Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Coup de main, pour utiliser les bons mots dans un film qui aborde le polyamour

Médias
#
Profil

bliss

le samedi 16 mars 2013 à 20h29

Salut à tous,
un post un peu spécial
des mois que je ne suis pas venue sur ce forum... qui m'a pourtant permis de tenir le coup lorsque j'ai fait mon coming out ! ;-)
je ne suis pas sympa, je pourrais au moins rendre au centuple ce qu'on m'a donné ici ! ;-)
La tempête est passée, et je suis plus polyamoureuse que jamais.
Et je suis en train de terminer un film qui aborde ce sujet.
Je fais le portrait d'un homme polyamoureux,qui n'a jamais mis ce mot sur ce qu'il vit depuis 50 ans. Il en a 70 aujourd'hui. Dans ce film, je parle aussi d'autres choses, d'autres pans de sa vie. C'est un auteur. Et j'ai besoin d'aide, pour écrire une voix off qui parle de sa manière d'aimer. Je n'arrive pas à trouver de mots juste.
Pourriez vous me filer un coup de main, en me disant comment vous vous voyez les choses.
Voici la voix off, dans son état actuel.

"G est un éternel amoureux. Dans ses livres il a beaucoup parlé de ses amours.
Beaucoup de gens qui ont croisé G, disent de lui que c'est un homme à femmes, un Don Juan, un macho.
Pour moi il est tout le contraire.
C'est l'homme le plus fidèle que je connaisse, fidèle à lui même et à ses amours. Il a toujours aimé plusieurs femmes en même temps mais les femmes qu'il a aimé à 30 ans, il les aime toujours".

"Sans le crier sur tous les toits, et sans en tirer de gloire, G a remis en question pas mal de dogmes de nos sociétés : Il a donné aux femmes de sa vie une grande liberté, il a même élevé lui-même certains de ses enfants pour qu'elle puisse vivre d'autres amours.
Il est un homme libre.Il n'a pas cherché à réfléchir, à le penser, le théoriser, sa vie a fait qu'il s'est retrouvé à la vivre de cette manière".
ou

"Il ne cherche pas ainsi à faire voler en éclat les fondements de notre société, le couple et le patriarcat, il n'a en tous cas jamais mis ses mots -là, mais c'est la vie tout simplement, et sa quête incessante de toujours plus d'ouverture, de liberté qui l'y a mené".

( ou : Il n'y met pas consciemment de pensée politique, ne cherche pas par l'amour non exclusif à remettre en cause le couple et le patriarcat, mais de fait, il le fait.)

"Il le vit simplement. Parce que ça arrive. Et compte sur le temps.
Il me dit toujours : Ne ferme jamais les bras. Ouvre -les.
G m'a appris, par ses livres et par sa vie, à pouvoir aimer plusieurs personnes. "

C'est du brouillon.
Ma question principale c'est : est-ce qu'à votre avis, dans un film plutôt grand public, je balance ces termes de " remise en cause du couple et du patriarcat ". Je le vis comme ça, mais pas lui. OU pourriez vous m'aider à trouver une manière d'en parler qui puisse parler à tous ? et soit peut-être moins politisé. Sans qu'on le juge et donc nous juge ! ;-) Au contraire pour amener à plus de compréhension.

J'ai fait une projection la semaine dernière, de travail, avec non pas une voix off mais un extrait d'un entretien qu'on avait ensemble où il disait :

«  Mon image peut gêner terriblement et ce que je vis peut gêner.
- Le fait que t’aies plusieurs amoureuses ?
- Oui c’était gênant, oui, ça ne va pas, ça ne se fait pas. Mais maintenant bien sûr, je suis vieux c’est encore moins normal. Mais je veux dire à 40ans c’était pas normal et un homme de 40ans je crois, c’est relativement jeune. C’était pas normal d’avoir 2 ou 3 amies. Non c’était pas normal.
- Et dans ce cas-là comment tu expliques que tu sois pas rentré dans la norme ?
- Beh je ne sais pas, à 14 ans ça me semblait déjà impossible d’aimer une seule femme toute ma vie. Ça me semblait ridicule et ça me semblait un mensonge et je le disais déjà à mes amis : c’est pas possible, il y a tellement de belles personnes, pourquoi est-ce qu’il y aurait un amour et puis un seul amour. Mais en même temps j’ai jamais fais de discours, peut-être à 14 ans on fait ces discours là mais depuis que j’ai 20ans, je ne me suis jamais répandu à dire de quelle manière il fallait vivre parce que je ne dis pas que je suis plus heureux que celui qui vit avec une seule femme ou un seul homme.
Attention, attention, les gens que j’ai, les gens, les femmes, mais je pourrais dire les gens, les hommes aussi, que j’ai aimé à 20 ans, je les aime toujours, donc c’est toute sa vie. En vérité, oui, c’est toute sa vie. Si aime, si on dit je t’aime, c’est pour la vie à chaque fois. »

Les retours que j'ai eu m'ont vraiment étonné ( et énervée je dois le dire) , puisqu'on m'a dit, avec un brin de moquerie, que "bon, ça va il vit toujours comme dans les années 70, et puis en vrai il veut surtout se taper pleins de nanas."
argggg !!!
Je pensais qu'il le disait plutôt bien de manière à faire comprendre son mode de vie.
D'où ma décision, de tenter d'en rajouter une couche en voix off, pour qu'on ne le prenne pas pour un salaud. C'est dingue les réactions de ce genre que je me coltine en ce moment.
Avez vous des idées sur la question ?
Ça peut vous sembler bizarre comme discussion/demande, mais je me dis qu'il y a tellement de travail pour faire accepter notre manière d'être, que j'ai la possibilité d'en parler dans un film, et que je veux pas me louper, alors je demande conseil à ceux qui vivent comme moi cette aventure hors-norme, qui je l'espère ne le sera plus un jour.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le samedi 16 mars 2013 à 20h37

Je pense que quelle que soit la voix off, malheureusement, il y aura toujours des gens pour te dire que c'est un salaud, un profiteur.

(Et pendant ce temps-là, les monogames en série qui brisent des coeurs, n'en sont pas du tout, on trouve leur comportement "normal" et "fidèle" !!! Pour la plupart d'entre nous c'est le monde à l'envers, mais bon....)

#
Profil

bliss

le samedi 16 mars 2013 à 20h56

:-)
Mais comment parler simplement de cette notion de fidélité ? Je le trouve trés fidèle, comment partager ce truc-là ? quels mots employer ?

#
Profil

LuLutine

le samedi 16 mars 2013 à 20h59

Difficile à dire...

Pour moi c'est tellement évident...

Mais je passe mon temps depuis des mois à expliquer à un monogame que je suis bien plus fidèle que quelqu'un d'exclusif, puisque je ne le quitterai pas même si j'ai des sentiments pour d'autres...

Il passe son temps à me répondre que nous n'avons pas la même définition...pour lui, je suis infidèle...

Alors, convaincre des gens qui ont décidé de ne pas être d'accord avec toi quoiqu'il arrive, je crois que c'est peine perdue.

Je ne cherche plus à le convaincre, je me contente de vivre.

Dans ton cas, dire que rester en relation depuis plusieurs décennies avec ces femmes, c'est être fidèle, je pense que ça suffit.
Certaines personnes comprendront.
D'autres seront butées, mais tu n'y pourras rien changer à mon avis.

#
Profil

bliss

le samedi 16 mars 2013 à 21h02

Tu as raison, en fait l'entretien me va bien. La manière dont il en parle aussi. Mais simplement les gens qui l'ont vu n'ont pas la même définition que moi et lui de ces termes. Oui.
Bon, mais à part ça, t'en penses quoi de cette voix off ? Tu partirais sur un terrain politique toi ? Tu aimerais l'entendre dans un film ?

#
Profil

LuLutine

le samedi 16 mars 2013 à 21h05

Moi, je trouve tes commentaires pas mal, mais tu prêches une convaincue...

Attendons d'autres avis peut-être ? (Qui auront peut-être plus de recul même si ce sont aussi des convaincus pour la plupart.)

#
Profil

bliss

le samedi 16 mars 2013 à 21h20

Oui, je m'obstine peut-être à vouloir changer quelque chose dans cette voix pour tenter de mieux convaincre, mais c'est peut-être vain.:-/
Ceux qui ont envie de voir chez lui un macho ne changeront pas d'avis pour autant.
Je suis naïve.. ! :-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion