Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Nouvelle dans tout ça

Bases
#
Profil

coeurfragile

le samedi 22 octobre 2016 à 14h58

Bonjour. J'ai rencontré il y a 3 mois un homme qui m'a tout de suite séduite: beau, attentionné et amant merveilleux. Il m'a tout de suite dit qu'il ne voulait ni obligations, ni attaches. Nouvellement séparée, ça faisait mon affaire, enfin presque... Je ne voulais pas non plus un homme qui vienne habiter chez moi ou aller trop vite. Je croyais qu'il voulait essayer avec moi, sans faire de promesses.
Un mois plus tard, je voulais passer chez lui, et je compris qu'il n'était pas seul. Il ne m'a pas menti. Le lendemain, discussion avec lui, car je dois me respecter aussi là dedans. Il m'explique qu'il voulait dire une relation non exclusive. Qu'il a un cercle d'amies, qu'il voit de façon plus ou moins régulière. Il m'explique que son autre régulière, habite loin et il va la voir une fois par 2 semaines. Que la veille celle qu'il a vue, il lui a juste fait un massage. Me parle que si on a 2 enfants, on ne peut pas choisir entre les 2. De réfléchir si ça me convient ou non comme relation...
Je décide de foncer. La première fois que je "savais" qu'il était parti voir l'autre, j'ai vécu un dur moment. Je me disais il ne voudra plus me voir, ni me parler. Eh non, il m'a téléphoné le lendemain en revenant, je suis allée chez lui en finissant de travailler, il m'a offert bouffe, vino et affection.

Moi je n'ai pas d'autres partenaires. J'ai 2 enfants en garde partagée, une maison et une travail à temps plein. Pas le temps de gérer un 2e amant! Pas le goût non plus... Lui me dit qu'il est de passage dans ma vie (je l'ai rencontré rapidement suite à ma séparation), de ne pas me gêner pour rester ouverte à en rencontrer un autre, que cet autre soit en plus de lui ou à sa place, il va l'accepter et rester mon ami pour la vie... Et que je peux lui dirr ou pas, en autant que je me protège.
Je me suis habituée à la présence de l'autre. Je ne ressens plus de jalousie face à elle. Il faut dire qu'il me consacre beaucoup de son temps libre (c'est principalement lui qui demande à me voir). Par contre, je vais vous dire ce qui accroche et me blesse:

- je vis dans la peur qu'il en rencontre une nouvelle, qu'il lui consacre beaucoup de temps, et qu'il me quitte sans préavis ou presque. Ça me rend insécure.

- lorsqu'il me parle de rencontrer d'autres hommes, ça me fait mal. Son autre a un autre amant, et ça l'excite lorsqu'elle lui raconte ses ébats. Compersion?

Bref, je vis mal certains aspects de tout ça. Lui-même semble vivre une certaine culpabilité, car il dit de plus en plus souvent qu'il nous fait souffrir. Je ne lui confie pourtant jamais mes états d'âme négatif. Que pensez-vous de tout ça?

Merci de votre attention et désolée pour la longueur du message!

#
Profil

Cyril

le samedi 22 octobre 2016 à 17h31

Bonjour,

Il y a un terme que je relève principalement dans ton message : insecure. Dans les relations sentimentales à mon sens, qu'elles soient exclusives et non exclusives, il n'existe aucune sécurité. C'est de l'illusion. Certes après, on peut avoir davantage cette impression d'insécurité dans une relation où l'exclusivité n'est pas la base mais qui, pour moi, a du positif.

Cela engage une grosse part d'humilité en soi de se dire que l'autre peut rencontrer un(e) autre partenaire, qu'il va lui consacrer du temps, d'avoir des relations intimes, etc. Mais le fait qu'il te consacre une grosse part de son temps avec soi démontre son attachement et une volonté de s'investir. De même quand il te dit que tu peux rencontrer d'autres hommes,considère cela qu'il ne te prend pas comme une propriété, qu'il respecte ta personnalité et ton corps.

Profitez du temps que vous passez ensemble, vivez l'instant présent.

#
Profil

coeurfragile

le samedi 22 octobre 2016 à 18h33

Merci cyril de ta réponse. Je suis d'accord au sujet de la sécurité. C'est pour ça que je me suis lancée dans cette relation en me disant combien sont comme lui mais n'ont pas la franchise de le dire...

J'ai eu une relation avec un homme marié il y a une vingtaine d'années. Qui avait été positive. Il faut croire que la jalousie n'est pas trop un problème pour moi. Ce qui me rend insécure, c'est de toujours me demander s'il est avec moi parce qu'il le veut vraiment, ou parce qu'il n'a pas trouvé mieux...

Le fait qu'il me consacre beaucoup de son temps montre qu'il est attaché à moi? Probablement... Je crois que lui-même est ambivalent dans sa vision du polyamour: il le pratique, mais une partie de lui se sent coupable, il croit que peut être un jour, il rencontrera celle qui le fera redevenir exclusif comme par magie. Ce serait mieux si j'en avais un autre moi aussi?

Il a toujours peur de nous faire du mal, mais au fond, ce qui me fait du mal, c'est sa peur d'aimer. Qui me rend craintive de lui dire comment je me sens. Je sais que j'ai encore du travail à faire au niveau de la confiance en moi. J'essaie fort de vivre le.moment présent, je suis très heureuse, au paradis quand je suis avec lui. C'est quand je n'ai pas de ses nouvelles et que j'ignore ce qu'il fait que je suis mal...

#
Profil

bonheur

le dimanche 23 octobre 2016 à 13h41

Je ressens une sorte d'effet de spirale dans ton dernier post Coeurfragile. Vous êtes tous les deux dans un certains mal être et vous semblez ressentir celui de l'autre (d'où l'effet boule de neige, en quelque sorte).

Pour se sentir bien, je crois qu'il faut endiguer cela. Non pas, que les effets n'existeront plus, mais que vous abordiez ce qui vous ronge, l'un comme l'autre. Ne pas laisser ces désagréments s'installer.

Pour répondre à l'une de tes questions, crois tu vraiment que si tu avais quelqu'un d'autre, juste pour avoir quelqu'un d'autre, ce serait plus facile à gérer, alors que tu n'as pas vraiment ni l'intention, ni la volonté, ni le temps pour cela. Pour le coup, ça reviendrait à faire souffrir une autre personne, et ceci juste pour te mettre sur un pied d'égalité avec l'homme que tu aimes.

Il est ainsi, tu es autrement.... pourquoi vouloir faire du mimétisme ?

#
Profil

coeurfragile

le dimanche 23 octobre 2016 à 14h30

Bonheur, merci de ta réponse. Tu as tellement raison pour le mal être. Jamais quand nous sommes ensemble, mais ça vient nous frapper quand nous sommes seuls.Je crois que nous ne supportons pas la solitude. Et c'est un manque que personne ne pourra jamais combler, pas plus en relation mono que poly... C'est un travail sur moi qui est amorcé.

Je sais bien qu'avoir un autre homme dans ma vie ne serait pas une solution pour moi. Et oui, je dois trouver le courage de lui parler de tout ça. Je suis une personne renfermée, pas facile pour moi. Mais je dois apprendre à le faire. Pour mon propre bien.

#
Profil

bonheur

le dimanche 23 octobre 2016 à 19h29

La solitude peut entrainer un imaginaire pas toujours opportun et en aucun cas réaliste. Par contre, l'imaginaire a cela de génial que l'on peut le concevoir comme positif.

Et puis contre la solitude, il y a la pensée et des petites astuces comme cette petite phrase "faire rire l'instant pour te rejoindre là où tu es"... Je suis persuadée que tu as envie de rire :-D :-D :-D et voilà, vous êtes ensemble, sans l'être. Ca peut paraitre concon, mais pourquoi pas ?

Et puis, il y a des personnes qui vivent ensemble, qui sont l'un sur l'autre, et qui sont toujours seuls. Et en effet, mono ou poly, être avec autrui, c'est intérieur autant que dans les faits (c'est mon optique en tout cas). Les deux se complètent bien je trouve.

#
Profil

coeurfragile

le dimanche 23 octobre 2016 à 22h09

Après ma longue relation avec le père de mes enfants, je peux te dire que oui, parfois on se sent encore plus seul à deux que vraiment seul.

J'essaie d'apprendre à contrôler davantage mes pensées. Oui, rire est un antidote anti-déprime parfait. J'apprends aussi sur le polyamour, moi qui ignorait complètement ce mode de vie il y a trois mois. Ça m'aide beaucoup que des gens comme vous prennent le temps de me répondre. Ça aide à avoir une autre perspective. Merci c"est très apprécié.

#
Profil

Doa

le vendredi 28 octobre 2016 à 02h16

Bonjour
Je viens de m'immiscer dans votre conversation et elle fait écho en nous tous, enfin en moi à l'instant ...
Faut rester serein
L'accepter est une liberté de vie et une richesse fabuleuse.
Nous pouvons choisir
Comme me disait mon ami : "No risk, no fun"
Et pour rire, il faut du fun...
C'est le moment qui laisse des traces, l'imaginaire les invente, pour le bien mais aussi parfois pour le moins.
Pas facile de toute façon, ce mode de vie est un risque, mais la vie en est un aussi.
Aujourd'hui il fait beau, et demain il fera beau aussi ...
Au plaisir de croiser vos mots .

#

(compte clôturé)

le vendredi 28 octobre 2016 à 21h48

coeurfragile
Ce qui me rend insécure, c'est de toujours me demander s'il est avec moi parce qu'il le veut vraiment, ou parce qu'il n'a pas trouvé mieux...

Je crois qu'il faut au contraire le vivre à l'inverse ... Si cet homme est polyamoureux, pourquoi veux tu qu'il soit avec toi parce qu'il n'a pas trouvé mieux ? Il est avec toi parce qu'il en a envie, justement ... !
Cet homme a décidé de vivre plusieurs relations, pourquoi alors vivrait il le moindre choix par défaut ?
Je suis claire dans mon raisonnement ? Je ne suis pas sure ....

#
Profil

bonheur

le samedi 29 octobre 2016 à 10h26

J'abonde dans le sens d'Enora. L'amour, c'est du bonheur... c'est aussi se "compliquer" la vie. Donc, pourquoi subir une complication s'il n'y a pas le bonheur et donc la volonté et l'envie ?

Après, je reconnais que certaines personnes "restent" pour des raisons qui font que les complications doivent être un fardeau à porter et que c'est ainsi (comme si on n'avait pas le choix !?)

Si ton amoureux est poly, tu peux en parler directement avec lui. Par contre, si ton instinct te dit que tu es "utilisée", pose toi en effet des questions (je parle de l'instinct et non de questionnement). Autre chose, de ton côté, comment considérer votre relation ? Elle est peut être là la question ! Arrives tu à te situer dans votre relation (laisse tomber les autres, qui le concerne lui mais pas toi, ne serait-ce que pour cette démarche précise) ?

#
Profil

coeurfragile

le mardi 01 novembre 2016 à 13h53

Enora, effectivement,il n'a aucune raison d'être avec moi par défaut. C'est ma faible estime de moi qui me fait douter... Ça va en s'améliorant à ne niveau.

Quant à savoir comment je me sens dans ma relation, j'accepte vraiment "l'autre". J'ai compris que l'amour ne se divise pas... Par contre, je sais qu'il a l'oeil ouvert pour d'autres femmes. Et c'est la possibilité qu'il en rencontre une autre qui me dérange: va-t-il avoir encore du temps pour moi, redevenir exclusif???

Parce que pour mon senti, bonheur, je ne me sens pas du tout utilisé. Cet homme est droit et sincère. Par contre, mon senti est qu'il ne s'accepte pas tout à fait comme polyamoureux. Il espère encore en rencontrer une qui saura le faire redevenir exclusif. Il m'a dit qu'on ne sait jamais l'avenir, ce qui est vrai, mais ne dois vivre le moment présent à ce sujet, car c'est ce qui me dérange le plus au fond. Est-ce normal pour un polyamoureux cette façon de penser?

#
Profil

bonheur

le mardi 01 novembre 2016 à 21h24

En quoi l'un serait incompatible avec l'autre ? On peut trouver un-e compagne-on de vie tout en aimant déjà et en aimant encore. Je crois que la crainte d'un "retour" à une vie amoureuse conformiste ne peut être prévisible.

L'avenir indiquera la suite de l'évolution de ton amoureux. Puisqu'il est honnête et sincère, il y a une chose que tu n'aura pas à craindre, cette facette qui le caractérise, enfin je crois que c'est important.

#

(compte clôturé)

le mardi 01 novembre 2016 à 21h46

Facile de répondre aux autres ... ;-)
J'ai le meme souci, bien souvent ... et le même travail à faire : estime et confiance en soi !

#
Profil

bonheur

le mercredi 02 novembre 2016 à 10h20

Non, ce n'est pas nécessairement facile de communiquer, de vouloir qu'autrui, que l'on ne connait pas et qui devrait nous être parfaitement indifférent, trouve ce qu'il cherche.

Oui, c'est du travail... y compris pour ceux qui l'ont fait, et le font toujours, on n'en n'a jamais fini...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion