Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyacceptant depuis 1 an. Besoin de poser quelques mots

Témoignage
#
Profil

Rudolf-g

le lundi 28 mai 2018 à 14h44

Bonjour.
Ma compagne sommes en couple depuis 18 ans Depuis mars 2017, elle a souhaité vivre une histoire parce qu'elle ressentait une attirance très forte pour un autre homme. Nous en avons parlé. Nous avons sauté dans le vide. Je ne regrette pas ce choix.
Aujourd'hui, nous avons souhaité passer en off, l'un et l'autre pour des raisons différentes.
Elle, parce qu'elle ne souhaite plus me faire part des ses états émotionnels (l'impact est trop fort pour moi). Moi, parce que j'ai besoin d'air, d'espace privé. (parce qu'elle est plus jalouse que moi paradoxalement)
Je suppose qu'elle a une relation. Je n'ai personne d'autre qu'elle.
Je pense être débarrassé des affres de la jalousie. La voir épanouie et heureuse est bon pour nous.
Mais je viens de comprendre d'où vient la souffrance.
Elle a des facilités à séduire. Moi pas. Question de confiance en soi.
Et je pense que c'est ce qui me fait mal.
Pourtant je serais bien incapable de renoncer au polyamour.
Est-ce d'autres sont dans le même cas ? Merci
Rudolf

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 28 mai 2018 à 15h16

Tu n'es pas le seul à avoir fait face à ce cas. Je l'ai déjà ressenti et ai rencontré un homme qui était rongé par ça : D'un côté, le désir et l'ouverture d'esprit d'aller vers le polyamour, de l'autre, une capacité de séduction trop faible le forçant à rester en monogamie. Au final, les défauts de la monogamie et ceux du polyamour, sans aucun des avantages associés.
Par contre, c'est un chemin que tu dois parcourir seul. Tu ne peux pas en vouloir à ta partenaire d'être plus séduisante que toi (pas plus que tu peux lui demander de t'aider :) ).
Développer sa capacité de séduction est dans tous les cas une très bonne chose. Au delà du réel plaisir de séduire, il y a le fait de ne plus avoir peur de la solitude, du célibat. C'est pour moi une thérapie que beaucoup de personnes devraient suivre.

Comment développer son attractivité ? Honnêtement, Internet est bardé de conseils, plus ou moins bons, mais qui lentement te mettront sur la bonne voie. Ici, j'ai trouvé des liens vers le blog de BlackDragon (ce doit être Kill Your Idols qui le conseillait). Je l'ai parcouru, et bon, comme pour tous ce qui vient de la manosphère, il vaut mieux le prendre avec des pincettes, mais y a de bons conseils dedans. Cherche ce qui te convient le mieux, fais toi ton avis, et développe cette capacité.

Voila.

#

BF-MS (invité)

le mardi 29 mai 2018 à 07h51

Bonjour.

Peut-être tout simplement que les femmes ont plus d'opportunités que les hommes pour nouer des relations additionnelles.

Il n'y a qu'à voir la répartition des profils sur les sites de rencontres.

Malgré ce qu'on lit parfois ici, les femmes s'engageant dans des relations plurielles sont plutôt rares.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 mai 2018 à 09h40

Je me permets, en tant que femme, de réagir.

La séduction ? Ou la perception de soi et de rayonner en tant que soi. Etre en posture d'ouverture, et non de repli sur soi ou de neutralité.

Et puis, il y a cette notion de "faire le premier pas". Une femme qui donne son numéro fait peur. Une femme qui sait ce qu'elle veut et qui ose ? Qu'est-ce que ça cache ? qu'est-ce qu'elle attend de moi ? ... Les questionnements sont là !

En ce qui me concerne, avoir quelqu'un, juste pour avoir quelqu'un... Là c'est moi qui m'interroge ?

Rudolf-g, toi seul peut savoir si tu est amoureux. Si tu aimes, alors prend contact et découvre la personne aimée. Bon autrement, oui, les sites de rencontres. Je ne précise pas, je suis en défaveur de cela... la vie met sur notre route tellement de personnes merveilleuses... qu'il suffit d'ouvrir les yeux et de tenter.

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 29 mai 2018 à 10h18

bonheur
En ce qui me concerne, avoir quelqu'un, juste pour avoir quelqu'un... Là c'est moi qui m'interroge ?

Ca peut paraître stupide au premier abord, mais on est malheureusement obligé de commencer par là.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle développer sa capacité de séduction est pour moi une nécessité. Tu ne peux pas dire à quelqu'un "j'aime être avec toi" si tu n'es pas capable de dire "je n'ai pas peur d'être seul".
Donc, oui, d'abord, et en premier lieu, il faut développer sa capacité de séduction, rencontrer des gens, développer sa confiance en soi et son estime de soi pour pouvoir, derrière, avoir la force de volonté pour choisir. Choisir d'être ou de ne pas être accompagné. Choisir d'être bien accompagné.

Ensuite, personnellement, sur les sites de rencontre je rencontre infiniment plus de personnes intéressantes que dans la vraie vie. Si je devais attendre la vraie vie pour faire des rencontres, je serai ni poly ni mono, juste célibataire.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 mai 2018 à 11h28

Un point de divergence, en effet, entre nous. Je rencontre tellement de belles personnes dans la vrai vie !

Pourquoi se met-on une façade dans la vie et pourquoi est-on plus soi dans une vie virtuelle ? Parce que, au fond, ce sont les mêmes personnes, non ? Celles du virtuel, existent aussi dans le réel !

Autre point de divergence, je vis dans la rencontre, la différence est peut-être là... pas amoureuse (les interactions affectives surviennent sans les chercher), mais je le désire, valorisante.

Egalement, être célibataire ou être seul, c'est très différent, je crois. Si je devais être amenée à divorcer (je ne suis pas Mme Devin), j'y ai déjà réfléchi, je serai célibataire, mais certainement pas seule et abandonnée.

#
Profil

tendresse

le mardi 29 mai 2018 à 12h22

Le web, le téléphone, à quoi sert-il ? A élargir notre horizon d'une façon réaliste ou à vivre en dehors du réel :

www.youtube.com/watch?v=FwzmQf44hMo

Sad World phone adiction (le lien ne fonctionne pas)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 mai 2018 à 12h59

Ca fait froid dans le dos. J'ai pu constater des comportements addictifs. Un ado qui s'est payé un mur, des automobilistes à la conduite hasardeuse...

La question du rôle des nouveaux moyens de communication, un débat en effet. La question de vivre rassurer par le média plus que par le réel, un débat également.Le fait d'être en recherche pour combler son besoin de communication, encore un autre débat.

J'ai particulièrement aimé le passage de la jeune femme qui fait défilé les profils d'hommes pour définir avec qui elle boira un verre en public : en fait un défilé rapide de photos, ça craint de vouloir voir un paraitre, plus que découvrir la personne.

Je remet actuellement en cause le métier que je fais. Cette vidéo me rappelle pourquoi j'avais, à la base, choisi mon métier. En fait, c'est plus l'impact des mauvaises conditions de travail qui me dérange que le travail lui-même. J'y suis moi, dans la vrai vie, et avec bonheur. Si je dois chercher un autre métier, je sais ce que je ne voudrais pas, perdre ce qui me comble actuellement.

Le virtuel permet d'élargir une ouverture, je ne le nie pas, mais il ne doit pas être notre composante à notre ouverture. N'oublions pas le "en même temps" et un regard sur les autres, les hommes et les femmes (et les enfants-ados) que nous croisons quotidiennement : regardons les, sourions leurs, ouvrons nous et ils s'ouvriront plus aisément en retour.

Quand deux personnes sont destinées à se rapprocher, la séduction, qu'est-ce que ça veut dire ?

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 29 mai 2018 à 13h16

bonheur
Un point de divergence, en effet, entre nous. Je rencontre tellement de belles personnes dans la vrai vie !

Ca dépend beaucoup des tempéraments. Je suis introverti par nature, je n'aime pas être en groupe, et j'ai au final beaucoup de mal à lier des relations "légères" parce qu'elles m'ennuient. Résultat, si on excepte les personnes que je (suis obligé de) rencontre au boulot, j'ai beaucoup de mal à rencontrer de nouvelles personnes.
Et puis, j'ai un boulot hyper masculin. Donc, des femmes, j'en rencontre quelques unes par an, ce qui fait un choix très limité.

Sans oublier que j'ai pas outé mon polyamour, et pas trop envie de le faire dans des cercles pros ni même amicaux. Donc, encore une fois, impossible pour moi de séduire dans ses environnements là.

bonheur
Celles du virtuel, existent aussi dans le réel !

Oui, mais je n'ai aucun moyen de les rencontrer.
Il me faudrait sortir de mes cercles habituels, quand c'est même possible. Non, je rencontre des femmes que je n'aurais pas rencontré si j'avais laissé le hasard faire les choses.

bonheur
Quand deux personnes sont destinées à se rapprocher, la séduction, qu'est-ce que ça veut dire ?

La séduction, c'est ce qui leur permet de se rapprocher. Sans séduction, pas de relation.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 mai 2018 à 13h51

Je ne pourrai en effet pas vivre comme tu le décris. Je serai trop triste ainsi.

La séduction est-ce un "phénomène" (je ne trouve pas d'autres mots) naturel, pour toi ? Si c'est le fait que deux personnes accrochent naturellement, alors, je peux dire que je laisse faire la séduction opérée.

Ton cercle habituel. Ce n'est peut être pas le cercle qu'il faut remettre en question mais l'habitude, les habitudes. Je dirais : ne va pas toujours faire tes courses dans le même magasin juste par habitude, mais parce que tu y rencontres des personnes qui te font du bien : les vendeuses, le personnel de l'accueil, du drive, le personnel de caisse...

Aussi, éviter peut être de se dissimuler sous un masque qui n'est pas ton reflet. Comment être aimer pour soi, si l'on se comporte différemment qu'en étant soi ?

Il y a des fois, souvent, même, quand je regarde autour de moi, je pleure intérieurement. C'est à nous de rester ouvert sur le monde, pas au monde de se modifier dans un imaginaire virtuel pour palier à nos difficultés. Enfin, je ne sais comment dire, juste je ne veux pas vivre dans ce monde là. Cette vidéo en est une caricature, mais pas si éloignée de la réalité. Prenons soin les uns des autres dans la réalité comme nous le faisons ici. C'est juste l'espace qui change, pas l'individu et qui il est !

Participe autant dans ta vie réelle, bidi..., que tu le fais ici. Ecris le si tu ne peux le faire verbalement. Moi je l'ai déjà fait, et on ne m'en n'a jamais tenu rigueur, ni moquer ou autres.

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 29 mai 2018 à 15h00

bonheur
La séduction est-ce un "phénomène" (je ne trouve pas d'autres mots) naturel, pour toi ? Si c'est le fait que deux personnes accrochent naturellement, alors, je peux dire que je laisse faire la séduction opérée.

En fait, la séduction c'est comme les maths. Y a des gens qui vont y arriver sans réfléchir, et d'autres qui auront besoin d'apprendre. Disons que c'est quelque chose de l'ordre de l'inconscient mais qu'il faut "activer".
Je sais que j'ai longtemps été incapable de maîtriser ma séduction, de comprendre quand elle opérait, de sentir la personne en face. Au final, j'étais 'timide', vu de l'extérieur, quand il s'agissait des femmes, alors qu'en réalité, j'étais surtout un peu paumé quant au rythme à adopter, aux signes à voir, toutes ces choses là.
Après, les hommes sont censés être moteur dans la séduction, et les femmes plus passives. Donc vous avez l'avantage de pouvoir vous laisser porter (et le défaut de subir des gros lourds). C'est un gros avantage, vous avez la sensation que la séduction est totalement naturelle, ce qu'elle est, mais qu'en partie. Mais je peux t'assurer, en tant qu'agent actif, que les hommes qui t'ont séduit ont dû parfois activer des "techniques".
Un exemple tout simple : Si je veux séduire une femme, je ne la contredirais pas. La contradiction est la meilleure manière de foirer une rencontre sur des détails. Donc, quand je suis pas d'accord, j'élude juste le sujet. Voila un conseil de séduction hyper basique, que certaines personnes vont activer naturellement, et d'autres non (j'aime le débat, la discussion, donc celui là, j'ai dû l'apprendre).

bonheur
Ton cercle habituel. Ce n'est peut être pas le cercle qu'il faut remettre en question mais l'habitude, les habitudes. Je dirais : ne va pas toujours faire tes courses dans le même magasin juste par habitude, mais parce que tu y rencontres des personnes qui te font du bien : les vendeuses, le personnel de l'accueil, du drive, le personnel de caisse...

Alors, ça, c'est un peu compliqué pour moi. Disons que j'ai des goûts en femmes qui, d'une certaine façon, sortent de l'ordinaire. Je ne vais par exemple pas sur des sites de rencontre généralistes. Et donc, de même, la probabilité que je rencontre une femme qui me plaise dans des cercles de ce type là est nul. Je peux les rencontrer via des cercles de loisir, mais même là, c'est pas toujours facile.
D'ailleurs, je n'ai jamais eu de relation sentimentale avec une femme rencontrée ainsi. Ca c'est toujours fait via site ou dans le cadre de loisir, donc un cadre qui rassemble des gens avec des points communs.

Je pense qu'on dévie un peu le sujet de cette discussion, sans ça :-)

#
Profil

Rudolf-g

le mercredi 30 mai 2018 à 11h35

Merci beaucoup pour vos réponses. Bonheur, bidibidibidi, vos divergences de point sont intéressantes, elles m'obligent à me poser d'autres questions, à me positionner.
Bonheur, je voudrais juste préciser un point.
Je ne cherche pas à rencontrer quelqu'un pour "Faire pareil". J'ai fait des rencontres. Deux m'ont particulièrement marqué. C'était des rencontres dues aux hasards de la vie, comme je les aime. Nous prenions le temps de la rencontre, du rapprochement. Et puis un jour, tu explique que tu es poly et au revoir merci. Débrouille toi avec tes sentiments. Ce n'est pas la rencontre qui est difficile. C'est le fait d'être rejeté parce que tu es poly. Les sites de rencontre ce n'est pas trop ma tasse de thé, même s'il m'est arrivé d'y aller.
L'analogie avec les maths m'a fait sourire : je n'ai jamais été doué dans cette matière. Donc il va falloir encore bosser sur l'image de soi.
Merci beaucoup

#
Profil

bonheur

le mercredi 30 mai 2018 à 11h57

Si tu désires parler, Rudolf-g, de ce que je nomme l'étiquette "femme mariée" (dans mon cas), alors la seule solution est de faire savoir dès le départ, avec les bons mots, enfin autant que possible, qui l'on est et ce que s'attacher à nous implique.

Perso, un homme marié, ça me fait fuir, je l'admets,... enfin tout dépend du comportement de Madame à mon égard.

Pour ce qui est de la "réussite" de ta compagne, ben peut-être que bidi... t'a offert la solution : elle se laisse bercer par la conciliation fourbe d'un séducteur, puisque c'est la norme, il semblerait.

#
Profil

Rudolf-g

le mercredi 30 mai 2018 à 12h10

Bonheur, en plein dans le mille !
Je comptais ajouter un élément de réponse et tu m'as devancé.
Oui bidi a malheureusement raison. Ce que vous prenez pour un rencontre naturelle dans la vraie vie, c'est réel. Mais ensuite certains hommes démarrent des stratégies.
Et oui, elle est tombée dans le panneau.
Mais je connais cet homme depuis 4 ans.
Il a aussi de bons côtés.
Il lui a beaucoup apporté aussi. Et notre couple fonctionne mieux qu'avant. Tout n' est pas blanc ou noir dans la vie.
Je ne compte pas detailler plus ici, cette histoire
Merci pour vos bonnes intuitions

#
Profil

bonheur

le mercredi 30 mai 2018 à 12h29

Ca ne veut pas dire, sous prétexte qu'il y a stratégies, et donc à mes yeux manipulations, qu'il y a que de cela. Et oui, rien de tout blanc et rien de tout noir.

Ne pas s'y fier, les femmes peuvent aussi développer des stratégies, différentes, certainement. Je suis anti "tout ce qui fausse la donne".

Je suis heureuse qu'un homme ne généralise pas. Tous ne sont pas ainsi et heureusement. Après, il faut se méfier de ce que l'on fait, car outre cette forme de manipulation, il y aura les contradictions. Si on se fait une image de quelqu'un, et on ne peut le faire que suivant ce que cette personne dévoile de soi, et que l'on découvre que cette personne est différente, ... Personnellement, ça me mettrait plus en colère qu'autre chose. Je sais que ça créée une incompatibilité et celles-ci sont destructrices.

Lors d'explications liées à une rupture que j'avais initiée, j'ai eu droit à "désolé si je t'ai laissé croire...". Je comprend maintenant cela, il avait juste indiqué ce que je désirais entendre. J'ai repris nos échanges que j'avais archivé, et non, ce n'est pas moi qui avait mal compris, c'était plutôt clair. Du coup, maintenant que je sais, je peux vraiment me déculpabiliser de cette fin débile et tragique. Il a souffert, mais il a dès le départ créer son mal. La séduction, et il était bien du style à l'être, séducteur, lui est revenu dans la figure.

Je confirme il m'a beaucoup apporté, mais cette fin était inéluctable. On ne peut pas être faux sur la durée. C'est une forme de mensonge, et construire du solide sur une telle base, ne peut convenir à tout le monde.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 30 mai 2018 à 13h19

bonheur
Ca ne veut pas dire, sous prétexte qu'il y a stratégies, et donc à mes yeux manipulations, qu'il y a que de cela.

Hola hola hola. De stratégie on passe à manipulation. Non non non, la séduction n'est pas manipulation.
Quand tu dis merci à la dame qui te donne un bonbon, c'est pas de la manipulation, c'est de la politesse. La séduction, c'est exactement pareil. Le but de la séduction, c'est :
- Indiquer à la personne en face qu'elle t'intéresse.
- Montrer à la personne en face qui tu es, quelles sont tes qualités et ce que tu peux partager avec elle.
- Comprendre quand l'attirance est réciproque.
- Arriver à créer une relation à partir de ça.

Aucune manipulation là dedans. Après, il y a des gens qui manipulent ou mentent, mais c'est séparé de la séduction. Et d'ailleurs, comme tu le dis Bonheur, mentir t'amène plus souvent à foirer ta tentative de séduction que l'inverse.

En règle générale, les gens qui sont mauvais en séduction foirent une de ces 4 phases :
- Ils ont l'air trop amicaux dans leur approche, la personne en face croit qu'ils ne sont pas intéressés.
- Ils sont timides, ne montrent pas qui ils sont, ou pire, s'imaginent qu'ils ne sont pas séduisants et donc cachent ce qu'ils sont.
- Ne pigent rien aux signes de la personne d'en face et pensent ne pas provoquer d'attirance.
- Se merdoient joyeusement à vouloir aller trop vite ou trop lentement et passent à côté de belles relations.

#
Profil

Rudolf-g

le mercredi 30 mai 2018 à 14h44

Une vraie séance coaching pour moi :-) merci.
Donc oui clairement j'aurais tendance à penser que séduction = manipulation. Et j'ai tort visiblement. J'aurais donc tendance à croire qu'en étant séduisant, je mens.... Pas bon ça...
Ensuite heureusement pour moi, j'ai toujours un à priori positif sur les femmes. C'est l'histoire de ma vie. Dans mon monde, les femmes sont sincères et fiables. C'est l'expérience que je vis depuis toujours (il paraît que la pensée est créatrice). Les hommes, de ma fenêtre, on ne peut pas compter sur eux.
Plus d'amies que d'amis depuis toujours (j'ai truc à creuser, la).
Pas timide mais réservé. Trop lent. Et une difficulté à interprèter le langage non verbal. Donc bidi, dans le mille aussi.
J'ai bien fait de m'inscrire :-)

#
Profil

Rudolf-g

le mercredi 30 mai 2018 à 14h45

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le mercredi 30 mai 2018 à 15h30

bidi....
Un exemple tout simple : Si je veux séduire une femme, je ne la contredirais pas. La contradiction est la meilleure manière de foirer une rencontre sur des détails. Donc, quand je suis pas d'accord, j'élude juste le sujet. Voila un conseil de séduction hyper basique, que certaines personnes vont activer naturellement, et d'autres non (j'aime le débat, la discussion, donc celui là, j'ai dû l'apprendre).

Euh, tu appelles cela comment ? Eluder la contradiction, c'est ne pas montrer que l'on est en désaccord.... et tu ne penses pas qu'un jour ça ressortira ? Eluder, c'est quoi ? C'est justement ne pas être soi. C'est comme se contredire ou indiquer "désolé si je t'ai laissé croire"... C'est franchement aussi malsain, sincèrement.

Ca me fait penser à mes études de commerce... aller dans le sens de l'autre, ne surtout le contredire ou le contrarier, mais l'amener à acheter le produit qui fait de la marge et non celui qui convient. Si j'ai quitté le côté vendeur de mon métier, c'est aussi pour ça. Les pros, c'était les vendeurs de chez Darty... j'avais eu une fois l'explication par l'un des vendeurs (en dehors de son job). Il avait admis, parce que j'avais mis devant le fait accompli, que oui, ils devaient se plier à des objectifs de vente (3 produits ainsi et 2 ainsi OU vendre le plus cher pour atteindre le seuil déclencheur de commissions) et du coup, le but n'était pas de satisfaire la clientèle mais de répondre à des objectifs matérialistes ou pécuniaires. On en était à venu de parler de ça, parce que j'avais indiqué que Darty, je ne mettais plus les pieds, que je n'aimais pas l'attitude des vendeurs. C'est le même type de manipulation, car à mes yeux, c'est une forme de manipulation, puisque l'honnêteté est éludée.

Perso, je préfère être moi et franche, quitte à déplaire et dès le départ. Si la moindre petite contrariété met un terme à un avenir, alors autant stopper rapidement. Et puis, je n'aimerais pas que l'on soit "à ma botte" ou "à me flatter constamment". Si on me fait un compliment (ce dont je me méfie toujours, des trop de flatteries), il doit être sincère et c'est tout, pour que je puisse l'accepter à sa juste valeur.

Un de mes ex, ben oui désolée, faut appeler cela comme ça, ne pas y voir de préjugés, me disait que je sur-verbalisais... sauf que je suis ainsi naturellement. Alors, oui, on peut être dans la verbalisation et ici, à nouveau, se délecter d'un effet boule de neige... sauf que si les cristaux ne sont pas sains, la boule grossira mais se détruira aussi très vite. Je refuse que l'on entre dans mon naturel, juste pour y entrer, mais parce qu'il fait du bien individuellement et mutuellement

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 30 mai 2018 à 16h00

bonheur
Euh, tu appelles cela comment ?

De la politesse.
J'ai fait une rencontre majeure pour ce conseil là : Absolument géniale, tout se passait bien, et à un moment, elle commence à parler de son désir de rentrer chez elle dans les Ardennes dans quelques années. J'ai dit, très honnêtement, que je ne me voyais pas vivre dans un village de moins de 100 âmes. Quelle erreur n'avais je pas fait. Résultat : Une relation qui démarrait très bien, avec une fille adorable, qui s'est terminé sur un débat de 30 minutes sur une question absolument stupide et totalement hypothétique. Fin.
Aujourd'hui, plutôt que d'aller vers le débat, soit j'éluderai la question (absolument inutile et stupide, soyons honnête), soit je lui demanderai de m'en parler pour voir si, vraiment, je ne pouvais pas imaginer avoir une relation avec une femme qui aime la campagne...

Après, si une personne me dit voter FN, j'aurais certainement la même réaction : Lui demander de m'expliquer pourquoi. Et si elle commence à avoir un discours haineux, j'arrêterai là la relation. Je peux être moi même tout en étant en situation de séduction.

En situation de séduction, on s'attend à des comportements différents des comportements normaux. Par exemple, je choisirai des fringues qui me mettent en avant, je mettrai du parfum, je paierai la note (sauf avec une féministe :-) ). Pas des choses que je fais nécessairement tous les jours, mais pour si peu, je ne "mens" pas. Ca fait partie des interactions sociales. Tout comme je dis bonjour au gens que je ne connais pas.

Après, même si je me montre sous mon meilleur jour, même si je me mets en avant, je ne manipule pas la personne. Dans tous les cas, mentir sur ce qu'on est fini toujours très mal. Et puis, pour mentir sur ce qu'on est, il faut vraiment pas s'aimer.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion