Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Est-ce raisonnable?

Famille
#
Profil

LilyRobin

le vendredi 19 juin 2015 à 15h59

Bonjour à vous poly ou mono,

Avant de poser ma question, une petite description.

Moi mono d'une trentaine d'années en couple avec un poly X. Lorsque j'ai rencontré X, le polyamour(avec une autre dénomination) a tout de suite été évoqué au 1er rdv. Me pensant être ouverte d'esprit, j'ai dit que je comprenais. Je pensais être forte, parce ayant été témoin toute mon enfance de tromperies, divorces, mensonges. .. Je ne crois pas en l'exclusivité. Et donc pour moi, c'était tout à fait"normal" qu'un homme ou une femme aime plusieurs personnes.
Jusque là tout va bien, parce que X n'a que moi dans sa vie. Je ne l'ai jamais empêché de faire des rencontres, et d'avoir sa vie en dehors de moi tout simplement. J'ai en horreur les relations fusionnelles. Et j'apprécie la distance saine entre X et moi.Nous n'avons ni l'un ni l'autre l'intention de vivre ensemble.

Depuis quelques mois, X a entamé une relation amoureuse qui semble lui faire du bien. Eh bien, c'est plus dur à vivre que je ne pensais. Je n'ai pas su le toucher pendant quelques semaines, il me " degoutait" :-D

Pendant tout ce temps, on a pas beaucoup discuté. Je suis une cérébrale ou " raisonnée". Face à une telle situation, j'ai tendance à me retrancher pour faire le point et ça peut durer longtemps :)
Fort heureusement, X ne m'a pas laissé faire et je ne me suis pas complètement éloigné de lui.Car ma raison me disait et me dis encore de fuir au plus loin.
J'ai rencontré son amie. J'ai eu peur que cette rencontre ne signe la fin de notre si belle relation. Et au contraire, on s'aime encore plus. C'est irréel et incompréhensible pour moi, mais c'est comme ça. Ralala l'amour. ..

Nous parlons aujourd'hui d'avoir des enfants. Et j'en arrive à ma question.
Est ce raisonnable de ma part de demander à X, de ne pas "exposer" le polyamour à nos futurs jeunes enfants?Est ce égoïste de ma part de ne pas vouloir que nos enfants connaissent les amies de leur père? A partir de quel âge en parler?

J'ai été assez longue comme ça :-)
Merci déjà pour vos avis

#
Profil

Sidony

le samedi 20 juin 2015 à 15h44

Bonjour Lilyrobin,

Merci de partager ta situation.

Lorsque tu demandes si ta demande serait raisonnable, ce que je comprends (mais ce n'est peut-être pas ce que tu entends par là), c'est que tu te demandes si ta requête serait légitime, si tu aurais le droit de faire cette demande. Ce qui est sûr, c'est que tu as le droit d'en avoir le désir, et même de sentir que c'est tellement important pour toi que tu vivrais mal que ça se passe autrement. Si l'opinion de ton amoureux se situe très loin, le travail sur le compromis à trouver sera peut-être un peu plus long mais sans savoir ce qu'il en pense, tu ne peux pas encore savoir.

As-tu eu l'occasion de te pencher sur ce qui te déplairait dans cette situation, en terme de besoins précis, de manière à pouvoir l'expliquer clairement à ton amoureux ? Je pense que ce sera toujours plus facile pour te faire entendre si jamais il est d'un point de vue tout à fait étranger.

#
Profil

LilyRobin

le dimanche 21 juin 2015 à 18h50

Merci Sidony.

Tu as bien saisi ce que je voulais dire.
Je n'ai pas encore pu mettre de mots exacts sur les raisons qui motiveraient ma demande. C'est en parcourant le forum sur la question des enfants dans le polyamour, que je me suis dit que je devrais initier la discussion. Parce que quand je lis certains témoignages, certaines situations seront impossibles à vivre pour moi.
Sans avoir été dans les détails, mon amoureux m'a fait comprendre qu'il ne veut rien cacher à personne sans pour autant s'exposer volontairement. Et donc, il se voit bien présenter ses amoureuses à ses enfants.
J'ai grandi avec un père coureur de jupons, et une mère "tolérante". Bien que ça ne m'ait pas vraiment affecté, je pense que j'étais trop jeune pour être confrontée à toutes les questions ou remarques des amis/famille.
Du coup, je ne suis pas certaine de vouloir que mes jeunes enfants vivent le polyamour assumé de leurs parents( ou plutôt de leur père).

C'est clair qu'en 2015, de nombreux enfants vivent des situations qui ne sont pas "communes" (divorces, mère célibataire, ...). Et on me dira surement que ce ne sera pas si difficile à vivre, si c'est expliqué le plus naturellement possible aux enfants.

Ayant tendance à envisager les éventuels problèmes avant quel es questions ne posent vraiment, je me prépare à l'éventualité de longues discussions sur ce point. Si en discutant avec mon amoureux, je me rends compte qu'une famille avec enfants tel que je l'envisage n'est pas possible, je risque de fuir dans ma grotte :-) Ce que je ne veux pas. La vie est trop courte et je suis follement (sainement) amoureuse.

#
Profil

Phoenix

le lundi 22 juin 2015 à 15h03

Pour moi, la vie amoureuse des parents ne concerne pas les enfants et vice-versa. Il s'agit de l'intimité, qui peut être distinguée de la vie familiale. J'imagine qu'on peut le vivre très différemment mais dans mon cas cela se passe assez harmonieusement comme cela. Plus les besoins de chacun sont clairs en cette matière, plus on a de chances d'arriver à un compromis acceptable pour chacun.

#
Profil

Leolu

le lundi 22 juin 2015 à 16h33

Phoenix
Pour moi, la vie amoureuse des parents ne concerne pas les enfants et vice-versa. Il s'agit de l'intimité, qui peut être distinguée de la vie familiale.

Donc, vis à vis des enfants :

1) vivre dans la maison (vie familiale) :
- le parent
- le beau-parent officiel
- l'amoureux/se du parent
- l'amoureux/se secondaire du parent ?

2) passer la nuit dans la chambre parentale (intimité) :
- le parent
- le beau-parent officiel
- l'amoureux/se du parent ?
- l'amoureux/se secondaire du parent ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion