Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et mariage

#

Intriguée (invité)

le mercredi 21 septembre 2022 à 04h35

J’ai rencontré quelqu’un dernièrement qui est poly amoureux et je me pose bcp de questions. J’essaie de comprendre plutôt que de juger. Moi je vis en relation exclusive et pour moi c’est un peu comme vous… c’est un choix éclairé: j’ai choisi de vivre quelque chose qu’avec une personne et je me sens très épanouie et du fait que j’ai fait ce choix , je vais répondre à mes manques autrement mais pas dans d’autres relations. J’ai compris que l’autre n’est pas responsable de mon bonheur, que je ne suis pas responsable du sien. Je n’ai pas le contrôle sur ses choix mais on a une entente ou plutôt des règles de vie pour que ça fonctionne et que l’on se sente bien tous les deux. Je reste moi et lui lui , on se parle pour trouver des solutions… mais on ne se sacrifie pas : ça nous rend heureux sinon on trouve une autre option. Je veux juste préciser que pas pcq l’on est en relation exclusive, qu’on est jaloux ou possessif. Il y a une question de respect de ses engagements , la fidélité envers ceux-ci. Ce qui blesse dans la trahison, c’est le non respect de ses engagements peu importe ce qu’ils sont. Vous avez également des engagements ( respect de vos limites personnelles, la communication honnête et transparente) et ça vient également avec des responsabilités ( prendre du temps pour chaque relation entre autre ) Pour moi, il s’agit d’un choix qui vient avec des engagements et responsabilités peu importe pcq de ce que j’ai compris, il s’agit d’amour donc pas de changer de partenaires à chaque semaine ? Donc je peux comprendre que pour certaines personnes il soit difficile voire impossible de rester exclusif car ça les amène à se sentir prisonnier … que de vivre toute une vie avec la même personne puisse être un peu platte( après tout on a juste une vie, il faut en profiter) etk… mais une relation saine ou l’on choisi l’exclusivité ne fonctionne pas pcq on est dépendant de l’autre ou de sensation qui s’atténue d’une façon ou autre , ce que vous allez chercher dans vos multiples relations puisqu’il n’y a pas de routine ! Le mot clé est choix éclairé , engagement et fidélité de ses actions et paroles peu importe l’orientation choisie

#

Curieuse (invité)

le mercredi 21 septembre 2022 à 04h47

Moi, c’est un choix. J’ai développé des sentiments pour d’autres personnes mais je suis incapable de me donner à plusieurs personnes … je ne veux pas… je veux donner une exclusivité à l’autre , je veux lui faire vivre des sensations, etc.. pas pcq il me le demande ou pcq j’ai peur de me perdre sinon … pas du tout ! Seulement pcq ça me rend heureuse et je ne m’attends pas à ce qu’il fasse la même chose! Et d’une façon ou d’une autre, aucune garantie que nos amoureux restent , qu’ils nous flushent pas et dans les deux cas il y a un lien, un attachement qui se sont créer donc ça fait de la peine si l’autre part même si l’on comprend, si ça été nommé dans les possibilités …

#
Profil

LeGrandStyle

le mercredi 21 septembre 2022 à 15h18

Merci Saya pour lancer ce sujet qui, a ma connaissance, n'a effectivement pas été traité jusqu'ici.

Le devoir de fidélité lie au mariage me préoccupe également, et résidant au Japon, être simplement en concubinage suffit pour être considéré comme mariés au yeux de la loi. En somme, soit nous ne nous marions pas et seront jugés comment étant mariés selon le contrat par défaut, soit nous nous marions ;)

Au Japon, l’infidélité est encore une faute pénale entraînant un dédommagement allant de 30 000 a 150 000 euros suivant les cas. L'amant(e) peut aussi être poursuivit pénalement, ce qui dissuade les potentiels partenaires, sympathique non?

En France, "Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance" d’après l'article 212. La notion de "fidélité" sera (probablement) appréhendée comme "exclusivité sexuelle" par le juge, et son non-respect pourra être jugée comme une violation grave des devoirs et obligations du mariage, c.a.d. une raison valable de divorce pour faute. Selon les torts de chacun, le juge pourra demander réparation du préjudice moral (dommages et intérêts etc.).

Il est intéressant de noter que le juge peut écarter l’adultère si il est réciproque car il perd son caractère de gravité. En théorie, les relations poly-poly ne devraient donc pas être inquiétées, en pratique il faut tout de même pouvoir prouver que son(sa) conjoint(e) ait des relations extra-conjugales.

Je serais curieux de savoir s'il est légalement possible de s’acquitter ou redéfinir le devoir morale de fidélité dans un contrat de mariage. Un article mentionne que La Cour de Cassation, dans un arrêt du 17 décembre 2015, a affirmé le principe suivant: "L'évolution des mœurs comme celle des conceptions morales ne permet plus de considérer que l’infidélité conjugale serait contraire à la représentation commune de la morale dans la société contemporaine" ┐(´д`)┌

Pour ma part, j'ai simplement accepté les risques financiers, qui en relativisant, ne sont pas si important par rapport au risque relationnelles et/ou émotionnelles. Il n'y a qu'a parcourir ce forum pour se rendre compte de la souffrance engendrée par certaine situation.

Comme il a déjà été dit, si notre partenaire sincèrement accepte une relation poly avant le mariage, il n'y a aucune raison pour que cela ne change, bien que je comprenne que la simple idée, de pouvoir se faire poignarder dans le dos et en plus devoir payer une rançon derrière, est assez révoltante.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion