Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

Semaine de la Saint Sylvestre à la grange (Bourgogne). Temps fort : Soirée du 31 Décembre

#
Profil

Anarchamory

le lundi 06 janvier 2014 à 07h46

Le-prince-charmant
C'est ce que j’appelle "extreme networking" (réseautage extrème) : mon plan à long terme serait de créer un réseau professionnel entre poly (quelque chose sur le modèle de network.ch), de manière à ne plus devoir faire semblant d'être "normaux" pendant nos heures de travail !

(+)

#
Profil

coquelicot

le lundi 06 janvier 2014 à 07h56

Il y a une dizaine d annees quand Mon "pilier" a prononcé le mot "polyamour" je me suis demandée quelle maladie honteuse il avait attrapé!

Et je me suis dit : moi jamais.

Donc il ne faut jamais dire jamais et ne jamais croire a l image qu on se fait des gens .

Ton patron est un etre humain et il peut tres bien tomber dedans !!

#
Profil

Yoni

le lundi 06 janvier 2014 à 10h24

Le-prince-charmant
C'est ce que j’appelle "extreme networking" (réseautage extrème) : mon plan à long terme serait de créer un réseau professionnel entre poly (quelque chose sur le modèle de network.ch), de manière à ne plus devoir faire semblant d'être "normaux" pendant nos heures de travail !

C'est d'un communautarisme extrême que je trouve assez malsain personnellement. Bien sûr devoir se cacher n'est pas sain non plus, mais la voie à viser serait plutôt d'être libre d'être ce que l'on veut publiquement plutôt que se couper des autres, ce qui revient exactement à vivre caché mais à plusieurs.

Je détesterais un monde où il y aurait une entreprise de noirs, une entreprise de gays, une entreprise de cathos, une autre de blonds, une autre pour les gens de plus d'1m80. Je pousse le raisonnement à l'extrême je sais ;-)

#

(compte clôturé)

le lundi 06 janvier 2014 à 10h28

Je plussoie Yoni. Pourquoi vouloir parquer les gens par catégories ? Par contre, vouloir se sentir libre, c'est important !

#
Profil

Plusssdamour

le lundi 06 janvier 2014 à 11h29

Yoni
C'est d'un communautarisme extrême que je trouve assez malsain personnellement. Bien sûr devoir se cacher n'est pas sain non plus, mais la voie à viser serait plutôt d'être libre d'être ce que l'on veut publiquement plutôt que se couper des autres, ce qui revient exactement à vivre caché mais à plusieurs.

Je détesterais un monde où il y aurait une entreprise de noirs, une entreprise de gays, une entreprise de cathos, une autre de blonds, une autre pour les gens de plus d'1m80. Je pousse le raisonnement à l'extrême je sais ;-)

ce serait pire qu'un guetto ( Le terme a alors une connotation péjorative de difficulté de vivre et de ségrégation sociale dans un environnement urbain généralement dégradé.)....

:-(

#
Profil

PolyEric

le mardi 07 janvier 2014 à 00h03

Et ben, yen a qui poussent un peu loin.

Discrimination positive suffirait amplement pour décrire les inconvénients de la solution désirée par Marco. Et ça aurait le mérite de présenter aussi les avantages (le contre balancement de la discrimination pour rétablir un maigre équilibre).

Pouvoir discuter ici sans être renvoyé au font du placard c'est bien aussi. Pour des gens qui ont peur de participer à un ghetto, je ne trouve pas vos jugements très nuancés.

#
Profil

Anarchamory

le mardi 07 janvier 2014 à 00h24

Je vais me faire l'avocat de notre prince charmant :

Yoni
C'est d'un communautarisme extrême que je trouve assez malsain personnellement. Bien sûr devoir se cacher n'est pas sain non plus, mais la voie à viser serait plutôt d'être libre d'être ce que l'on veut publiquement plutôt que se couper des autres, ce qui revient exactement à vivre caché mais à plusieurs.

Je détesterais un monde où il y aurait une entreprise de noirs, une entreprise de gays, une entreprise de cathos, une autre de blonds, une autre pour les gens de plus d'1m80. Je pousse le raisonnement à l'extrême je sais ;-)

Moi aussi, mais détesterais-tu un monde où il y aurait une entreprise ouverte aux noirs, une entreprise ouverte aux gays, une entreprise ouverte aux cathos, etc. sans être pour autant fermée aux gens "normaux" ?

Or, il me semble que c'était surtout ça l'idée de marco (telle que je l'ai compris) : ne pas être obligés de devoir faire semblant, tout simplement. Mais sans interdire aux monos d'être dans notre réseau professionnel, à partir du moment où ils seraient poly-acceptants.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 07 janvier 2014 à 00h43

MetaZet
sans interdire aux monos d'être dans notre réseau professionnel, à partir du moment où ils seraient poly-acceptants.

En fait même pas. Enfin, ça dépend ce que tu entends par "poly-acceptants".

Certains amis avec qui je suis en relation ne sont pas poly-acceptants (dans le sens où on l'entend en général ici, du moins il me semble) : ils n'accepteraient pas une relation amoureuse avec un(e) poly.

En revanche, ils acceptent une relation amicale avec un(e) poly et ne sont pas jugeants. Si c'est le sens que tu donnes à poly-acceptants, alors je suis d'accord.

#
Profil

PolyEric

le mardi 07 janvier 2014 à 00h48

Les surdoués jouent aux avocats. (+)

#
Profil

Anarchamory

le mardi 07 janvier 2014 à 01h21

LuLutine
En fait même pas. Enfin, ça dépend ce que tu entends par "poly-acceptants".

Certains amis avec qui je suis en relation ne sont pas poly-acceptants (dans le sens où on l'entend en général ici, du moins il me semble) : ils n'accepteraient pas une relation amoureuse avec un(e) poly.

En revanche, ils acceptent une relation amicale avec un(e) poly et ne sont pas jugeants. Si c'est le sens que tu donnes à poly-acceptants, alors je suis d'accord.

Oui, nous sommes d'accord, c'était ce dernier sens là que je voulais dire (+) :-D

(c'est la faute à mes doigts, y z'ont pas tapé sur les bonnes touches du clavier ;) )

#
Profil

Yoni

le mardi 07 janvier 2014 à 16h58

Loin de moi l'idée de vouloir être agressif, mais la nuance c'est souvent beaucoup moins explicite. J'ai peut être mal interprété mais je trouvais l'idée justement pas "ouverte" du tout.

Et un monde où tout est ouvert à tout le monde ...c'est déjà le notre (en théorie seulement, ok). Je ne crois pas qu'il soit légal de virer quelqu'un parce qu'on découvre qu'il est polyamoureux si ? Je veux dire ceux qui le cachent, c'est un choix personnel qui relève de la vie privée. On n'est pas obligé de faire semblant.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 07 janvier 2014 à 17h02

Dans le livre la salope éthique, les auteures expliquent que le polyamour peut occasionner (aux USA) la perte de son emploi, la perte de son logement, etc... et qu'il faut être très prudent avant d'en parler

#
Profil

Anarchamory

le mardi 07 janvier 2014 à 18h40

Et même sans aller jusqu'à se retrouver viré, c'est jamais agréable de passer pour un extraterrestre auprès des collègues, des subordonnés, et des supérieurs hiérarchiques, de faire l'objet de commérages et de vannes à deux balles, voire d'être mis à l'écart...

#

(compte clôturé)

le mardi 07 janvier 2014 à 18h44

Je plussoie MetaZet : le simple fait de devoir "expliquer" ou pire "se justifier" est extrêmement désagréable, d'autant que l'info de base du correspondant est souvent erronée.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 09 janvier 2014 à 02h01

Yoni
Je ne crois pas qu'il soit légal de virer quelqu'un parce qu'on découvre qu'il est polyamoureux si ?

Légal non (quoique...?), mais le harcèlement ne l'est pas non plus, et pourtant il existe.

Je l'ai déjà subi alors qu'on ne sait pas que je suis poly. Je n'ose même pas imaginer ce que ça va être quand ils vont le savoir...qu'ils auront un nouveau bâton pour me taper dessus.

Bon, je suis déjà pas comme les autres de toute façon, alors je me dis que ça ne changera plus grand-chose...j'ai plus rien à perdre !

Mais le cacher, souvent c'est pas juste "un choix personnel qui relève de la vie privée" : oui c'est vrai, on n'est pas obligés de se cacher. On peut aussi choisir en conscience de risquer toutes sortes d'emmerdes...

Bref, plutôt d'accord avec gcd et MetaZet.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 09 janvier 2014 à 07h32

LuLutine

Bon, je suis déjà pas comme les autres de toute façon, alors je me dis que ça ne changera plus grand-chose...j'ai plus rien à perdre !

Oui, quand un extraterrestre révèle qu'il est poly, en général ce n'est plus qu'un point de détail ;)

#
Profil

PolyEric

le jeudi 09 janvier 2014 à 08h30

Mdr

#
Profil

Jasmine

le jeudi 09 janvier 2014 à 12h34

un peu tard comme à mon habitude, je poste un extrait du Journal Intime de Henri-Frédéric Amiel que l'ai lu, par hasard, à mon retour de la Grange et qui m'est apparu comme un clin d’œil. Pour situer le contexte, ce texte a été écrit en 1862.

"Rentré depuis une heure, je viens de chanter tous les airs du monde dans ma chambre solitaire. D’où me vient cette gaieté ? D’une après-midi salubre, en société débonnaire, et d’un ensemble d’impressions douces. J’aimais tout autour de moi et ma sympathie me revenait en affection. J’ai tout mis en train chez nos amis, les parents, les enfants, les hôtes ; j’ai ri, joué, folâtré ; je suis rentré dans la simplicité enfantine, dans la joie naïve et élémentaire qui fait tant de bien. Je sentais l’influence irrésistible et conquérante de la bonté. Elle multiplie la vie, comme la rosée multiplie les fleurs…
[…] Aimer et penser sont mes seuls besoins exigeants et indestructibles. Avec l’esprit subtil, retors, complexe et caméléon, j’ai le cœur enfant ; je n’aime que la perfection ou le badinage, les deux extrêmes opposés. Les vrais artistes, les vrais philosophes, les vrais religieux ne s’arrangent guère qu’avec la simplicité des tout petits enfants ou la sublimité des chefs-d’œuvre, c’est-à-dire avec la nature pure ou le pur idéal. Dans ma pauvreté je sens de même. Tout l’entre-deux me fait sourire. Il faut bien s'en accommoder, mais mon goût est ailleurs. Demi-science, demi-talent, demi-délicatesse, demi-élégance, demi-mérite, voilà le monde, et qu’en faire de ce monde sinon une école de patience et de douceur ? Mais pour la bonté, je n’ai plus ni critique, ni résistance, ni réserve ; je lui pardonne tout parce qu’elle passe avant tout. J’ai faim et soif de simple bonté, parce que la moquerie, le soupçon, la malveillance, la jalousie, l’amertume, les jugements téméraires, la malice corrosive usurpent aujourd’hui une place grandissante et font dans la société la guerre de tous contre presque tous, et dans la vie privée l’aridité du désert."

Merci donc à Eric et Coquelicot, et à Deneb, et à tous pour leur travail et... leur bonté.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 09 janvier 2014 à 17h39

Beau récit, belles émotions, qui sonnent vraies et justes. Merci Jasmine.

Photos envoyées à Coquelicot sauf celles à droits d'auteur :-D qui seront communiquées suivant le bon plaisir de l'intéressé. J'ai aussi des petites vidéos de qualités moyennes (prises avec l'appareil photo) mais elles seraient trop lourdes à envoyer via le net. Là encore, seul un privilégié en détient une précieuse copie.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 09 janvier 2014 à 18h14

Merci jasmine , un texte a ton image: sensible et cultivé !

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion