Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le "polyamour" n'est-il pas en fin de compte une escroquerie intellectuelle?

#
Profil

pkd

le vendredi 12 octobre 2018 à 16h53

Ce forum est un forum sur le polyamour et les polyamoureux. Nul n'est obligé d'adhérer, d'être sensible ou capable de vivre et de s'épanouir dans le polyamour ou les amours plurielles.
Maintenant, quel besoin de venir sur un forum polyamoureux pour expliquer que le polyamour c'est n'importe quoi ou bien que ce n'est pas de l'amour "véritable"!!!
Allons nous sur des forums sur les couples monogames pour expliquer que le couple standard c'est une escroquerie ?
Ça m'agace un peu, c'est à la limite du troll!
Il n'y a aucune vérité révélée, pas de forme supérieure à d'autre. Si le polyamour ou une des formes de relation plurielle n'est pas pour vous. Pas de soucis, mais ne venez pas ici pour expliquer pourquoi ça ne devrait pas marcher pour tous ou bien que ce n'est pas de l'amour !

#

Nergafiaph (invité)

le vendredi 12 octobre 2018 à 19h24

Gillou, pauvre petit mâle contre le méchant féminisme qui bouffe sa liberté de gentil polyamoureux. :(

Saleté d'égalité !

Sinon, plus sérieusement, sur infokiosques.net, paru le mois dernier : https://infokiosques.net/spip.php?article1587

#
Profil

Caoline

le vendredi 12 octobre 2018 à 19h39

Rennaise
Mais sérieusement, qui peut prétendre en conscience que lorsqu'on aime et désire profondément une personne on est capable d'accepter dans son coeur et dans ses tripes que l'être aimé s'en aille en we avec un ou une autre, se fasse embrasser, lécher, caresser, pénétrer, et éprouve des émotions et des sentiments d'amour pour un ou une autre en toute sérénité?

Spontanément, j'aurais envie de répondre :
C'est sans doute possible quand il n'y a pas de véritable amour !
Moi qui tente d'accepter le polyamour de mon ami depuis 1 ans 1/2, qui fait tous les efforts possibles pour essayer de le comprendre, de me dire que moi aussi, j'arriverai peut-être à devenir polyamoureuse... j'avoue que lorsque je lis ça, tout s'envole ! Je n'ai qu'une envie : applaudir des deux mains !.. et te remercier de traduire si bien mes propres pensées.

C’est agaçant à la fin ! Que ça ne te corresponde pas, aucun souci avec ça. Mais pourquoi ce besoin de dénigrer, de prétendre un amour non véritable à ceux qui le vivent bien ?

#
Profil

Scarlett

le vendredi 12 octobre 2018 à 20h17

Gillou moi je ne crois pas que le mot polyamour appartienne à ceux dont tu parles.
Je me reconnais dans ce que tu évoques. Mais pas tout.
Et je crois qu’il y a des manières différentes de vivre le polyamour.
Je continuerais de me définir polyamoureuse même si ceux qui en parlent le plus ne sont pas représentatifs de ce que je suis.

#
Profil

bonheur

le vendredi 12 octobre 2018 à 20h47

En tant que polyaffective, je me préoccupe beaucoup des autres, de ce qu'ils peuvent vivre.

Et oui, on peut ne pas reconnaitre le polyamour comme une option personnelle, mais en quoi faire du rentre-dedans, sur un espace dédié à des personnes qui se reconnaissent, et d'autres qui font de leur mieux pour vivre avec un-e poly (de quelque manière que ce soit)

J'aurai tendance à me dire que le poly N'EST PAS pour tout le monde. Les personnes qui préfèrent l'adultère, et bien soit (mais pas venir dire que c'est mauvais pour ceux qui sont honnêtes). Les personnes qui ne veulent pas de poly dans leurs cercles de relations, et bien soit. Mais prendre son cas pour une généralité... je tique.

Je continuerais de me définir polyaffective même si peu en parle. JE SUIS me suffit. Et aucun troll me changera.

Et ceux qui n'apprécient pas les poly ne sont pas obligés de les aimer et donc, ce que l'on vit, en quoi ça les contrarie.

Le divorce existe, pour tout le monde.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

calinou696

le vendredi 12 octobre 2018 à 21h01

Rennaise
Mais sérieusement, qui peut prétendre en conscience que lorsqu'on aime et désire profondément une personne on est capable d'accepter dans son coeur et dans ses tripes que l'être aimé s'en aille en we avec un ou une autre, se fasse embrasser, lécher, caresser, pénétrer, et éprouve des émotions et des sentiments d'amour pour un ou une autre en toute sérénité?

Spontanément, j'aurais envie de répondre :

C'est sans doute possible quand il n'y a pas de véritable amour !

Moi qui tente d'accepter le polyamour de mon ami depuis 1 ans 1/2, qui fait tous les efforts possibles pour essayer de le comprendre, de me dire que moi aussi, j'arriverai peut-être à devenir polyamoureuse... j'avoue que lorsque je lis ça, tout s'envole ! Je n'ai qu'une envie : applaudir des deux mains !.. et te remercier de traduire si bien mes propres pensées.




Message modifié par son auteur il y a 5 heures.

Parce que ne pas arriver à le comprendre c'est du véritable amour ??

#
Profil

bonheur

le vendredi 12 octobre 2018 à 21h11

@Rennaise, pourquoi tu ne refais pas ta vie ? Si tu es malheureuse, transforme ta vie. Personne ne t'en voudra si tu désires vivre autrement. Et puis, si tu n'es pas aimé "véritablement", quitte. Ne reste pas enfermer dans une situation qui te rend malheureuse.

Attendre que ça se passe, alors que ça ne passera pas...

Je te souhaite d'être de nouveau heureuse, vivante, épanouie, belle en te libérant de cette union qui te demande des efforts.

Et qui a dit que tu devrais devenir poly pour accepter ? Une union mono-poly, peut bien se vivre, ou pas. Et si ce n'est pas le cas, il faut vivre séparément et chacun-e dans ce qui convient individuellement. On évolue tous, la vie est ainsi. Quand deux personnes s'éloignent de trop, elles doivent prendre les décisions qui s'imposent. Applaudi et sauve toi de ce monde où tu n'as pas de place...

#
Profil

demeter

le vendredi 12 octobre 2018 à 22h03

On peut espérer que les gens viennent ci non seulement pour trouver des réponses, mais également pour trouver des gens capables de les entendre. Il n'y a pas forcément de réponse à donner, encore moins de conseils ou de coups de bâtons. La colère est une expression qui se traduit souvent par des excès. Je ne vois pas ce forum comme un lieu de rencontre de gens d'accord pour défendre une minorité. Je l'ai vécu plus comme un lieu de réflexion commune sur une nature commune qui comprend pas mal de mise en applications différentes, et le polyamour une autorisation à vivre sans trop de culpabilité un mode de vie qui souffre de mise à l'écart, qui rend honteux sous le regard d'une majorité. Une autorisation, pas un modèle qui exclut. Une inclusion. C'est si rare ailleurs... même complètement absent.

#
Profil

alinea7

le vendredi 12 octobre 2018 à 22h31

calinou696
Parce que ne pas arriver à le comprendre c'est du véritable amour ??

Si on aime on comprend forcément son partenaire !? Je suis désolée mais pour moi ce sont deux choses qui n'ont aucun rapport.
J'aurai beau aimer un mathématicien je vais pas comprendre les maths, ni le plaisir qu'il a à en faire. Idem pour un accro au sport, ou au boulot, ou au jeu. Je peux aimer quelqu'un sans comprendre ce qu'il retire de ces activités. Et ça n'est pas grave, c'est même courant dans toute relation. Sauf si lesdites activités me font souffrir, là je ne vais pas les accepter, même si lui ça lui fait du bien.

Mon partenaire se représente la chose comme ça : si j'avais besoin de BDSM dans mes relations amoureuses, ce serait sans lui, parce que c'est hors limite pour lui. Et dans la mesure où la pratique polyamoureuse de leur partenaire fait violence à certains, il est juste sain de demander un fonctionnement dans lequel chacun se sente respecté, ou de se retirer.

Et en fait je ne sens pas d'agression de la part de rennaise, plutôt un soulagement de se sentir moins seule dans son ressenti. Parce qu'elle essaie de comprendre en quoi le polyamour de son partenaire ne devrait pas lui faire violence. Et que face à ça il n'y a pas 36 options, il y a trouver un mode de fonctionnement commun ou s'éloigner. Et s'éloigner de quelqu'un qu'on aime, même si son comportement nous fait violence, c'est difficile, en atteste le nombre de décès chaque année sous les coups de partenaires violents.

Qu'on ne me comprenne pas mal, ce n'est pas le polyamour qui est violent par nature, cf la violence : "a la même étymologie que “violer” c’est-à-dire, enfreindre les limites" et "Il n’est pas facile de déterminer si un comportement est violent ou non. Pour y arriver, il faut examiner l’action concernée de deux points de vue: celui de la personne qui subit et celui de son auteur. Ces deux dimensions ne concordent pas toujours et il arrive que quelqu’un soit violenté sans que l’auteur n’ait fait preuve de violence".
Ce que je dis, c'est qu'à certaines personnes il fait violence parce que c'est en dehors de leurs limites, dans la représentation qu'ils ont d'une relation amoureuse.

Après, certes, ce soulagement à trouver quelqu'un qui envoie bouler le polyamour, en pratique, on peut avoir le même sur n'importe quel forum puisque n'importe où on lira que le partenaire poly est irrespectueux, irresponsable, immature, volage, etc. Mais en tant que personne qui a fait beaucoup d'efforts et ressenti beaucoup de souffrance à essayer de comprendre pourquoi c'est hors limite pour soi alors que pour d'autres c'est naturel, y a peut-être une part de la personne qui voudrait entendre que c'était beau d'essayer et qu'y a pas de mal à voir l'amour d'une autre couleur.

Enfin je dis ça pour essayer de réconcilier tout le monde, c'est peut-être un combat perdu...

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

Caoline

le samedi 13 octobre 2018 à 07h59

alinea7
Et en fait je ne sens pas d'agression de la part de rennaise,

Moi je me sens vraiment agressée par quelqu'un qui pense qu'on ne peut vivre le polyamour sereinement que si il n'y a pas de véritable amour et qui applaudit quelqu'un qui traite mon compagnon d'escroc.

#
Profil

bonheur

le samedi 13 octobre 2018 à 08h51

Comme je l'ai déjà indiqué, je me sens également agressée.

@demeter : je consacre beaucoup de temps à écouter. Non seulement ici mais aussi parallèlement en mp. Tu n'imagines pas le temps que je consacre à l'écoute de poly en devenir qu'à des polyacceptants en souffrance. Alors stop ! Ton regard extérieur qui ne sait rien des autres, doit soit s'informer réellement (et je peux en complément des discussions que je mène déjà en mener une avec toi en mp), soit ne pas lancer une affirmation de ce que tu ne sais pas !!!

#
Profil

bonheur

le samedi 13 octobre 2018 à 15h52

@alinea7 : je comprend ce que tu dis. Sauf que, comme tu l'indiques toi même, si une personne se sent violentée par son partenaire, même si ce n'est pas volontaire, il faut qu'elle s'éloigne. Je n'ai connu à ce jour aucun poly qui dit "tu dois accepter y compris si tu n'y arrives pas". Ca ce n'est en effet pas du polyamour et encore moins du respect. Mettre l'autre en souffrance, je préfère prendre la décision de quitter. Je me rendrais malheureuse et je rendrais l'autre malheureux aussi... mais la souffrance passera et chacun-e retrouvera une paix et une sérénité. Un équilibre.

La souffrance du polyacceptant est éphémère et passe. Sauf que si elle se produit systématiquement ou quasi quotidiennement, alors oui. Il faut s'en départir et vivre autrement. C'est évident. Une émotion telle que la souffrance qui perdure, c'est juste invivable et il FAUT faire quelque chose.

#
Profil

calinou696

le samedi 13 octobre 2018 à 22h36

alinea7
Si on aime on comprend forcément son partenaire !? Je suis désolée mais pour moi ce sont deux choses qui n'ont aucun rapport.

J'aurai beau aimer un mathématicien je vais pas comprendre les maths, ni le plaisir qu'il a à en faire. Idem pour un accro au sport, ou au boulot, ou au jeu. Je peux aimer quelqu'un sans comprendre ce qu'il retire de ces activités. Et ça n'est pas grave, c'est même courant dans toute relation. Sauf si lesdites activités me font souffrir, là je ne vais pas les accepter, même si lui ça lui fait du bien.

Tu n'as pas compris.
Comprendre qu'il prenne plaisir dans une activité, pas comprendre son activité.
Si tu aimes un mathématicien, tu comprends qu'il aime les maths, c'est tout, pas les maths... et tu respectes son plaisir à aimer les maths car tu l'aimes. Tu ne vas pas l'empecher de faire des maths.
Si tu n'aimes pas qu'il prenne plaisir à faire des maths, c'est que tu ne l'aimes pas tel qu'il est.
Si malgré des efforts tu ne comprends pas qu'il puisse prendre plaisir à faire des maths, c'est qu'au minimum tu as une fausse image de lui.

Si tu es contre les maths pour des raisons personnelles (ou que ca te laisse trop peu de temps avec lui, ou ce que tu veux), et que, malgré des efforts, tu ne comprends pas qu'il puisse en tirer plaisir et épanouissement c'est que tu n'as rien à faire avec lui.

Pour revenir à nos moutons, tu remplaces maths par BDSM, infidélité, ce que tu veux.

Pour moi, on aime une personne dans son ensemble, ou, au moins pour la plupart des choses importantes qui le caractérise.
Si c'est juste pour une facette, c'est possible, mais ca risque de capoter rapidement ou de créer beaucoup de souffrances.
Encore une fois, enfin de ma vision personnelle, tout est question de compromis.

Et je le dis l' "amour véritable", ca, c'est du bullshit.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 14 octobre 2018 à 10h07

Je me permets. L'amour, et on en revient toujours à cela, qu'est-ce que c'est ?

Une fois que l'on a répondu à ce questionnement, qui pour moi ne peut-être qu'individuel et à se reposer à chaque lien qui se créé, on obtient toutes les réponses... enfin celles de l'immédiat.

J'ai connu une personne qui après quelques décennies de mariage, devenu pesant pour elle, m'a dit "il n'était pas comme ça quand je l'ai connu, ça je peux te le jurer !". J'ai failli éclater de rire. Evidemment qu'à 60 ans passé, on n'est plus celui que l'on était à 25 ans.

Cette personne, et son conjoint, n'ont pas su évoluer ensemble. Lui est devenu un chiant, empêcheur de tourner en rond, et elle une emmerdeuse et une conne. Pourtant, elle avait fait la démarche d'une demande d'anticipation pour pouvoir se marier, contre l'avis de la belle-famille...

Ce n'est qu'un exemple. En amour, et dans la vie, rien n'est figé. Donc traiter d'escroc une personne qui aime et qui aime à nouveau OU une personne qui est aimée et qui conçoit cette impermanence de la vie qui fait que l'être aimée rencontre et aime à nouveau. Ben soit ! Pour moi, c'est une évolution et non une escroquerie ! Pour moi, c'est ma vie et celle des personnes qui m'aiment !

Voici comment je reformulerai le titre de ce fil de discussion pour qu'il sonne juste à mes oreilles :

Le polyamour n'est-il pas en fin de compte une "escroquerie" intellectuelle?

Ce à quoi je répondrai que j'aime avec mon coeur, pas avec mon cerveau. J'aime avec ma capacité émotionnelle à aimer... pas avec autre chose. Je créé et poursuit un lien avec, entre autres, mon intellect (pour ne pas faire n'importe quoi et être dans le respect et la considération), en complément de mon amour ressenti

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

IrisBubulle

le dimanche 14 octobre 2018 à 15h31

"Memento mori"- tout est impermanent, et ça c'est une belle leçon de la vie douce-amère, c'est ce qui rend chaque relation unique et précieuse. Elle nous rappel également, qu'il faut oser, même si ça risque de parfois faire mal. C'est aussi ce qui fait que quand elle s'arrête, souvent, c'est parce que ça faisait simplement partie d'un cycle nécessaire pour que tout continue. Et c'est une bonne chose.

L'escroquerie c'est d'imaginer que les choses n'avancent pas, ne bouge pas, ne se transforme pas. Refuser de de l'accepter.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 14 octobre 2018 à 18h27

gillou

L’amour est unique, précaire, fragile, précieux.
Parfois on n’a pas envie de le partager.
De l’étaler, de le vivre au grand jour.

Bon, je passe sur l'essentialisme, parce que je crois que quand tu en avais parlé, en plus de l'idéologie, on avait mis quelques arguments. Et j'imagine que tu leur donnerais pas plus de valeur aujourd'hui.
Bref, pour le côté dogmatique que tu sembles lire : je revendiquerais pas une marque déposée du polyamour... Je crois que peu de gens le font.

Chaque histoire a son histoire, lapalissaderais-je, donc oui une relation, un amour, c'est unique. Si à chaque fois on vit la même histoire, alors on fait pas assez attention, et nos attentes sont sans doute trop calibrées. Ok sur cette interprétation.

Pas non plus choqué par "parfois, pas envie de le partager, de l'étaler"...
Je pense qu'il y a, pour certaines histoires, un espace où on est à la fois dans l'intime et l'insu, tout en étant quand même dans un consentement éclairé (je sais ce que tu t'engages à faire avec moi et ce que tu envisages par ailleurs). Faut de la confiance et de la compréhension mutuelle, pas mal d'honnêteté de départ, et se tenir prêt à répondre et remettre les choses en causes sur demande... Mais ya moyen, le jardin secret c'est pas forcément derrière des murailles.

Bon, après, "unique" au sens "forcément mono", c'est pas ce que tu veux dire mais d'autres semblent l'entendre ainsi... je sais que beaucoup vivent comme ça, attendent ça, en dehors des quelques espaces où on peut parler poly. Et parfois à l'intérieur.

C'est pas un mal. Et la plupart des polys que je connais n'ont pas du tout la prétention que leur fonctionnement sentimental et leur cadre relationnel soit valables pour tous. Contrairement à ce que je comprends quand je lis : "l'amour ça peut être qu'exclusif".
Bah non...
Ca dépend des gens et même des moments dans la vie des gens. Ca dépend de la manière d'aimer. L'intensité passionnelle et la profondeur d'un sentiment, c'est différent.
Venir ici dire qu'on est dans une idéologie rigide et faussée sur l'amour en affirmant qu'il y a une règle amoureuse unique mono, c'est un peu l'hosto qui se fout de la charité.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

Rennaise

le dimanche 14 octobre 2018 à 23h04

Oups, désolée pour les personnes qui se sont senties agressées, cela n'était pas du tout mon intention ! Merci à Alinéa7 qui a bien compris et résumé...

Calinou696, il y a beaucoup de choses que je ne comprends pas chez mes amis, et en l’occurrence la manière d'aimer de mon ami polyamoureux, mais ça ne m'empêche pas de les aimer, assurément. Je n'ai pas besoin de comprendre les autres sur tous les points pour les aimer. (heureusement !) Je crois que l'amour, c'est aussi accepter les différences de l'autre même si certaines sont sources de souffrance et ce, sans être maso. Ces amis que ne comprends pas toujours me rendent par ailleurs très heureuse.

bonheur : j'ai des instants de souffrance dus à son polyamour, c'est vrai. Et je n'arrive pas (pour l'instant !) à comprendre ce que j'ai dit plus haut, mais j'ai bon espoir car j'ai discuté avec des personnes qui sont devenues poly acceptantes puis polyamoureuses, qui ne ressentent plus du tout de souffrance... C'est donc possible. Maintenant, c'est vrai qu'il y a encore beaucoup de chemin à faire. Mais comme tu le dis, on évolue tous, alors, pourquoi pas moi ? Et oui, cela demande des efforts.
Et qui t'a dit que l'on s'éloignait ? Et qu'elles sont les décisions qui semblent selon toi, s'imposer ?... Si tu veux parler de rupture, je n'en suis pas là. Mais peut-être que c'est moi qui me suis mal exprimée.

#
Profil

bonheur

le lundi 15 octobre 2018 à 10h21

J'ai dit que SI la souffrance est persistante et qu'elle prend le dessus, il faut t'éloigner et oui, te séparer. C'est ce que j'ai en effet exprimé.

Faire des efforts, ça va bien ponctuellement, mais seulement ponctuellement.

La communication aide à faire le point. C'est aussi pour cela que ce site existe ET qu'il ne sert à rien de venir faire du rentre-dedans et insulter ses membres.

Je ne dis pas cela pour ceux-celles qui ont été aspiré dans la spirale : "allez-y, déchargez vous, humiliez ces escrocs, qui vivent différemment et surtout en dehors de ce que le cerveau bien construit peut intellectuellement comprendre !" OU "pourquoi l'honnêteté en amour, trompez allègrement, la transparence est une escroquerie car impossible et occasionnant des dégâts inutilement (soi-disant)".

Après, nous sommes adultes, svp ! L'amour, il PEUT se trouver au coin du moindre instant (je reprends Julien Clerc) alors cessons l'hypocrisie de détourner les yeux et le coeur. Quand à mentir à ceux-celles que l'on aime... et ce sont les polys qui sont des escrocs ?

#

gillou (invité)

le lundi 15 octobre 2018 à 14h30

@pkd
je suis venu ici suite à un article des "fessesdelacrémière" disant que ce forum regroupait les différentes formes de couples non exclusifs (dont couple libre qui m'intéressait à l'époque).

Mais l'article devait dater.
Parce qu'à force d'entendre des gens comme toi dire "le polyamour c'est comme ça et puis c'est pas autrement" sur ce forum. On se prive de différents points de vues intéressants.
Comme on dit, suis parti voir ailleurs ^^

Alors certes il y a des concepts fort intéressants sur ce forum.
d'autres c'est des postures et des escroqueries intellectuelles.
Comme les deux trois "chiens de gardes", les mêmes, à longueur d'année, mordants les mollets de ceux qui oseraient remettre en cause la sacro-sainte éthique ... Allant jusqu'à reprendre la sémantique, n'hésitant pas à étiqueter les intervenants .

#
Profil

bonheur

le lundi 15 octobre 2018 à 14h53

Il y a une information sur ce site et en particulier une définition (succincte) mais parfaitement compréhensible du polyamour. Un chien de garde a son utilité. Et il ne fait que garder. Ici personne n'impose, juste le respect.

Si je rentre admiré un musée, alors que finalement l'exposition n'est pas à mon goût, je ressors et voilà. Si je fais des remarques désagréables à haute voix en limite insultant les artistes, je me ferai mettre dehors par un gardien, qui est aussi là pour ça. On peut venir lire, voir exprimer une opinion nuancée, mais pas semer le bordel à grand renfort de "je hausse le ton".

Si tu ne veux pas respecter un lieu d'accueil, n'y entre pas !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion