Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Aimer une personne non exclusive

Bases
#
Profil

Quezacoatl

le lundi 01 juillet 2019 à 11h37

Bonjour à toutes et tous

C'est un peu curieux mais, actuellement à la recherche de réponses et avis... Je me tourne vers vous.

Divorcé, marié durant 12 ans, j'ai connu plusieurs personnes dura t ma vie, mais toujours de manière exclusive, bien qu'aimant la séduction.

J'ai rencontré il y 4 mois, une femme, sortant elle également d'une relation longue. Celle-ci m'a clairement dit ne pas être exclusive, ce qui m'a perturbé.

Mais... Notre relation est forte, nous nous voyons souvent et sommes tombés amoureux, c'est une très belle histoire.

Elle m'a plusieurs fois dit à nouveau son besoin de liberté, qu'il est possible qu'elle ai des relations avec d'autres personnes, mais que rien n'était comparable avec ce que nous vivons...

Et dernièrement, j'ai deviné, bien que je ne désire pas être intrusif, qu'elle avait fait l'amour à quelqu'un, ex relation dont elle disait s'être éloignée... Mais pour qui elle éprouve bcp de tendresse.

Elle avait d'ailleurs décliné des moments avec lui... Voyant ma gêne, alors que je lui avait dit d'y aller...

Bref, sans doute bêtement, ma réaction a été d'avoir mal, profondément... Et nous avons envisagé d'arrêter là... Mais sa tristesse était en fait encore plus grande que la mienne, et concrètement le sexe ? En face de tout ce que nous partageons ? Je dois vraiment me formaliser pour ça ? Sachant tout ce qu'elle me renvoie comme amour et attention ?

Nous avons énormément pleuré, elle a le sentiment d'être un monstre et de devoir se justifier, je lui ai bien signifié qu'elle est loin d'être ça, nous avons deux sensibilité différentes, c'est tout, elle est adorable.

Également, elle m'a clairement indiqué être là seule et première personne avec qui elle se confie et livre de la sorte, je passe sur la douceur de ses mots et de ses attentions... Mais bon sang je ne suis même pas certain que qui que ce soir ai eu de tels mots pour moi...

Quoi qu'il en soit... Nous sommes ensemble mais je suis assailli de questions, de doutes... Un peu de jalousie... Les images d'elle avec un autre... Mais... Je l'aime...

Autre réflexion...ayant connu et aimé d'autre personnes, qui ont affiché leur monogamie et soit disant équilibre pour finalement avoir plusieurs relations, je trouve son discours et sa sensibilité plus juste et saine...

J'ai moi-même voulu me confronter, avec une personne dont je suis très proche, et avec qui la situation était devenue ambiguë... Mais avoir une relation sexuelle m'a bloqué, cela ne me correspondait pas j'imagine.

Sauriez vous me faire vos retours ? Des avis ?

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 01 juillet 2019 à 14h38

Bonjour Arkael,

Déjà bravo pour tous tes questionnements. Je dirais presque que les réponses ne sont pas si importantes que ça. Je sais que pour mon chéri de vie (je n'utilise plus volontairement le terme mari) et moi, plus on se questionnait, plus on se faisait du mal. Et puis, les réponses un jour sonnent comme un évidence. Un peu comme si quelqu'un avait actionner un interrupteur. Voilà pourquoi je dis bravo de vous questionner. Ne pas faire tout de même trop une fixette sur les réponses.

Vous vous aimez. Partir de ce constat qui se suffit, je crois, à lui-même. Et puis, vous être vraiment proche, attentionnés, communiqués. Vous êtes sur la bonne voie de l'honnêteté, de la sincérité, de l'authenticité et de la transparence (autant que possible). En amour, il faut être complice, et je perçois que vous y êtes.

Oui, il vaut mieux mettre à mal sa jalousie et l'affronter que prôner l'exclusivité et agir dans le dos de l'autre. En tout cas c'est mon opinion et je suppose qu'elle est très commune ici. Ca change du reste du monde, enfin d'un partie du reste du monde.

Assailli de doutes ? C'est comme pour les questionnements ! Un jour ceux-ci se seront envolés et laisseront place à des certitudes.

Vous avancez sur le bon chemin commun. Ce que je nomme souvent la dynamique commune. Il vous reste peut-être à ce que chacun-e se découvre dans sa particularité. La sienne est sienne et en aucun doit elle doit faire figure d'impératif pour toi. Soi toi-même avant toute chose.

Tu n'es pas obligé de devenir qui elle est ! Déjà parce que ce serait tronqué et faux. Si les amours plurielles ne te correspondent pas, que tu ne t'y sens pas bien, alors surtout ne fait pas tienne dans la pratique, le polyamour. Mais oui, on peut avoir la philosophie polyamoureuse sans pratiquer. Votre amour impose que tu comprennes, que tu acceptes, mais pas que tu deviennes nécessairement. La liberté est celle de vivre suivant qui l'on est, pas de s'imposer pour faire comme autrui.

Concernant l'amour, rien n'oblige au sexe. En exemple, je suis polyaffective, car jamais ça ne me correspondra de faire l'amour dans un laps de temps rapproché avec plusieurs partenaires. Par contre, ressentir de l'amour pour plusieurs personnes d'une façon claire, ouverte et assumée... alors là oui ! La tendresse, je peux, l'affection, l'attention, la présence, les regards, aussi les baisers (ça je peux). Mais pas le sexe.

Mon chéri de vie est mono. Nous nous connaissons depuis toujours (depuis que j'ai 5 ans et j'en ai 50 :-) ). J'ai passé mon enfance et mon adolescence à être amoureuse. Et puis, je suis devenue adulte, avec lui et de fil en aiguille, notre vie s'est axée sur nous, notre foyer, le boulot... A 38 ans, patatra, je découvre mon amour pour un "ami". Je dis à cet homme que je l'aime et parallèlement, je le dis aussi à mon chéri. Ce fut brutal pour moi. Je me considérais comme un monstre. Ce fut brutal pour mon chéri qui est passé par de nombreuses étapes de souffrance. Ce fut je suppose brutal pour cet "ami" qui m'a alors tourné le dos. Il avait ses raisons. C'était en 2007.

Par la suite, dans notre couple, nous avons beaucoup dit, déballer, un passif de 21 ans d'exclusivité, sans tromperies actées ni reconnues, mais comment ne pas reconnaitre les rencontres, de l'un comme de l'autre, qui avait malmené nos coeurs de mono trop bien comme il faut. Et puis, l'amour faisant ressurgir l'amour, je reprends contact avec un ex, coup de foudre datant de 1985, en concertation avec mon chéri.

En 2011, nous avons connaissance par hasard du terme polyamour et de sa définition succincte (aimer sentimentalement plusieurs personnes simultanément). Sauf que quand je dis autour de moi que je suis polyamoureuse, on me balance que je couche avec plusieurs mecs et on m'apparente à du libertinage. Ca me dérange cet amalgame, d'autant que justement je ne couche pas. Alors, le terme polyaffectif est inventé (en commun) à cette époque, afin que je puisse enfin me sentir moi.

En 2012, je fais un coming out, à la fois familial, à la fois dans une ouverture publique. Dans mon milieu du travail également. Cela m'a permis de faire le tri dans mes relations. Et oui, j'ai des amis non poly, mais dans la compréhension de moi et dans la sympathie de qui je suis ! D'ailleurs, on me souvent de ne surtout pas changer, que je suis merveilleuse dans ma différence.


Arkael
Nous avons énormément pleuré, elle a le sentiment d'être un monstre et de devoir se justifier, je lui ai bien signifié qu'elle est loin d'être ça, nous avons deux sensibilité différentes, c'est tout, elle est adorable.

Tout est dit. Les larmes sont une magnifique expression de soi !

#
Profil

Quezacoatl

le lundi 01 juillet 2019 à 20h34

Merci à toi, d'avoir pris le temps et pour cette réponse sincère et pleine de bienveillance.
J'aime bcp cette notion de polyaffectif, c'est très juste il y a autant de façon d'aimer que de personnes j'imagine.
Dans le cas présent il y a cette notion de sexualité, avec cette vieille notion culturelle d'appartenance... c'est stupide et pourtant ancré, en tout cas un peu en moi.
Je dirais que pour elle c'est un geste, quelque chose qui est plus de l'ordre du relationnel, de l'acte sensuel mais que vis à vis de moi c'est autre chose... nous partageons beaucoup, elle m'introduit dans sa vie et dans ce qu'elle a de précieux, et ce sont des choses qui sont très loin de la seule notion de sexualité.
C'est étrange pour moi, c'est un cheminement qui risque de prendre du temps, mais si je tiens à elle ma foi, je l'accepte toute entière...
Et puis dans les actes... au delà du charnel, il y a cette façon qu'elle a de me regarder... et ses mots, c'est quelqu'un de sensible, qui accorde sans doute bcp de poids à l'affection qu'aux notions de plaisir sexuel.
Je suppose qu'il va falloir un peu de temps... elle entends et comprends mes questionnements, et j'ai choisi de croire en elle, autant que ce soit entièrement, mais cela n'enlève pas la boule dans ma gorge ni mon manque d'appétit pour l'instant.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 01 juillet 2019 à 21h55

La boule dans la gorge, je connais également. Si je ne peux parler, j'écris. Quand on rencontre un obstacle insurmontable, il faut contourner. Quand un moyen d'expression ne peut permettre de transmettre le message, en utiliser un autre.

Il n'est pas plus aisé de dire qui l'on est, que de recevoir cette vérité qui très souvent dérange.

Sait-elle que tu as compris quelque chose ? Assure-toi d'être dans le vrai ! Il faut toujours faire attention à l'imaginaire.

J'aime ta façon de décrire qui elle est, ce que vous vivez. Je crois en vous, personnellement.

Pour l'appétit, fait attention à ta santé, surtout avec la canicule ambiante. Au moins, hydrate toi. Prend soin d'elle mais prend aussi soin de toi. Votre avenir sera ce que vous en ferez. Je le souhaite beau !

Bonne nuit, j'espère que tu peux dormir suffisamment.

#
Profil

Quezacoatl

le lundi 01 juillet 2019 à 22h36

Elle sait car elle a, de manière détournée, abordé le sujet, et après plusieurs heures j'ai compris et lui ai demandé, c'était un peu intrusif de ma part... Mais j'ai compris instantanément a sa non réponse, et si de qui il s'agissait.

Ma réaction première a été la colère, mais pas contre elle, contre moi .. je me suis trouvé prétentieux d'avoir pensé pouvoir accepter, car c'est une des premières choses qu'elle m'avait dit peu après notre rencontre.. et j'avais bien indiqué que ce n'était pas simple mais que... Ok... C'était franc et déjà qque chose d'intense de le dire et de faire confiance.

Ensuite... Et bien j'ai vu ses sentiments... Sa tristesse de ne pas être acceptée telle qu'elle est...

J'ai été retourné... Pris dans des contradictions... Elle a voulu s'isoler, elle était mal... Si j'ai la prétention de l'aimer, je ne peux pas tolérer ça.

Elle se projette avec moi, et se livre, là en revanche, de manière exclusive... Et les regards monovames quand je questionne n'aident pas... Toujours ce regards et cette réponse "elle ne te rends pas heureux"... Mais ce n'est pas si simple... Rendre heureux quelqu'un cela passe par des attentions, de la tendresse... Et ença, je suis visiblement son exclusif...

#
Profil

Mark

le lundi 01 juillet 2019 à 22h44

@Quezacoati

ça pue l'amour avec un grand A vôtre histoire! ;-)

Puissiez vous continuer à avancer sereinement. A te lire, vous avez une très belle histoire devant vous

#
Profil

Quezacoatl

le mardi 02 juillet 2019 à 00h26

@Mark
Merci, j'ai ce sentiment, mais forcément tellement de questions, et je peux définitivement pas le faire poser sur ses épaules.
A vrai dire depuis cette longue nuit blanche de discussions avec elle, nous nous sommes réveillés... Plus proches... Presque appaisés au matin...
Pour ma part avec l'envie plus forte de lui faire sentir mes sentiments.
J'espère que ma réaction ne l'a pas fait reculer... Mais si je me fie à ses mots... Visiblement non.

L'amour est rarement facile, j'en sait quelque chose... Y compris sans cet aspect.

En fait c'est un amour que je connais pas, mais finalement... Si on aime quelqu'un, la plus belle preuve c'est peut-être de ne pas lui demander de renoncer à sa liberté, de ne pas l'amputer d'une partie de lui.

J'espère qu'elle a su ou saura voir mon cheminement, ma réflexion... Moi je vois ses attentions et son regard quand elle parle de moi...

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 02 juillet 2019 à 08h03

Peut-être lire, notamment "les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple" de Yves-Alexandre Thalmann ? Si oui, j'aurai quelques autres références également.

#
Profil

Quezacoatl

le mardi 02 juillet 2019 à 08h19

@bonheur
C'est une excellente idée, je vais voir pour le trouver.
Cela me fait penser à une autre personne ai connu, et à une séance de méditation ou il avait été soulevé le fait que les être humains ne sont pas forcément fait pour ne désirer qu'un personne.
Une chose qui semblera étrange sans doutes, le fait d'avoir posé tout cela ici, et de lire vos réponse m'aide à y voir beaucoup plus clair.
De sincères remerciements à vous.

#
Profil

bonheur

le mercredi 03 juillet 2019 à 07h33

Mr Thalmann a écrit de nombreux livres dont un sur le polyamour (vertus du polyamour). Le polyamour et le développement personnel sont je pense indissociable l'un de l'autre.

#
Profil

Quezacoatl

le mercredi 03 juillet 2019 à 11h39

C'est effectivement assez indissociable je suppose, le chemin va être délicat pour moi... Mais ça en vaut la peine.
Dire que je ne souffre pas serait mentir, mais qui ne souffre jamais dans une relation amoureuse ?
Ensuite je cherche encore... Est elle polyamoureuse ? Juste libre sexuellement ? Dissocie t elle le sexe et les sentiments ? La harceler de questions paradoxalement ne donnerais qu'un manque de confiance et du doute supplémentaire.
Se fier aux actes ... Aux paroles...

#

Lagriffeofficiel (invité)

le mercredi 03 juillet 2019 à 11h41

Les livres sur le polyamour ne sont absolument pas représentatif «  l’amour «   est bien trop propre à chacun et il ne peut y avoir une vérité plus valable que l’autre.
A ce jeu là tout le monde a tord et tout le monde a raison, je prend mon cas personnel pour ma part ma femme pourrais me tromper je ne lui en voudrais pas ni chaud ni froid après tout ce n’est pas 30 min de jambes en l’air qui me poserai problème , par contre pour ma part le fait qu’elle puisse développer des sentiments pour un autre d’avoir un certain feeling ou tomber amoureuse d’un autre mais là c’est next t’a les bagages devant la porte ma cocotte.

Attention je ne juge pas c’est mon ressentis personnel d’ou Je rebondis sur mon premier point «  la conception de l’amour » est propre à chacun et tout est recevable ce ne sont que des questions de point de vue.

(Dsl pour mon orthographe, très peu allez à l’école.)

#
Profil

bonheur

le mercredi 03 juillet 2019 à 13h41

@Quezacoalt : Se fier... à ton instinct, je dirais

@Lagriffeofficiel : C'est vrai. Toutefois, dans un livre de développement personnel, on s'y retrouve (on a l'impression que le livre a été écrit pour nous) ou pas. Dans tous les cas, on apprend sur soi ET sur les autres.

Par exemple, toi et moi on ne pourrait être en relation, même si j'avais un réel coup de foudre pour toi. C'est intéressant de comprendre l'individualité, et ce peut se faire à travers des "génériques".

Le livre que j'ai recommandé plus haut "les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple". Il y a un passage sur lequel je ne serais jamais en accord. Pourtant ce livre, je le recommande. L'important ce n'est pas de considérer les propos de l'auteur comme une vérité absolue, mais d'appréhender un sujet au travers de propos, de pensées, qui ne sont pas les nôtres. C'est mon optique sur les livres de développement personnel.

#

Polyarthrite (invité)

le mercredi 03 juillet 2019 à 13h51

L'un des problemes de ses fameux livres sur le polyamour, c'est qu'ils sont ça chaque fois conseiller à tout les nouveaux venus, on dirait le kit de base de tout bon polyamoureux et si on regarde chaque topic sa ressemble à de la propagande tellement ils sont conseillé.

Chacun peut se faire un avis sans avoir lu ses livres, surtout que sur ce site, les histoires de chacun sont, pour ma part, une richesse bien plus importantes que tous ses livres.

#
Profil

bonheur

le mercredi 03 juillet 2019 à 14h00

L'un n'empêche pas l'autre. Non ? Moi les livres m'ont beaucoup permis d'avancer. C'est personnel, mais je n'ai pas la prétention d'être seule dans ce cas là !

#
Profil

Mark

le mercredi 03 juillet 2019 à 14h01

@Polyarthtrite

Certes, mais c'est probablement parce que le lectorat y a trouvé matière à réflexion.
Effectivement, les vécus de chacun.e sont un autre point d'accès à la réflexion.
Je ne vois pas en quoi cela est antinomique.

#
Profil

bonheur

le mercredi 03 juillet 2019 à 14h15

Mark
Je ne vois pas en quoi cela est antinomique.

Moi non plus. Et puis, certaines personnes trouvent génial la salope éthique ou les livres de Mme Simpère. Perso, j'ai lu les 3, ben je n'en n'ai pas sorti grand chose pour moi. Juste dans la salope éthique, j'ai identifié l'un de mes amoureux car ce livre lui correspondait en effet. Mais pour moi, que dalle !

Et puis, si on conseille toujours les mêmes livres, c'est qu'il n'existe pas grands écrits sur le sujet. Il y a même un ouvrage qui a fait l'unanimité dans le mauvais sens.

Moi, c'est une façon que j'ai d'aider. On prend ou pas. Je n'oblige personne.

#
Profil

Mark

le mercredi 03 juillet 2019 à 14h35

bonheur
Et puis, si on conseille toujours les mêmes livres, c'est qu'il n'existe pas grands écrits sur le sujet. Il y a même un ouvrage qui a fait l'unanimité dans le mauvais sens.

Lequel?

#
Profil

bonheur

le mercredi 03 juillet 2019 à 14h52

"Fragments d'un discours polyamoureux" de Magali Croste-Calisto. Les retours ici avaient été mauvais en général en même cinglants pour certain-e-s. Je ne le recommande d'ailleurs jamais. Ce n'est pas parce qu'il y a polyamoureux dans le titre que le livre est bon. En fait, les 3/4 du bouquin sont inutiles et le quart restant n'a rien de nouveau ou d'exceptionnel. Enfin, mon ressenti. Et puis l'auteure a tendance à en faire de trop, dans un contexte qui ne convient pas unanimement. Je ressens la même chose pour la salope éthique d'ailleurs, que je ne recommande jamais non plus. Si on est en couple libre ou libertin à l'origine, éventuellement. On aura une vision très particulière de la notion de polyamour (plutôt polyamorie) tronquée et qui sera loin d'être un reflet de l'amour, sachant que l'émotion n'est pas abordée, elle ne transparait à aucun moment. C'est vraiment axé sur le sexuel et la liberté individuelle, je trouve. Cela n'empêche pas que ce livre soit souvent cité ici, mais moi, je mets des précautions. Ce livre peut plus faire fuir, surtout une personne normative, qu'aider à concilier amour et amour. D'ailleurs, je trouve "froid" dans la forme. Ce n'est que mon avis !

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Quezacoatl

le jeudi 04 juillet 2019 à 20h35

L'avis du psy...
Oui car je lui ai demandé...
Réponse : elle n'a pas de limite, et dans son comportement, a remettre cela sous votre nez sans arrêt, vous le répéter... Il y a quelque chose d'involontairement vicieux.
Et puisque quand vous êtes plus distant elle reviens ...
Et puisque elle ne coupe pas les ponts avec cette personne...
Vous lui apportez sans doutes bcp, mais pas ce que lui peut lui apporter...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion