Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La victimisation facile, le poison de la communication

Culture
#
Profil

Neels

le samedi 30 juillet 2022 à 09h50

Je tenais à faire un post sur le sujet de la "réaction de victimisation facile", ce défaut qui provoque tant d'incompréhension, qui met une mauvaise ambiance sur les post et divise les gens.
Attention, Il ne s'agit pas des victimes de violences ou d'outrages (juridiquement), mais de ce réflexe sociétal qui consiste à interpréter par un préjugement et se positionner comme cible d' écrits.

Ici, sur FB et bien d'autres plateformes, des gens créent des tensions sans qu'elles ne soient provoquées par le narrateur du post.
2 exemples de "réac' "partis en pugilats:
- Monsieur "x" poste en disant qu'il ouvre son couple et accepte que sa femme "aille voir ailleurs"
=> la modo mentionne qu'elle a faillit supprimer le post à cause de ce terme.
- Dans un post contre le patriarcat, je donne mon avis en expliquant que combattre cette culture, c'est aussi ne pas lui laisser la place de s'installer dans sa famille et que nous portons TOUS la responsabilité de le faire...(vécu)
=> J'ai dû couper court face à une pluie de réponses à 75% insultantes de personnes passivement encrées dans la victimisation stérile et incapables de discernement.

Résultats ??? en faisant passer l'auteur d'un post pour un troll la communication est coupée par un dictat populaire sans fondement. Une belle preuve de non démocratie.

Ma pensée est la suivante: Une personne qui pense qu'on la juge est inversement dans un "pré" jugement, et adopte finalement l'attitude qu'elle reproche à l'autre. Avant tout échange qui théoriquement doit se vouloir constructif, il est intéressant de prendre un recul de discernement et ne pas projeter ses préjugés ni imposer ses idées ET partir de l'idée que celui qui s'exprime ne juge pas votre personne ou vos idées mais donne son avis, son ressenti souvent issu de son expérience ou de son inexpérience.
Dès lors on peut échanger avec sérénité. La CNV (communication non violente) est une intéressante façon de cadrer des échanges au lieu de monter une situation en confiture. Et elle reste pleine d'ondes positives ! C'est aussi une façon de se développer personnellement qui facilite la relation à l'autre.

Le + de ce post:
Outre le sujet du "savoir communiquer dans un forum", les techniques de communication sont à mon avis le pilier dans une relation polyamoureuse. Que du bonheur in finé, si on fait cet effort !!!!!

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

bonheur

le samedi 30 juillet 2022 à 13h09

Je pense que parfois, on fait des constats qui sont interprétés comme des jugements. Aussi, il faut sans cesse redire que son avis n'est pas universel.

Au regard de nos échanges, @Neels, il y aurait en effet à perfectionner, dans les deux sens (oups !).

Façon CNV, je te considère comme invectif par moment. Certes, pas une injure directe, plus le descriptif impropre d'une compréhension mauvaise.

Oui, des efforts, in fine ?

Aussi, on peut stopper en effet d'intervenir, si une personne avec qui on ne se sent pas en possibilité de bien communiquer. Ces derniers temps, ici, j'ai souvent juste "pas envie".

#
Profil

Neels

le dimanche 31 juillet 2022 à 09h11

Coucou bonheur !!!! comme on se retrouve ! :-)

Un avis justement se veut par définition strictement personnel, non universel effectivement et non dirigé.
Empêcher autrui de donner son avis ou l'orienter est juste le priver de liberté.
Mon triste ressenti (propre à moi) que j'espère ne pas être invectif comme tu dis, est que de nombreuses personnes ont des difficultés dans des domaines importants de leur pyramide des besoins (maslow). Et qu'il en découle un manque de capacité à l'ouverture, à la résilience et au discernement une fois en public ou sur les réseaux. (Zut, je crois que je suis invectif là non ?)

Donc tout comme toi, souvent "j'ai pas envie"... ou je reste soft, il n'en reste pas moins que j'ai quitté certain réseaux car trop extrèmistes derrière leurs belles valeurs d'ouverture. La victimisation rend méchant ! J'évite aussi parfois à m'engager dans des post aux ambiances anxiogènes générées par des personnes qui sont outrées au moindre propos... la défensive, se recroqueviller et tout le contraire d'une ouverture.
Et quand on a pris du poison, on se recroqueville de douleur !

#
Profil

Ayna

le dimanche 31 juillet 2022 à 09h31

Je trouve qu’ici c’est pas trop mal justement. Ou alors ça vient du choix de mes discussions, car il est vrai que je sélectionne non pas uniquement le sujet mais également la manière de le formuler.
Sur la plupart des réseaux, même dans des groupes au thème intrinsèquement bienveillant, je n’interviens simplement… pas. Quand je lis les commentaires et vois à quel point les réponses ne sont que des réactions ou des jugements (et souvent ne répondent juste PAS à la question posée), ça ne donne pas envie c’est sûr ! Je lis qd même parfois, juste par intérêt d’observation (que se passe-t-il à l’intérieur des interlocuteurs pour être à ce point sur la défensive ou moralisateur?)
Ici, j’interviens parce que justement je trouve qu’un bon nombre de personnes prennent des précautions oratoires pour ne pas blesser, rester dans un partage d’expériences sans être «  celui qui sait », et comme dit bonheur, n’hésitent pas à rappeler fréquemment que ce n’est QUE leur propre avis et expérience et non une vérité absolue. Ce rappel n’est pas nécessaire une fois qu’on sait à qui on parle, mais qd on n’a aucune info sur l’interlocuteur il est primordial. Il n’y a pas à l’écrit tous les signaux non verbaux et les réajustements in situ d’une conversation orale. Cela demande un minimum d’aisance dans l’usage de la langue écrite, et un minimum de connaissances en cnv pour ne pas heurter ou être mal compris.
Demander reformulation avant de s’offusquer, c’est utile aussi :-)
S’entraîner ici en contexte anonyme et neutre, c’est un super terrain d’apprentissage. Si on n’y arrive pas ici, on n’y arrivera pas non plus dans nos relations affectives où le facteur émotionnel est forcément plus présent!
Bonne expression à tous!!!!

#
Profil

bonheur

le dimanche 31 juillet 2022 à 10h24

Mon ressenti, et j'espère ne pas encore faire dévier le sujet d'origine, c'est mon petit défaut perso. J'aime bien les discussions en privé. Je m'y sens beaucoup à l'aise et surtout beaucoup plus libre. Je n'ai jamais, en privé, cette sensation que l'on me fait du rentre dedans façon bourrin. Après, il faut accepter de s'y consacrer, également. La reformulation est plus aisée. La discussion est non parasitée. Tout comme lors d'évènements, quand il y a trop de monde, je n'ai plus envie de rien. Pour le coup, c'est peut être que moi. Aussi, j'aime le débat et non la confrontation. Ici parfois, la confrontation est inévitable, alors je n'aime pas.
Bon dimanche ensoleillé

#
Profil

bonheur

le dimanche 31 juillet 2022 à 10h49

Concernant la CNV (un flash comme ça en passant). Il y a souvent une différence entre la CNV de la vie courante et dans les relations affectives, qui se veut de maintenir une communication saine, basée sur l'émotionnel (entre autres) et surtout franche, honnête et sincère ET la CNV que je qualifierai de professionnelle qui est parfois détournée de sa substance et visant à obtenir des autres pour que ceux-ci abondent dans notre sens (ce qui pour moi n'est plus de la CNV).
Je dis cela, car j'ai lu ici même des propos utilisant un langage de management. Mon post amène simplement à faire le distinguo.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion