Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Toi, toi mon toit ....

Famille
#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 26 octobre 2014 à 23h14

Une question que l'on s'est posée entre ami-es polys à différentes reprises & dans plusieurs villes :

> quand vous êtes en relation (non-exclusive, ou autre) avec quelqu'un, avec ou sans appellation " en couple " ou " ensemble ",
avez-vous envie de partager le même toit et/ou la même chambre au quotidien, toute l'année ?

Bien sûr je ne citerai aucun nom ( heureusement ;) ) mais je connais ou ai déjà croisé des personnes plutôt polys :

- qui vivent sous le même toit mais dans deux lits ou matelas séparés,

- d'autres qui ne vivent ni dans le même appart, ni dans la même ville, volontairement (tout en se présentant comme étant " en couple " principal),

- d'autres qui ont une ' garçonnière ' (un autre toit pour passer du temps avec leur chéri-e ou amant-e sans devoir passer par l'appart du couple ni par la case motel),

- d'autres qui rêvent de créer ou de rejoindre un projet d'habitat groupé (avec des espaces en commun de type laverie / buanderie / cuisine / salon / chambre d'invité-es / salle de répét' & instruments pour la musique ( <3 ! ) ,
+ des espaces privés de type chambres & salles de bains/douches) ....

... Et j'avoue que jusque-là je croyais savoir ce que j'envisagerais pour + tard (comme habitat, partagé ou non avec une chérie), mais à présent je suis joyeusement perdu dans tous ces choix ouverts qui font rêver à une architecture avec entrées indépendantes, revolving doors & toits végétaux de maisons-collines dignes de Hundertwasser (+)

Et vous, qu'avez-vous expérimenté comme toits, comme choix de chambre à soi ou pas ?

Est-ce en lien avec le fait d'aimer plusieurs personnes, d'avoir plusieurs relations & chéri-es ?
( ' les papillons en l'air ' )

Et quand on a un ou des enfants (y compris dans des familles recomposées), et*ou que l'on vit déjà ensemble sous le même toit depuis des années (voire des décennies ?), comment peut-on faire évoluer ces choix d'habitats ?

L'appart ou la chambre non-partagée au quotidien, est-ce une solution pour éviter la routine du couple ? (un fameux tue-l'amour)

Une façon de + d'entretenir sa libido ?
( car " sans libido c'est le bide au lit " pour citer un poly recroisé l'an dernier ;) )

' Ne me regarde pas
Comme ça tout de travers
Qui fait le premier pas
Pour s'aimer à l'envers ' ( paroles de chanson d'Elli Medeiros )

' Chacun est à sa place,
Il n'y a pas de mystère '

' je t'aime et c'est justement pour cela que je ne veux pas voir ta jolie tronche 365 soirs & matins x des années de vie conjugale ' ?

( j'ai posté ce message dans le thème ' famille ' mais à mes yeux c'est au sens de ' famille élargie + + XXL ' ^_^ )

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 27 octobre 2014 à 09h51

Dans "Aimer plusieurs hommes", j'ai écrit un chapitre ( "petits pays intimes") sur la nécessité d'avoir un territoire personnel. Autant te dire que je suis à fond contre la chambre conjugale, ou tout au moins contre l'obligation d'y dormir en permanence. D'ailleurs, les hommes de ma vie le savent et ne s'offusquent pas quand je leur dis que je préfère dormir seule. Beaucoup préfèrent aussi. Quand c'est possible, avoir chacun un lieu personnel est l'idéal, mais même fauché, il est toujours possible- par exemple en mettant un lit en mezzanine dans une pièce bureau ou séjour- de se réserver un coin perso.
Pour les différentes façons de vivre- communauté, coloc purement matérielle, logements séparés, etc- c'est une question d'opportunités et de moyens financiers, mais dans tous les cas, ce qui donne à chacun une indépendance territoriale fortifie le lien amoureux. Pas tant à cause de la routine ( le quotidien bien vécu devient rituel et non routine) que parce que tout animal a besoin de son territoire, et nous restons des animaux, même un tant soit peu éduqués.

#
Profil

Daisy22

le lundi 27 octobre 2014 à 17h38

Bonjour,

Je me permets de répondre à ce fil car il m'intéresse particulièrement, je suis en plein dedans en ce moment !

Pour répondre à GreenPixie : nous sommes en couple et polyamoureuses toutes les deux, et jusqu'à maintenant nous n'avions jamais éprouvé le besoin de dormir seule. Depuis quelques temps et l'arrivée d'un amoureux dans la vie de ma conjointe, ça bouge pas mal.
De mon côté je suis dans une phase très fusionnelle (due à l'arrivée de cette relation passionnelle qui me remplit de doutes et de peur, m'est avis) et je n'envisage absolument pas de ne pas vivre sous le même toit que ma femme. Même avant cette nouvelle relation d'ailleurs. Ce n'est tout simplement pas mon idée du bonheur. Elle en revanche a exprimé le besoin de solitude il y a quelques temps, en particulier durant la période de transition entre les week-end avec son amoureux et le retour à la maison. Elle avait carrément émis l'idée de vivre seule. Après BEAUCOUP de discussions plus ou moins passionnées nous sommes arrivées à un compromis qui pourrait bien marcher (selon ses propres mots) : chacune sa chambre. Comme on a déménagé très récemment ça complique les choses, mais du coup elle s'aménage un "coin" à elle dans le salon, séparé du reste par un rideau, dans lequel elle pourra dormir au besoin. Tout ça en attendant de trouver plus grand avec une vraie pièce à elle.

Bref, nous n'en sommes qu'aux tout débuts et j'avoue qu'on tâtonne un peu. Ça nous fait vraiment bizarre de nous dire "bonne nuit et à demain" en dormant dans deux pièces séparées, et nous n'avons même pas encore mis en pratique !

Si d'autres personnes ont fait le même chemin qui nous (passage de "on partage tout, tout le temps" à "on partage les lieux communs mais chacun sa chambre") je suis curieuse de savoir comment ça se passe.

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 27 octobre 2014 à 23h23

Merci à Françoise ' aimerplusieurshommes ' et à Daisy pour vos premières réponses !

En tout cas, le partage du lit conjugal ne fait pas l'unanimité, une case de plus qui saute dans les clichés du " couple normal ", hey! :-)

Pour info, Jean-Claude Kaufmann le fameux (micro) sociologue des détails du quotidien, du linge sale chez les couples & des répartitions (inégalitaires) des tâches ^_^ , a lancé une modeste enquête en 2013-2014 sur ' le lit, à deux ' et il en sortira un livre ( j'imagine un titre du style ' Sous la couette ' ) qui devrait paraître fin janvier 2015 aux éd° Lattès. à suivre ...

Quant aux ' couples non-cohabitants ' ( < mot-clef très utile pour trouver plein d'articles sur le net liés au fait d'aimer qqn et de vivre en couple mais séparément chacun-e chez soi ) , il y a notamment une grande enquête de l'Insee à ce sujet, ' Le couple dans tous ses états : Non-cohabitation, conjoints de même sexe, Pacs... ' avec plein de chiffres (32 millions de personnes "en couple" !) montrant à quel point ça bouge en fonction de certaines tranches d'âges typiques, en fonction du contrat (en union libre par ex.) ...

Même si des personnes plutôt monoamoureuses (entre autres) sont elles aussi des pratiquantes du ' chacun-e sa chambre & lit séparé ' voire du ' chacun-e son toit différent ' ,
... il me semblerait intéressant de creuser nos différences spécifiques à nous, polyamoureuses, en ce qui concerne l'endroit où l'on dort, et avec qui on le partage Ou pas.

Alors s'il y a d'autres fans d'une chambre à soi & de Virginia Woolf, bienvenue dans cet échange (+) .

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion