car il en aime une autre, et, s'il m'aime bien, il ne m'aime pas.

Toi, vous avez vécu ensemble, il dit t'aimer encore mais avoir besoin de liberté. A toi de déterminer si tu seras capable de gérer le fait qu'il ait plusieurs relations, chacune pouvant être belle et différente, sans que cela ne t'apporte une trop grande souffrance. Je crois que c'est ce point qui est essentiel: une histoire d'amour doit permettre d'être heureuse. Si tu ne penses pas surmonter cela, peut-être vaut-il mieux tout arrêter ?

Quant au fait de ne plus être "un couple", je suppose qu'il y a 10000 manières de l'être... et que ses mots sont mal choisis.
A titre personnel, je rêve d'être en couple avec quelqu'un avec qui je ne vivrai pas, ce qui me permettrait d'avoir ma part de liberté, tout en ne négligeant pas les sentiments... Cette question de ne plus vivre ensemble me semble finalement assez secondaire, et cache certainement la peur et l'insécurité que tu ressens quand il n'est pas là. Il va falloir apprendre à lui faire confiance, et à te faire confiance.

Mets à profit ces 3 jours pour bien réfléchir à tout cela, la décision ne viendra pas de lui, qui veut te garder dans sa vie, mais de toi: peux-tu accepter de l'avoir dans la tienne dans ces conditions, et en être heureuse ? Ton angoisse n'a pas lieu d'être, seule ta réflexion prime. Quoiqu'il en soit, n'espère pas le faire changer, tu dois le prendre tel qu'il est, si tu décides de le prendre.

#

Lis...C'est LU! (invité)

le mardi 07 mars 2017 à 21h19

Bonsoir,

Pas grand chose à dire si ce n'est merci pour vos témoignages !

Je ne m’exprimerai pas beaucoup ce soir, car je crois que l'on est bien meilleur dans "l'action" tôt dans la journée.^, mais sans oublier que l'épanouissement de l'âme passe par l'action...

Mais dans tout les cas, Merci! Cela m'aide à réfléchir, comprendre, me forger mon idée, de ma, plutôt notre visions d'un polyamour.

Merci, désolé, je vous aime...

Pour nous tous :

https://www.youtube.com/watch?v=z3luFNPwsII&featur...

#
Profil

lachouette

le mercredi 08 mars 2017 à 17h56

Merci pour ta réponse et ton témoignage Anita, pour ta situation je ne sais pas bien quoi te dire, parce qu'effectivement la souffrance est similaire, mais l'engagement est différent. Maintenant j'ai regardé beaucoup de vidéoconférences d'une psychologue/psychothérapeute (veronique kohn sur Yout*be) sur différents thèmes (confiance en soi, parole vraie, dépendance affective...) qui m'ont amenées a me poser des questions sur moi et non sur nous, ou lui. Je me sens plus en paix, en réflexion et en construction de moi même, peut être ces vidéos peuvent t'aider ?

Le commentaire précédent est de lui, on s'est vus ce matin et on a beaucoup discuté, de beaucoup de choses. Même si tout n'est pas encore clair, la communication est à nouveau ouverte et, je pense grâce au petit chemin que j'ai parcouru ces derniers jours, ne m'affecte plus de la même manière.
Nous nous revoyons demain soir, pour continuer cette discussion, en attendant j'ai l'intention de ne pas me morfondre, et de profiter de ce temps pour moi, tout en continuant ma reflexion :)

#
Profil

juby

le vendredi 10 mars 2017 à 21h02

Je vous souhaite une riche réflexion. C'est un chemin ardu, mais il en vaut la peine.

#

Kuoni (invité)

le mercredi 22 mars 2017 à 16h00

Bonjour Lachouette.

Comment s est passé la suite de vos discutions? Je suis curieux de savoir de quelle façon ton chemin a tracé sa route.

Et surtout, comment tu te sens dans ta peau.

Belle journée a toi !

#
Profil

lachouette

le lundi 10 avril 2017 à 13h54

Merci pour ton intérêt Kuoni :)
La suite de nos discussion a été très riche, il s'est passé 1 mois déjà. Aujourd'hui il ne vit plus dans l'appartement, mais certaines de ses affaires sont encore en transit. On se voit beaucoup moins, on a mis pas mal de distance entre nous. Je m'efforce de ne pas lui envoyer de sms malgré l'envie de le voir et d'avoir de ses nouvelles.
Je pense que la situation n'est pas encore claire pour lui, et donc pour moi...il y a encore beaucoup d'affection dans nos gestes lorsque nous nous voyons.
Je suis passée par un paquet d'états différents, avec des hauts et des bas, la lecture des 4accords toltèques m'a aidée à mieux m'accepter et m'aimer, et donc attendre moins des autres, de l'autre. Mais je reste avec un infime espoir que notre histoire n'est pas finie, que nous n'avons pas tout vécu, et que cette période difficile n'est qu'un passage douloureux pour mieux s'aimer l'un l'autre.
J'ai trouvé des réponses et de l'apaisement dans ces 4accords (livre audio ici), j'ai cheminé dans cette direction spirituelle. Certaines choses vont changer aussi dans ma vie professionnelle, qui me permettront de changer de rythme et d'occuper mon temps libre a des choses qui me correspondent plus. J'essaie de réapprendre l'envie et la vie seule, de retrouver une autonomie et un plaisir. La découverte du polyamour (sur le papier) m'a ouvert les yeux sur des sentiments et des états dont je n'avais pas conscience, a participé à l'acceptation des peurs. Je n'ai aucune idée de la forme que pourrait prendre un nouveau départ avec lui, si ceci arrive un jour, mais je sais aujourd'hui que ma vision de l'amour, du couple et de la relation a fondamentalement changé, et je pense que ce changement a été dans le bon sens, vers quelque chose de plus sain, respectueux.

Nous avons prévu de nous voir ce mercredi après s'etre croisé vendredi dernier. Maintenant que j'ai formulé tout ca, et particulierement cet infime espoir que la fin n'est pas encore, je me sens envahie de peurs fabriquées par la projection que ma tête fait de cette future discussion :/

Kuoni, j'ai vu que tu avais accepté le polyamour de ta femme, meme s'il est possible que je n'aille pas jusque là dans la démarche, s'il n'est plus question de relation entre lui et moi, je serais curieuse d'échanger avec toi sur ton histoire :)

Sur ce, belles journées, et a une prochaine :)

#
Profil

astrogirl

le mardi 11 avril 2017 à 13h05

Bonjour Lachouette!

Je comprends tes peurs et tes questionnements, qui me donnent l'impression que tu as déjà fait un énorme travail et fait preuve de beaucoup de courage.

Juste te dire que polyamour ne veut pas dire renoncer au couple et ne veut pas dire non plus renoncer au 'nous'. Comme tu as sans doute pu le lire, il existe une infinité de manière de vivre le polyamour. Par exemple le polyamour hierarchisé equivaut à un couple principal et d'autres couples ou relations secondaires, tertiaires, etc. Le polyamour non-hiérarchisé consiste à faire partie de plusieurs couples ou trouples, etc, ou relations, sans qu'il y ait une hiérarchie. Le polyamour en 'solitaire' favorise l'autonomie de la personne au dépens d'un couple. Il peut y avoir cohabitation ou non. Il peut y avoir partage des finances ou non. Projets d'enfants ou non. etc. Toutes les configurations sont possibles. Ce sont les personnes qui intègrent les relations qui décident du format qui leur convient.

Ceci dit, voyant que tu as déjà fait un énorme chemin, l'idéal serait de pouvoir en parler avec lui et trouver une formule qui puisse vous correspondre à tous les deux, et qui pourrait se trouver à mi-chemin entre tes désirs et les siens. Sachant que tout accord peut être révisé ultérieurement. Mais je veux dire que trouver une base qui t'es confortable t'aiderait à te sentir mieux, et pouvoir avancer en te sentant plus en sécurité vis à vis de ta relation avec lui.

Je te souhaite bon courage! Il est clair que le chemin que tu es en train de faire est motivé par tout l'amour que tu portes pour lui. J'espère qu'il pourra s'e rendre compte et t'aider.

#
Profil

Kuoni

le dimanche 23 avril 2017 à 02h34

J'avoue être très curieux vis à vis de ton histoire, Lachouette. Ce besoin que vous avez eu de "couper les ponts temporairement" me rend perplexe. Peut-être était-ce une bonne idée, afin de relancer un nouveau départ... Ce schéma ne m'était jamais venu à l'esprit.

Je vis une situation complètement différente et l'idée de me séparer de mon épouse pour mieux réfléchir m'aurait paru scarificatrice.

Au vu des besoins qu'il a formulé (dans ton premier message) et du changement qui s'est opéré en toi, et qui continue de creuser ses fondations, je dirais que vous avez toutes les armes en main pour discuter et trouver une solution qui vous conviendrait à tous les deux.

A voir évidement si vous êtes en mesure de combler les désirs de chacun tout en respectant le besoin de liberté. Accepter une relation plus distante qu'avant pourrait être agréable dans un premier temps, puis créer un manque.

Aaaah... Ce vieux mono que je suis, je vous envie, vous tous. Je serais incapable selon moi de m'engager sans que ça ne soit de tout mon être, chose qu'il ne semble pas vouloir.

Continue à nous décrire ton histoire !

Et je suis évidemment ouvert à toute question me concernant ;)

#
Profil

Acajou

le mardi 25 avril 2017 à 13h52

Tant mieux en tout cas si c'est en bonne voie.

En tout cas ce que j'ai vu dès le 1er message ça serait effectivement le rejet du couple et presque total de l'exclusivité de sa part, que le polyamour en lui-même, qui semble être difficile pour toi.

Je peux parler de mon expérience, je ne sais pas si ça t'aidera mais on ne sait jamais, il y a 7 ans j'ai eu une relation exclusive pendant un an, avec une personne qui voulait vraiment que je sacrifie beaucoup de mes relations (ma famille, mes amis..), pour elle. C'était flippant. Du coup est-ce que cette hypothèse explique pourquoi il se braque et en quelque-sorte "casse" le couple ?

Mais derrière ça, la personne en question avait eu beaucoup d'insécurités dans son passé famillial (abandon), donc il était logique qu'elle recherche vraiment une stabilité et de l'attention.
Moi de mon côté j'ai eu plutôt une famille aimante mais à l'excès, c'était étouffant parfois. Du coup j'étais pour le couple mais avec des limites, et avec une part de liberté que je ne souhaitais pas qu'on me retire. Je ne mettais pas le mot "polyamour"à l'époque car je n'avais rien lu sur le sujet encore, mais ça s'en rapprochait. Il y a aussi des raisons plus complexes mais je réfléchis pour les écrire dans un autre post.

En tout cas s'il y a des insécurités de ton ou de son passé, ce n'est pas de votre faute à l'un ou à l'autre, c'est un fait.
Peut-être avoir, ou avez-vous eu une discussion sur les relations que vous avez eues chacun précédemment ?
C'est courageux de ta part d'essayer de t'ouvrir au polyamour, mais en fait-il autant de son côté pour essayer de construire un couple avec toi ? J'estime que les efforts doivent être équitablement partagés dans une relation, et j'ai peur au vu de ton dernier message, que lui obtient ce qu'il voulait, mais toi un peu moins du coup..

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

lachouette

le jeudi 08 juin 2017 à 02h49

Bon, c'est super grave méga long, désolée !!!

Bonjour à vous qui m'avez lu, répondu. Bravo à ceux qui me liront !
Je n'ai pas été capable de vous donner des nouvelles avant, parce que ces dernieres semaines ont été en dent de scie, et je ne voulais pas dire blanc puis noir.
Je pense avoir beaucoup avancé mon cheminement de pensée, que le problème de notre histoire n'est pas le polyamour, mais le "questionnement identitaire" de son
côté.

Astrogirl, je n'ai pas lancé la discussion sur la forme que notre polyamour pourrait avoir, puisque rien que de lui demander si on était dans une relation le faisait paniquer ^^

Acajou, effectivement, ayant eu peu d'informations sur le polyamour avant ces derniers mois, j'ai reçu son discours comme le rejet du couple et de l'exclusivité, et je l'ai interprété comme si ce qu'on avait vécu et construit ces derniers mois n'avait aucune valeur a ses yeux. Aujourd'hui je le vois différemment, mais je ne pense pas avoir cherché a le couper de son entourage. J'attendais peut être un peu de considération, me prévenir quand il ne rentrait pas. On a parlé de nos précédentes relations, assez rapidement, et l'insécurité venait plutôt de son côté, il s'est senti trahi dans sa dernière relation, et a bridé la confiance qu'il accorderait aux autres. De mon coté, j'ai vécu 5ans avec une personne qui m'avait apporté le soutien et la sécurité à un moment ou j'étais en vrac, et je me suis reconstruite autour de lui, jusqu'a me rendre compte que je me sentais, au fond de moi, en décalage avec ce que je vivais, je ne me reconnaissais pas. Mais je ne me suis pas sentie "emprisonnée" par lui..bref, je ne sais pas si je suis claire !
Toujours est-il que la question de construire un couple s'est posée récemment, et a ravivé chez lui des peurs que je n'arrive pas bien à cerner. Ca l'a amené à un gloubli boulga mental, et il se noie dans un paquet de questions amoureuses et existentielles, ne sachant par laquelle commencer. Je suis partagée entre l'envie de l'aider a arriver à certaines questions clés et le sentiment de devoir le laisser faire seul pour qu'il se rencontre vraiment. Parce que si je lui souffle les réponses, ça ne sera pas vraiment les siennes ;)

Enfin, Kuoni, "couper les ponts temporairement" a été tenté, mais de trop courte durée pour qu'on puisse en discuter sans retomber dans des souvenirs encore frais, qui amènent a des comparaisons. Au vu de ces derniers échanges avec lui, les ponts seront hors d'usage pour une durée indeterminée. Il a ce besoin de se questionner et de se retrouver qui font, je pense, qu'une personne au quotidien influerait sur ses reflexions. Donc il se retire et je m'efface, on sera amené a se revoir pour des questions pratiques, on verra quels cheminements chacun aura fait.

Si vous souhaitez connaitre les derniers évènements, sinon, vous pouvez passer à la conclusion ^^

Après s'être vu de temps en temps, parce qu'il ne se sentait pas bien là ou il avait déménagé, et que je devais lui offrir un espace de paix et de tranquilité, il est doucement revenu habiter à l'appartement, sans que je ne lui demande rien, sans qu'il ne me dise rien. Jusqu'au jour ou, sachant qu'il entamait de nouvelles démarches pour un nouveau logement, je lui ai demandé s'il avait l'envie/l'intention de revenir habiter "officiellement" avec moi le temps que son dossier passe (pour des questions de gestion pratique : loyer, courses...). Il m'a dit par la suite que c'était ce qu'il voulait faire mais ne savait pas comment l'aborder (et a donc préféré me laisser le 1er mot).
Nous avons coulé des jours sympathiques, avec nos horaires décalés, sans s'écraser ni se reprocher, il a été initiateur d'instants magiques, a proposé des activités. De mon coté, ne sachant si c'était noir, blanc ou gris, je me suis laissée porter, en lui proposant mon écoute et mon soutien pour ses autres problèmes, lui laissant son espace et sa liberté, demandant seulement qu'il me prévienne s'il ne rentrait pas.
Un soir, grand mal m'en a pris, j'ai voulu éclaircir la situation, parce que j'étais dans le flou depuis plusieurs jours et que ca me devenait dur a supporter. Je lui ai demandé s'il avait encore envie de voir d'autres filles, et s'il avait eu une relation avec une autre. Sa réponse a été honnête, mais je l'ai mal reçue. Il a fréquenté une fille après qu'on se soit séparés, la même qui lui avait fait "tourner la tête" a son retour de weekend, mais que cette expérience l'avait conforté dans son idée qu'il ne voulait pas avoir plusieurs relations simultanées (alors j'interprête qu'il veut une relation avec moi..), mais qu'il avait quand même besoin de prendre ses distances, de déménager, de prendre du temps pour lui.
On a pu reparler de cette nuit la quelques jours plus tard, ou il habitait toujours chez moi, un apres midi ou il m'avait proposé de faire a manger. Je lui ai alors dis mes peurs sur son futur emménagement : meme si je sais que ca nous fera du bien a tous les deux, je ne pouvais m'empecher de penser qu'une fois parti, il ne prendra ou ne voudra plus prendre le temps qu'on se voit, ne me donnera plus de nouvelles, bref, activera le mode 'rupture'. Lui m'a répondu que non, il passait vraiment de bons moments avec moi, était content et voulait continuer a construire quelque chose ensemble.
3jours plus tard, il part travailler le matin, en me disant qu'il a besoin de réflechir, que c'est le bazar dans sa tete, que son we familial de 5jours lui permettra de faire une mise au point. Je l'ai revu 1semaine plus tard. Alors qu'il m'avait proposé la veille, puis annulé notre rendez-vous 2h avant l'heure, je l'ai appelé pour lui dire que ca ne m'allait pas, qu'il ne pouvait pas partir en me disant ca, et me laisser mariner autant en fuyant la discussion. On s'est retrouvé, on a passé la soirée a discuter d'un paquet de choses, je ne pourrais plus les dire aujourd'hui, mon cerveau filtre la douleur maintenant ! mais l'idée finale était qu'il n'arrivait pas a faire la part des choses, qu'il avait besoin de s'isoler pour se poser les bonnes questions et tenter de trouver les réponses, qu'il préférait qu'on ne se revoit plus une fois qu'il aurait déménagé, bien que je reste importante pour lui, il ne se sent pas de gérer une relation quand il n'arrive pas a se gérer lui meme. Finalement, on est rentrés a l'appart, je lui ai bien demandé s'il avait envie de dormir chez moi et pas par dépit. On s'est couchés, et le lendemain, il est parti en me proposant qu'on se revoit quelques jours plus tard...je me suis demandé si je n'avais pas raté un épisode...

finalement, nous nous sommes revus hier, il est passé récuperer ses dernieres affaires (ou presque), il a toujours mon porte clé a son trousseau, m'a enlacé avec beaucoup de tendresse et d'affection, lorsqu'il est arrivé et lorsqu'il est parti. 2-3 trucs n'ont pas pu etre réglés hier, donc je lui ai fait remarqué qu'on serait amenés a se revoir. Il m'a répondu que oui, bien sur qu'on serait amenés a se revoir, il veut me revoir, mais il a d'abord besoin de prendre du temps pour lui.

Voila pour l'histoire, pour le coté plus personnel, je suis fatiguée de sa girouette, meme si je suis toujours tres amoureuse de lui, et que je n'ai aucune rancoeur envers lui, ces revirements de situation m'épuisent. J'avais compris dès le début qu'il voulait de l'espace, et je ne pense pas l'avoir empeché de le prendre. Aujourd'hui et depuis quelques temps déjà, meme si c'est douloureux, je ne prends pas de ses nouvelles, je me force a me réorganiser, a investir ces espaces vides qu'il a laissé en récupérant ses affaires. Laissons le temps au temps. Il est déjà revenu vers moi sans que je ne lui demande, rien n'est perdu, mais rien n'est assuré. L'idée qu'il puisse faire sa vie avec quelqu'un d'autre me blesse, et je garde l'espoir que ce n'est pas encore fini, mais je n'attends pas, plus. enfin, je crois !

J'espere que, si j'ai des nouvelles a vous donner et que vous souhaitez en avoir, celles-ci seront positives ^^

Mais je me rends compte que mon histoire n'est pas du domaine du polyamour, bien que mon cheminement à travers celle ci me fait remettre en question certains schemas mono pour mieux accepter la notion de poly. Nous n'avons pas reparlé de sa relation fugace après notre rupture, bien que j'aimerais en connaitre plus sur l'histoire, je n'ai pas de rancune envers lui, ce qu'il a vécu lui appartient, et il n'a pas voulu me blesser en le faisant, il a préféré rompre avec moi plutot que me tromper. Enfin, je le perçois ainsi, mais, pour répondre à ce qu'Acajou a dit dernièrement :

Acajou
C'est courageux de ta part d'essayer de t'ouvrir au polyamour, mais en fait-il autant de son côté pour essayer de construire un couple avec toi ? J'estime que les efforts doivent être équitablement partagés dans une relation, et j'ai peur au vu de ton dernier message, que lui obtient ce qu'il voulait, mais toi un peu moins du coup..

si l'échange d'efforts n'est pas équitable, j'estime avancer plus pour moi que pour lui ou pour nous, ce chemin m'appartient, et je ne le fais pas pour lui donner ce qu'il veut, mais parce que j'y vois des réponses beaucoup plus saines que la rancoeur et la colère. S'ouvrir à de nouvelles perspectives et casser les schémas que la société nous a imposé me permet de m'ouvrir a de nouveaux horizons, et considerer l'amour comme un don et non un dû. Ainsi on est satisfait par ce qu'on donne, et ce que l'autre peut nous donner est une offrande bonus, mais pas la condition sine qua non :)

Sur ces belles paroles, je vous libère de cette nouvelle, de ce roman ! j'espere que ceux qui auront été au bout n'auront pas l'impression d'avoir perdu leur temps, merci pour celui-ci :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion