Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

[Avignon] Si vous êtes le.a métamour de quelqu’un.e ou de plusieurs personnes, ce WE vous est dédié ! ☺

Le samedi 23 mars 2019 à 09h00 à Avignon en France.

» Voir la page de l'événement

#
Profil

Ella-Lutine

le samedi 02 février 2019 à 15h02

On en parlait sur le café poly de Marseille, on vous le concocte en ambiance familiale, en privé, à Avignon, avec le même esprit safe et bienveillant.

Je serai ravie de vous y retrouver, participants du café poly de Marseille, et autres poly rencontrés ici ou là.

D'ici un mois, on vous proposera le programme

A bientôt

#
Profil

artichaut

le samedi 02 février 2019 à 17h35

Très chouette idée un we "pour les métamours" !
…ça fait envie.

en même temps, est-ce que tout le monde n'est pas le metamour de qq ? (enfin presque…)

est-ce que la consigne, c'est venir avec son/sa metamour mais PAS avec son/sa amour ?

#
Profil

Lili-Lutine

le samedi 02 février 2019 à 17h52

artichaut
Très chouette idée un we "pour les métamours" !

…ça fait envie.

en même temps, est-ce que tout le monde n'est pas le metamour de qq ? (enfin presque…)

est-ce que la consigne, c'est venir avec son/sa metamour mais PAS avec son/sa amour ?

Merci ! la consigne est, il me semble, dans cette énoncée : "Si vous êtes le.a métamour de quelqu’un.e ou de plusieurs personnes, ce WE vous est dédié !"

Autrement dit , toute personne étant le.a métamour de quelqu’un.e ou de plusieurs personnes, donc qui le vit actuellement est bienvenue, accompagnée ou pas , l'idée est de réunir des métamours et uniquement des métamours.

@Ella-Lutine , @Camicaute et moi, ainsi que d'autres de nos métamours nous formons une "poly-famille" et c’est tou.te.s ensemble ce we là (et ça fait du monde :-) ) que nous vous recevrons avec l'envie de partager nos expériences et de nous apportez nos soutiens.

Je vais changer le titre je pense (+)

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

artichaut

le samedi 02 février 2019 à 22h02

ce que je voulais dire, c'est qu'il suffit de peu pour être metamour
et donc finalement, il se peut que les gens à venir soient quasi les mêmes qu'un we poly "standard" (non dédié aux metamours)

mais je présume, que c'est aussi que les discussions vont particulièrement tourner autour de ça

et ma question, un peu boutade (si l'on doit venir avec son/sa metamour mais PAS avec son/sa amour), était une manière de dire que je trouve intéressant de réunir des metamours sans les amours impliqués (mais comme ceux-ci peuvent elles même être metamour d'autres personnes, ça complexifie la chose)

bref je trouverais chouette de réunir des personnes avec des liens uniquement metamoureux, sans aucun lien amoureux, mais ça nécessiterais plutôt un mode d'invitation ciblé, ou en tout cas pyramidal : dès qu'une personne s'inscrit, ça interdit à certaines autres de venir, et ainsi de suite

je ne suis pas en train de refaire votre événement, hein
plutôt ça me donne des idées sur d'autres types d'événements possibles…

(en tout cas je suis très curieux de voir le programme !)

#
Profil

Lili-Lutine

le dimanche 03 février 2019 à 10h42

artichaut
ce que je voulais dire, c'est qu'il suffit de peu pour être metamour

et donc finalement, il se peut que les gens à venir soient quasi les mêmes qu'un we poly "standard" (non dédié aux metamours)

mais je présume, que c'est aussi que les discussions vont particulièrement tourner autour de ça

et ma question, un peu boutade (si l'on doit venir avec son/sa metamour mais PAS avec son/sa amour), était une manière de dire que je trouve intéressant de réunir des metamours sans les amours impliqués (mais comme ceux-ci peuvent elles même être metamour d'autres personnes, ça complexifie la chose)

bref je trouverais chouette de réunir des personnes avec des liens uniquement metamoureux, sans aucun lien amoureux, mais ça nécessiterais plutôt un mode d'invitation ciblé, ou en tout cas pyramidal : dès qu'une personne s'inscrit, ça interdit à certaines autres de venir, et ainsi de suite

je ne suis pas en train de refaire votre événement, hein

plutôt ça me donne des idées sur d'autres types d'événements possibles…

(en tout cas je suis très curieux de voir le programme !)

Ah ah ah ça mouline @artichaut !

Alors déjà les co.orgas de cet événement sont tou.s.tes en relation avec un.e des autres co.orgas, et que presque tou.s.tes nous sommes le.a métamour de l’un.e ou l’autre des co.orgas...

Et qu’à cet événement précisément, vont nous rejoindre nos autres relations et métamours, il me semble que oui, ce we dédié aux métamours, sera celui de riches et intenses échanges formels et informels sur ce que nous vivons, de comment et pourquoi nous le vivons ainsi, cela peut être aussi un espace où il sera possible de parler de nos peines comme de nos joies, où l’entraide et le soutient peuvent par moment être sollicité.

La seule condition pour participer à ce we sera d’être actuellement en situation de métamour et de ne parler que de ça durant 48h pour les plus téméraires hahahaha :-D :-D :-D :-D <= je plaisante , mais qu'un peu :-D

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Lili-Lutine

le dimanche 03 février 2019 à 11h06

et nous aborderons certainement quelques uns de ces nouveaux termes utilisés parfois dans les cercles poly:

ici l'article que j'ai tenté de traduire pour nous servir d'exemple: https://jessmahler.com/kitchen-table-polyamory-par...

Ma traduction:

« Kitchen Table Polyamory » est un nouveau terme utilisé dans les cercles poly.
Il s'agit de relations poly familiales/amicales où tout le monde dans la « polycule » est à l'aise assis à la « table de la cuisine » avec une tasse de café.
Les gens qui préfèrent les relations « Kitchen Table Polyamory » veulent connaître leurs métamours et être amis.es avec eux.elles.
Ils.elles peuvent souhaiter que leurs enfants et leurs enfants métamours passent du temps ensemble, ou que les autres partenaires de leur métamour soient à l'aise de les appeler pour planifier une fête surprise ensemble.

« Parallel Polyamory » est un terme qui accompagne le polyamour de table de cuisine. Il fait référence à des relations multiples où les relations sont parallèles et n'interagissent pas. Je suis en couple avec vous et avec votre autre partenaire, mais nous ne sommes pas amis.es et ne nous verrons peut-être jamais. Nos deux relations distinctes progressent sans se connecter.

Bien sûr, il y a un milieu non défini. Vous en savez un peu sur vos métamours (et peut-être leurs autres partenaires), vous pouvez les contacter sur les réseaux sociaux, leur envoyer une carte le jour de leur anniversaire. Mais vous et eux.elles ne seriez pas à l'aise en relations Kitchen Table Polyamory.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Ella-Lutine

le dimanche 03 février 2019 à 12h03

J'approuve, évidemment, ma métamour ;-)

Ce que j'aime bien de ce concept de week-end, où amours et métamours se mélangent, c'est que nous allons avoir à éprouver, dans un cadre pensé comme tel, ce qui est bon et aussi ce qui parfois coince un peu.

Nous sommes nombreux à avoir rêvé d'avoir de superbes relations tous ensemble, de vivre ce "Kitchen Table Polyamory", mais dans les faits, ce n'est jamais aussi simple, nous ne sommes pas si à l'aise, il y a des petites résistances, des petits blocages, des choses que l'on arrive à exprimer...et puis il y a aussi tout ce qui nous rend fiers, reconnaissants, heureux de nos choix de vie.

Quoi de mieux que se retrouver ensemble et avec d'autres vivants les mêmes choses pour s'offrir ce cadre de réflexion ?

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

artichaut

le dimanche 03 février 2019 à 12h22

Lili-Lutine
Ah ah ah ça mouline @artichaut !

Et oui, comme toujours… (ou du moins, souvent)

Lili-Lutine
et nous aborderons certainement quelques uns de ces nouveaux termes utilisés parfois dans les cercles poly:

J'ai ajouté (avec proposition de traduction des termes).

C'est possible de proposer une autre traduction ou de compléter.

Ella-Lutine
week-end, où amours et métamours se mélangent, c'est que nous allons avoir à éprouver, dans un cadre pensé comme tel, ce qui est bon et aussi ce qui parfois coince un peu.

Ok je comprends !
Oui c'est intéressant, et dans ce cas les amours sont bienvenus en effet. Et ça pose déjà le pb de qui dort avec qui dans un contexte de we.
Par contre ça me semble +intéressant si une constellation est très représentée (= idéalement que tt le monde soit relié par au moins un lien meta-amoureux), plutôt que d'avoir plein de mini constellations indépendantes (1 ou 2 metamours).
Par ex, moi, ça pourrait me donner envie de venir (car je trouve l'idée super). Mais je vais me retrouver seul parmi vos multiples liens et je me dis que ce serait +intéressant, pour moi, d'organiser la même chose en Bretagne.

#
Profil

Lili-Lutine

le dimanche 03 février 2019 à 13h06

artichaut


Par ex, moi, ça pourrait me donner envie de venir (car je trouve l'idée super). Mais je vais me retrouver seul parmi vos multiples liens et je me dis que ce serait +intéressant, pour moi, d'organiser la même chose en Bretagne.


tu ne seras pas le.a seul.e à être dans ce cas de figure , donc oui viens tu es le bienvenu et cela pourra être le début d'une co.orga collective pour ce sujet et dans d'autres endroits de france (+)

#
Profil

artichaut

le dimanche 03 février 2019 à 13h17

Lili-Lutine
…et cela pourra être le début d'une co.orga collective pour ce sujet et dans d'autres endroits de france (+)

Ah mais, tu sais comment me donner envie toi !
Clairement, les échanges inter-orgas entre différentes villes me semblent ultra-pertinentes (pour s'entraider, pour se filer de nouvelles idées, pour rendre le réseau +safe, pour inviter au voyage, pour aider au démarrage d'autres groupes poly dans d'autres villes, etc)

Et sinon que je vienne ou non, je trouverai ça chouette de dessiner la carte de la constellation du we.
- soit de manière "classique" : les liens amoureux en plein, et les liens meta en pointillés
- soit, vu le thème du we, le contraire, ou les seuls liens meta
- ou encore, utiliser des couleurs, et une légende spécifique à inventer

A minima, ça donnerait envie de voir une version anonymisée de cette carte.

#
Profil

Ella-Lutine

le dimanche 03 février 2019 à 14h04

artichaut


Et sinon que je vienne ou non, je trouverai ça chouette de dessiner la carte de la constellation du we.
- soit de manière "classique" : les liens amoureux en plein, et les liens meta en pointillés
- soit, vu le thème du we, le contraire, ou les seuls liens meta
- ou encore, utiliser des couleurs, et une légende spécifique à inventer

A minima, ça donnerait envie de voir une version anonymisée de cette carte.

j'aime beaucoup cette idée qui pourrait être un atelier de fermeture assez amusant :-)

#
Profil

Lili-Lutine

le lundi 04 février 2019 à 23h35

@artichaut de Rennes se joint à nous pour co.organsier cet évènement et sera donc avec nous tou.te.s à Avignon, ça promet de beaux moments d'échanges et de propositions d'ateliers !

Ce qui me rappel d'excellents moments que nous avons vécus avec @artichaut et @Caoline comme co.orga à la ferme en septembre lors de cet évènement ci: /evenement/-wJ-/Rencontres-a-la-Ferme-1ere-edition...

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Lili-Lutine

le mardi 26 février 2019 à 14h52

Inscriptions ouvertes , voir toutes les modalités pour vos demandes sur l’événement :-)

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

artichaut

le mercredi 27 février 2019 à 01h09

…et le programme complet du we est désormais disponible sur la page de l'événement

#
Profil

Ella-Lutine

le vendredi 08 mars 2019 à 12h57

Up ! Up !

Je fais remonter le fil pour vous rappeler l'arrivée de cet événement qui s'adresse aux "amours" et "Métamours".
On a concocté un week-end vraiment tout doux pour se faire du bien, et préciser un peu ce qui est bon (et moins bon) pour nous. Idéalement il est super de venir sur le week-end entier, pour s’immerger pleinement, mais si vous êtes empêché, vous pouvez aussi ne venir que sur une journée (pleine pour le samedi, et plus libre pour le dimanche, cf programme).

ça se passe à Avignon et on y trouve des logements vraiment pas chers à cette saison.

On s'y retrouve ?

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 13 mars 2019 à 20h37

coucou, il reste encore plein plein de places et aussi plein plein de tous nos possibles pour nous retrouver ensemble lors de ce we mitonné avec amours . Alors on vous attends avec joie pour échanger avec vous tou.s.tes sur nos expériences et nos petites façons métamouresques ( bon le mot est charmant ainsi pour moi mais je doute qu'il existe pour de vrai ? ) <3

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 03 avril 2019 à 11h54

Compte-rendu du « WE Métamour », en Avignon, mars 2019.

Nous étions 9 à ce 1er Week-end Métamour. 4 personnes à l'orga, et 5 personnes participantes.

Ce week-end fut épuisant (presque au sens premier du terme, d'épuiser toutes les possibilités metamouresques possibles). On en sort fatigué, car on a mis plein de choses de nous en travail, qui commencent déjà à grandir, et vont agir et nous transformer pour longtemps.

.
.
I. Description sensible du week-end

Ce we poly fût riche !

· Riche de nos incroyables échanges et partages, de ceux qui sont profonds, sincères, parfois silencieux et pudiques.
· Riche de nos attentions les un.es. aux autres, la somme de ces petits instants et petites actions, de celles qui fabriquent des jolis liens et des connexions intenses entre les participant.e.s
· Riche en apprentissage, tous ces petits apprentissages délicats et sensibles, ces petites mécaniques à inventer à chaque souffle, à chaque choix réfléchie et posé, tous celles mises en place avec précaution, avec des petits éclats de prudence, en présence de nos constellations durant 48h, certains.e.s métamours et relations de métamours se rencontrant pour la première fois !

Car ce fût un véritable we Métamouresque !

Alors qu’à ton fait de toutes nos richesses ?

· On a vérifié chacun.e que nous saurions recevoir ce qui est juste bon pour soi (Mini-atelier Consentement)

· Nous en avons fait l’inventaire avec minutie (Atelier Kitchen table polyamory versus Parallel polyamory)

· Nous avons chacun.e écrit en rêvant à tous les possibles offerts, et nous nous les sommes lus avec de grandes vagues d'émotions et quelques kleenex parfois (Atelier Relations métamoureuses idéales)

· Nous avons vécu un moment cinéma qui ne ressemble à aucun autre. Entracte bienvenu pour nos estomac et nos premières impressions et ressentis, puis à la fin et dans l’obscurité, ce moment doux qui permet de garder en soi, encore un petit moment, un lien avec le film, d’en trouver toutes les saveurs, seconde après seconde, magique expérience ! (Projection du film My Wife Got Married)

· Nous avons mis en mouvement toutes nos richesses en marchant en duo et côte à côte, dans la nature, corps et esprit qui avancent ensemble dans la même direction, des silences, des mots qui s’échappent, des libertés et des espaces d’écoute rare. Puissance de l’instant, pause et dépose de nos émotions et compréhensions, nous nous sommes offerts un souvenir que l'on peut envisager comme un des socles de nos apprentissages (Atelier Balades sensibles)

- On a dessiné la géographie de nos relations, questionnant et cherchant à inventer de nouvelles manières de penser les relations, en soi, ou les unes par rapport aux autres (atelier Constellation et papotes)

. Nous avons souvent pris la mesure de la "météo" de chacun.e, entre les ateliers, et parfois pendant. Quels éclats et chaleurs résonnent en chacun.e dans la découverte et l’apprentissage de nos richesses.

· Nous avons approché, senti et expérimenté des tas de petites situations complexes, qui demandaient toutes de s’en occuper, qui toutes ont pu bousculer et interroger nos zones de confort.

· Certains.e.s métamours ont vécu ce que les non-dits, les mal-dits et les oublis peuvent impacter sur l’ensemble du polycule en présence ou pas. Et ils/elles ont pu expérimenter combien nous ne sommes pas seul.e dans nos polycules lors des moments où l’un.e d’entre nous à un souci ou fait une maladresse. Il y a eu de l’entraide, du soutien, de la solidarité, de la sororité et de la de la fraternité. Le tout conjugué nous a offert des résolutions, tricotées parfois à l’aveugle, mais toujours avec soin et en conscience que tout cela sera toujours fragile, mouvant et évolutif.

· Et n’oublions pas combien nous avons apprécié les pauses, nombreuses sur ce we, combien aussi nous avons aimé partager nos repas et le soir les rhum de Fred. Du premier café le matin du petit-déjeuner au dernier rhum du soir nous avons goulûment mises en œuvre l’ensemble de nos avides curiosités, celles de tous nos plaisirs, tout ce qui est bon pour soi, tout ce qui fait oui «  en dedans » ;-)

(suite, dans le post suivant)

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 03 avril 2019 à 11h54

.
.
II. Description formelle des outils et des ateliers.

SAMEDI

Présentation du week-end
Nous avons donné à chacun.e une « Fleur des émotions » permettant d'indiquer sa temporalité émotionelle. Nous avons fait un « Point météo » (à tour de rôle chacun.e énonce "comment ça va" là maintenant, les autres écoutent et n'interviennent pas), présenté le déroulé du week-end, énoncé quelques règles.

Mini Atelier consentement (atelier obligatoire)
L'Atelier consiste à s'entraîner à dire et recevoir un Non.
On se met par groupe de deux (A & B), et si besoin on échange nos prénoms.
La personne A pose une question à l'autre impliquant un contact physique non sexuel (ex : « puis-je mettre ma main sur ton épaule ? » etc). L'autre personne (B) réponds obligatoirement « Non » et ne doit pas se justifier (si elle n'arrive pas à dire Non à voix haute, elle peut faire Non de la tête). La personne ayant posé la question (A) reçoit le Non (et peut facultativement remercier l'autre de lui avoir dis Non).
Puis on inverse : B pose une question, A réponds Non, B reçoit et remercie.
Puis on se sépare, on se déplace dans l'espace, et on recommence avec une autre personne.
Comme on était peu de participant.e.s, on a pu le faire avec tout le monde.

Atelier 1 : "Kitchen table polyamory" versus "Parallel polyamory"
On a d'abord réalisé collectivement une liste des émotions/sensations que peut générer la relation (ou la non-relation) avec un/une/des métamours, aussi bien dans le positif que dans le négatif.
Puis on a tenté de reporter une partie de ces mots dans un tableau reprenant le "kitchen table polyamory" et le "parallel polyamory" tant d'un point de vue positif que négatif.
Les mots du metamour : Action/Mouvement, Acuité, Admiration, Ambivalence, Amitié, Amour, Appréhesion, Attentes, Authenticité, Bouleversement, Colère, Comparaison, Compersion, Complaisance, Complexité, Complication, Confiance, Contrôle, Courtoisie, Craintes, Culpabilité, Curiosité, Déception, Délicatesse, Désir, Déstabilisation, Distance, Empathie, Entrave, Épuisement, Équilibre/Déséquilibre/Ajustement, Équilibriste, Fraternité, Gêne, Générosité, Gratitude, Incompréhension, Indiférence, Indulgence, Insécurité, Intensité, Interrogations, Intolérance, Intrusion, Jalousie, Joie, Jugement, Lâcher-prise, Manipulation, Mépris, Narcissisme, Non-dit, Partage, Perméabilité, Perplexité, Peur, Plaisir, Prévenance, Prudence, Rancoeur , Rivalité, Satisfaction, Solidarité, Sororité, Soulagement, Stress, Subtilité, Tendresse, Vigilance

Atelier 2 : Relations métamoureuses idéales
On propose un temps d'écriture solo (45 mn) à partir d'un "synopsis" :
« Décrivez la situation metamoureuse de vos rêves ! Vous devez ici nous raconter l’histoire d’une journée type pour votre personnage poly de vos rêves. Vous êtes désormais dans la peau de ce personnage… vous écrivez donc à la 1ère personne, vous dites « je ». Votre journée devra commencer dès le réveil et se terminera au moment du coucher. Qu’est-ce que vous faites durant cette journée ? Qu’est-ce que vous remarquez autour de vous ? Quel type de rencontre faites-vous ? Quel genre de discussions avez- vous ? Avez-vous des projets, des rêves ? Dans quelle mesure votre situation poly vous permet-t-elle d'avoir de mener ces projets, de poursuivre ces rêves ? ».
Une fois le synopsis présenté au groupe, chaque participant-e part en écriture de son histoire. A l'issue de ce travail d'écriture, on s'est retrouvé (non par groupe de 4 comme s'était prévu, mais tou.te.s ensemble) pour une lecture de chacune des histoires. Ce fut un grand moment de partage d'émotion, et de sourires.
On a ensuite tant bien que mal essayé d'identifier les thématiques centrales et/ou récurrentes dans les différentes histoires. De quoi chacun-e a voulu parler ? Qu'est-ce que cela raconte sur les conceptions relationelles de chacun-e ?
Cet atelier permet aux participant-es d'exprimer leurs valeurs. En s'autorisant à rêver, chaque participant-e est conduit-e à d’identifier les éléments prioritaires sur lesquels il-elle souhaite porter ses efforts en cohérence avec ce qu'il-elle défend. En outre, se projeter dans un idéal possible, permet de se placer dans un élan de positivisme et d’enthousiasme. Une énergie particulière se crée quand les participant-es se racontent leurs histoires
Cet atelier à été suivi d'un « Point Météo ».

Diner + Film
On a d'abord visionné une vidéo québecquoise éducative « Mon corps, c'est mon corps (ce n'est pas le tien) » (de Moira Simpson/ONF, 1986, 6 min.). Ceci pour prolonger la dynamique lancé avec le « Mini-atelier Consentement ».
Puis on à enchaîné avec le film My Wife Got Married (film sud-corréen de Jeong Yoon-Soo, 2008, 1h59).
Pour palier à la difficulté, parfois, d'échanger ensemble sur un film, une fois que la bulle du film s'est refermée sur son générique de fin, on a mis en place deux petits outils :
- une "entracte" pour se dégourdir les jambes, manger et échanger nos premières impressions tout en étant encore "dans le film" ;
- une "discussion dans le noir" post-générique (= on ne rallume pas la lumière à la fin du film) qui permet de ne pas sortir brutalement du film et d'échanger avec plus de calme.

.
DIMANCHE

Atelier 3 : Balades sensibles entre métamours, en extérieur
Après une présentation de l'atelier, on se met en duo, et on part en ballade (avec un chronomètre, du papier, des crayons).
La première personne parle 10 minutes (l'autre écoute et n'a pas le droit d'intervenir, elle chronomètre). C'est pas grave si y'a des silences, si une personne n'a plus rien à dire elle se tait (souvent les mots reviennent au bout d'un moment). La seconde personne fait ensuite de même (même consignes).
Les deux personnes s'arrêttent, se posent à un endroit calme. On sort les papiers/crayon, chacun.e écrit une lettre à l'autre (on utilise le "je" pour dire ce qu'on a reçu, perçu de ce qu'à dit l'autre, puis ce que ça nous a fait, et éventuellement on propose des idées, réponses, etc). Quand les deux on terminés, chacun.e lit à voix haute sa lettre à l'autre, puis on s'offre les lettres et on rentre en discussion libre.
C'est un temps très intime et précieux (juste à deux), on parle en marchant (= pas de gêne à se regarder dans le blanc des yeux, le corps en mouvement amène d'autres paroles que le corps immobile), c'est riche (on pratique la parole, l'écoute, l'écrit), on va au fond des choses (co-écoute), on repart avec un cadeau (la lettre).

Pré-clôture de l'événement
Des personnes devant partir plus tôt, on a fait le Bilan en avance : un « Point Météo » associé à l'outil Pépite/Rateau (Chacun.e à tour de rôle énonce une ou des situations du week-end l'ayant particulièrement marquée, positivement ou négativement).

Atelier 4 : Jouons avec nos constellations / papotes poly et métamoureuses
Nous avons, sur une grande nappe blanche, inscrit notre prénom, puis dessiné les liens relationnels qui nous unissent ensemble et avec des personnes absentes mais importantes pour nous. Ça a donné une grande carte ressemblant à un ciel rempli de constellations ou à un assemblage de formule chimique. Nous nous sommes ensuite raconté ce que ces traits, ces symboles… représentaient.

(suite, dans le post suivant)

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 03 avril 2019 à 11h54

.
.
III. Ce qui n'a pas forcément fonctionné comme on l'aurais pensé/voulu, ou qui peut poser question pour une prochaine fois :

- Il y a eu très peu d'inscriptions (est-ce le thème, les dates, la participation financière demandée ? ou n'est-ce qu'un hasard ?).
- On a manqué de clarté, dans le programme, sur l'heure à laquelle tout le monde devait être là.
- On a finalement assez peu "dégenré" nos manières de travailler : les deux femmes ont fait le plus gros trop du travail invisible et moins valorisé (travail préparatoire, inscriptions, gestions des dodos, charge émotionnelle…). Les deux hommes le plus gros trop du travail visible et valorisant (animation de la plupart des ateliers et animation du week-end).
- La « Fleur des émotions » a finalement été assez peu utilisée. Peut-être serait-il possible la concevoir spécifiquement nous-même (certains mots étant peu adaptés) et trouver un moyen de la rendre +visible (la porter en badge ?, toutes les accrocher quelque part ? …).
- L'atelier consentement était peut-être un peu trop basique (il y a tellement à inventer/éprouver en la matière).
- Décider sur le moment, de faire la 2ème partie de l'atelier "Relations métamoureuses idéales" en grand groupe au lieu de petits groupes, a gagné en émotion partagée, mais à pris +de temps pour les lectures de textes, et a rendu +difficile la réflexion sur les conceptions meta de chacun.e (la fin d'atelier ayant du coup été dirigée au lieu d'être partagée, comme ce qui se fait +instinctivement en +petits groupes)
- On a eu du mal dans l'animation d'atelier (ateliers 1&2 principalement) à passer du vécu émotionnel des personnes participantes à l'analyse de contenu proprement-dite (difficulté à dépasser la simple liste de mots, et à en extraire du sens en retour).
- Deux des ateliers proposés comportait une importante partie "écriture", avec lequel tout le monde n'était pas à l'aise.
- La question s'est posée de la pertinence d'ateliers en duo, dans un contexte ou la présence de multiples métamours est encouragée.
- Une personne à exprimé qu'il y avait trop de consignes et d'explicite.
- Dessiner les constellations oblige à poser sur le papier des semblants de hiérarchisation ou de comparaisons qui n'ont pas forcément lieu d'être
- On a prioritairement dessiné nos relations et non nos Meta-relations.
- Une personne à exprimé qu'il n'y avait pas assez de pauses, que c'était trop dense / Il n'y avait pas la possibilité pour tout le monde, de s'isoler dans un espace à part (hors dynamiques du we).

.
.
IV. Conclusion

Oui nous pouvons être fières !!!
On a réussi et ensemble à ce que ça colle, comme on dit, entre tous.te.s ;-)
On a réussi, on pense, à ne rien casser en nous, en un.e autre , il semble que l'on a réussi même à nous consolider dans nos choix ?

Merci à tous.te.s <3

.
— Fin du compte rendu —

#
Profil

artichaut

le jeudi 04 avril 2019 à 14h06

Ce quel tel we peut avoir d'extrêmement précieux pour moi, c'est d'être mis en jeu en intensité et en pratique.
On peut faire toute les théories du monde, rien ne remplacera jamais la pratique.

Et le faire dans un cadre comme celui-là, avec ces bases rassurantes là, c'est tout simplement inestimable.

Alors voilà, j'avais envie de faire part d'une découverte collective lors de ce we (même si pour vous ça risque de n'être qu'une théorie de plus) : on a découvert qu'il peut y avoir de la jalousie entre métamours.

On s'est rendu compte que si on veut bien faire les choses (= prendre soin de toutes les personnes impliquées) ça demande encore plus de travail qu'on ne l'imaginait.

Je m'explique :
si A est en relation avec B, C et D
B avec E, F, G
et D avec H, I, J
(et encore on n'imagine pas de relations croisées, genre E=H, etc)

bien sûr que
A va prendre soin de B, C et D (et réciproquement)
B va prendre soin de E, F et G (et réciproquement)
D va prendre soin de H, I et J (et réciproquement)
c'est à dire chacun.e prend soin de tou.te.s ses amoureux/amoureuses

Mais vu qu'on est contexte meta
chacun.e prend soin de tou.te.s les amoureux/amoureuses de ses amoureux/amoureuses vis à vis de celle/ceux-ci
donc
B va prendre soin de A vis-à-vis de C et de C vis-à-vis de A
et aussi de A vis-à-vis de D et de D vis-à-vis de A
etc
(et là déjà les monos hallucinent !)

Mais en contexte meta+ (quand tout le monde se rencontre) il s'avère que
B doit aussi prendre soin de C vis-à-vis de D !
c'est à dire qu'un.e metamour doit prendre soin de chacun.e de ses metamour vis à vis de ses autres metamours !
(j'espère que c'est clair…)
…et ça c'était carrément chouette de se rendre compte de ça !
Et personne ne l'avait pressentis, imaginé, anticipé…

A la fois c'est chouette, et à la fois ça veut dire que le "kitchen table polyamorie" (ou metamour de convivialité, quand tout le monde se rencontre, discute, et passe du temps ensemble) ce n'est pas juste un truc sympa et réjouissant (parce qu'on "est trop fort" d'être capable de faire ça !) mais que c'est aussi une charge mentale/relationnelle/émotionnelle supplémentaire ET non négligeable.

Or ce surcroît de charge mentale/relationnelle/émotionnelle on est pas toutes et tous capable à chaque instant de notre vie de l'assumer. Et nous rendre plus au clair avec ça, me semble une incroyable avancée dans le fait de se connaître soi-même, de se comprendre, de ne pas se mentir, de savoir de quoi on est capable, et de savoir parfois dire "non, je ne suis pas capable de ça" (et "c'est pas grave"). Pour ne pas se faire embraquer dans des trucs certes jolis sur le papier, mais où on peut se cramer quelques plumes.

Et en même temps, le vivre dans un cadre comme celui-là, avec ces bases rassurantes là, permet de l'éprouver positivement, et nous rends bien +à même, soit de le vivre, soit de savoir poser des limites, dans un contexte moins rassurant (par ex. avec des monos, avec des personnes débutantes, avec des personnes moins enclines à vouloir "prendre soin de toutes les personnes impliquées", etc).

Ça permet une vision à la fois +solide, +lucide, +positive de tous ces liens poly et meta que l'on peut donc choisir de faire exister…ou pas.

.
Plus que jamais je me dis qu'être poly c'est être meta : qu'être poly (vraiment poly) ce n'est pas avoir plusieurs relations, mais c'est être capable d'accepter/souhaiter que nos partenaires aient plusieurs relations, et pouvoir relationner avec ces meta-partenaires.
Et les "poly-acceptant.e.s" (horrible mot) sont pour moi bien+poly dans l'âme que juste quelqu'un.e qui collectionne les relations.
Ce n'est qu'en éprouvant des liens meta que l'on travaille vraiment sur soi, que l'on se confronte à nos peurs, à notre jalousie, que l'on devient meilleur et que l'on rend le monde meilleur.

..
Là est le vrai sens politique, pour moi, du polyamour.
Non pas capitaliser +de partenaires, mais augmenter le bien être d'un maximum de personnes, bref faire de ce monde un monde avec plus d'amour partagé, un monde plus aimant.


et le "polyamour" est tellement galvaudé qu'il faudrait peut-être, alors, inventer un autre mot.

La metamorie ?

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion