Le baiser : interprétations et ressentis - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le baiser : interprétations et ressentis

Bases
#
Profil

bonheur

le lundi 30 octobre 2017 à 11h02

Le baiser. Un thème qui vient s'insinuer dans les discussions... encore au café poly de Nancy auquel j'ai assisté samedi soir.

Pourquoi embrassons nous ? Quel sens a le baiser ? Que ressentons nous sur l'instant ? Le baiser provoque-t-il, déclenche-t-il autre chose ? Notre partenaire peut-il embrasser devant nous ? Le baiser est-il facteur de jalousie ?

Je place dans la catégories "bases" exprès pour que chacun puisse répondre authentiquement.

#
Profil

bonheur

le lundi 30 octobre 2017 à 11h15

Je commence :-D

Ma réponse ne concernera que moi. Le baiser a une place à la fois d'intégration à mon attitude amoureuse, à la fois je dirai qu'il se suffit à lui-même, avec une place à part. Que ce soit des lèvres qui se touchent ou des langues qui "jouent", le baiser est un moment de pur échange empli de tendresse. Mes lèvres et ma langue ont une sensibilité spécifique à chacune de ces zones.

Ce que je ressens : délice est le mot qui me vient immédiatement. Je vis le baiser comme étant à part dans l'émotionnel comme dans le sensoriel. C'est puissant mais n'a aucun déclencheur autre. Lorsque j'embrasse, mon baiser est ressenti comme tel et se suffit à lui-même, magnifiquement.

Mon mari étant mono, je ne peux répondre qu'en lien à mes métamours, concernant ce que provoque un être que j'aime embrasser une tierce personne. C'est arrivé et machinalement j'en souris. Je trouve mignon deux personnes qui s'embrassent amoureusement. Peut-être parce que je trouve cela beau, comme un tableau qui me touche, m'émeut et que j'admire. Une réaction similaire s'il s'agit d'inconnus ou de personnes pour lesquelles je ne ressent pas d'amour.

#
Profil

gdf

le lundi 30 octobre 2017 à 13h57

Je n'arrive pas trop à généraliser le baiser. C'est très différent en fonction des gens....
Un baiser sur la joue peut être très érotique et passionné, tandis qu'une grosse pelle peut être juste ludique.

#
Profil

calinou696

le lundi 30 octobre 2017 à 14h27

Jamais fais de bisous sur la bouche, ou avec la langue, avec mes enfants. Jamais eu envie d'ailleurs.
Parce que pour moi, il est initiateur d'un acte sexuel. Ou alors parce que la libido est parti depuis plusieurs années, et que le baiser est devenu une marque de tendresse ou d'affection.
Voilà ce qui me vient spontanément à l'esprit sans trop de reflexions, pour ma part. Classique je pense.

#
Profil

bonheur

le lundi 30 octobre 2017 à 14h28

C'est vrai. En lisant gdf, je songe à des baisers que j'ai reçu sur le front et qui m'ont fait du bien. Je les ai vécu comme des marques d'attention (je suis de petite taille, ceci explique cette facilité pour autrui). J'ai aussi fait des baisers dans le cou, la texture de la peau y est différente et donc la sensation aussi.

C'est différent en fonction des gens, et sans doute aussi en fonction des "situations", des instants.

Curieusement, j'associe le ludique au cocasse :-D .

C'est intéressant de comprendre les différences !

#
Profil

bonheur

le lundi 30 octobre 2017 à 14h34

Mes enfants : je ne suis pas très bisous. Pas du tout d'ailleurs. Il arrive qu'ils viennent se câliner (en regardant la TV, nous avons un long canapé), se blottir ou qu'ils me prennent dans leurs bras. C'est gentillet... et souvent on chahute :-D .

Jamais fait non plus de bisous sur la bouche ou avec la langue avec mes enfants. C'est quelque chose que j'observe parfois, qui a tendance à me faire tilter. Je souhaite que ces enfants se retrouvent plus tard dans leurs comportements amoureux.

#
Profil

elfi

le lundi 30 octobre 2017 à 15h59

Pour moi, le bisous type smack sur la bouche avec un enfant ca me perturbe je ne saurai dire pourquoi....
Après j'ai eu "smacké" des amis très proche sans connotation sexuelle. Le smack c'est aussi le bisous "politiquement correct" quand tu te promène en ville..

Le bisous lèvre contre lèvre qui dure plus que le smack, est réservé au amoureux. C'est une façon de dire je t'aime, je tiens à toi, sans forcément avoir de connotation sexuelle ....

Le bisous avec la langue, lui par contre, a une forte connotation sexuelle dans mon esprit. Il tiens plus du "J'ai envie de toi" que du "je tiens a toi"

Le bisous dans le cou reste réservé au amoureux pour moi vu la sensibilité de la zone il a une connotation sexuelle.

Le bisous sur le front c'est plus affectueux, sans connotation amoureusenou sexuelle. Je suis pas bien grande moi non plus dand ca arrive souvent de mes chéris ou bien de mes parents...

Après ce n'est que mon ressenti....

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

gdf

le lundi 30 octobre 2017 à 16h13

Peut-on parler du bisou sans parler de la main qui l'accompagne ?
Quand on fait la bise, la main sur amicale sur l'épaule ou la main possessive sur les reins, ou la main sensuelle sur la courbure des fesses, juste à la limite pour marquer l'intention sans tomber dans la vulgarité ?

Les bras qui enlaçant avec le baiser profond, ou la main balladeuse qui explore le reste du corps, ou la main dirigiste dernière la nuque pour guider le baiser (à ne pas mélanger avec la main sur la tête, quand...bref).

Que de façons de communiquer son affection !

#
Profil

bonheur

le lundi 30 octobre 2017 à 16h34

Oh oui ! L'accompagnement corporel dans son ensemble. Il est vrai que le baiser n'est qu'une "composante" de l'expression.

Ma petite taille m'a appris une chose, il faut éviter de tirer sur la nuque, c'est désagréable pour l'autre et pourtant, le plus grand (en taille) de mes amours, je le tenais par les épaules,... Il avait cette façon d'être "à la bonne taille" pour moi alors que ça aurait dû être contraignant. Il faut dire que je peux être comme ces petits singes qui s'agrippent :-D .

La durée a également sa pertinence. C'est curieux, ces différents ressentis lors de gestes qui au fond sont dans l'acte lui-même "identiques".

J'aime l'avancée de ce débat, léger mais pas tant que ça. Au fond rien n'est anodin dans les formes d'interactions.

Si seulement je pouvais aussi ressentir ce que l'autre ressens, même dans la différence !!!

#
Profil

Toinou

le vendredi 03 novembre 2017 à 10h31

Plusieurs type de bisous/baisers pour ma part aussi.

Le petit smack ou le bisous sur la joue que je peux faire à mes enfants.
Le gros poutou sur les joues de mes amis.
Le baiser doux de tendresse à mes amours.
Le baiser profond et sexuel à mes partenaires.

Chacun une signification et une émotion. Mais concernant le dernier, comme le dit gdf, il n'est pas seul il y a tout le corps qui parle avec et c'est porteur d'une énorme énergie sexuelle et ça a même un coté frustrant quand cela doit être limité à cela.

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 novembre 2017 à 11h07

(+) :-D Merci pour cet ajout, cette "différence" !!!

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 novembre 2017 à 14h51

bonheur
...Notre partenaire peut-il embrasser devant nous ? Le baiser est-il facteur de jalousie ?

Je constate que ces questionnements, qui sont, je crois pourtant important et essentiel, n'ont pas été abordés :-/

#
Profil

Toinou

le vendredi 03 novembre 2017 à 15h06

bonheur
Notre partenaire peut-il embrasser devant nous ? Le baiser est-il facteur de jalousie ?

Effectivement.
Bah je te ferais la réponse Normande : ça dépends :D

ça dépends de quelle baiser on parle.
Et sinon pour ma part, non ce n'est plus facteur de jalousie, mais ça eu pu. C'est intéressant comme questionnement car dans le milieu libertin, il y a pas mal de couple qui n'embrasse pas hors couple.
L'inverse de toi donc :)
Avoir du sexe en dehors du couple OK, mais pas de bisous. :D

#
Profil

gdf

le vendredi 03 novembre 2017 à 15h11

Hier, j'ai croisé mon "amie spéciale" (dont j'avais parlé longuement ici il y a quelques temps). On s'est isolé dans un coin tranquille pour se dire au revoir. On s'est à peine embrassé, mais on s'est enlacé dans un hug qui était particulièrement fort. Une forme particulière de contact physique, avec une signification unique, juste pour elle et moi.

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 novembre 2017 à 16h47

Une réponse "Normande" est extrêmement pertinente. Je pense en effet que ça peut dépendre... de quoi je ne sais pas.

Oui, gdf, je me rappelle de ton questionnement sur l'amitié homme-femme et je suppose qu'il s'agit de cette amie particulière. "une signification unique" ; "une forme particulière" ; comme ça me parle :-D

Merci de vos deux réponses et d'aider à mon cheminement personnel (+) . Vive le hug qui va bien !!! <3

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 novembre 2017 à 16h55

Toinou
...C'est intéressant comme questionnement car dans le milieu libertin, il y a pas mal de couple qui n'embrasse pas hors couple.
L'inverse de toi donc :)

L'expérience que j'ai eu du milieu libertin m'indique que je suis à l'identique dans ce cas. J'ai eu une expérience libertine où j'ai accepté des gestes plus direct qu'avec mes amoureux. Juste c'était dans inscrit dans la "feuille de participation" et aussi, en concertation avec mon mari, nous avons élargi cette "règlementation de base" en pleine expérimentation. Toutefois, s'il y a eu complicité, j'ai refusé les baisers, car inappropriés. Avoir une complicité n'implique pas d'avoir une tendresse amoureuse. C'était une autre forme de tendresse et les corps, les gestes étaient dans un unique but (pas sexuel toutefois). Les pratiques libertines sont régies, encadrées (enfin dans mon cas) et ne débordent qu'avec l'accord explicite de tous les "participants".

#
Profil

Anarchamory

le dimanche 05 novembre 2017 à 19h28

Coucou !

Je n'ai pas lu les autres interventions, mais je vais y aller de ma perception personnelle du baiser. Pour moi il ne revête intrinsèquement aucune signification ou finalité d'ordre amoureuse, érotique ou sensuelle. Le tabou qui l'entoure et le réserve à ces contextes me semble le fruit d'une norme socialement et culturellement construite.

Pour preuve de ce que j'avance, le fait que le baiser sur la bouche est la manière de se saluer entre slaves (quelque soit le sexe/genre), mais était aussi un signe de reconnaissance chez les premier·e·s chrétien·ne·s (quelque soit le sexe/genre à nouveau).

#
Profil

Camille_B

le dimanche 05 novembre 2017 à 20h39

Bah, soyons honnête, l'érotisme et la sensualité sont des choses qui sont intégralement construits culturellement et socialement.

On peut très bien débarrasser le sexe de toute dimension "sociale" et se retrouver avec quelques "parades amoureuses" basiques qui conduisent à coït ayant pour finalité la procréation.

Ce qui est intéressant c'est justement ce que l'on en fait ;)

#
Profil

bonheur

le dimanche 05 novembre 2017 à 22h35

Oui, c'est ce que l'on en fait, ou plutôt ce que l'on ressent.

Pour ce qui est de l'érotisme et de la sensualité, je dirai que j'adore et ce n'est pas chez moi d'ordre amoureux.

Intéressant, très intéressant (+)

#
Profil

Toinou

le lundi 06 novembre 2017 à 09h41

Anarchamory
Pour preuve de ce que j'avance, le fait que le baiser sur la bouche est la manière de se saluer entre slaves (quelque soit le sexe/genre), mais était aussi un signe de reconnaissance chez les premier·e·s chrétien·ne·s (quelque soit le sexe/genre à nouveau).

Sauf que ton exemple est un brin bancale ou tout le moins incomplet. Car dans les cas cité, on se fait un "smack" c'est à dore qu'on a les levres qui se touche un instant comme une bise mais simplement avec les lèvres, on ne se roule pas une galoche.

Je vais faire dans l'exemple volontairement poussé : si le baiser ne revêt pour toi aucune signification ou finalité, alors l'idée de rouler un patin à ta mère, ton père, ou tes frères et sœurs ne te pose aucune problème.
Si ta réponse est toujours "non aucune problème c'est juste eux qui ne veulent pas", alors ok je veux bien l'admettre, mais dans le cas contraire c'est bien que, même pour toi, il y a bien intrinsèquement une signification et des limitations.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion