Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Témoignage d'un mono qui voudrait changer, avec une poly. Relation à distance et manque d'empathie

Témoignage
#
Profil

Vinny

le dimanche 18 novembre 2018 à 14h47

Bonjour à tous,

Cela fait plusieurs mois que je zieute sur ce site, avec parfois l'envie de m'y exprimer, mais qui en général devenait aphone devant tant d'exemples ressemblant à mon cas, parfois me rassurant, parfois pas forcément.

Je suis un homme de 26 ans, j'ai toujours été mono même avant de savoir que le concept contraire lui-même existait, et j'ai eu peu de relations amoureuses (la dernière quand j'avais 19 ans, une relation à distance exclusive, qui s'était terminée car les sentiments avaient disparus. Mais une bonne relation tout de même). J'ai une confiance en moi quasi inexistante, très peu d'estime de moi-même et je m'affirme peu.
Ce post va être long, car j'ai du mal à mettre mes idées à plat, et j'ai donc besoin d'écrire, beaucoup. En quelque sorte de faire une introspection par là-même. Et puis je pense qu'aborder mon histoire de façon objective pour permettra d'avoir une meilleure vision des choses, étant donné que malheureusement elle n'est pas là pour donner la sienne.

En avril de cette année, j'ai rencontré une fille "en vrai" que je connaissais rapidement en ligne, via une équipe de sport électronique que je gèrais. On s'est rencontrés à un évènement où j'accompagnais l'équipe, et à l'époque je la connaissais peu, sinon que mon capitaine était intéressé par elle et qu'elle était un peu la pompom girl virtuelle de l'équipe. Elle habite à paris, et moi en bretagne.
J'avais déjà vu sa tête, et elle me plaisait physiquement. Par ses interventions publiques en ligne, je savais aussi qu'elle avait un comportement que j'appréciais.
Pendant l'évènement, je commence donc à flirter très légèrement avec elle, sans m'en rendre compte. On parle facilement, on a un feeling qui passe très bien. On s'est créé à l'époque des souvenirs dont on parle parfois encore aujourd'hui.
A la veille de la demi-finale (mon équipe jouait donc sa place en finale), on décide d'aller manger tous ensemble dans un restaurant chinois à volonté, avec l'équipe que l'on allait affronter le lendemain, en bonne camaraderie.

Arrivés au restaurant, on s'assoit, et elle en face de moi. En vous passant les détails sur le repas, à l'époque elle m'a fait du pied pendant quelques minutes puis a fini avec ses pieds joints entre les miens, pendant facilement 15 minutes. En en parlant bien plus tard, elle m'a dit qu'elle avait totalement prévu de se mettre en face de moi pour faire ça.
N'étant pas particulièrement fort pour comprendre les "signes" (oui je sais, c'est un euphémisme...), je n'ai pas saisi pendant le repas mais ça a fini par venir. Cependant, sachant qu'elle et mon capitaine étaient proches, j'ai décidé à l'époque de me retirer de l'équation, pour le bien de l'équipe (je pensais que si lui passait une bonne nuit, il serait très en forme et très émulateur pour l'équipe le lendemain).
Malheureusement pour lui, ça n'est pas arrivé. Elle est bien venue avec nous ce soir-là et nous les avons laissés seuls, mais comme elle me l'a dit ensuite, elle avait un copain à l'époque et ils n'étaient pas dans un couple poly donc elle ne souhaitait pas le tromper.

J'ai appris bien plus tard qu'elle avait un copain. Il faut dire qu'après cet épisode, elle m'a dit qu'elle souhaitait toujours me connaitre un peu plus. En avril/mai, elle m'a donc invité dans un petit groupe de chat avec des personnes gays/bi/trans/etc... et a débuté une période où on a donc commencé à se parler bien plus qu'avant, même si principalement dans ce petit groupe et pas vraiment en privé. Cette période m'a fait beaucoup de bien puisque j'ai commencé à m'accepter en tant que bisexuel (sans forcément passer à l'acte) et j'ai même eu une petite aventure sans conséquence, en ligne, avec un homme.
Mais la concernant, apprenant qu'elle avait un copain, je me suis inconsciemment empêché de me rapprocher d'elle plus que de raison. Je me disais que de toute manière, il n'y avait aucune chance, et je n'avais pas complètement tort (à l'époque).

Avance rapide jusqu'en juillet. Pour remettre dans le contexte, je ne m'accepte pas encore comme bi vis-à-vis de ce groupe, mais certains d'entre eux ne sont pas dupes on va dire ;) Et pas encore de relation avec l'homme dont je parlais.
A ce moment-là, un projet s'est monté avec ce petit groupe et nous allions tous nous voir fin septembre lors d'un évènement officiel sur un jeu auquel on joue. Je réserve d'ailleurs un airbnb seul à l'époque, où je me fais rapidement accompagner par le jeune homme.

Ce mois-ci, je décide d'aller à Lollapalooza, le festival à Paris. Je préviens donc le petit groupe, dont un petit nombre sont parisiens, y compris elle. Motivés, on se dit que l'on pourrait en profiter pour aller boire un verre la veille du festival !
Arrive donc cette fameuse soirée : nous sommes 4 : elle, moi, un homme et une femme qui font partie du groupe.
La femme part tôt, on se retrouve donc à 3 assez rapidement, et on commence à boire de plus en plus. A un moment, vers 23h, on part dehors pour trouver à manger. Après ça, le troisième décide de partir pour ne pas rater le dernier métro. On se retrouve donc tous les deux, et on décide de repartir au bar où on était avant. La soirée reprend : on joue ensemble (bar gaming), on boit ensemble et on discute beaucoup. Elle finit assez ivre et se retrouve plusieurs fois dans mes bras. Le bar ferme (2h) et on sort donc, dans le but d'aller appeler un Uber pour rentrer chez nous. On arrive sur une place où on appelle nos uber et là on s'enlace, et je lui embrasse le front, elle me serre dans ses bras... bref, un moment sympathique, et en même temps elle répond à son copain qui lui demande pourquoi elle n'est pas encore rentrée, avec de multiples SMS.

C'est tout ce qu'il se passera ce soir-là. La vie continue, et début août je me rend à un second festival de musique, à l'étranger. Elle me dit qu'elle aimerait beaucoup y être avec moi et demande de lui envoyer des photos et des vidéos, ce que je fais (du festival mais aussi de moi). Elle me montre que ça la touche et que je lui plais beaucoup. En revenant, rien ne se fait encore mais elle m'envoie un SMS dans la semaine qui suit, où elle me dit qu'elle aimerait sortir avec moi sur Paris dans un bar qu'elle aime bien, si jamais je venais avant l'évènement prévu en septembre. On parle rapidement mais à ce moment-là je ne suis pas encore très sûr de vouloir partir dans de la séduction avec quelqu'un en couple.

Le week-end suivant, on monte avec ce petit groupe un serveur minecraft rapidement, pour jouer tous ensemble. Le samedi soir, tout le monde joue, dont celui qui était précédemment le capitaine de mon équipe en avril. Étant administrateur du serveur, je fais des modifs sur le serveur, etc.. et je tombe malgré moi sur les journaux du serveurs qui s'affichent en direct, et je vois notamment les conversation des gens, dont les messages privés. Et pile devant mes yeux se trouve un échange d'elle et de mon ancien capitaine, où il lui demande si je lui plais et si elle a envie de coucher avec moi, ce à quoi elle répond qu'elle le ferait si elle en avait "l'autorisation" (je ne suis pas très fier d'avoir vu ça, mais je n'y pouvais pas grand chose).

Suite à ça, la semaine qui suit marque le début de notre vraie phase de séduction car à ce moment-là j'ai arrêté de ne pas donner suite à ses tentatives de flirt. Pendant tout le mois d'août ça a été un véritable bonheur, on était pas en couple évidemment, mais c'était très intense (photos, vidéos, "sessions de tendresse"...) et les sentiments montaient aussi en intensité à ce moment-là. On se parlait quasiment constamment (elle travaillait et moi aussi mais cela n'empêchait pas) par SMS.
Lors de cette période-là j'ai aussi eu la petite relation avec le jeune homme dont je parlais, mais j'ai fini par la stopper au bénéfice de ma relation avec elle, et aussi car il était trop jeune et trop peu mature.

Fin aout, elle a rompu avec son copain, avec qui elle était depuis presque 5 ans (elle a 22 ans), car il n'acceptait catégoriquement pas son polyamour, qu'elle s'était découvert deux ans avant. S'en suit pour elle une période un peu difficile qui commence tout juste aujourd'hui à se calmer, où elle a oscillé entre apparts de sex friends qu'elle commençait à voir, appart d'une collègue libertine, et appart de son ex. Au même moment, je suis parti à l'étranger pour le travail. Pendant deux semaines, notre relation a décollé, et l'intensité des sentiments aussi, évidemment "grâce" à sa rupture, car je n'avais plus aucune barrière à mettre devant mes sentiments et elle non plus.
Cependant, et c'est là que ça commence à être difficile à l'époque, pour elle c'est aussi le début de sa propre découverte sans filtre : elle sort tout le temps, rencontre des hommes avec qui elle peut enfin profiter de relations dans l'instant présent, sans plus avoir du tout à réfléchir à son copain. Et moi je suis là, et j'ai du mal à le supporter à chaque fois qu'elle me dit "je sors ce soir" car j'assimile forcément ça au fait qu'elle va coucher avec quelqu'un ce qui, même si ce n'est pas forcément le cas, ça l'est bien souvent et l'important est que ça peut l'être de toute manière, et que j'avais accepté que ça soit ainsi.

Je m'arrête un peu ici car je me rend compte que je n'ai pas parlé d'une chose (je l'ai dit, tout est un peu en bataille dans ma tête) : à ce moment de notre relation, je suis au courant qu'elle est polyamoureuse, et aussi qu'elle veut continuer à avoir des sex friends (pas exactement libertine puisque ce mouvement en particulier ne l'intéresse pas). Je le sais depuis avant que nous n'ayions commencé, je ne sais simplement plus depuis quand. Donc un point important : nous avons démarré en toute connaissance de cause, moi de savoir que c'était comme ça qu'elle était, et elle d'avoir conscience que je ne le suis pas et que ça ne passerait peut-être pas.

Et depuis ce moment où elle a commencé à être libre, j'enchaine moments de pur bonheur quand je suis avec elle et parfois moments d'intense désespoir. J'ai déjà eu une envie de suicide, un soir où elle était sortie avec un homme dont elle m'avait parlé auparavant mais sans me dire qu'elle couchait avec (elle me l'avait dit ce soir-là, juste avant de partir).
Je multiplie les situations où je me sens délaissé depuis le "vrai" début de notre relation, et je réfléchis souvent à la rupture, mais je sais que ça serait probablement sans retour et je ne veux pas la perdre.
Depuis 1 ou 2 mois, elle a rencontré un homme plus vieux, avec qui elle passe plus de temps depuis 3 semaines. En en discutant avec elle, j'ai compris qu'elle commençait à avoir des sentiments pour lui et lui de même, et j'ai violemment réagi en me détachant d'elle pendant une semaine. Le pire est qu'elle semblait ne pas l'avoir remarqué avant que je lui en fasse l'aveu. Elle le dit, elle a peu d'empathie et pense beaucoup à elle, et cela lui pose problème dans toutes ses relations.
Elle pense à moi, mais j'ai l'impression que ce n'est jamais à comment je vis les choses. Elle ne me demande jamais si cela me gêne qu'elle sorte avec quelqu'un un soir. Je lui fait régulièrement comprendre que je me sens délaissé, car ses soirées sont rarement passées seules, et donc sans que l'on se contacte étant donné qu'elle est avec un de ses sex-friends (aujourd'hui elle n'a personne qu'elle considère comme une relation en dehors de moi).

Je pense que cela devrait être plus facile à comprendre avec des situations concrètes :
- La semaine dernière, elle a passé le dimanche soir avec un homme, le lundi soir avec un autre, le mardi avec un autre encore. Pendant toutes ces soirées, il n'y aucun contact entre nous. Et c'est la même chose à chaque fois qu'elle passe une soirée avec un autre homme.
- On se parle peu en journée. L'histoire de quelques dizaines de messages, maximum. Elle m'a dit que cela lui suffisait pour se sentir bien.
- Elle voit 4 hommes différents, dont 2 plus souvent que les autres. L'un est le sex friend de sa coloc, mono, qui est devenu son sex friend à elle (pendant qu'on était ensemble), et l'autre est celui dont j'ai déjà parlé, pour qui elle commence à avoir des sentiments.

Avec beaucoup de réflexion et quelques discussions avec elle, j'ai compris qu'elle a des problèmes relationnels qui, ajoutés à la distance, rendent cette relation très compliquée. Comme je l'ai dit, elle considère avoir peu d'empathie et de sensibilité. En dehors du fait qu'elle me l'a dit elle-même, et qu'on lui a déjà fait souvent la remarque de "

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

alinea7

le dimanche 18 novembre 2018 à 16h28

Si tu trouves des solutions je suis preneuse aussi. ^^

Après plus de 15 ans de vie commune j'ai toujours ce sentiment de délaissement, et de manque d'empathie affective, comme s'il ne comprenait pas la notion de lien affectif. Ce qui cadre avec certains éléments de son passé.

Indépendamment des probabilités de survie de votre relation (même si c'est surtout ça qui te préoccupe en ce moment) c'est une excellente opportunité d'apprendre à te connaître.

Pour moi j'ai découvert que la blessure qui se produisait quand je me sentais délaissée venait du fait que la valeur que j'avais à mes propres yeux dépendait de celle qu'il me donnait. Pas d'attention de sa part = je ne dois pas avoir beaucoup de valeur à ses yeux pour qu'il me délaisse, et si je n'ai pas de valeur à ses yeux alors je n'ai pas de valeur tout court. Donc je me sentais mal et pour cette raison j'avais peur qu'il se distancie de moi.

J'apprends donc à me donner de la valeur, à rester connectée à moi (ce que ta partenaire semble très/trop bien maîtriser).
Donc maintenant quand je suis seule je fais comme s'il n'existait pas. Ça marche très bien ! Je vis pour moi, en célibataire. Quand il n'est pas là c'est plus facile pour moi de me définir en dehors de mon schéma relationnel toxique.

Pour autant si j'y réfléchis, ça me paraît normal de me réjouir s'il a envie de me voir. Et inversement ça me paraît logique d'être touchée si ça se produit rarement. Donc je n'ai pas encore trouvé dans quelle proportion je dois être influencée par son envie de contact avec moi pour trouver mon propre équilibre. J'ai l'impression que si je me fichais qu'il ait envie de me voir ça voudrait dire que je suis indifférente à lui donc j'ai peur de perdre l'amour en chemin.
Bref je pense que je ne suis plus dépendante affective (enfin, pas de façon pathologique parce que nous sommes tous dépendants affectifs), mais maintenant je construis un autre modèle relationnel, et comme tu peux le voir avec mes questionnements, c'est pas encore gagné. Mais c'est en cours ^^

J'espère qu'un peu de tout ça te parlera. Bon courage à toi.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Aina

le dimanche 18 novembre 2018 à 17h17

J’ai tout lu ! :-)
Si elle ne le fait pas, moi je t’encourage à mettre en place cette démarche d’aide psychologique dont tu parles. Tu en as besoin pour regagner l’estime de toi-meme et arrêter de te laisser malmener comme ça.
La question qui me vient après ton long récit: mais qu’est-ce qu’elle t’apporte ??? Hormis le fait que tu te sentes épisodiquement désiré par une femme qui t’a fait du rentre-dedans pour que tu sois capable de te dire : ah tiens je PEUX plaire????
Elle aura eu ce mérite de bousculer un peu cette mésestime de toi-même, mais ne laisse pas cette relation exempte d’empathie te détruire. Sous prétexte «  d’ouverture d’esprit » tu tolères (avec ta tête, mais pas avec tes tripes, ose me dire le contraire !) une relation toxique qui te fait du mal.
Et puis sans doute que tu as l’impression en faisant ça «  d’etre mieux que son ex » (non?)
Bref, tu t’aimes pas...........
Et tu trouves exactement la relation qui reflète l’attitude que tu as envers toi-même...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

alinea7

le dimanche 18 novembre 2018 à 17h26

Aina
Si elle ne le fait pas, moi je t’encourage à mettre en place cette démarche d’aide psychologique dont tu parles. Tu en as besoin pour regagner l’estime de toi-meme et arrêter de te laisser malmener comme ça.
La question qui me vient après ton long récit: mais qu’est-ce qu’elle t’apporte ??? Hormis le fait que tu te sentes épisodiquement désiré par une femme qui t’a fait du rentre-dedans pour que tu sois capable de te dire : ah tiens je PEUX plaire????
Elle aura eu ce mérite de bousculer un peu cette mésestime de toi-même, mais ne laisse pas cette relation exempte d’empathie te détruire. Sous prétexte «   d’ouverture d’esprit » tu tolères (avec ta tête, mais pas avec tes tripes, ose me dire le contraire !) une relation toxique qui te fait du mal.
Et puis sans doute que tu as l’impression en faisant ça «   d’etre mieux que son ex » (non?)
Bref, tu t’aimes pas...........
Et tu trouves exactement la relation qui reflète l’attitude que tu as envers toi-même...

J'adore :-)

#
Profil

alinea7

le dimanche 18 novembre 2018 à 17h28

alinea7
Simple, clair, concis.
J'adore :-)

#
Profil

Vinny

le mardi 20 novembre 2018 à 13h58

Après beaucoup de réflexion, j'ai décidé de rompre avec elle hier soir (au téléphone).
C'est la décision la plus dure que j'ai eu à prendre de ma vie jusqu'à maintenant et c'est difficile à vivre, mais je crois que ça va aller avec un peu de temps.
Elle l'a bien pris, même si elle n'a pas compris pourquoi je la quittais après lui avoir dit un jour plus tôt que je voulais continuer. Nous avons un peu discuté mais ce n'était pas le meilleur moment pour ça. Je pense qu'elle s'y attendait au fond, mais que mon message précédent avait du brouiller les pistes, évidemment sans que cela soit voulu. J'étais perdu, et je me sens encore perdu mais maintenant parce que je ne l'ai plus à mes côtés.
Nous sommes d'accord pour essayer de reprendre contact plus tard (je ne sais pas exactement, quand on le sentira), et peut-être de ne pas complètement couper contact pendant ce temps-là.
Au fond, je crois que j'espère pouvoir la retrouver bien plus tard, après qu'elle ait continué son cheminement personnel et qu'elle ait évolué (je l'espère de tout cœur pour elle).

@alinea7 : j'espère que la conclusion de mon histoire ne t'influencera pas :) Mon histoire est différente et tu as su trouver un équilibre en toi-même, chose que je n'ai pas réussi à faire. Mon problème sous-jacent est le même que le tien, et je pense que leurs cassures sont probablement un peu similaires, et vont aussi chercher leurs racines dans leur passé.

#
Profil

alinea7

le mardi 20 novembre 2018 à 23h42

Je suis désolée pour toi tu as l'air de tenir à elle.

Indépendamment de votre rupture tu pourrais réfléchir à réaliser tout de même le suivi dont tu parlais, et apprendre à t'aimer.
Pour peut-être t'ouvrir un autre type de relation plus équilibré avec une amoureuse mais aussi tous les domaines de la vie.

Merci de ton empathie, je ne suis plus dans les premiers temps de notre relation donc moins fusionnelle, ce qui m'aide à avoir du recul et regarder évoluer.

#
Profil

Aina

le mercredi 21 novembre 2018 à 09h03

Bon courage à toi :-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion